AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Jeu 8 Sep - 18:11

Seo Na Rah
Proud to be the b*tch that you hate
gif
nom : Seo ; le nom de mes fuckin' parents ❅ prénom : Na Rah baby. Je te défends de faire des jeux de mots dessus ❅ surnom : Ça va cinq minutes, les blagues ❅ âge : 25 ans ; call me unnie, babe ❅ date & lieu de naissance : Un 12 septembre à Daegu, Corée du Sud ❅ nationalité : Vietnami...mince, j'ai volé un passeport pourri. ❅ origines : 100% coréenne pure souche ❅ orientation : Lesbienne ; et non les lapins, je vous arrête de suite, y a pas moyen de me faire changer d'avis sur vos bijoux de famille ❅ situation amoureuse : Célibataire ; lancez-vous, les filles ❅ situation financière : Ça dépend des mois ❅ métier : Dealeuse & Pick-pocket ❅ groupe : Civilis ❅ temps sur l'île : Deux mois ❅ célébrité : Tymee

caractère : Impulsive – Colérique – Provoquante – « grande gueule »  – Ordurière – A fleur de peau – Forte – Esprit critique – Solidaire – Drôle (à sa manière) – Individualiste – Belliqueuse – Brave  
avatar
This is my story


Sauvage, hautaine, vulgaire, bruyante, violente, Na Rah fait peur à plus d’un. Pas pour de mauvaises raisons : le poing acéré, elle fait très mal ; rarement désarmée, en colère elle est vraiment capable du pire. Par miracle, elle ne s’est jamais fait remarquée par les autorités…du moins, ils ne l’ont pas encore remarquée. Rien d’étonnant à ce qu’elle soit mêlée à de sales affaires - mafieuses entre autre- c’est une mauvaise fille en tout point. Et pourtant, qui se douterait qu’il y a fort longtemps, elle n’était qu’une chaebol  sage et docile.

Effectivement, les Seo sont une famille de banquiers de génération en génération. Grâce aux à divers mariages fructueux, ils ont atteint l’ultime classe sociale : les Puissants de la Corée du Sud. En toute logique, les enfants suivraient et reprendraient l’affaire. Les fils seraient de puissants PDG respectés, et les filles seraient de parfaites épouses. Etant cadette, c’est dans ce projet que tu as été élevée. Tu n’as jamais manqué de rien : tu as même bénéficié des meilleures nourrices, des meilleures écoles, des meilleures professeurs, et des meilleurs établissements privés. A l’âge de 10 ans, petite Na Rah, tu étais déjà bilingue en anglais. Tu savais parler latin aussi. Oui, on apprend les langues anciennes en haute société.

☽ ☽ ☽

Jusqu’à tes 16 ans, tout se passait bien. Tu apprenais sagement tes leçons, tu allais aux cours du soir assidument. Gentille, douce, aimable, le rôle d’enfant modèle te sied bien. Aux yeux de tout le monde, il n’y avait pas à s’inquiéter. Mais derrière la porte de ta chambre,  dans le creux de ton cœur torturé, c’était tout autre. La panique. La peur. Les craintes. L’angoisse. Le désespoir. Oui, tu connais ça. Le cycle émotionnel de l’élève à qui on demande l’impossible. Les crises d’angoisses, et même la dépression.La putain de dépression desamère qui t’enfonce plus bas que tu ne l’es. Passant du sourire à la morosité, tu baissais la tête, tu te confondais en politiquement correct, et encore une fois, tu te laissais couler ; non, il ne fallait pas, il fallait toujours sourire, garder les bonnes manières, parler doucement, et toujours avoir que des bonnes nouvelles. A l’école, il fallait rester la meilleure. Rester tête de classe. Honorer la famille par le succès scolaire.

Tout se passait bien jusqu’à qu’un bulletin sur l’autre, tu chutas de plusieurs dizaines de places. On parle de redoublement. Bon dieu, mais qu’est-ce qui t’as pris de faire ça ?! Après tout ce que tu as eu ! Telle fut la réaction de ta bonne famille.  Dans le même mois, on t’avait présenté ton futur fiancé. La douce planification d’un mariage arrangé entre grandes familles. Pression supplémentaire. Redoublement des crises. Tu n’as pas eu le temps de digérer. C’était déjà trop tard. Ta chute était déjà engrangée, et tu te brûlas les ailes sans comprendre ce qui t’arrives.

S’ensuivit un horrible épisode de hagar familial que tu n’oublieras jamais. Tu aurais préféré mourir que de subir ça. Pourquoi ne l’as-tu pas fait avant ?


☽ ☽ ☽ The Worst Moment in life

Tu pris la fugue. Fuir ton déshonneur te paraissait être un échappatoire, celui que tu attendais depuis trop longtemps pour t’en souvenir. Tu ne devras plus rien à personne. T’étais contente, tu devras vivre que pour toi-même. La rue te recueillit, avec son lot de crasse et de désespérés comme toi. Des désœuvrés, des alcooliques en survêt’, des vieux et des jeunes junkies mélangés, pauvres de l’ère moderne, vous logiez tous à la même enseigne, qu’importe d’où vous veniez. Alors tu fis comme eux, tu fis des trucs de clocharde : faire la manche, fouiller  les poubelles des hypermarchés, voler tout ce qui passait sous ton nez. Depuis la nuit des temps, combien crient à la liberté, mais toi là, par terre, dans cette rue humide, jeune gosse de riches sans revenus et sans domicile fixe, tu la suças jusqu’au dégoût. La liberté, la face cachée de l’indigence. Comme ça, t’étais partie de chez toi, sur un coup de tête, mais en petite bourge que t’étais, pas une seconde tu as pensé que tu devras vivre par-toi-même désormais.

Tu perdis la notion du temps. Se battre et garder les pieds sur terre, c’était impossible. Pour toi, cela dura une éternité. Une éternité à tendre la main pour de la monnaie, à avoir faim, tout le temps, avoir froid, trop souvent. Une éternité aussi à te tenir à l’écart de ces galeux en chien. C’est bien connu, il y a bien plus d’hommes que femmes dans ton cas. Quand ils voient ta face, ils voient la sale gueule de leur pute d’ex-femme qui les a ruinés en divorce, qui les a mis ici, à la rue. Libido convulsive. Plus d’une fois, ils ont failli t’avoir, mais ton instinct de survie t’a toujours sauvé. Tes poings se sont entraînés sur leurs faces d’ivrogne.
Et puis un jour, tu en as eu marre de tout ça. Marre de de battre pour deux wons. Marre des daleux, marre des miséreux qui s’y complaisent grâce à l’alcool. Toi t’avais rien demandé.  Tu voulais juste être heureuse, putain. Au moins une seule fois dans ta putain de vie. En fin de compte, la rue n’avait rien arrangé : c’était pire qu’avant. Elle a aggravée ta dépression. Plus que fragilisée, t’es fissurée de part en part. Petit bout de rien qui essayait de survivre pour…pour quoi déjà ? Il n’y avait plus rien à sauver, de toi. Alors t’es allée là-bas ; Daegu Bridge. T’as regardé l’eau pendant un long moment, le vent contre ta peau, tes longs cheveux noirs contre lui, en remémorant toutes tes casseroles. Tu t’en souviens, t’as fermé les yeux.

C’est à ce moment-là qu’il est arrivé. Encore un salopard, tu as pensé. Un salopard mafieux avec des attentions différentes, pour une fois. Lui aussi voulait en finir. Et puis sans savoir pourquoi, vous avez causés. « Tu veux sauter pour une histoire conne d’honneur alors que moi, moi…je n’ai plus rien. » Il avait du mal à soutenir ton regard dur et embué de larmes ; un regard marqué par des malheurs qui le dépassent. « Moi, ça fait des mois que plus personne ne m’attend. Je ne sais même pas quel jour on est. »


☽ ☽ ☽ Time to rebirth

Sûr, tu lui as fait pitié sur ce pont. A tel point qu’il a renoncé à sa funeste décision et de t’emmener dans le premier fast-food. Premier vrai repas en trois ans d’errance. Quelques jours plus tard, tu avais un toit. Un toit, bordel, un toit. Avec des colocataires plus virils les uns que les autres, mais c’était rien. Là d’où tu viens, plus grand monde ne te fais peur. Tu ne sais plus très bien dans quel ordre c’est arrivé ; de l’ordre, une notion que tu as laissé derrière toi avec tes faiblesses. Tu repris du poids, assez pour ne plus te faire appeler « la somalienne ».

Et petit à petit, tu t’es reconstruite, entourée de ces voyous. Si au début la cohabitation avait du mal à se faire à cause de ta misandrie viscérale –mais légitime- petit à petit, progressivement, tu es parvenue à les voir comme des amis, des frères.  Les éviter et les injurier ne servaient à rien ; ce n’était pas à eux qu’il fallait s’en prendre. Mais t’en avais besoin ; entre les fuckers et les manipulateurs, trop d’hommes t’ont fait du mal pour pouvoir les laisser respirer ton air. Après leur avoir craché toute ta fureur, tu as finalement trouvé ta place auprès d’eux. Eux, ces baepsae bien avant toi. Les hyungs que tu n’as jamais eus. Si seulement tu avais pu connaître ne serait-ce que l’un d’entre eux, peut-être n’aurais-tu pas coulée comme tu l’as fait que tu t’es dit, mais c’était trop tard. Il fallait se faire une raison et avance, au bout de quatre ans, enfin. La lumière au bout du tunnel. La société ne vous veut plus et vous déteste ; participe à sa destruction.

☽ ☽ ☽

Herbes, alcool, sexe ; ils ont pensés tes plaies. Fondus les marques du passé, moulés une nouvelle Na Rah, celle que tu as toujours voulue devenir : souriante, sereine, indépendante, sûre d’elle, forte.  Avec la clope, tu te sens toi-même ; avec une sex-friend, tu te sens puissante ; avec l’herbe, tu te crois carrément invincible ; le tout agrémenté d’alcool, c’est encore mieux. C’est comme ça que tu te sens vivre, que tu te sens pleinement heureuse. Le bonheur factice des paradis artificiels. Encore aujourd’hui, tu ne peux t’en passer. Le passé revient toujours, mais t’es pas prête à lui faire face. En es-tu réellement guérie ? Tu fais la princesse et préfère ne pas y répondre.

Mais tout ça se gagnait. Fini la cohabitation gratuite. Il fallait travailler, maintenant. Ne te plains pas, ils n’ont pas oublié de te mettre au parfum : le taf ou la porte, avec ravalement de façade en prime. T’es dans une organisation de prostitution, mais on avait toujours besoin de petites frappes pour les activités vivrières. Tu tombais à pic. T’as pris le taf sans te poser de questions. On te disait de cogner, tu cognais, bien fort ; ils étaient contents. T’avais ta paie, t’étais contente. Les habitudes de ces malfrats devinrent les tiennes ; comme si t’y étais depuis toujours. Baepsae jusqu’à la moelle, qui se ressemble s’assemble.

☽ ☽ ☽ The pain of Catastrophe

Avec toi, les années se sont écoulées tel un fleuve tranquille. Tu faisais ton travail, tu t’amusais. Sans attaches, l’amour et toutes ces conneries, tu n’y croyais pas. Comment connaître ce que l’on jamais ressenti. T’as surtout senti la douleur injuste de la déception. Jusqu’à que tu la rencontres ; Ah Yeon. Une femme fatale, cette fille. C’est de suite de ce que tu as pensé d’elle la première fois que tu l’as vue ; ça te retournait, elle t’oxygénait à travers tous ces mâles de macs. Damn. Ah Yeon, c’était la fille qui te foutait des palpitations de dingue. Comme une gamine, tu faisais en sorte de te faire remarquer. Les mots doux, la drague, tu sais rien faire de tout ça à jeun.

Quand le réseau tomba, ce fut la fin du monde pour tout le monde. Encore une fois, ton instinct de survie t’as sauvé, sale bitch : tu fis partie des rares rescapés –les plus lâches- qui ont eu le temps de se carapater juste avant la catastrophe. Sans grandes difficultés, ni scrupules, tu as intégré une mafia rivale à la capitale. Scénario classique dans le milieu. Tu t’e fous de savoir comment et pourquoi le réseau est tombé, comme d’hab’ tu veux juste sauver ta peau ; un roi en remplace toujours un autre. C’est la loi de la jungle, baby ; pas de place pour les faibles. Tout ce que tu regrettais, c’était l’oxygène des Jeong. Toi, t’es libre. Si t’es encore là, ce n’est pas par hasard : c’était grâce à elle, qui s’est rendue à votre place, payer toutes vos conneries. Tu pensais t’en remettre, refaire exactement comme avant, mais peine perdue. Tu pensais tout le temps à elle. Et te voilà à travailler pour d’autres. T’es même pas allée la voir en prison. C’est absurde tout ce qui se passe.

☽ ☽ ☽

Nouveau réseau, nouveau game ; autre cercle d’amis, tu t’es facilement trouvée des petits oiseaux. C’est grâce à eux –et ta persuasion de fer- que tu as su qu’Ah Yeon ne se trouvait plus sur le sol coréen. Holy shit. C’était louche cette histoire.  Qu’est-ce que les politichiens tramaient ? D’où on envoie les mafieux à l’étranger ? Briffant tes anciens potos, vous n’avez pas attendus plus longtemps avant de traverser la mer de Busan. Prétexte du jour : étendre le plus gros réseau de drogues séoulite jusqu’à Aikoyangi. La mission était réelle, mais pour vous elle était secondaire. Retrouver la boss ; c’était ça la mission principale. Les deux sont risquées et vont prendre du temps ; ça tombe bien, vivre sous les cocotiers, c’est un de tes vieux rêves.
icon
Who are you ?

Un grand merci à Ah Yeon de m'avoir récupéré de Rising Underground, je sens que je vais me plaire ici ~  heart
[/b][/b]
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Jeu 8 Sep - 18:22

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue heart heart heart

JE SUIS TELLEMENT ÉMUE QUE J'EN PERDS MES MOTS ,zkjrujv
Na Rah est un prénom que j'aime beaucoup en plus.... COME DANS MES BRAS BABY
Je suis vraiment contente de te voir ici, tu peux pas savoir
(je stalkais pas du tout la fichette non plus... C'est pas crédible c'est ça ?  boude  heart )

Courage pour la fin de la ficheeeette, j'ai hâte de voir l'histoire fighting ! omg omg
Si tu as une question ou une requête n'hésite pas à venir nous voir par mp ou sur la cb Jae Sun/Ah Young ou moi (avec Yukari ou Yoru, mais Ah Yeon t'ouvre ses bras très volontiers fufu eyes lit )

J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous heart


Brokens wings
Prisonnière d'un monde qui n'est pas le mien, mes ailes sont bloquées
Je suis un papillon emprisonné dans le mensonge ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Kim Seol Hyun (AOA)
Qui es-tu ? :
Adoptée à la naissance par monsieur Jeong à Séoul • Elle a été élevée pour devenir tueuse à gage en compagnie de Ah Young sa sœur de cœur • Elle était très douée avec les différentes armes • A été tueuse à gage dans une mafia de la prostitution et avait un travail de serveuse comme couverture • Elle aimait torturer • N'avait aucune pitié • En voulant protégée Younnie, Ah Yeon s'est faite prendre avec le reste de sa mafia et a été condamnée à perpétuer sans droit de visite • Véritable psychopathe • Elle a tout oublié de sa vie passée • A toujours une certaine fascination pour le sang mais aussi pour les papillons. • A actuellement retrouvé deux souvenirs mais ne se doute pas d'être une ancienne tueuse à gage. • Elle a revu sa sœur sans savoir que c'était elle.

Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnageSMS
Messages : 697
Date d'inscription : 07/08/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Jeu 8 Sep - 19:37

Hey hey hey !!!! Bienvienduuue poupey !

Lesbienne ? ça tombe bien tu m'intéresse absolument pas ! u.u #crédibilité

J'attend ton histoire parce que rien que les petites infos m'ont bien fait rire et je tiens à connaître l'histoire de cette femme xD

(je recherche une baby sitter si tu as besoin d'un peu de thunes sans l'illégalité qui va avec ♥️)

Courage !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Sam 10 Sep - 14:16

Hello !
heart

Bienvenue ici !
J'ai hate de voir ton histoire (en plus tymee quoi)
T'as vraiment bien choisis ton vava ! Tymee est si charismathique (en plus d'être une déesse en rap & en diss surtout vu son dernier kusu kusu kusu) !
Prépare toi je reserve déjà un lien  blush
(quand je pense que Tymee a fait un featuring avec Jaekyung)

Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! Tous le monde sera ravi te t'aider !



Minacroyable !
©️ Joy
avatar
Avatar : Kim JaeKyung [ex-Rainbow]
Qui es-tu ? :
田中 みな
Tanaka Mina
(21 ans)


Mina, c'est la fille du maire de Kyul, mais ce serait trop simple de la résumer par ce simple lien de filiation. Cette charmante jeune femme a su s'imposer dans la vie locale de Kyul comme la peste la plus insupportable de l'île. Elle ne reculera devant rien pour mettre la misère à ses adversaires. Vous l'aurez compris. Elle tient de son père. Lors d'une sortie involontaire en forêt, elle a trouver une étrange carte. Ce bout de plastique éveilla des suspicions mais ce ne fut rien comparés à la suite. Pour Noël, voulant faire une surprise à son père, elle partit l'attendre dans son bureau. Elle y trouva une salle caché rempli de coupures de presses sur des criminels japonais et coréens. Le doute n'était plus possible. Il se passait des choses étranges sur l'île et Mina sera la première à le découvrir.


Yong Min, Yukari, Gerg', Taehyung, Sun Hae et même l'inconnu qu'elle insulte par SMS peuvent aller se rhabiller. Mina va les remettre à leur place. Bon, pour l'instant, il faudrait déjà qu'elle sorte de sa chambre d'hôpital.


ღ Mina vous remercie d'avoir lu ces quelques lignes ღ

Les fifiches : présentationfiche de liencellphoneJournal de RPFiche de personnage
+amv trouvé sur Utube + une autre
Messages : 670
Date d'inscription : 24/08/2016
Civilis - Level 7
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Jeu 15 Sep - 21:28

Avec pas mal de retard, bienvenue ici !
C'est un plaisir de te retrouver ici (même si j'avoue qu'on a pas beaucoup parler, ni RP ensemble )

En tout cas, ton perso promet beaucoup de choses et j'ai hâte de la voir en activité ! Si tu as la moindre questions, n'hésite pas à venir me voir, je ferais mon possible pour t'aider !

Encore une fois bienvenue ici et amuses-toi bien heart

PS : Ton vava est une tuerie, je devais le dire admines
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Ven 16 Sep - 18:11

Merci pour tous vos gentils commentaires, trop de love...


Yeonnie d'amour  – Trop contente de te revoir aussi, je ne serais pas ici sans toi, je ne serais comment te remercier, et puis toujours la belle Seolhyun...que dire de plus à part t'admirer siouplet Si rien que le prénom te plaît...je suis déjà aux anges.....  heart  heart  heart (roh oui stalk me, stalk ma fiche en or  fufu ) Merci ma chérie, j'ai su te trouver là où il faut heart no joke

Kina – Ça tombe bien, tu ne m'intéresses pas non plus M.Efféminé   admines
Ouh elle a eu une vie bien mouvementée, avec beaucoup de bas...mais aujourd’hui que du haut vu qu'elle t'as fait rire ! (pour la baby sitter, c'est à négocier, baby u_u)

Mina  – TYMEE THE GODESS, je plussoie tout ce que tu dis à 1000%  omg (aaah son dernier diss sur U.R, il est juste excellent.)
Sur le choix de l'avatar, c'est simple : il me fallait une personnalité forte qui sied à Na Rah qui est explosive.
Oh oh, Jaekyung/Tymee, je te fais entièrement confiance sur un lien entre nos miss (rolala tu touches mon kokoro, dire que ce titre est dans le dernier mini-album de notre Queen... )

Sœur de Yeonnie d'amour – Même avec du retard, ça fait toujours plaisir heart Certes on ne s'est pas beaucoup parlé, mais on rattrapera ça.  Je suis contente de te revoir aussi, et merci à toi heart


Et maintenant, le moment que vous attendiez tous, son histoire...régalez-vous.
Avec un supplément pour vous parce que vous êtes chous : et que Tymee is the Queen of Diss Rap
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch Ven 16 Sep - 22:17

Omg l'histoire mais l'histoire omg J'aime beaucoup siouplet Hâte de te voir en rp
Mais t'as pas à me remercier, rien que de te voir ici ça me fait énormément plaisir heart
J'ai aussi su te trouver là où il faut heart heart no joke oui ah ça

       
   

Validation


Tout juste validé, tu viens de rejoindre le groupe Civilis et, avant de pouvoir joué avec nous n'oublie pas d'aller créer ta fiche de lien dans l'espace réservé aux Civilis. N'oublie pas que ton personnage ne sait rien de tout ce qui se passe sur l'île et, de ce fait, il est libre de toute relation. Ils sont surveillés par les AOA pour éviter tout débordement mais aussi parce qu'ils cherchent toujours de nouvelles recrues.

Les rps rapporte des points et, pour savoir à quoi ils peuvent te servir, c'est ici que tu trouveras tes réponses.
Si tu recherches des rps pour lancer ton personnage, il t'est possible de faire une demande de rp.

Pour garder contact avec les autres habitants de l'île, il y a la zone sms qui rapporte aussi des points.

Entre les rps, il t'est possible de te détendre sur la zone du flood ! N'hésite pas à y aller pour faire un petit bonjour, personne ne mordra !
Si tu cherches un avatar, une création graphique ou que tu es un artiste dans l'âme, le coin graphique est fait pour toi ! N'hésite pas à y faire un tour ou passer commande.

Pour toutes questions ou demandes, n'hésite surtout pas à contacter le staff qui t'aiguillera ou te répondra au plus vite et avec plaisir !

Bon jeu à toi !




Brokens wings
Prisonnière d'un monde qui n'est pas le mien, mes ailes sont bloquées
Je suis un papillon emprisonné dans le mensonge ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Kim Seol Hyun (AOA)
Qui es-tu ? :
Adoptée à la naissance par monsieur Jeong à Séoul • Elle a été élevée pour devenir tueuse à gage en compagnie de Ah Young sa sœur de cœur • Elle était très douée avec les différentes armes • A été tueuse à gage dans une mafia de la prostitution et avait un travail de serveuse comme couverture • Elle aimait torturer • N'avait aucune pitié • En voulant protégée Younnie, Ah Yeon s'est faite prendre avec le reste de sa mafia et a été condamnée à perpétuer sans droit de visite • Véritable psychopathe • Elle a tout oublié de sa vie passée • A toujours une certaine fascination pour le sang mais aussi pour les papillons. • A actuellement retrouvé deux souvenirs mais ne se doute pas d'être une ancienne tueuse à gage. • Elle a revu sa sœur sans savoir que c'était elle.

Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnageSMS
Messages : 697
Date d'inscription : 07/08/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Na Rah – I'm a crazy dog, a crazy b*tch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» MYRALIS ∞ Who's crazy in a crazy world
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Les fiches-