AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en novembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 6 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en novembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Dim 9 Oct - 21:14

« - A demain Kiku ! Fais un bisou à ta fille pour nous ! »

Kinaku offrit un grand sourire à ses collègues et leur fit un signe de la main avant de partir rejoindre son appartement. La soirée s’était superbement bien passée ! Il avait chatté un peu à droite à gauche et il maîtrisait complètement le nouveau cocktail du bar, les clients l’appréciaient beaucoup bien que la plupart soient encore déçus qu’il ait arrêté d’être host. Mais au final, même s’ils regrettaient, une grosse partie était tombée sous le charme de la petite Nijiko qu’il emmenait régulièrement, n’ayant pas de baby-sitter fixe… On pouvait dire qu’il était un SBSF, mais il en avait quand même un qui lui servait pas mal.

Sur le chemin du retour jusqu’à chez lui, Kina’ s’arrêta à une supérette pour acheter de quoi grignoter, du pudding et quelques boissons. Young Jae avait été assez adorable pour répondre à sa demande alors qu’il ne l’avait prévenu qu’une trentaine de minutes avant de partir au travail. Le pauvre avait certainement des devoirs mais il n’avait pas dit non. Pour le remercier, le père de la petite chipie à garder, avait décidé de lui proposer à boire dès qu’il arriverait, il fallait aussi qu’ils discutent salaire, cette nuit promettait d’être payée plus chère.

Est-ce que j’ai assez de monnaie sur moi ?

Le père au look improbable arriva bien vite au pied du petit immeuble d’Aoruji dans lequel il résidait. Le digicode tapé, il monta les escaliers par habitude et rentra chez lui une fois qu’il eut ouvert avec la clé. Kinaku sourit, voilà une autre chose qu’il aimait bien chez Young Jae, il prenait soin de fermer à clé derrière lui.

« - Je suis rentré ! »

N’oubliant pas qu’un bébé dormait certainement pas loin, il n’avait pas hurlé ces mots. Son baby-sitter avait peut-être de la patience mais nul doute qu’il serait venu l’étriper s’il avait réveillé Nijiko, surtout qu’elle était dans sa période avec de nouvelles dents qui poussaient… Pas besoin de faire un dessin, les crises de larmes pouvaient durer trèèèèèèèèèèèèèèès longtemps.

Arrivant dans le salon après avoir semé son manteau et ses chaussures derrière lui, Kinaku arriva dans le salon et sourit d’une manière affreusement niaise. Young Jae était là, plongé dans un cahier aux pages noircies avec des mots surlignés, Nijiko était dans son transat, dans un adorable pyjama gris aux motifs de nuages, paisiblement endormie.
Le père s’approcha et s’avachi sur le sol aux côtés du jeune étudiant avec la grasse d’un éléphanteau à la naissance… Bon, il avait l’excuse du boulot quand même, on ne pouvait pas lui retirer ça !

« - Salut, la soirée s’est bien passée ? Niji n’a pas été trop difficile à coucher ? »

Il restait quand même un père qui s’inquiétait pour sa petite merveille de seulement huit mois ! D’ailleurs, rien que la regarder lui donnait un air gaga absolument écœurant pour quiconque normalement constitué.

Le charme du père célibataire !

« - Encore merci d’être venu alors que je t’ai prévenu à la dernière minute, j’ai su tard que je travaillais, commença Kinaku en se grattant la tête, un peu penaud. J’ai acheté des bières et du pudding, je suppose que tu as déjà mangé, mais ça ne fait pas de mal. Au fait, comment as-tu trouvé le curry que j’ai préparé ? Ah et avant que je n’oublie, tu auras double salaire ce soir ! »

Young Jae devait avoir l’habitude maintenant, de son patron partant facilement dans divers sujets à la fois. Comme le jour où il avait fait un parallèle entre les soins dentaires et la saison des tornades aux Etats-Unis… Malgré son patron un peu spécial, il continuait de répondre aux sollicitations de ce dernier. Kinaku lui demandait de garder Nijiko à peu près trois fois par semaine, des fois plus, des fois moins. Quelquefois, le père avait proposé à l’étudiant de rester puisqu’il était revenu très tard et qu’il était hors de question que son précieux petit bébé reste sans surveillance plusieurs heures !

Pshhhhhh ! (Imitation d’une canette de bière se faisant décapsulée et Ré Mineur, par moi)

« - Tu en veux une ? proposa Kinaku à Young Jae. Elles sont fraîches à cause du froid de la nuit, il faut en profiter ! »

Bien sûr, ils n’allaient pas boire à outrance, il fallait qu’il reste lucide et toujours attentif pour sa fille, même si elle faisait ses nuits depuis longtemps, on n’était jamais trop prudent.

Et oui, on peut mettre ‘Attentif’ et ‘Kina’ dans une même phrase !
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Dim 16 Oct - 15:03


Quand la musique est booownne !

Feat. Omi Kinaku & Ahn Young Jae

A peine Kinaku était sorti pour rejoindre le lieu de son travail que le jeune coréen se tourna en direction de la petite Nijiko, qui s’amusait paisiblement avec l’un de ses nombreux jouets éparpillés sur le sol. Bien que le jeune père de cette dernière l’ait appelé seulement trente minutes avant de quitter son appartement, l’étudiant n’avait pas hésité une seule seconde avant d’enfiler un manteau et d’attraper un sac rempli de cour pour aller endosser son rôle de baby-sitter. En même temps, la petite fille était absolument adorable et c’était toujours un plaisir de s’occuper d’elle, même pour plusieurs heures. Young Jae avait passé donc passé la soirée à jouer avec elle, à lui donner son repas, à s’occuper de cette adorable enfant jusqu’à l’heure du coucher. Il avait alors choisit un pyjama aux motifs nuages et l’avait installé dans une sorte de transat. Et pour l’aider à rejoindre les bras de Morphée, le jeune homme avait commencé à lui chanter une berceuse d’une voix apaisante. Les yeux de l’enfant avaient papillonnés plusieurs fois avant de se fermer complètement et la petite fille avait finit par s’assoupir. Souriant doucement, le coréen s’était relevé pour aller s’asseoir sur le sol devant la table basse du salon, et s’était positionné de sorte à pouvoir surveiller la petite Nijiko. Il avait posé ses affaires de cours sur le meuble et avait ouvert son agenda pour regarder la liste des devoirs qu’il devait faire pour la semaine prochaine. L’un de ses professeurs lui demandait de se renseigner sur un compositeur, un autre souhaitait qu’il commence à composer un début de musique au piano, son instrument de prédilection, et un dernier lui demandait de faire une analyse détaillée sur une certaine mélodie. Le coréen sortit alors ses écouteurs pour pouvoir entendre les musiques qu’il devait étudier sans réveiller Nijiko et commença à travailler.

Il était penché sur ses devoirs depuis bien une heure quand il entendit la porte d’entrée de l’appartement s’ouvrir. Kinaku apparut alors dans la pièce, les bras chargés de quelques sacs de course. L’étudiant releva doucement la tête et arbora un sourire, même s’il se sentait était à moitié somnolant à force de réfléchir et d’éprouver des difficultés pour se concentrer sur les exercices demandés. « Bonsoir… ! Oh non, Nijiko a été adorable toute la soirée et elle s’est endormie rapidement. » Un bâillement passa la barrière de ses lèvres et le coréen papillonna plusieurs fois des yeux avant de répondre au jeune père. « Ne vous inquiéter pas, ça ne m’a pas dérangé. Vous n’y étiez pour rien en plus. » Et puis, ce n’était pas comme si s’occuper de sa fille était un calvaire, bien au contraire. Quand il se trouvait avec ses enfants, il se sentait différent, comme si ces derniers lui donnaient une part de leur innocence qu’il avait désormais perdu. Il pensait à nouveau qu’il était quelqu’un de bien, quelqu’un qui ne méritait pas de croupir au fond d’une prison ou d’être considéré comme l’un des pires êtres humains ayant foulés le sol de la planète… Il se sentait de nouveau vivant.

« Oh ! C’est vraiment gentil pour les bières et le pudding ! ». Le jeune coréen, malgré le fait que son estomac soit déjà rempli,  n’était pas contre l’idée de manger quelque chose en plus. Son sourire s’élargit doucement et il remercia d’un signe de la tête Kinaku. Ce dernier était quelqu’un de vraiment adorable… tout comme sa petite fille à vrai dire. Il était l’une des rares personnes que Young Jae appréciait sincèrement et qui arrivait à le faire sourire. Ce qui s’apparentait à une prouesse… « Ah et le curry était vraiment excellent ! Je me demande comment vous faites pour préparer des plats aussi délicieux… » Sur la dernière phrase, la voix de l’étudiant avait sensiblement faiblie. Il ne parvenait pas vraiment à s’habituer à avoir autant de proximité avec une personne, même s’il commençait peu à peu à s’y familiariser.

Alors que le coréen commençait à pousser ses affaires de cours vers le bord de la table, il eut un hoquet de surprise quand Kinaku dériva la conversation sur son salaire. « Doubl… !? » Sa bouche s’était légèrement entrouverte et il observait quelques instants le japonais avec des yeux écarquillés, avant d’arborer un air penaud. « C’est vraiment gentil de votre part mais je ne peux pas accepter… je n’ai rien fais de spécial vous savez… » Rien ne justifiait une telle augmentation à ses yeux, et le coréen allait rajouter quelque chose quand il fut à nouveau interrompu par Kinaku. « Oh euh… Pourquoi pas, oui, merci… » Il attrapa l’unes des canettes puis détourna son regard sur ces feuilles de cours éparpillés sur la table et lâcha malgré lui un faible soupir. Il avait l’impression qu’il lui restait une montagne de devoirs et il avait décidément beaucoup de difficultés en ce moment pour arriver à les terminer… Tournant de nouveau le regard, il préféra essayer de se concentrer sur autre chose et commença à boire une gorgée de bière avant de s’adresser à son vis-à-vis.  « Vous… avez passé une bonne soirée… ? »

Code by Fremione.




       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 908
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Lun 24 Oct - 21:30

Kinaku ne pouvait que sourire en présence de l’étudiant gardant sa fille. A chaque fois il disait qu’elle était douce et adorable alors que le père savait très bien qu’elle possédait déjà son petit caractère, qu’elle pouvait pleurer deux heures parce qu’elle ne souhaitait pas dormir, ou ce genre de chose.  Une fois, il était rentré et la petite hurlait de tous ses jeunes poumons, et Young Jae la tenait en souriant, lui disant que tout allait bien. En même temps, il s’agissait des dents, difficiles d’apaiser ce genre de maux, mis à part avec un gel spécial qu’il était difficile d’appliquer avec cette chipie !
En fait, l’étudiant devait être une sorte de dieu de la patience, il pouvait rester des heures à calmer une Nijiko bougon puis la bercer encore, la mettre au lit après tout ce cirque et parfois recommencer ce cercle trente minutes plus tard.

Cet homme n’est pas humain ! Et cette phrase est étrange !

« - Ravi que le curry t’ait plu ! La recette est simple, je te la passerai, c’est parfait comme plat. Tu peux en congeler une partie si tu en fais beaucoup et c’est plutôt économique ! »

Tu ne peux pas savoir à quel point les parents célibataires aiment les astuces économiques Young Jae !

« - Oui double ! Pour être venu au dernier moment, t’être occupé de Niji’ et avoir veillé aussi tard sur tes devoirs alors que nous sommes en semaine. Tu mérites une compensation ! Tu pourras t’offrir un petit plaisir, même voir une hôtesse une soirée si tu veux ! »

Kinaku laissa échapper un rire clairement amusé, Young Jae n’avait clairement pas le profil des clients habituels. Quoi que, lui non plus n’avait pas la tête d’un père de famille, l’habit ne fait pas le moine mais l’habit blanc avec capuche fait celui du KKK…

Tu délires mec…

« - Hm… J’ai passé une soirée plutôt tranquille, mais j’aurai préféré la passer avec ma poupée pour notre promenade du soir dans le parc, dit-il après avoir bu une gorgée de bière. Mais bon, on ne peut pas tout avoir ! Et sincèrement, il n’y a eu qu’un début de bagarre entre deux mâles bourrés de testostérone et trois gars qui ont tenté de droguer des jeunes femmes. Ils n’étaient pas très discrets… »

Travaillant dans ce monde, Kinaku avait maintenant une certaine habitude des tentatives de viol, de la drogue et des armes qui pouvaient traîner. Et oui, le métier de barman dans une boîte comme celle de son patron avait l’avantage du salaire, mais les problèmes liés au sexe et à l’argent. Il ne voulait juste pas se faire planter avant d’avoir vu sa fille faire ses premiers pas, ses premiers dessins, et puis son mariage tant qu’à faire !

Ma précieuse petite princesse…

S’il s’était donné tout ce mal pour l’élever jusqu’à présent, ça n’était pas pour la laisser dans un orphelinat juste après ! Oh, nul doute qu’avec une bouille pareille elle serait vite adoptée ! Mais elle pouvait aussi se retrouver entre les mains de mauvaises personnes et servir de morceau de viande et ça hors de question ! Il faudrait d’ailleurs qu’il demande à Young Jae s’il ne voudrait pas devenir le tuteur de Nijiko en cas de problèmes. La mère de l’enfant s’étant certainement acoquinée avec un bloblfish en Australie, ça n’était pas elle qui allait réclamer la garde de Niji’…

Urgh ! Image mentale !

Kinaku s’étira alors et attrapa un des puddings avec la cuillère fournie et donna le second à son baby-sitter tout en lui souriant, parce qu’un Kina sans sourire, c’est comme un hentai sans tentacules, ça n’a aucun intérêt !

« - Ittadakimasu ! dit-il puis il regarda vers le tas de feuilles sur la petite table. Tu as beaucoup de devoirs ? Tu as du courage parce que jamais je n’aurai pu aller aussi loin dans les études, trop de mots, trop de notes, trop de d’années pour finir comptable ! Sans vouloir dénigrer les comptables bien sûr… »
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Dim 13 Nov - 17:14


Quand la musique est booownne !

Feat. Omi Kinaku & Ahn Young Jae

Le coréen remercia Kinaku avec un grand sourire quand ce dernier lui promis de lui donner sa recette. Il appréciait préparer divers plats et desserts, bien qu’il lui était difficile de trouver un peu de temps pour cuisiner. Les cours à l’université, les leçons de danse avec Eun Mi ainsi que les soirées qu’il passait pour garder la petite Nijiko ne lui permettaient pas de consacrer beaucoup de temps à d’autres activités. Mais finalement, il ne s’en plaignait pas. Il appréciait sincèrement étudier la musique, se sentir de nouveau vivant dès qu’il commençait à danser et s’occuper d’une petite fille adorable. Alors il ne souhaitait arrêter ses occupations pour rien au monde. De même, il ne voulait absolument pas accepter le double salaire que lui proposait le jeune père, et tous les arguments qu’il pourrait lui donner ne le feraient pas changer d’avis. « Ca ne m’a pas dérangé que vous m’appeliez au dernier moment… Et puis… votre fille a été très calme durant toute la soirée et l’un de mes professeurs est absent demain matin, donc je ne commence mes cours qu’en début d’après-midi… Je suis désolé d’insister mais… je ne peux vraiment pas accepter… » Il fixa le japonais avec une moue désolée. Mais quand bien même il le supplierait toute la soirée, l’étudiant était persuadé que Kinaku n’allait pas revenir sur sa décision…

Le coréen allait finalement une nouvelle fois répliquer quand le jeune père lui sortit une réflexion plutôt surprenante. « Euh… » Ce fut le seul mot qui parvinrent à franchir la barrière de ses lèvres. Sa bouche s’était légèrement entrouverte et il observait le japonais avec un air stupéfait. Bien qu’il ait l’habitude des conversations un peu étranges qu’il pouvait avoir avec son vis-à-vis, il était vrai que certaines de ses remarques pouvaient le laisser complètement pantois. Et le fait de lui suggérer qu’il pouvait s’offrir une hôtesse avec l’argent qu’il allait gagner en était une… Il fut incapable de prononcer la moindre phrase durant une poignée de secondes, mais heureusement pour lui, le jeune père avait finalement changé de sujet. « Vous… vous n’avez jamais… peur quand ce genre de choses arrivent… ? » L’étudiant regardait désormais le plus vieux d’un air circonspect. A sa place, il aurait déjà fuit son lieu de travail depuis longtemps… ou il aurait été rapidement viré… Car oui, il se connaissait. S’il avait aperçu ne serait que durant quelques infimes secondes des personnes essayant d’en abuser d’autres… Il serait très certainement entré dans une colère noire qu’il n’aurait su gérer. Et il refusait catégoriquement d’éprouver à nouveau ce sentiment… du moins comme il l’avait éprouvé il y a désormais quelques années…

Le coréen avait dorénavant le regard fixé dans le vide, et il ne fut extirpé de ses pensées que par le bruit  de l’assiette remplie de pudding et de la cuillère qui furent déposées sur la table. Il remercia une fois de plus le japonais et lui offrit un faible sourire, avant de lui souhaiter un bon appétit à son tour. Il commença à manger ce qui se trouvait de son assiette, tout en se concentrant sur les dires de son hôte. « Oh vous savez, étudier à l’université n’est pas si terrible... Mais c’est vrai qu’il me reste un peu de devoirs… Je dois encore finir d’analyser une mélodie et je dois également commencer à composer une musique au piano… Normalement, j’arrive à me concentrer pour terminer rapidement mes exercices mais ce soir… je vous avoue que mon inspiration n’est pas au rendez-vous… » Il attrapa l’une de ses feuilles où il avait griffonné plusieurs notes de musiques dessus, pour la plupart à moitié effacées ou rayées, et un soupir franchit une nouvelle fois la barrière de ses lèvres. Il avait essayé de trouver de l’inspiration en écoutant quelques unes des musiques qui se trouvaient dans son portable, mais cette dernière n’avait finalement pas pointé le bout de son nez de toute la soirée…

Code by Fremione.




       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 908
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Mar 22 Nov - 19:08

« - Ça va être embêtant si tu ne peux pas accepter... Parce que je ne vais pas le garder, c’est vraiment bête, moi qui voulait enfin faire quelque chose de bien avec ces sous… Je vais devoir me résoudre à les jeter à la poubelle, ils sont pour toi, je ne peux donc pas m’en servir pour autre chose… »

Kinaku affichait un grand sourire vainqueur, il était peut-être naïf mais après avoir travaillé un moment dans l’industrie des clubs d’hôtes, il sait comment retourner une situation à son avantage. De même qu’il sait que cet argent serait toujours mieux entre les mains de Young Jae pour l’aider dans ses études. Lui au moins ne gaspillera pas ses sous pour des broutilles, et l’argument comme quoi l’argent peut servir à Nijiko ne tient pas. La petite a déjà un compte sur lequel son père pose régulièrement des sous, elle est donc déjà à l’abri pour quelques temps à presque un an.

Plus malin qu’on ne le pense, le Kinaku !

Le barman regarde ensuite vers son jeune ami avec un air surpris, puis un sourire fendit son visage avant qu’il ne se mette à rire avec légèreté.

« - Oh toi, t’es vraiment trop innocent pour ce bas monde ! dit-il avant d’ébouriffer les cheveux de Young Jae avec un sourire bienveillant. Ce genre de choses arrive tous les jours, c’est la partie immergée de l’iceberg, les gars ne pensent qu’avec leur sexe, les femmes cherchent l’argent, les cadeaux et la popularité. Rares sont les personnes aussi pures que toi là où je travaille ! »

A aucun moment Kinaku ne se départit de son sourire amical. Il connait ce genre de situations, il n’a jamais été drogué mais a ‘sauvé’ une de ses collègues qui s’était faite avoir avec du « souffle du diable », drogue rare en Asie mais très puissante. La pauvre a arrêté depuis et s’est expatriée en Corée du Sud pour tenter d’oublier et se recréer une nouvelle vie.
Heureusement à Aikoyangi, l’iceberg n’est pas très profond, les policiers sont très efficaces et il n’y a pas une immense mafia, seulement des petites bandes, du moins, à sa connaissance…

« - Je ne sais pas si je peux t’aider mais vu que je sais jouer de la batterie, si je te fais un rythme improvisé, ça peut peut-être t’aider. Bon d’abord il faut que je mette Nijiko au lit et après on peut aller dans la pièce à musique. On ne peut pas l’emmener, au risque de lui casser les tympans... fit le jeune père en souriant. Et puis je te dois bien ça, tu m’as déjà beaucoup aidé et moi je ne fais pas grand-chose ! Bon vendu alors, lève les mignonnes pêches qui te servent de fesses, va dans la pièce à musique pendant que je vais coucher Niji dans sa chambre. »

Sans attendre plus, Kinaku se penche au-dessus du transat de sa fille et la récupère délicatement pour ensuite la mettre dans son berceau. Il la place doucement dans sa gigoteuse et lui embrasse le front avant de sortir et fermer la porte avec prudence. Il a évidemment activé le baby phone reliée à son portable pour être prévenu en cas de réveil intempestif.
Il se dirige ensuite dans la pièce aménagée et insonorisée pour sa batterie et l’enregistrement de ses covers. Il ne les poste pas mais il aime en faire et se filmer pour ensuite observer et parfois rectifier.

« - Donc, tu as une idée de rythme de morceau en tête ? Du violent, de la rage ? Ou du plus doux voir triste ? »
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Dim 18 Déc - 12:14


Quand la musique est booownne !

Feat. Omi Kinaku & Ahn Young Jae

Le coréen poussa un faible soupire, désormais résigné à accepter le double salaire que lui proposait Kinaku. Il ne souhaitait pas que le jeune père jette son argent alors autant le récupérer. Même s’il pouvait l’utiliser pour ses études ou pour son logement, il pourrait toujours le donner à des personnes qu’il appréciait, ou tout simplement à des personnes qui en ont plus besoin que lui. Certes, les fins de mois étaient souvent difficiles pour lui, mais il allait certainement éprouver des difficultés pour dépenser cet argent étant donné qu’il ne le mérite pas à ses yeux. « Très bien, j’accepte le double salaire… Je pourrais l’utiliser pour vous offrir quelque chose, à vous et Nijiko… pour vous remercier. » Il afficha un doux sourire au japonais, en espérant qu’il ne prenne pas mal la remarque qu’il venait de lui dire. Ils étaient tous deux les rares personnes qu’ils appréciaient, alors il ressentait le besoin de leur offrir quelque chose, ne serait qu’une bricole. Mais c’est l’intention qui compte comme on dit, n’est-ce pas ?

Les yeux alors écarquillés et la bouche entrouverte, Young Jae écouta le jeune père quand il parla des dérives de son métier. « Trop innocent » ? Malheureusement, il ne l’était plus depuis quelques années… Il était finalement un peu semblable aux personnes décrites par Kinaku, même si contrairement à eux, il ne recherchait ni la gloire ni la recherche constante de plaisir. Mais certainement était-il pire qu’eux, puisqu’il avait osé retirer la vie à quelqu’un. Il n’était finalement qu’un monstre, et non une personne possédant simplement quelques tares. Se mordant inconsciemment la lèvre inférieure, le jeune étudiant aurait presque laissé échapper quelques larmes si le sourire de son interlocuteur ne l’avait pas aidé à les retenir. Et puis, il refusait catégoriquement de s’effondrer devant les autres… Il ne méritait pas que l’on vienne le rassurer, que lui fasse comprendre que son acte pouvait être compréhensible... Et même si s’occuper de quelques enfants lui donnait l’impression d’être un peu plus humain, ce n’était au final qu’une illusion…

Posant alors un regard vide sur ses dizaines de feuilles de cours, Young Jae releva finalement la tête quand Kinaku lui proposa son aide. « Ca… ne vous dérange pas… ? Vous en êtes sûr… ? » Un faible sourire vint légèrement se dessiner sur ses lèvres et une lueur de reconnaissance se reflétait dorénavant dans ses prunelles. Murmurant un doux « merci », le coréen se releva et chercha du regard la pièce que l’on avait indiqué le jeune père. Mais à vrai dire, il en ignorait l’emplacement alors il préféra attendre que Kinaku ait terminé de s’occuper de sa petite fille, avant de le suivre dans la fameuse « pièce à musique ». Une fois à l’intérieur, l’étudiant entrouvrit légèrement la bouche, surpris par le lieu. Il ne s’était jamais permis de se rendre autre part que dans le salon, la cuisine et la chambre de Nijiko ; alors il plutôt étonné de s’apercevoir que l’appartement du jeune père semblait receler de pièces semblables à celle où il se trouvait. S’approchant d’un pas lent en direction de la batterie, Young Jae pris le temps de réfléchir à la question posée par son interlocuteur. « Je partirai sur un rythme plutôt doux… » De toute manière, l’inspiration ne lui serait certainement pas venue si le rythme était violent… Et quitte à exprimer un sentiment, il préférait exprimer celui de la douceur plutôt que celui de la violence...  

Code by Fremione.




       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 908
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Lun 2 Jan - 23:13

Kinaku fit jouer de ses baguettes sur ses genoux en réfléchissant puis il eut le regard du « j'ai eut une épiphanie ou plutôt une illumination dans notre cas ! », il lui offrit un grand sourire et s'étira. Son regard était maintenant complètement pétillant et il avait envie de partager sa joie d'avoir trouvé quelque chose qui pourrait aider Young Jae.
Le père retira son haut et se retrouva en tank-shirt blanc, faire de la batterie, ça fait transpirer parce que c'est un sport comme un autre ! Il ne voulait pas tremper son beau t-shirt, sans pour autant se retrouver nu, pas que ça l'aurait dérangé, mais il doutait que Young Jae soit bien à l'aise dans avec un homme à moitié nu dans une petite pièce...

Oulala, l'atmosphère se réchauffe dis donc...

« - J'ai un morceau qui pourrait te plaire ! Au départ je l'avais appelé 'Ma Grosse Banane Mûre' mais au final j'ai préféré 'Cassis'. Je trouve que ça sonne bien ! »

Il se concentra alors, son visage resta détendu et heureux et la musique pu commencer. Pendant quelques minutes, Kinaku mit son cœur dans l'acte, il voulait rendre le rythme doux et langoureux pour essayer de donner la passion de continuer ses exercices à son jeune baby-sitter.
Une fois le morceau terminé, le jeune père eut un sourire qu'il lança à Young Jae.

« - Alors ? Ça a donné quoi ? Tu as aimé, ça t'inspire, un peu, beaucoup ou pas du tout ? »

Kinaku lui offrit un grand sourire adorable, d'un autre point de vue, il ressemblait à un chien tout fou avec de grands yeux humides cherchant à savoir s'il a bien fais et aura donc un susucre.

T'aurais pas un Granola à la place?

Le jeune père se redressa et s'étira sur son tabouret de pratique avant de revenir à l'étudiant, il espérait pouvoir donner un peu d'inspiration à son jeune ami. Il remarqua que Young Jae n'avait pas son carnet habituel dans les mains.

« - Tu as laissé tes affaires dans le salon ? On a qu'à y retourner, en plus j'ai soif maintenant, il doit rester des bières ! Quoi que je ne les ai pas mises au frais... Bon, bah on se contentera de limonade ! On va éviter de piquer le lait en poudre de Nijiko ! »

Fier de lui, Kinaku se leva, il entraina Young Jae hors de la pièce en le poussant délicatement dans le bas du dos. En sortant de la pièce, il laissa traîner une oreille pour essayer d'entendre si Nijiko était réveillée mais apparemment non. Elle faisait ses nuits depuis un moment mais aucune famille n'était à l'abri du terrible cauchemar nocturne !

Un Pokémon de type emmerdant dont l'attaque spéciale 'Réveil bébé' marche à tout les coups.

Rassuré, le père passa par la case cuisine pour sortir une bouteille de limonade et deux verres.

« -Je t'ai même pas demandé ce que tu voulais boire Youngie... »

Quel piètre hôte je fais!
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Lun 16 Jan - 15:19


Quand la musique est booownne !

Feat. Omi Kinaku & Ahn Young Jae

S’adossant contre le mur, l’étudiant haussa un sourcil quand le jeune père retira son tee-shirt avant de s’installer face à sa batterie. Bien que légèrement surpris, le coréen se fit la réflexion que tant qu’il n’enlevait pas plus de tissus, il ne voyait aucune raison de s’alarmer. Ecoutant alors patiemment son hôte, Young Jae entrouvrit la bouche et un rire fin s’échappa de ses lèvres à l’entente du premier titre du morceau de Kinaku. Certes, le second titre était tout autant… énigmatique, mais il était tout de même moins cocasse. Le sourire toujours collé aux lèvres, le coréen écouta le morceau qu’il lui interpréta, fermant les yeux dès les premières secondes afin de mieux s’imprégner de la mélodie qui commençait à envahir l’espace de la pièce. Tout en se concentrant, il commença à pianoter inconsciemment sur le mur et essaya de former une mélodie dans son esprit qui s’inspirait du rythme que lui proposait Kinaku.

Alors que la musique s’achevait, Young Jae ouvrit doucement les yeux et sentit que son sourire s’était étiré. « C’était… parfait ! Merci beaucoup, vous avez réussis à me donner quelques idées ! Je ne sais pas ce que j’aurais fais sans vous. » Une lueur de reconnaissance brillait désormais dans son regard. Il était sincèrement reconnaissant son vis-à-vis qui avait pris l’initiative de l’aider à faire ses devoirs. Souhaitant alors inscrire les quelques idées de mélodie qui lui étaient venues en tête, l’étudiant remarqua qu’il n’avait pas eu le réflexe de prendre avec lui l’un de ses cahiers ou tout simplement une feuille, ce que ne manqua de lui faire remarquer son interlocuteur. Il était désespérant de voir à quel point il pouvait être stupide quelques fois…  

Après avoir relevé la tête en direction de Kinaku et avoir répondu un simple « d’accord », accompagné d’un rire après la remarque du jeune père sur le lait en poudre de Nijiko, Young Jae se laissa entraîner docilement hors de la pièce et rejoignit rapidement le salon où il s’installa devant ses cahiers et autre affaires de cours posées sur la table basse. Attrapant une feuille et un crayon, il s’empressa alors de noter les quelques idées de mélodie qui lui avait traversées l’esprit avant de répondre à la question de Kinaku qui se trouvait actuellement dans la cuisine. « Oh euh… De la limonade s’il vous plait, ça me convient parfaitement. » Alors qu’il se concentrait à nouveau sur sa feuille et qu’il continuait à la noircir de notes de musique et d’annotations, le coréen fut surpris en entendant le cri d’une petite Nijiko qui venait subitement de se réveiller. Sans réfléchir, il se leva précipitamment et se rendit dans la chambre de la petite fille afin de la prendre délicatement dans ses bras. Tout en essayant de comprendre quelle pouvait être la raison de son réveil, l’étudiant essaya de la calmer en chantonnant doucement une mélodie, avant de finalement sortir de la pièce et se diriger vers Kinaku pour lui déposer l’enfant dans les bras. Selon lui, il était préférable qu’elle soit en contact avec son père, surtout qu’elle n’avait pas eut l’occasion de le voir depuis le début de cette soirée. « Ca m’attriste de la voir pleurer… » Mais comme la cause de ses pleurs devait certainement être la poussée de ses dents, il ne pouvait pas faire grand-chose pour la soulager…

Code by Fremione.




       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 908
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥ Jeu 23 Mar - 15:09

Kinaku chercha dans la cuisine des bouteilles de limonades et sortit deux verres, il n’avait jamais été habitué à boire à la bouteille. Il prit un citron, des glaçons et une feuille de menthe pour préparer un rafraîchissement plus que rafraîchissant dans le but de rafraîchir.

Bravo Sherlock, et la prochaine fois tu vas apprendre que l’eau ça mouille…
Nan, jure ?!


C’est à ce moment-là, alors qui ramenait les verres dans le salon pour les siroter tranquillement qu’un cri perçant empli l’appartement. Le père n’eut pas le temps de bouger qu’une véritable tornade lui passa devant pour aller chercher la fillette en pleure. Habitué, Kinaku ne paniqua pas et attrapa simplement l’antidouleur pour bébé au goût fraise, il était à peu près certains qu’il s’agissait des dents.
Quand Young Jae revint avec l’enfant gesticulant comme un asticot et pleurant comme si on venait de lui apprendre qu’elle devrait épouser un descendant de monsieur Tanaka plus tard, Kinaku la récupéra et recommença à passer en mode gagatisation de l’extrême.

« - Alors ma princesse, on est embêté par ses dents ? Les vilaines dents ! »

Après quelques chatouilles, sourires et phrase d’une niaiserie à vomir, le père réussit à arracher un sourire et un rire à sa fille entre deux hoquets. D’une main aussi experte que s’il pratiquait ce genre de geste régulièrement depuis plusieurs mois. Il attrapa la pipette allant avec le paracétamol en gel et en badigeonna les gencives rouges de la petites qui se mit à avoir le réflexe de déglutition en pleurant moins.

« - Tu serais un amour si tu ne pleurais plus le temps que le médicament agisse… »

De la même façon que si Nijiko avait lancé un gros droit d’honneur tout en disant « Rien à foutre, j’fais c’que j’veux ! », elle se remit à sangloter, s’accrochant à son père tout en lui mettant des coups de pieds.

Ma fille est une bipolaire sadique !

Kinaku offrit néanmoins un sourire à Young Jae et lui indiqua la table basse d’un signe de la tête.

« Prend un des verres, il n’y a pas de poison dedans, ni arsenic, ni ciguë, juste de l’acide citrique, du saccharose et de la menthe tout ce qu’il y a de plus athée ! »

Fier de son jeu de mot idiot par rapport à la mante religieuse, le barman continua à bercer sa fille jusqu’à ce que les pleurs cessent et qu’endormissement s’en suive. Il alla ensuite la recoucher, prenant deux minutes pour lui embrasser le front et lui murmurer un tendre « Bonne nuit ». Il revint ensuite dans le salon en soupirant.

« - Pfiouu… On ne m’avait pas dit que la période des dents serait si horrible… J’ai pas signé pour ça.., se plaignit-il »
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Quand la musique est booownne ! w/ Young Jae ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» Oups, la musique est peut-être un peu forte? (Curtis ft Nolwenn)
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» Quand la musique est bonne ~~ [RP CLUB DE MUSIQUE]
» Quand la musique sonne ... feat Peter Banning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps abandonnés-