AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Ven 13 Jan - 23:57

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung
Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Taehyung venait juste de finir sa journée de boulot et quittait le commissariat pour rentrer chez lui. Direction son appartement, où il allait enfin pouvoir se reposer ! Même si sa journée n'avait pas été très chargée, il était pressé de pouvoir se poser, de s'étaler sur son canapé à regarder la télé. Enfin ça, se serait après sa séance de jogging et sa douche. Il continuait de réfléchir à sa soirée tout en avançant vers chez lui, ses pensées fixées sur ce qu'il allait pouvoir regarder. Mais alors qu'il allait tourner sur une rue plus passante que celle qu'il utilisait, il fronça les sourcils.

C'était bien des bruits de luttes qu'il entendait ? Ses sourcils se froncèrent un peu plus quand il entendit une voix féminine. Il tourna la tête pour chercher d'où viennent les bruits et dès qu'il pensa avoir trouver, il s'élança vers la zone de « lutte ». Il ne devrait pas s'en mêler, il ne devrait pas chercher à aider tout le monde, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Puis si c'était vraiment un p'tit con qui s'en prenait à une jeune fille, il pourrait toujours le coffrer ! Il courut rapidement jusqu'au lieu de la bagarre et arriva assez vite face à un homme et une jeune femme. Mais là, ce n'était plus le riche héritier qui se tenait face à la scène mais bien le flic. Ce qu'il pouvait détester les petites frappes dans le style du mec qui agressait la jeune femme. Parce qu'à ses yeux, ça ne pouvait être que lui l'agresseur. Après quelques secondes à analyser la situation, le policier prit finalement une décision et avança vers les auteurs des bruits.

« Police ! Ne bougez plus ! »

Il aimait toujours autant dire cette phrase. Il adorait quand sa mère la prononçait petit, maintenant c'était son tour ! Puis, elle avait au moins le mérite de faire pâlir l'homme. Rien que pour ça, Taehyung était fier de son coup. Il approcha, un air sérieux sur le visage, près des deux protagonistes. Maintenant, il fallait éclaircir l'histoire.

« Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? »

En disant ça, il regardait fixement l'homme, visiblement ivre à l'odeur qu'il dégageait. Mais la réponse qu'il lui sortit, un sourire presque vainqueur aux lèvres lui fit froncer les sourcils.

« C'est pas moi m'sieur ! C'est elle ! Elle m'a agressé avec un couteau ! »

Même si Taehyung avait du mal à croire le mec devant lui, il se retourna vers la jeune femme, devant laquelle il s'était mit, la séparant ainsi de l'autre ivrogne. Puis si jamais, malgré sa présence il avait voulu la toucher, il n'aurait pas put. Mais la question n'était pas là. Actuellement, et si ce que disait le type était vrai, il devrait plus emmener la jolie blonde que l'ivrogne de service. Et très franchement ça le faisait bien chier ! Mais il était professionnel. Il avait très bien vu la jeune femme ranger quelque chose dans sa poche lorsqu'il était arrivé quelques minutes plus tôt.

« Très bien. Mademoiselle, pouvez-vous videz vos poches s'il vous plaît ? »

Il s'était complètement retourné vers l'inconnue, ses yeux plantés dans les siens. Il attendait simplement que la blonde obéisse. Lui qui voulait rentrer vite, allait sûrement devoir repasser au poste. Mais tant pis, ce ne serait pas la première fois.

Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Sam 14 Jan - 16:16


Un joli sourire, un couteau et un flic


Voilà à peine quelques jours que Mi Yon était arrivée à Kyul. Elle qui venait de passer 6 mois à essayer de s’habituer à la vie qu’elle pouvait avoir à Hanari, se retrouvait de nouveau complètement perdue. Kyul, de par son rang de capitale de l’Ile, était beaucoup plus peuplée et grande que la ville traditionnelle qu’elle venait de quitter. Alors comme elle le faisait si bien depuis sa venue, elle se baladait dans la ville pour apprendre à s’y repérer, un peu. Il commençait à se faire tard, la plupart des habitants rentraient chez eux, après avoir fini leur journée de travail. Peut-être devrait-elle elle aussi songer à s’y intéresser plus sérieusement à ses recherches de stage. Passant devant une boutique qui fermait son rideau, Mi Yon eut juste le temps d’apercevoir qu’il s’agissait d’un magasin de télécommunication. Un soupir glissa de ses lèvres tandis qu’elle reprenait sa marche, gardant la tête levée, son regard se posant sur chaque personne qu’elle croisait. Il allait lui falloir se procurer un téléphone s’il elle souhaitait vraiment s’investir ici. Peut-être était-ce pour ça qu’on ne l’a rappelait jamais ? Elle allait aussi devoir trouver quelque chose pour remercier comme il se doit la bibliothécaire qui l’hébergeait (et qui lui prêtait son téléphone fixe pour qu’on puisse la contacter, par ailleurs).

Tandis qu’elle commençait à emprunter des rues beaucoup plus désertiques, une silhouette se rapprocha rapidement d’elle. La luminosité était telle qu’elle n’arrivait pas à distinguer clairement la personne qui était de plus en plus proche. Il avait fallu qu’à ce moment précis, le lampadaire au-dessus de sa tête se mettent à clignoter, restant éteint pendant de longue phase. Chancelant, l’inconnu s’était arrêter devant elle et comme un réflexe, elle avait sorti le couteau qu’elle gardait toujours dans sa poche, le pointant vers l’homme à la stature beaucoup plus imposante que la jeune demoiselle qu’elle était. Avait-elle peur ? Pas vraiment. Fréquenter ce genre de personne avait fait partie de son quotidien, beaucoup plus qu’on ne pouvait l’imaginer. Alors face à cette homme, Mi Yon ne tremblait pas une seule seconde. Mais lui aussi semblait avoir de bons réflexes malgré sa condition. A la sortie de l’arme blanche, il avait attrapé la main de la blonde pour la lui serrer. Une légère grimace fit son apparition sur les lèvres de la jeune femme alors qu’elle commençait à élever la voix pour qu’il la lâche. Aucun des deux ne voulait lâcher l’autres et une tension commençait à se faire ressentir dans la ruelle. L’odeur qu’il dégageait lui piquait le nez. Ce mec avait bu plus que de raison et ne semblait même pas comprendre ce qu’elle essayait de lui dire. Et bien tant pis, s’il fallait en venir aux mains, ce ne serait pas la première fois.

Mi Yon commençait à être irritée par la situation dans laquelle elle s’était mise toute seule. Quelle fut sa surprise quand on vint interrompre leur échange. Elle s’arrêta, crispée. Un policier ? Ici. Elle avait toujours eu horreur des policiers et avait de toute sa vie toujours fait tout son possible pour les éviter. Mais cette fois-ci il venait à elle. Au moins, son vis-à-vis l’avait lâchée, et elle avait pu ranger rapidement son arme dans sa poche. Heureusement pour elle qu’elle l’avait fait rapidement, car voilà que l’ivrogne l’accusait de l’avoir attaqué. Le traitre ?! Accuser comme cela une demoiselle ! Ce n’était pas très gentleman ! De toute façon, était-ce vraiment elle qui l’avait attaqué ? Ou lui qui avait mal réagit. Une mine surprise sur le visage, Mi Yon fixait le policier qui s’était tournée vers elle. « Pardon ? » Lui demandait-il vraiment de vider ses poches ou avait-elle mal entendu. C’était hors de question. Depuis quand la parole d’un alcoolique passait en priorité ?! Toujours aussi agacée, elle rajouta : « Je ne l’ai pas du tout attaqué avec un couteau ! Je me baladais tranquillement jusqu’à ce qu’il s’en prenne à moi ! »
avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Lun 16 Jan - 9:17

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung

Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Taehyung avait fini sa journée de boulot, à l'heure pour une fois. Pas d'heures sup' par excès de zèle de sa part, pas de dossiers à ranger, rien. Il était donc en direction de son appartement quand il avait entendu des bruits de luttes, et comme à chaque fois, il était allé voir. Certains de ses collègues, une fois leur journée terminée, pouvaient ne plus se soucier de rien, mais pour lui, c'était impossible. Il devait sûrement avoir un syndrome du héros, ce n'était pas possible autrement. Mais voilà, il n'avait pas pu résister et comme d'habitude, il se retrouvait au milieu d'une situation qu'il aurait pu éviter en poursuivant son chemin. Mais Taehyung est Taehyung.

Naturellement, il c'était placé entre la jeune femme et l'homme en face d'elle. Son nez se fronça légèrement face à l'odeur qui se dégageait de l'homme. Il était clairement ivre et à partir de ce moment, Taehyung fut sûr que c'était lui qui était l'initiateur de la lutte entre la jeune femme et lui. C'était toujours ces cons d'ivrognes de toute façon. Enfin, c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce que le con, pardon l'homme, ne prenne la parole. S'il fut surpris par ce qu'il lui dit, il n'en montra rien et se retourna vers la jeune femme. Peut-être pas si victime que ça, même s'il avait de gros doutes là-dessus. Mais dans le doute, il devait vérifier si l'homme disait la vérité ou non. Alors il demanda à la jeune femme de vider ses poches.

Il devait vérifier, juste pour pouvoir démêler le vrai du faux. Pour trouver qui disait la vérité et qui mentait. Mais elle refusa, presque catégoriquement. Il était bien parti tiens ! Soufflant légèrement, il passa rapidement sa main dans ses cheveux pour essayer de se calmer. Pourquoi, toutes les personnes qu'il avait pu interroger dans sa vie ne se décidaient pas à dire la vérité tout de suite ? Il gagnerait tellement plus de temps si tous les criminels ou petites frappes qu'il avait pu rencontrer étaient passées aux aveux directement !

« Si je résume, elle vous a attaqué avec un couteau, mais il vous a agressé ? »

C'était vraiment, mais alors vraiment pas le moment d'avoir deux versions complètement opposées.

« Et, est-ce, par le plus grand des hasards, ne serait-il pas possible qu'il vous ait attaqué le premier, ce dont je ne doute pas, mais que vous ayez répliqué en sortant une arme blanche ? »

Ce scénario était le seul, qu'il pouvait imaginer, qui prenait en compte les deux versions. De toute façon, il ne voyait pas la jeune femme en face de lui s'en prendre la première à quelqu'un. Mais peut-être qu'il était un peu trop naïf en pensant ça.

« Bien, si d'ici cinq minutes je n'ai pas de réponse, je vous embarque tous les deux au commissariat. »

Il obtiendrait peut-être une réponse comme ça.


Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Mer 18 Jan - 22:03


Un joli sourire, un couteau et un flic


Depuis qu'elle s'était lancée dans cette petite aventure qu'était la recherche de son ami d'enfance, Mi Yon ne se déplaçait jamais sans une arme blanche sur elle. Certes, il était impossible de savoir si elle serait ou non en capacité de l'utiliser contre lui, mais au moins, elle avait cet objet qui lui permettait de garder les pieds sur terre. Bizarre, c'est vrai. Mais c'était le seul objet qu'elle pouvait avoir sur elle et qui pouvait être directement lié à ses envies de vengeance qui avaient germées dans son esprit depuis l'incident. Cela restait tout de même une valeur sûre pour assurer sa propre sécurité quand elle se déplaçait seule - ce qu'elle faisait de toute manière depuis la disparition de Shin. La preuve était là. Alors qu'elle se baladait dans cette ville inconnue, elle avait ressenti le besoin de le sortir face à cette imposante silhouette.

Croisant les bras, Mi Yon fit face au policier. « C'est tout à fait ça. Vous seriez arrivé une minute plus tôt que vous n'auriez pas perdu une seule miette de l'histoire. Voyez par vous-même, cet imbécile est à peine conscient de ce qu'il dit, et je ne parle pas de sa capacité à rester debout. » Indirectement, oui, elle le cherchait. Parce qu'elle était comme ça. Le jeune homme reposa son regard sur l'alcoolique et Mi Yon en profita pour laisser un petit rictus déformer le coin de ses lèvres. Évidemment, il ne resta pas sans réagir et pour éviter tout coup possible, la blonde recula de quelques pas. Dans le pire des cas, c'était le policier qui se ferait toucher, et hop ! Une raison de plus pour embarquer l'autre homme plutôt qu'elle. Ingénieux, pas vrai ? En tout cas, ça avait déjà marché auparavant. ‘Atteinte à un représentant de la loi’ C'était un crime assez important pour qu'on la laisse tranquille, non ?

Elle aurait eu des ciseaux sur elle que ce serait revenu au même. L'aurait-on emmené au commissariat pour avoir osé sortir dans cette rue sombre une simple paire de ciseaux ? Décidément, ce n'était pas pour rien qu'elle détestait la police. Non seulement parce qu'elle avait toujours eut à les fuir durant toute son enfance mais aussi parce qu'il n'était jamais capable de ne s'occuper que de leurs affaires. Ses sourcils s'étaient légèrement froncés tandis qu'elle avait commencé à se mordre la lèvre inférieure. Il était hors de question qu'on lui fasse perdre son temps, et si elle se retrouvait encore avec ce gringalet - pas si gringalet que ça - dans une même pièce, elle trouverait un moyen de lui faire sa fête ! Même si le faire au sein même du commissariat serait plutôt quelque chose de risqué, elle n'avait rien à perdre à le faire en sortant. Jurant intérieurement Mi Yon tourna la tête sur le côté. « Et même si je venais à avoir un couteau sur moi, je pense qu'avec ce genre d'individu traînant dans les rues à cette heure-là, c'est la moindre des choses que je puisse me procurer pour pouvoir me défendre comme il se doit. » Retenant une grimace, elle ajouta. « Les policiers comme vous ne courent pas les rues, et c’est parfois à se demander s’ils ne font pas exprès de passer à côté de certaine chose, comme une jeune demoiselle en détresse qui se fait attaquer par un ivrogne malveillant. » Finissant sa phrase, la blonde reposa son regard sur l’homme devant elle. « Vous comptez toujours nous embarquer tous les deux, monsieur le policier ? »

avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Mer 15 Fév - 2:01

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung

Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Coincé entre les deux suspects, Taehyung se demandait très sérieusement comment il faisait pour ne pas s'énerver. Entre l'ivrogne de service, qui était à la limite de l'outrage et la demoiselle récalcitrante, il était servi ce soir. Surtout qu'ils étaient incapables de se mettre d'accord sur une unique version de l'histoire – cela aurait été trop simple. Mais le policier ne lâchait pas facilement l'affaire. Jamais en fait et cette fois-ci ne faisait pas exception. Certes, il intervenait hors de ses heures de service mais, il voulait éclaircir ce qui se tramait sous ses yeux. Résultat : il proposa sa théorie sur ce qui c'était passé. Théorie qui à ses yeux était plus que logique et qui pour lui, ressemblait à un scénario habituel d'agression. Sauf que, dommage pour l'ivrogne, la donzelle savait se défendre.

Néanmoins, Taehyung était à la fin d'une journée de boulot et s'il n'était pas mort de fatigue, il était tout de même un minimum fatigué. Comme pour beaucoup de personnes, sa patience s'amenuisait à mesure que son besoin de sommeil grandissait. Il avait beau se maîtriser plutôt bien grâce à son éducation, ça n'empêchait rien, et face à ces deux « suspects », son éducation pouvait aller se faire voir. Il posa donc un ultimatum, voulant ainsi démêler le vrai du faux. Seule la jeune femme lui répondit.

Attentif aux récriminations de la blonde en face de lui, Taehyung finit par reposer son regard sur l'alcoolique. Elle avait raison, ce type tenait à peine debout, parlait à peine et quand il prononçait des mots, ce n'était qu'un baragouinage incompréhensible. Bref, un bel ivrogne, qui avait tenté d'agresser une jolie jeune femme dans la rue. Un idiot. Un con... Tout ce que vous voulez, de toute façon Taehyung avait peu de respect pour ce genre de personne. Fuir ses problèmes à travers l'alcool, la violence et autres joyeusetés, ce n'était pas une solution.

Au son de la voix de la blonde, il se retourne une nouvelle fois vers elle, ses yeux plantés dans les siens. Elle commençait à l'énerver. Mais juste un peu. Il n'était pas parfait, mais il essayait de l'aider et surtout, de faire ressortir la vérité de la scène à laquelle il avait assisté plus tôt. Ce n'était juste pas une raison pour lui parler comme ça. Mais elle avait raison malgré tout. Dans son cas, c'était de la légitime défense et elle avait plutôt de la chance d'être tombée sur lui, parce que rares étaient ses collègues qui intervenaient en dehors des heures de service.

« Je n'emmènerais personne ce soir. Je vais seulement prendre l'identité de monsieur et prendre votre déposition... Au poste ! »

Un sourire presque ironique naquit sur les lèvres de l'héritier Fukuda. La blonde ne semblait pas vouloir venir, mais toutes les dépositions se prenaient au poste, malheureusement pour elle. Quel dommage, pas vrai ? Rapidement, il nota l'identité de l'ivrogne, son adresse et le laissa répartir. Il l'arrêtera demain, en bonne et due forme. Puis au moins, ça fera un ivrogne en moins qui ne vomira pas dans les cellules de garde à vue du commissariat. Son attention se reporta sur la jeune femme et avec un sourire sur les lèvres, il lui indiqua d'un simple geste de la main, la direction à suivre.

« Vous voulez bien me suivre. On va enregistrer tout cela au poste et je pourrais vous laisser partir après. »

Elle n'avait plus le choix de toute façon. Mais il se demandait si agir comme ça était une bonne idée... C'était peut-être légèrement mesquin non .  Il le savait, il faisait ça uniquement parce que la façon dont lui avait parlé l'inconnue lui avait profondément déplu. Il était un représentant de la loi, l'héritier d'une riche famille, et elle lui parlait presque comme s'il était un idiot fini... Il prit quelques secondes de réflexions mais finalement, il se retourna vers la jeune femme, un sourire plus chaleureux sur les lèvres.

« Si vous le souhaitez, plutôt que d'aller au poste, je peux vous payer un verre où vous le souhaitez et je prendrais votre déposition alors. Il y a un bar sympa à quelques rues si vous voulez. »

C'était ce qu'il avait de mieux à proposer à par le commissariat.


Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Sam 4 Mar - 16:20


Un joli sourire, un couteau et un flic


Si Mi Yon s’écoutait, voilà déjà bien longtemps qu’elle aurait laissé en plan le jeune policier. Profiter du fait qu’il ait le dos tourné, et s’éclipser comme si de rien n’était, était bien la solution la plus adéquate si elle ne voulait pas perdre encore plus de temps qu’elle n’avait pu en perdre. Néanmoins, elle avait encore moins envie de s’attirer des problèmes à peine arrivée au sein de la capitale. Dans un soupir à peine dissimulé, la blonde avait choisi d’attendre patiemment que le garçon récupère l’identité de l’autre ivrogne. Puisqu’il en avait été décidé ainsi, elle n’avait pas d’autre choix que de rester là. Les bras croisés contre sa poitrine, et dessinant des cercles à l’aide de son index sur son bras gauche, elle se remémorait ce qu’elle avait bien pu dire précédemment. Ce serait après tout dommage qu’elle sorte une nouvelle version complètement différente ; qui sait combien de temps elle pourrait à ce moment-là passer au poste. Puis de toute façon, pourquoi ne s’était-il pas occupé de ses affaires ?! Elle aurait très bien pu s’en sortir toute seule, comme une grande. Elle n’avait pas besoin qu’un policier de pacotille vienne interrompre sa rencontre. Ce n’était pas la première brute avec qui elle avait eu affaire, et ce ne sera surement pas la dernière.

L’alcoolique reparti, le policier se tourna vers elle, et le sourire qui ornait ses lèvres irritait Mi Yon. Voilà qu’il semblait prendre un malin plaisir à lui annoncer qu’elle allait devoir le suivre jusqu’au poste de police pour faire une déposition qui ne servirait à rien du tout et qui finirait aux oubliettes quelques instants après qu’elle l’ait faite. Tout ça pour. Bien qu’elle ne soit pas du tout adepte de la politique, si elle en avait la possibilité, pour sûr qu’elle lancerait un projet de loi pour permettre aux jeunes demoiselles dans son cas de se défendre avec une arme blanche si elle le souhaite, sans qu’on vienne le leur reprocher ensuite et sans en faire toute une histoire. La jeune femme fit discrètement claquer sa langue contre son palai, signe de son incroyable envie de le suivre, priant pour que tout se passe le plus rapidement possible. Elle s’avança donc vers la direction indiquée, mais ne sachant absolument pas où aller, elle ne s’éloignait pas trop du policier, essayant d’anticiper le chemin à suivre. Mais à peine sorti de la ruelle, il brisa le silence, un autre sourire que le précédent sur les lèvres. La proposition que fit son vis-à-vis la fit cligner des yeux, plusieurs fois d’affilée. Il se fichait d’elle, c’est ça ? Un sourire en coin vint courber ses lèvres. « N’est-ce pas plus simple pour vous de prendre une déposition au poste directement ? » Elle marqua une courte pause, le temps de fixer le visage du jeune homme, découvrant ses traits qui se faisaient plus visible que dans la précédente ruelle. Ses yeux, son nez, ses lèvres, les lignes de sa mâchoire … C’est qu’il était mignon celui-ci. « S’ils servent des boissons à la cerise et que vous me proposez si gentiment de m’offrir un verre … Je pense que je ne peux pas refuser une telle offre. » Elle n’allait décidément pas passer à côté, puis peut-être que ça lui permettrait d’oublier l’incident passé. Bien que passer du temps avec un policier ne fasse pas parti des meilleurs plans qu'elle pouvait se permettre de faire, elle essayait de passer outre ce détail-là. « Quant à l’endroit … » Ce n’était pas forcément le terme qu’elle utiliserait d’habitude pour une personne inconnue et un policier qui plus est, mais c’était le seul qui correspondait à la situation. « Je vous fais confiance pour le choisir. » Ce n’était pas la touriste qu’elle était qui allait pouvoir choisir un endroit, ou dire si l’un était mieux que l’autre, en sachant qu’elle n’était rentrée dans aucun depuis son arrivée à Kyul. Un point la fit cependant hésiter. Savait-il seulement qu’aux yeux des asiatiques – et non des occidentaux, désormais – elle était encore mineure ? Rien ne l’empêchait, ceci dit, de mentir sur son âge. Après tout, dans le pire des cas, elle devait surement les faire ces 20 ans …

avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Jeu 6 Avr - 12:45

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung

Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Taehyung venait de passer une bonne dizaine de minutes en compagnie des deux énergumènes. Il venait de terminer de prendre l'identité de l'ivrogne et maintenant, il ne lui restait qu'à s'occuper de la demoiselle. C'était donc avec un sourire ironique – l'aversion de la jeune femme envers lui, même si sous-jacente, était présente – qu'il lui avait proposer d'aller au poste. Juste pour l'embêter. Ça lui arrivait certaines fois, d'être un emmerdeur de première.

D'un geste de la tête, il indiqua la rue principale et partit dans sa direction. C'était agréable de retrouver une lumière plus vive, et grâce à ça, il put admirer plus en profondeur le visage de la jeune femme. Elle était jolie, plus que jolie même. Des cheveux blonds comme les blés, une bouche bien dessinée, des traits réguliers... Vraiment jolie ! L'héritier Fukuda ne savait pas vraiment si c'était son physique ou les remords qu'il avait à se comporter comme un idiot mais il décida d'emmener l'inconnue autre part qu'au poste.

« Hum... Ce serait sûrement plus simple effectivement, mais j'ai l'impression que le poste ne vous plaît pas vraiment... Puis, il y a de forte chance que mes collègues se foutent de moi alors, si je peux les éviter, ce serait avec plaisir ! »


Il ponctua sa phrase en passant sa main dans ses cheveux, légèrement gêné par ses propos. Néanmoins, il ne mentait pas. Si il avait le malheur de franchir les portes du commissariat, accompagné, ses collègues ne le lâcherait plus avec son pseudo syndrome du héros. Comment dire qu'il n'en avait pas vraiment envie. Donc l'option bar était bien mieux, il en était sûr.

Il continua d'avancer tout en lançant des regards réguliers à la jolie blonde et en l'écoutant attentivement. Progressivement, il se détendait. Les paroles de la jeune femme le détendait tout en lui apprenant plus de choses sur sa compagne de soirée.

« Je pense que je peux vous promettre une boisson à la cerise sans problème.  »

Même plusieurs en fait. Il pouvait même acheter le bar où il l’emmenait si il le souhaitait. Même ce n'était pas vraiment d'actualité. Ses pas le conduisirent prêt d'un bar où il venait régulièrement. Pas trop de monde, pas trop de bruit mais une bonne ambiance quand même. Ça devrait suffire, en tout cas, il l'espérait. Galamment, il ouvrit la porte à la jeune femme pour la laisser passer en premier.

« Après vous, mademoiselle.  »

On pourrait croire qu'il abusait à se comporter ainsi, mais pas du tout. Ces parents l'avaient éduquer ainsi et certains réflexes avaient la vie dure. Il entra à la suite de l'inconnue dans le bar, la rejoignant à une table, où elle s'était déjà assise. Avec un léger sourire, il prend place en face d'elle avant de froncer les sourcils.

C'était bien beau de lui offrir un verre mais il ne connaissait pas son nom !

« En fait, je m’appelle Fukuda Taehyung. »

Même si elle ne lui répondait pas, elle serait bien obligé de décliner son identité quand il prendrait sa déposition – qu'il comptait prendre, quoiqu'on puisse penser.

Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Sam 27 Mai - 17:37


Un joli sourire, un couteau et un flic


Si Mi Yon s’était retrouvée dans une telle situation dans sa ville natale, il y a bien longtemps que cet ivrogne se serait retrouvé dans de mauvaises conditions, la jeune femme n’hésitant que trop rarement à ne pas faire usage de la force quand on s’en prenait à elle. Certes, elle n’était pas aussi forte qu’un homme, mais disons qu’elle savait très bien se défendre – et encore plus taper où il fallait quand il le fallait. Alors bien évidemment que cet homme ne lui faisait ni chaud ni froid, au fond. C’est juste qu’elle ne savait pas à quoi s’attendre, et qu’elle s’était mise sur ses gardes automatiquement dès qu’elle l’avait vu s’approcher d’elle. Ces précédentes fréquentations lui avaient appris à souvent être sur la défensive, mais il faut croire que ce jour-là, elle s’était retrouvé au mauvais endroit pour se faire, étant donné qu’un policier avait décidé d’intervenir. Après une dizaine de minute à essayer de lever le voile sur cette histoire, l’ivrogne était finalement reparti, et le jeune garçon qui semblait au départ vouloir l’emmener au poste de police directement, avait soudainement changé d’avis une fois les deux sortis de la petite ruelle dans laquelle ils étaient.

Alors comme ça, ça sautait tant aux yeux que ça que l’idée de l’emmener au poste était l’une des plus mauvaises ? Tant mieux, ou tant pis, on s’en fichait un peu, à vrai dire. Mais c’est avec un certain soulagement qu’elle avait fini par accepter ce changement de lieu imprévu – bien qu’aller faire une déposition n’avait pas non plus été dans son programme de la soirée. Sans rien dire, elle l’avait juste fixé passer sa main dans ses cheveux en s’expliquant, puis elle avait suivi des yeux cette dernière dans son parcours, avant de redescendre son regard sur son visage. Il semblait gêné, en ayant dit cela, mais ça ne le rendait que plus mignon, et Mi Yon eut bien du mal à retenir un fin sourire. Elle n’ajouta rien qu’en à sa remarque par rapport à ses collègues, n’aimant que trop peu se mêler des affaires des autres. C’était son problème à lui, et elle n’avait aucune réflexion à faire dessus – même si cela ne l’étonnait pas tant que ça, quand on savait à quel point tous ces policiers étaient plus idiots les uns que les autres.

Elle ne le quittait pas des yeux, bien que le regard qu’elle lui lançait savait se faire aussi discret que possible. Une fois arrivé devant le bar qu’il avait choisi, Mi Yon fut quelque peu surprise de la galanterie dont il pouvait faire preuve à son égard. C’était rare les gens galants de nos jours. Certes, elle n’allait pas s’en plaindre, mais c’était tout aussi bizarre de passer ainsi sans rien dire. Un timide « Merci » passa ses lèvres. Ça la déstabilisait, un peu, surtout qu’il ne s’agissait pas d’une personne qu’elle connaissait depuis bien longtemps. Elle entra donc dans le bar et à peine rentrée qu’un serveur, qui avait surement remarqué de loin que vous n’étiez que deux, t’indiqua d’un sourire aimable d’aller vous asseoir. La blonde hésita un faible instant avant d’aller prendre place à une table qui n’était ni trop loin, ni trop proche, des autres déjà occupées. Bien vite rejointe par le policier qui commença par se présenter. Son prénom et son nom sonnait tout aussi japonais que coréen, surement un natif de l’ile si l’on liait cela au fait qu’il s’agisse d’une ile coréano-japonaise. Quant à elle, avait-elle vraiment envie de lui donner son prénom ? Dans un sens, elle n’allait pas s’en sortir si elle ne le faisait pas, surtout s’il s’agissait d’un policier, qui comptait qui plus est prendre sa déposition. Se redressant légèrement pour se tenir droite contre le dossier de la chaise, Mi Yon observait l’intérieur du bar, sans oser reposer ses yeux sur son vis-à-vis. C’était la première fois depuis très longtemps qu’elle se retrouvait seule, ainsi, avec un garçon, qui l’invitait à boire. Autant dire que c’était vraiment intérieurement déstabilisant, comme son côté gentleman précédent ! « Park… Mi Yon. » Son regard finit tout de même par revenir sur le jeune homme. « Vous avez besoin de savoir autre chose peut-être ? … Pour la déposition. » Comme ça, ce qui était fait, était fait, et peut-être pourrait-elle un peu plus profiter de ce verre gentiment offert.



As if it’s the last night
As if there’s no tomorrow


avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Dim 4 Juin - 16:27

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung

Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Taehyung voulait, à la base, réellement emmener la jeune femme au commissariat mais il était finalement revenu sur son idée première. Plus parce qu'il n'avait pas envie de voir ses collègues et être plus sympathique avec celle dont il allait prendre la déposition, qui ne semblait avoir aucune envie d'aller au poste. C'est comme ça qu'il se retrouva à la diriger vers un bar qu'il avait découvert il y a quelques semaines déjà et qu'il appréciait beaucoup. L'endroit était calme et agréable, rarement bondé... Il n'y avait rien d'autre à demander – et il servait des boissons à la cerise comme le souhaitait l'inconnue.

Il guida sur plusieurs mètres la jeune femme, avant de finalement l'inviter à entrer dans le bar, en lui tenant la porte. La galanterie faisait partie de son éducation, alors il ne se gênait pas l'utiliser. Il entendit le remerciement de l'inconnue, mais ne s'en formalisa pas. C'était normal après tout. Avec un léger sourire, il l'a rejoint à la table où elle c'était assis et se décida à se présenter. Ce qui n'était pas trop tôt au fond. Il posa ensuite son regard sur la blonde, attendant qu'elle se présente, mais elle semblait... Mal-à-l'aise si on peut dire ça comme ça. Il espérait ne pas en être la cause, mais finalement, elle finit par décliner son nom, ce qui lui tira un léger sourire. C'était joli, typiquement Coréen, mais joli.

En entendant sa question suivante, il hocha de la tête. Ce n'était sûrement pas une partie agréable, il s'en doutait, mais il était obligé d'en passer par là. De toute façon, il semblait que c'était elle la victime, au vu des faits. Elle ne serait donc pas plus embêtée que ça par la suite. Il sortit rapidement son téléphone, ouvrant un mémo pour prendre toute la déposition qui suivrait il le savait.

« Oui, j'aurais besoin de votre identité complète donc nom, prénom, date de naissance, etc. Ensuite, il faudrait juste que vous m'expliquiez ce qui s'est passé face à l'autre ivrogne et ce sera fini. »

Ce n'était pas très compliqué de prendre une déposition, n'importe quel crétin pouvait le faire. D'ailleurs, Taehyung regrettait certaines fois d'être obligé d'en prendre tellement il détestait ça. Mais tout travail avait ses bons côtés, comme ses mauvais. Il écouta donc Mi Yon raconter sa version des faits tout en prenant en note sur son téléphone. Il lui posa juste quelques questions pour approfondir un peu plus ses dires et au bout d'une quinzaine de minutes, tout semblait finit. Il aurait juste besoin qu'elle repasse plus tard au commissariat pour signer et d'autres problèmes administratifs qu'il ne gérait pas bienheureusement !

« Il semblerait que j'ai tout ce qu'il me faut, du coup, je peux enfin vous offrir votre verre ! »

Il n'avait pas oublié qu'ils étaient dans ce bar, c'était parce qu'il avait souhaité être dans un endroit plus « neutre » que le poste et qu'il avait proposé de lui prendre un verre. D'un geste de la main, il appela le serveur qu'il avait remballé pendant qu'il travaillait et après de brèves excuses à son encontre, se retourna vers la blonde.

« C'était bien une boisson à la cerise que vous vouliez ? Ils en proposent plusieurs ici, dont un coktail qui est très bon. Vous voulez goûter ? »

Ce n'est qu'après la réponse de la jeune femme qu'il commanda ce que lui souhaitait. Les femmes avant tout comme répétait souvent son père. Le serveur partit ensuite, les laissant seuls et silencieux. Taehyung était un bon vivant, là n'était pas la question, mais face à Mi Yon, il ne savait pas vraiment comment réagir, ni que dire. Mais finalement, il reprit la parole.

« Si ce n'est pas indiscret, je peux vous demander ce qui vous a fait venir sur Aikoyangi ? Vous semblez être coréenne, et je ne vois pas trop ce qui pourrait attirer jeune femme de cette grande nation sur notre petite île. »

Après tout, il était déjà allé en Corée, mais il ne s'était pas intéressé plus que ça à la culture de ce pays. Mais les Coréens semblaient plutôt attachés à leur pays, alors il se posait des questions, sa curiosité naturelle n'aidant pas.

Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Dim 4 Juin - 17:38


Un joli sourire, un couteau et un flic


Lorsqu’ils s’étaient installés, Mi Yon avait écouté le policier se présenter, avant que ce dernier ne demande à ce qu’elle en fasse de même. Elle s’en serait bien passé, d’un côté, de cette phase de présentation – bien que connaître son prénom à lui n’était pas un détail à mettre à part, mais elle avait quand même fait part du sien, essayant de faire abstraction de cette gêne montante. C’est alors qu’elle lui demanda s’il avait besoin de plus d’informations, histoire de s’occuper directement de la déposition, et l’oublier très rapidement, si possible. Et voilà qu’il lui demandait donc sa date de naissance. Plus question désormais d’échapper à ce point-là, il allait savoir qu’elle était encore mineure aux yeux des états asiatiques. Elle se questionnait d’ailleurs sur le fait de savoir si oui ou non, l’île d’Aikoyangi fonctionnait aussi de la même façon. « 21 décembre 2037. » Seulement, il ne semblait pas s’attarder bien longtemps sur sa date de naissance, avait-il seulement fait le calcul pour pouvoir mettre un âge sur la personne qu’il avait en face de lui ? Tant mieux pour elle, disons … Alors elle avait continué, et avait raconté ce qu’elle s’entêtait à lui faire comprendre depuis qu’il était arrivé sur les lieux de l’incident. Une fois le tout finit, Mi Yon se sentit soulagée, voilà quelque chose de fait, et comme il pouvait le faire remarquer, ils pouvaient désormais profiter pleinement du bar – et elle du verre qu’il lui avait promis. « A partir du moment où il y a de la cerise dedans, ça m’est égal. Mais si vous me le conseillez, je ne vais pas dire non, non plus. »

Mi Yon avait tourné la tête sur le côté, et tandis qu’elle s’occupait à observer les allers-retours des serveurs entre les différentes tables et le bar, Taehyung avait commandé pour eux, et reprit la parole par la suite. Sans pour autant reposer son regard sur lui, Mi Yon lâcha sa réponse dans un léger soupir. « Je suis venue visiter. » C’est l’excuse qu’elle sortait à tout le monde. A chaque fois qu’on avait pu le lui demander, elle avait sorti vouloir faire sa touriste. Après tout, personne ne devait être au courant de ses véritables intentions, alors le pourquoi du comment elle était ici, elle pouvait bien donner une version tout à fait différente à partir du moment où elle donnait toujours la même. Et de toute façon, ce n’est pas comme si elle allait sortir des plus naturellement quelque chose du genre : « En fait, avec mon meilleur ami, on a commis un braquage qui a complètement foiré à cause de lui. Alors depuis je le déteste et je ne vis que pour une seule chose : le tuer à son tour. » Evidemment qu’elle ne pouvait pas lâcher ça comme ça, et encore moins à l’un des représentant de la loi. Elle n’avait pas grand-chose à raconter sur elle non plus, et aimait encore moins le faire d’elle-même. Ce n’était pas du tout le genre de fille à vouloir faire parler de sa personne à tout va. Plus elle était discrète et moins on entendait parler d’elle, mieux c’était pour tout le monde. Néanmoins, le silence refaisait surface, et bien que ce ne soit pas quelque chose qui la dérangeait plus que cela d’habitude, elle ne se sentait toujours pas aussi à l’aise dès que le silence s’installait au sein de la conversation qu’elle avait avec le jeune policier, surtout qu’en plus de tout ça, il s’agissait d’un policier. Alors, elle ess99cc33son tour de continuer le dialogue entre eux deux. « Et vous, vous venez d’où ? » Elle marqua une pause, juste le temps de rcccc66 son regard sur lui, et repris tout aussitôt, comme pour justifier sa question. « Votre prénom sonnait mixte. » Elle n’aimait pas trop non plus questionner ainsi les gens sur leur profil, mais il fallait bien qu’un jour ou l’autre elle essaie de se mettre en tête que si elle voulait avancer dans la vie, elle allait devoir elle aussi prendre les devants. Autant au niveau de ses rencontres qu’au niveau de ses recherches. Peut-être en apprendrait-elle un peu plus sur l’ile en discutant avec un policier ? Il devait bien la connaitre sur le bout de doigts, non ? Et si cela cccc33rmettait aussi de récupérer des informations sur la venue de prisonnier, et/ou autre, elle ne disait pas non. « Cela fait longtemps que vous êtes policier ? Vous avez l’air jeune. » Parce que oui, si lui connaissait désormais son âge, ce n’était pas réciproque.



As if it’s the last night
As if there’s no tomorrow


avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Sam 1 Juil - 2:13

Un joli sourire, un couteau et un flic
Mi Yon & Taehyung

Qui croire quand tout semble aussi trouble autour de soi ?

Taehyung n'avait pas expédié la déposition qu'il prenait mais presque. S'il écoutait attentivement Mi Yon, il n'aimait néanmoins pas prendre les dépositions. Il trouvait ça d'une incroyable perte de temps. Ce n'était que de la paperasse en plus. Il avait donc commencé par ça, pour en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire. Il réglerait les derniers détails au poste, mais au moins, la partie la plus chiante était finie.

À présent, il allait profiter de sa soirée, pour le moment en compagnie de Mi Yon. Il n'allait pas se mentir, elle était jolie et ce n'était absolument pas un calvaire d'être en sa compagnie, même si elle, ne semblait pas très à l'aise en sa présence. Pourtant, il n'allait pas la manger, bien au contraire. Il souhaitait lui offrir une soirée agréable mais comme souvent lorsqu'il était en présence de jolies demoiselles, il ne savait pas comment les aborder, de peur de faire une bourde. Il savait être galant, faire la conversation, mais ne pas se mettre une fille à dos dans un rendez-vous ou une sortie, moins, pour la simple et bonne raison, qu'il n'avait pour ainsi dire, jamais expérimenté cela.

Mais il commanda quand même deux boissons, un cocktail à la cerise pour sa camarade. Il lui assura d'ailleurs qu'il était excellent, et un sourire barra ses lèvres quand la blonde s'en remit à son jugement. Il estimait avoir bon goût et que la jeune fille lui fasse confiance en cela, lui faisait légèrement plaisir. Il prit un autre cocktail, à l'ananas, avant de se retourner vers elle.

Si un silence s'installa entre eux deux, Taehyung chercha rapidement une question à poser à la jeune femme pour le briser. Se rappelant de son prénom typiquement coréen, il demanda à Mi Yon pourquoi elle venait se perdre sur Aikoyangi. Bien qu'il adorât son île, le policier savait que ce n'était pas non plus le lieu de vie rêvée de nombre de personnes, malgré son fiable taux de criminalité par rapport au reste du monde. Bien que cela semble changer ses derniers temps, sans qu'il ne comprenne pourquoi.

« Ce que vous avez-vu pour le moment vous plaît ? Vous n'avez visité que Kyul, où vous avez pu faire un tour dans les villes secondaires de l'île ? Ce sont des villes magnifiques comme la capitale ! »

Il y avait toujours cette passion, cet amour qu'il ressentait pour son pays de naissance lorsque Taehyung en parlait. Il n'y pouvait rien, il aimait Aikoyangi, en parlait faisait toujours briller ses yeux. Il était fier d'être citoyen et policier de Kyul, il ne s'en cachait pas, mais ne s'en vantait pas non plus. Le serveur rapporta finalement leur commande et Taehyung tendit son verre à Mi Yon avant de prendre le sien, et le porter à ses lèvres pour boire une gorgée de son cocktail. En faisant cela, il écouta la jeune femme, fixant son visage de poupée.

« Je suis né sur l'île et y ai vécu toute ma vie ! Si mon prénom sonne mixte, c'est parce que mes parents voulaient qu'il représente les origines d'Aikoyangi, qui a été sous domination coréenne et japonaise. »

Il aimait son prénom comme son nom de famille. Il lui rappelait l'histoire si singulière de sa petite île, même si elle était souvent méconnue. L'héritier Fukuda le savait, il aimerait bien que l'île soit plus connue, et pour ça, il voulait par exemple encourager son père à exporter à l'étranger, mais rien à faire. Son îlot de paradis restait souvent inconnu, sauf pour quelques touristes comme Mi Yon.

« Je suis policier depuis deux-trois ans maintenant. J'ai fait tout pour le devenir dès ma sortie du lycée, je voulais vraiment faire ce métier. Je n'ai que vingt-quatre ans, c'est sûrement pour ça que je dois vous sembler si jeune. »

Il était légèrement gêné de parler de son âge, et pour le masquer, il passa sa main dans ses cheveux. Il faisait souvent ce geste lorsqu'il commençait à ressentir de la nervosité, mais il essayait souvent d'éviter. Il détourna quelques secondes le regard de sa vis-à-vis, pour finalement y revenir. Il avait trouvé une question pour elle !

« Vous avez un travail vous ? »

Il en doutait légèrement un peu, se rappelant alors de la date de naissance que lui avait donné Mi Yon. Il préféra taire le fait qu'elle était encore mineure d'un point de vue légal, après tout, il passait un bon moment, un verre n'allait pas les tuer, pas vrai ?

Made by Neon Demon



 
Alone
Even though you are being alone,
Remember we are on your side and
Don't be affraid of the all
The fears you have P!A
avatar
Avatar : Vernon [SEVENTEEN]
Qui es-tu ? : Riche héritier d'une des plus grandes entreprises de Kyul, il n'en restes pas moins une personne agréable à vivre. Policier, comme sa mère, il a développé un syndrome du héros et un jour, ça va réellement lui poser problème !



Si durant son adolescence, il s'entourait de personne qui ne le méritait pas, aujourd'hui, il sait faire la part des choses. Ceux qui l'entoure, ce sont des gens sûrs et en qui il a toute confiance.


Une fille qu'il doit protéger à tout prix, Heaven


Une amie avec qui il parle par les réseaux sociaux, Yun Ah


Même si c'est une peste, il veut voir sous sa carapace. Peut-être qu'il arrivera à voir en Mina, une petite sœur ?
Les fifiches : histoirelienscellphoneJournal RPsFiche personnage



Messages : 122
Date d'inscription : 24/12/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon Lun 11 Sep - 13:30


Un joli sourire, un couteau et un flic


« Si ce que j’ai vu me plait ? » Mi Yon pencha la tête sur le côté tandis que son regard se perdait dans le vide. La question avait été à prévoir à partir du moment même où elle avait affirmé être venue en parfaite touriste sur l’île d’Aikoyangi. Elle commençait donc à se remémorer ce qu’elle avait bien pu voir durant ses premiers mois ici. Un léger sourire se formait sur ses lippes. « Hmm … Ça ne fait pas longtemps que je suis arrivée à Kyul, je n’ai donc pas eu l’occasion de visiter comme il se doit la ville. Je ne pourrai donc pas pour l’instant dire si elle me plait ou non, mais elle est agréable. J’ai passé les premières semaines à Hanari. C’est vraiment une ville très sympathique. Pour le coup, j’ai vraiment apprécié découvrir ses différents quartiers. Et je me dis qu’y retourner ne me serait pas déplaisant. » Le calme qui pouvait ressortir des rues, le côté chaleureux de cette ville … « historique », avait énormément plus à la jeune blonde.

Ses deux mains autour du verre, la blonde en fixait le contenu, écoutant Taehyung parler de lui, expliquer son prénom, ses origines, etc. La couleur rougeâtre de la boisson lui plaisait beaucoup, et donnait envie. Au moins, visuellement parlant, le cocktail qu'avait bien pu lui prendre Taehyung était parfait, elle n'avait rien à redire. « Félicitations à vous pour l'être devenu, alors. » Elle aussi, elle aurait aimé que tout se passe aussi bien pour elle. Qu'à la sortie de son lycée, elle ait décroché les études qu’elle souhaitait, qu'elle puisse définitivement vivre de ce qui lui plaisait. D'ailleurs, elle ne savait même plus qu’elle pouvait bien être sa passion. Les livres lui plaisaient toujours autant, mais elle avait comme perdu ce qui pouvait la faire vibrer. Et de toute façon, cela faisait bien longtemps aussi qu'elle n'avait pas eu l'occasion de se poser pour apprécier l'écriture de son écrivain favoris. De nouveau gênée par sa situation, elle ne quittait pas des yeux son verre ... « Je n'ai pas vraiment de travail, non... » Et si tout s'était bien passé, elle aurait sûrement pu vivre quelques années sans avoir à travailler. « Mais je pense finir par m'installer définitivement ici ! » Parce qu'ici, elle semblait pouvoir oublier ce qui la reliait à la Corée, à Daegu, et possiblement ... À Shin. Même si c'était pour retrouver ce dernier qu'elle avait mis les pieds sur Aikoyangi. Ici, tout avait l'air différent. Assez pour qu'elle s'y sente un minimum bien. Et de toute façon, ce n'était pas très difficile de battre le niveau de qualité de vie qu'elle pouvait avoir à Daegu. Autant, après la mise en prison de ses parents, elle aurait pu être heureuse aux côtés de Yun Ah ... Après tout, elle avait été loin d'avoir une mauvaise vie, avec elle. Mais son passé n'avait cessé de la hanter, et elle ne pouvait pas rester la conscience tranquille sans rien faire. Au moins, là, elle avait un but, et pouvait s'en trouver un nouveau dès que ce dernier sera atteint ... « Donc je devrai certainement chercher dès maintenant ... » Un sourire nerveux ornait ses lèvres tandis qu'elle remontait son regard vers Taehyung. Elle croisa directement le sien, et sentit son cœur rater un battement. Ou plusieurs, en fait. C'était clairement la première fois qu'elle se retrouvait comme ça, nez à nez avec un autre jeune homme, dans un bar. Et c'était clairement la première fois aussi qu'elle ne savait ni quoi faire ni quoi dire exactement. Taehyung, par sa simple présence, arrivait déjà à la déstabiliser complètement. Le pire dans tout ça, c'est qu'il était définitivement beaucoup plus mignon que la plupart des autres garçons qu'elle avait pu rencontrer. Sentant le rouge lui monter aux joues, Mi Yon s'empressa de lever son verre jusqu'à ses lèvres pour prendre une gorgée de sa boisson. Tiens ! Changeons de sujet ! « C'est ... Vraiment bon. Merci d'avoir choisi celui-ci ! » Et elle était sincère, hein. Ce cocktail n'était pas tant alcoolisé que ça, et le goût de la cerise en ressortait vraiment. En fait, si elle n'avait pas pensé à autre chose, elle serait bien rapidement devenue aussi rouge que le liquide de son verre, pour avoir seulement laissé ses pensées dériver de la sorte.« J'espère que ce n'est pas le seul bar à le proposer, parce que je compte bien retenir son nom pour le recommander ailleurs s'il le faut ! » Elle avait presque retrouvé un sourire véritablement heureux. Parce que plus le temps avançait, plus elle commençait à s'habituer à la présence du policier. Et ... S'il proposait ce cocktail ailleurs ... Elle ne dirait peut-être pas non s'il comptait lui en offrir un nouveau, une autre fois ... Et encore, Avait-elle réellement envie de le revoir ?




As if it’s the last night
As if there’s no tomorrow


avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Un joli sourire, un couteau et un flic │ FT. Park Mi Yon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» je suis content de te revoir (réglisse)
» Joli-Trou, une localité succulente
» Flic, flac, floc (PV Alehandra)
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Kyul :: Aoruji-