AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Park Mi Yon - Playing with Fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Park Mi Yon - Playing with Fire Ven 13 Jan - 17:08

Park Mi Yon
"I don't want a boy, I need a Man"
gif
nom : Park ❅ prénom : Mi Yon ❅ surnom : Mimi ; Yonnie ❅ âge : 19 ans ❅ date & lieu de naissance : 21 décembre 2037, Daegu, Corée du Sud. ❅ nationalité : Coréenne ❅ origines : Coréenne ❅ orientation : Hétérosexuelle ❅ situation amoureuse : Célibataire ❅ situation financière : Pauvre ❅ métier : Sans métier ❅ groupe : Civilis ❅ temps sur l'île : 6 mois ❅ célébrité : Lalisa Manoban

caractère : attentionnée ❅ courageuse ❅ débrouillarde ❅ discrète ❅ douce ❅ énergique ❅ entreprenante ❅ plutôt froide ❅ habile ❅ hypocrite contre son gré ❅ se montre insensible depuis l'échec du braquage, mais est pourtant très très sensible ❅ insolente ❅ manipulatrice sur les bords ❅ plutôt solitaire ❅ prudente ❅  passionnée par les livres ❅ souriante quand elle veut.
avatar
This is my story

Daegu. Est-ce qu'elle reposerait les pieds un jour dans cette ville ? Elle savait pas .. Mais sans doute que cela n'arrivera plus jamais. Et ce même si une part d'elle y était restée depuis qu'elle l'avait quitté, il y a quelques mois déjà. Daegu, c’était toute son enfance, toute son adolescence. C’était toute sa vie. Mais par-dessus tout, c’était tous ses rêves. C’était là où elle avait tant rêvé de cette vie parfaite qu'elle s'offrirait dans un futur proche en compagnie de celui qui illuminait son quotidien. C’était surtout là qu'il avait tout brisé, qu'il l'avait brisé elle, faisant naître une haine incommensurable à son égard dans son cœur. Des remords, elle en avait des tas. Comment avait-elle pu se bercer de tant d'illusion … De la tristesse et de la colère, c’était tout ce que son être ressentait depuis ce jour, car il lui était impossible de passer outre tout ce qui avait bouleversé sa vie. A chaque fois qu'elle y repensait, maintenant, elle se disait, les poings serrés, que ce n’était plus qu’une question de temps avant qu'elle ne se venge de tout ce qu'elle avait pu subir suite à sa trahison.

••••••••••••••••••••

« Shin, attends-moi ! » Des couettes blondes dépassaient de l’entrée, celles d'une petite fille qui enfilait en vitesse ses chaussures. Un visage aux joues rosies se redressa vers le garçon, impatient, et le sourire qu'elle lui adressa en arrivant à sa hauteur exprimait à merveille son humeur. De toute façon, à chaque fois qu'elle le rejoignait, plus personne ne pouvait s'imaginer l’espace d'un instant que son quotidien était loin d’être des plus joyeux. A partir du moment où elle était avec lui, elle se fichait pas mal du malheur qui pouvait l'entourer, de cette noirceur dans laquelle elle avait toujours grandi. Elle ne le criait pas sur tous les toits, mais Shin, c’était ce prince de conte de fées dont elle rêvait, dont elle entendait parler dans tous les livres pour enfant qu'elle pouvait lire à l’école et qui la passionnaient. D'ailleurs, c'est là-bas qu'elle l'avait rencontré. Si elle faisait tout son possible pour être joyeuse en se rendant dans ce bâtiment que certain qualifiaient de prison, depuis qu'il lui avait adressé la parole, elle n'avait en rien besoin de jouer la comédie, parce que Mi Yon, elle était bien trop heureuse de le voir tous les jours pour s'attarder sur une quelconque mise en scène. D'ailleurs, comme toujours, il était venu la sortir de chez elle, de cette maison qui la menaçait à chaque fois qu'elle y mettait les pieds, pour se balader, jouer tous les deux. Même si les quartiers dans lesquels ils passaient une grande majorité de leur temps étaient réputés pour être de très mauvais endroits à fréquenter, surtout pour des enfants de leur âge, eux s'en fichaient. Ces quartiers, c’était chez eux … C’était leur terrain de jeu, avant de bientôt devenir leur terrain de chasse.

••••••••••••••••••••

Mi Yon n’avait pas tant d’amies que ça, tout simplement parce qu’elle se contentait de Shin, qui à ses yeux, n’avait besoin de personne d’autre pour le remplacer dans son cœur. Des amies, elle n’en avait pas besoin, et se contentait, comme d’habitude, de jouer cette facette de la Mi Yon adorable à l’école. Oh, adorable, elle l’était, c’était certain, mais la vraie Mi Yon n’était surement pas celle que toutes ces autres gamines imaginaient. Au fond, Mi Yon, c’était un petit garçon manqué, qui gardait sa part de féminité pour l’école, où les autres jeunes filles n’étaient en rien au courant de la difficulté de son quotidien, et certains moments avec son meilleur ami. Disons surtout que vivre entouré de garçons, principalement, n’aidait pas forcément. On lui reprochait souvent cette attitude trop peu féminine, mais elle ne pouvait pas se permettre de l’être, pas là où elle vivait, pas dans ce monde rempli de violence. Elle n’avait pas le temps pour ça. Après, comme toute enfant, et adolescente ensuite, elle avait sa bande de « potes » mais encore une fois c’était à ses yeux loin d’être de ces personnes que l’on qualifie d’amis. Son seul et unique ami, c’était Shin et personne d’autre.

Eux deux c’était à la vie à la mort. C’est ce qu’elle pensait en tout cas. Il n’avait pas forcément besoin de se parler pour se comprendre, pour savoir que l’autre allait mal, et pleins de choses encore qui faisait que cette amitié était si magique pour elle. Eux deux se comprenaient mieux que quiconque. Ils vivaient dans le même monde, dans la même merde, mais ensemble, ils arrivaient à être heureux, n’est-ce pas ?

••••••••••••••••••••

Ils étaient grands, maintenant, et avaient à leur tour envie de leur moment de gloire au sein de leur famille respective. Alors ensemble, âgés de 18 ans -ou presque-, ils avaient organisé leur propre braquage. Dans les moindres détails. Une grande bijouterie leur faisait de l’œil, et c’est en compagnie du petit frère – de deux ans le benjamin– de Mi Yon qu’ils s’étaient infiltrés en douce dans la boutique, désactivant les quelques alarmes qu’ils avaient repérées après être venus quelques jours plus tôt …  
Mais il avait fallu qu’il fasse tout rater, une dispute entre les deux, comme ça pouvait leur arriver de plus en plus souvent ses derniers temps, plusieurs mauvaises actions, non prévues, et une alarme avait été déclenchée. Pas le temps de tout récupérer, il fallait fuir, mais encore une fois, Shin n’était pas de cet avis, et alors que Mi Yon partait chercher son petit frère pour sortir le plus rapidement possible, voilà déjà que la police entourait le bâtiment. Armés, ils étaient entrés, et encore trop immature pour comprendre le risque qu’il encourait, son frère avait attrapé l’arme dans son sac et l’avait pointé sur les policiers. Un échange de tirs plus tard, Mi Yon regardait avec horreur le corps de son protéger tomber lourdement au sol, tandis que Shin se faisait, lui, embarquer. De l’étage, ouvert sur le hall d’entrée, elle avait assisté à toute la scène, tout en passant inaperçue. Retenant ses larmes pour ne pas se faire repérer, elle était sortie par la fenêtre, son sac contenant son butin à elle sur le dos. Les mains sur les hanses de son sac, la jeune adolescente avait passé pas moins de deux heures à errer, les larmes qui dévalaient ses joues refusant de s’arrêter. Ils avaient tout organisé, tout semblait si parfait, alors … Pourquoi ? Pourquoi avait-il tout gâché ? Pourquoi avait-il refusé de partir dès que l’alarme avait retentit … Pourquoi … Son frère, son petit-frère adoré … Qu’allait-elle dire à ses parents … Tout ça … c’était de sa faute …

••••••••••••••••••••

C’était de sa faute … C’était de sa faute si pendant une semaine, elle en faisait des cauchemars horribles. Et elle n’avait plus eut de nouvelle de lui depuis son arrestation. Rien. Même ses propres parents n’étaient pas au courant de l’endroit où on avait bien pu l’emmener … Et quand au commissariat, Mi Yon avait, d’un air adorable, demandé s’ils n’avaient pas par hasard récupéré son ami soul hier soir dans la rue – parce qu’il lui fallait bien une excuse, si elle n’était pas censée être au courant de son arrestation à cause du braquage – elle n’obtenait que des réponses négatives. Personne ne voulait lui dire où il était passé. Il avait comme … disparu … Et cette disparition avait eu pour effet d’accentuer la haine qu’elle ressentait de plus en plus à son égard. Pour elle, il l’avait trahi, avait tué son frère, et l’avait en plus abandonné. C’en était trop … Et au bout de quelques jours, de nouvelles pensées s’installèrent dans son esprit : elle voulait se venger … lui faire regretter. Alors elle passait plusieurs jours à chercher sa trace, sans succès, à élaborer différentes vengeances, sans savoir exactement ce qu’elle lui ferait subir pour la faire souffrir autant. Parce qu’il était parti, parce qu’il avait fait le con, il avait brisé en mille morceaux son cœur …

Cependant, si la jeune fille n’avait pas vu quelque chose venir, ce fut bien l’arrestation de ses parents, qui par malheur s’étaient fait prendre en pleins délit de trafic de drogue, pour ne pas changer. Tout ceci chamboulait tous ses plans, toutes ses recherches, et ce, à peine trois semaines après l’arrestation de son ancien meilleur ami. Comment allait-elle faire, maintenant ? Avec de la chance, elle avait encore réussi à échapper aux policiers, et avait été protégé par ses parents – pour une fois – qui avaient nié toute implication de leur fille dans leurs affaires. De toute façon, elle avait toujours fait en sorte qu’il n’y ait aucune preuve qui puisse la lier à sa famille qu’elle détestait sur les bords pour l’avoir élevée dans un monde si horrible.
Si elle s’était attendue à devoir trouver une solution pour échapper aux familles d’accueils ou tous autres trucs dans le genre, elle n’avait pas imaginé que la solution viendrait à elle si rapidement.

••••••••••••••••••••

Quand ça n’allait pas, Mi Yon allait se balader, et rejoignait le parc de son enfance pour se rappeler qu’elle avait désormais une mission à accomplir ... C’était dans ce parc qu’elle avait passé énormément de temps à jouer, à s’imaginer d’innombrables choses … Comme avouer ses sentiments à Shin, alors qu’ils ne seraient que tous les deux allongés dans l’herbe, main dans la main, à regarder les étoiles. Ou bien, peut-être qu’elle y voyait un jour ses propres enfants – qu’elle protègerait de ce monde de malheur qu’elle ne connaissait que trop bien ? Mais tout ça, elle ne demandait plus qu’à l’effacer de son esprit, tout ce qu’elle avait pu s’inventer toute seule, devait maintenant ne devenir que poussière dont elle ne pourrait plus rien tirer. A chaque fois qu’elle y remettait les pieds, dans ce parc, c’était pour raviver toujours plus cette flamme de colère. Car c’était cette dernière qui faisait qu’elle se tenait debout, encore. Qu’avait-elle de toute façon à perdre maintenant que son petit frère n’était plus, que ses parents ne s’occupaient d’elle que lorsqu’il fallait s’occuper d’un vol ou autre truc du genre qu’ils ne pouvaient assurer eux-mêmes, enfin jusqu’à ce qu’ils se fassent arrêter, et que son ancien meilleur ami l’avait trahi, abandonné … Tout ça, c’était de sa faute. Elle s’asseyait sur ce banc, et se remémorait chaque plan qu’elle avait pu mettre au point, depuis ce braquage raté, quand elle se retrouverait de nouveau face à lui. Etre ici, c’était dur, alors au début, elle n’arrivait plus vraiment à s’y installer, espaçant ses allers et venues de quelques jours …

C’est d’ailleurs là qu’une demoiselle avait interrompu le cours de ses pensées, comme le jour de leur rencontre, et qu’en bonne comédienne, Mi Yon avait répondu d’un sourire faussement sincère. Cette demoiselle, c’était Yun Ah. Si elle s’en était au départ méfié, elle avait su s’informer sur son identité, en apprendre rapidement sur elle et étonnamment, Mi Yon avait su dès le départ qu’elle ne devrait en aucun cas la laisser filer. En quelques mois à peine, la jeune adolescente avait fait en sorte de se rapprocher de sa nouvelle « meilleure amie ». Il faut dire que ce ne fut pas trop compliqué non plus, l’adolescente étant l’une des personnes les plus naïves qu’elle avait bien pu rencontrer. La blonde était parfaitement consciente de ce que représentait une amitié de la sorte, et ce qu’elle engendrerait par la suite. Mais on lui avait appris à toujours savoir profiter de ce qui se présentait à elle, donc elle n’avait pas hésité. Elle n’avait pas hésité une seule seconde à jouer la comédie auprès de celle qu’elle devrait considérer comme sa meilleure amie jusqu’à ce qu’elle en ait fini avec elle. Celle qu’elle devrait considérer comme sa sœur. Après tout, c’était elle, sa solution. C’était elle qui lui avait proposé de devenir membre à part entière de sa famille en se faisant adopter par ses parents suite à l’enfermement des siens. Evidemment, il lui avait été hors de question de laisser passer cette chance. La famille Park possédant le même nom de famille, aucun changement réel au niveau des papiers n’allaient devoir se faire. Et surtout, la principale raison de sa réponse positive, c’était leur position sociale, et professionnelle. La famille Park était riche, et experte en information. Pensant seulement utiliser son amitié dans le futur avec Yun Ah pour des histoires bien moins importantes, elle n’aurait pas pensé en avoir autant besoin qu’en cette période. Elle avait besoin de cet argent, et de leur capacité à retrouver les traces de tout et n’importe quoi. Mi Yon devait retrouver Shin, et peu importaient les moyens dont elle devrait user pour atteindre son but.

Au départ, jamais la blonde n’aurait agi ainsi, elle qui mettait un point d’honneur sur ses amitiés n’aurait jamais osé jouer comme cela avec les sentiments des autres. Quand elle l’avait rencontré, tout ce qu’elle disait s’avérait assez sincère. Mais si elle avait bien appris quelque chose de son expérience personnelle, c’était qu’elle ne pouvait accorder sa confiance à personne d’autre. Car même la personne la plus proche d’elle, celle à qui elle avait voué une confiance des plus aveugles, n’avait réussi qu’à la dégouter des relations humaines, n’avait fait que se jouer d’elle, aussi. Mais au fond d’elle, tout ce qu’elle espérait, c’était tout simplement retrouver cette amitié qui avait causé un terrible vide dans son cœur suite à sa destruction, c’était recréer des liens qui pourraient la sortir de tout ce foutoir. Elle qui avait cru que tout se finirait rapidement, que l’horreur qu’elle connaissait prendrait fin dès que Shin et elle avait réussi leur coup, c’était trompée sur toute la ligne, et n’avait depuis réussi qu’à s’enfoncer, toujours plus.

••••••••••••••••••••

Assise devant le palier d’une porte, Mi Yon regardait les gens passer. Rien de bien intéressant à retenir de sa journée. Elle avait juste postulé pour plusieurs stages, ne pensant réellement n’en obtenir aucun. Après tout, elle avait à peine fini le lycée et entamé des études en littérature dans la même université que Yun Ah. Elle aurait aimé finir ses études, avoir un bon diplôme, et ouvrir sa propre bibliothèque comme elle en rêvait tant depuis son plus jeune âge. Un rêve longtemps mit de côté, et toujours mis de côté. Elle n’avait aucune qualification, et ne trouvait pas grand-chose qui pouvait la passionner pour travailler. Alors au hasard, elle avait postulé. Elle avait besoin de trouver un boulot, au moins juste le temps de retrouver Shin, de se venger, et de repartir faire sa vie ailleurs, qui sait ? En parlant de Shin, elle ne l’avait toujours pas vu. Ou peut-être n’avait-elle pas réellement osé partir à sa rencontre depuis son arrivée ? Elle ne savait même pas où il était, ce qu’il faisait, et il lui manquait surtout le courage de mettre ses plans à exécution. Elle savait juste qu’il avait été emmené sur cette île pour en rejoindre une prison. Ces dernières semblaient d’ailleurs bien vide ici, on avait surement du le relâcher ... Alors elle reculait toujours ce moment où elle retournerait à ses recherches. Il faut dire aussi que cela ne faisait pas très longtemps qu’elle avait mis les pieds sur cette île. Environ six mois, peut-être ? C’était peu, mais le temps passait tellement lentement … Cela faisait peu de temps qu’elle avait laissé Yun Ah en plan. Qu’elle avait décidé de partir du jour au lendemain, laissant à peine un mot sur son lit. Mais elle ne pouvait pas l’emmener avec elle, c’était pas possible. Alors elle attendait là, sur cette petite marche, que la vieille dame qui avait bien accepté de l’héberger gratuitement jusqu’à ce qu’elle obtienne un job, ne rentre pour lui ouvrir la porte, Mi Yon ne possédant aucune clé. Elle attendait là, comme tous les soirs, pendant que son hôte s’occupait de la bibliothèque de la ville de Kyul qu'elle venait tout juste de rejoindre, à s’imaginer pouvoir aussi un jour travailler dans un bâtiment rempli de livres. Elle venait de passer 6 mois à Hanari, une ville qu’ele avait pu apprécié pour son environnement. Mais on lui avait conseillé de rejoindre la capitale, Kyul. Alors elle était là, à s’imaginer rentrer chez elle, dans une maison qui serait la sienne. Inconsciemment, elle s’imaginait encore avec Shin.

icon
Who are you ?

Petit reboot de rien du tout pour pouvoir jouer Mi Yon . L'histoire de base reste la même, seule la fin change. Au plaisir de rp parmi vous et de réellement lancer cette petite qui me tient vraiment à coeur.
Donc sinon, toujours un boulet derrière l'écran #teamBoulet. Mais cette fois-ci, j'ai 18 ans . Et je suis toujours en première année de prépa /meurt/.
Je vous nem. heart
avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Park Mi Yon - Playing with Fire Ven 13 Jan - 18:17

REBIENVENUUUUUUUUUUUE
Je t'aime erfghgfhjbn,
Bon tu sais déjà ce que je pense de Yonnie, de l'avatar toussa toussa mais je viens quand même poser mon love

Saranghae:
 

Aishiteru:
 

(a):
 


Read  in my mind
like you read a book
Because I never say what I think ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Park Chae Yeong aka Sweetie Rosé [Blackpink]
Qui es-tu ? :

Elle est étudiante en lettres.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpTéléphone
Messages : 408
Date d'inscription : 26/09/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Park Mi Yon - Playing with Fire Ven 13 Jan - 18:57

Je DP mais c'est pas grave

       
 

Validation


Tout juste validé, tu viens de rejoindre le groupe Civilis et, avant de pouvoir joué avec nous n'oublie pas d'aller créer ta fiche de lien dans l'espace réservé aux Civilis. N'oublie pas que ton personnage ne sait rien de tout ce qui se passe sur l'île et, de ce fait, il est libre de toute relation. Ils sont surveillés par les AOA pour éviter tout débordement mais aussi parce qu'ils cherchent toujours de nouvelles recrues.

Les rps rapporte des points et, pour savoir à quoi ils peuvent te servir, c'est ici que tu trouveras tes réponses.
Si tu recherches des rps pour lancer ton personnage, il t'est possible de faire une demande de rp.

Pour garder contact avec les autres habitants de l'île, il y a la zone sms qui rapporte aussi des points.

Entre les rps, il t'est possible de te détendre sur la zone du flood ! N'hésite pas à y aller pour faire un petit bonjour, personne ne mordra !
Si tu cherches un avatar, une création graphique ou que tu es un artiste dans l'âme, le coin graphique est fait pour toi ! N'hésite pas à y faire un tour ou passer commande.

Pour toutes questions ou demandes, n'hésite surtout pas à contacter le staff qui t'aiguillera ou te répondra au plus vite et avec plaisir !

Bon jeu à toi !



Read  in my mind
like you read a book
Because I never say what I think ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Park Chae Yeong aka Sweetie Rosé [Blackpink]
Qui es-tu ? :

Elle est étudiante en lettres.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpTéléphone
Messages : 408
Date d'inscription : 26/09/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Park Mi Yon - Playing with Fire

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Park Mi Yon - Playing with Fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Park Mi Yon - Playing with Fire
» Playing with fire is bad for those who burn themselves. For the rest of us, it is a very great pleasure. Phoenix & Aileen
» Leighton - Don't play with me, 'cause you're playing with fire
» kim sian ☆ playing with fire
» Playing with fire w/ Ahn Hana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Administration :: Les habitants de l'île :: Les admis :: Civilis-