AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en décembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 6 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en décembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Once upon a symphony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Once upon a symphony Lun 19 Juin - 21:36


" Once upon a symphony "
ft. Ahn Young Jae.



« Sik Im Jin ! Ils ont accepté la proposition. Il faut juste trouver les fonds et d'ici quelques mois, on aura une nouvelle structure de jeux. »

En entendant ces mots, il y a de cela quelques semaines, un sourire s'était entendu sur les lèvres d'Im Jin et ne l'avait pas quitté de la journée. À tel point qu'il eut des crampes la nuit venue. Mais rapidement, il perdit son sourire. Toutes les idées qu'il proposait pour la directrice afin d'amasser de l'argent étaient rejetées. Tout d'abord, il avait pensé à un kermès avec une tombola, afin de faire payer à tous les parents des élèves une petite somme. Rejetée. Il avait alors proposé de faire une vente de gâteaux, comme les scouts. Rejetée. Aider les gens dans le besoin, aller visiter les vieilles personnes en maison de retraite, faire un loto... Rejetée, rejetée et encore rejetée.

Aujourd'hui, il était arrivé avec une nouvelle proposition en main. Il avait tout détaillé, avait même préparé une présentation écrite comme visuelle. Il n'était pas du genre à abandonner facilement, même quand il se voyait mettre des bâtons dans les roues comme cela. Certes, il avait toujours su que la directrice ne l'appréciait que moyennement, contrairement à tous ses collègues qui l'adorait. Mais il ne s'attendait pas à rencontrer un véritable mur, alors qu'il avait proposé ça pour le bien de la maternelle et des enfants. Leur structure de jeux n'était pas médiocre à proprement parler.. Mais on pouvait faire largement mieux. Dans les faux souvenirs implantés de force dans sa tête, il y avait plus qu'un seul toboggan et deux balançoires dans les airs de jeux de Séoul.

C'est avec les mains moites et en retenant sa respiration qu'enfin, la directrice de l'école accepta sa proposition quand il la lui présenta. Il se retenu de crier et sauter sur place, se contentant simplement de courber l'échine respectueusement. Une fois sorti du bureau, il parti en courant vers le sien pour récupérer ses affaires et se mettre directement au travail.

L'idée était tout simplement un spectacle de fin d'année, avec un petit orchestre ou au moins quelques musiciens, pour faire une soirée dansante à la fin, afin de régaler autant les parents que les enfants. Les professeurs de l'école s'occupaient de faire le spectacle, tandis qu'Im Jin avait à charge de trouver les musiciens. Son premier choix avait été les étudiants en musique de l'université proche de leur école, sachant que peu d'entre eux demanderait d'être payé. Du moins, il l'espérait. Car si une seule condition lui avait été donnée, c'était que tout soit gratuit pour l'école. Après tout, ils récoltaient des fonds, alors autant ne pas investir à la base.

Il n'avait jamais mis les pieds dans l'université d'Aikoyangi et eu du mal à s'y retrouver, demandant plusieurs fois son chemin a des étudiants qui avaient des pauses. Une fois les portes du bâtiment consacré à la section musique poussées, Im Jin soupira de soulagement. Un vrai labyrinthe cette fac. Après être passé par la case « bureau des enseignants » du bâtiment et avoir expliqué son idée a ceux-ci, un des professeurs lui rassura qu'il aurait certainement des étudiants sous la main qui voudraient l'aider. Il finit par suivre l'homme jusqu'à sa salle de classe, où il entra en saluant les étudiants de manière timide. Il n'avait jamais aimé avoir l'attention de trop de personnes à la fois et rapidement, il sentit le rouge colorer ses joues. Le professeur lui laissa rapidement la parole.

« Bonjour à tous. Je suis Sik Im Jin, de la maternelle proche de votre université. Si je viens vous voir aujourd'hui, c'est parce que nous organisons une soirée dansante à notre école afin de récolter des fonds pour construire une nouvelle aire de jeux pour les enfants et nous avons besoin de musiciens, seuls comme accompagnés. » Il ne savait plus trop comment finir son discours à présent. « Donc s'il y a des intéressés parmi vous.. Ou si vous avez des contacts, je suis preneur. J'aurais des fiches d'inscriptions à vous faire remplir et il faudra certainement que l'on parle de comment ça va se dérouler ainsi que le répertoire des musiques. »
  


Falling Slowly

it's time that you won
avatar
Avatar : Lee Hongbinnie
Pseudo : Archimedes
Qui es-tu ? :
Caractère

De nature timide, Im Jin n'est pas le garçon qui fera le premier pas ou qui engagera la conversation, à moins qu'il ne vous connaisse. Ou qu'il y soit contraint. Par contre, une fois qu'il vous porte dans son coeur, il devient très loyal et peut être très bavard aussi. • Malheureusement, il a tendance à être trop honnête. Parfois même sec, s'il est de mauvaise humeur. • Il a également du mal à bien retranscrire ce qu'il pense #cestunboulet Quand il a trop d'idées qui arrivent en même temps, il a du mal à toutes les mettre en mots et du coup s'emmêle les pinceaux rapidement. • De plus, il a une mauvaise mémoire. Vraiment rien pour l'aider. • C'est une personne discrète et qui garde sa vie privée pour lui : pour lui sortir les vers du nez, c'est très difficile. Et encore plus pour le faire parler de ses sentiments. • Il n'est pas très tactile et au contraire, n'apprécie pas qu'on le touche trop surtout quand la permission n'est pas demandé. Il ne comprends pas les personnes qui touchent des inconnus comme ça, comme si c'était des amis de longue date. • Sensible, il déteste l'injustice car il a été victime de maltraitance au lycée • Malheureusement naïf, il est très facile de lui faire croire ce que bon vous semble. Après, il ne faut pas non plus pousser : les personnes qui essayeront de se servir de lui se retrouveront couper court car il n'est pas du genre à rendre de trop gros services pour des inconnus. • Conscient de son apparence, il prend soin de lui et se soucis beaucoup de ce que pense les autres.


Ses faux souvenirs


Il pense être né à Séoul dans une famille aimante et être fils unique • Pour lui, il n'a jamais quitté le sol Sud-coréen • Dès la crèche, il a eu du mal à se faire des amis • Au collège, il a pris conscience de sa condition médicale quand les autres élèves se sont moqués de lui après un cours d'athlétisme • Au début il ne s'en souciait pas et la solitude ne l'a jamais gêné • Au lycée, un grand complexe s'est installé en lui et il n'allait plus au cours de sports • Il en est d'ailleurs venu à complexer sur son physique à cet âge, se trouvant trop maigre • Mais aussi car il a de nombreuses cicatrices sur le corps • Il pense se les être faites car il était un enfant maladroit • En fait, à son adolescence, il se détestait tout simplement • Ses camarades le détestait aussi et le lui faisaient bien comprendre, se moquant de lui constamment • Certains s'amusaient même à le pousser dans les couloirs ou autre • Il pense avoir été scolarisé comme un enfant normal mais en réalité, il a eu une mise à niveau qu'à partir de ses 15 ans quand il est arrivé en Chine • Il n'a jamais eu de relation tout simplement car il n'a jamais trouvé de filles l'intéressant • Il est venu vivre sur Aikoyangi car il n'arrivait pas à trouver du travail sur Séoul • Ses parents sont morts après qu'il ait été diplômé dans un accident de voitures alors qu'ils se rendaient à la cérémonie.


Sur Aikoyangi

Il parle couramment Chinois et Coréen, et a totalement perdu son accent de Corée du nord • Il a un chat pour lui tenir compagnie sur Aikoyangi qui s'appelle Pleum • Il a prit ce chat car il fait beaucoup de cauchemar la nuit (même s'il ne s'en rappelle jamais après seulement quelques secondes) et Pleum arrive à le calmer • Il vit à Kona dans un petit appartement • Il a découvert sa sexualité peu après son arrivé sur l'île, quand un jeune homme lui a tout simplement fait tourner la tête • Il va a l'hôpital une fois par mois pour faire vérifier ses malformations. • Sa condition physique est bonne mais pourrait être mieux • Il a des malformations au niveau des rotules et des omoplates à cause des longues heures de tortures à Hyesan • Du coup ses mains tremblent constamment (tremblements qui s'amplifie quand il stresse) et il a du mal à courir de manière normale • Pour aider, il va régulièrement à la salle de sport. Ce qui donne ça ou encore ça • Il adore les enfants et s'est attaché à ceux dont il s'occupe à Kona • Malheureusement, la directrice ne l'apprécie pas.


Les goûts et les couleurs

Il adore les jeux vidéos en tous genres, retros comme nouveaux • Passionné de volley-ball, il pratique ce sport depuis 5 ans maintenant • Il est Bouddhiste mais ne pratique pas régulièrement • Quand il a finit sa semaine de travail il a tendance à sortir pour visiter la ville • Pour éviter les moqueries, il court seul sur la plage • Il n'aime pas danser • Il préfère la nature à la ville et aime beaucoup visiter Hanari • Il a une forte tolérance à l'alcool • Il adore découvrir l'île et ses nouveaux endroits • Sportif depuis qu'il est petit, il adore aller à la salle de sport et pratique le volley-ball quand il a du temps libre • Aimant l'art, il a toujours rêver de se faire un tatouage • Il aimerait également se faire un piercing • Il a une grande tolérance à la douleur • La photographie est une passion pour lui et il prends tout ce qu'il aime en photo. • Il aimerait d'ailleurs pouvoir faire des photoshoots professionnels en plus de travailler avec les enfants.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnage


Messages : 466
Date d'inscription : 10/05/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Jeu 22 Juin - 14:32

Once upon a symphony
Sik Im Jin & Ahn Young Jae

Music gives a soul to the universe, wings to the mind, flight to the imagination and life to everything. ••• La chaleur qui régnait dans la salle de cours plongeait actuellement les étudiants dans un état de profonde léthargie. Et Young Jae n’échappait bien entendu pas à la règle. Sa tête reposait mollement sur la paume d’une de ses mains, tandis que son regard se perdait dans les lignes qu’il avait inscrites sur sa feuille, lignes qui lui semblaient presque illisibles à cause de la fatigue oculaire et de son état proche de la somnolence. Et les dires que prononçait son enseignant lui étaient également difficilement compréhensibles, comme si son cerveau ne parvenait pas à connecter les différents mots pour former un énoncé sensé dans son esprit. Mais qu’importe, il recopiait tout de même les paroles qui réussissaient à atteindre son appareil auditif, quand bien même ces dernières soient potentiellement erronées par son esprit qui n’arrivaient plus à les traiter. Et quand il ne parvenait pas à saisir les sonorités des mots pour les retranscrire sur son papier, le coréen laissait alors sa main dessiner machinalement des gribouillis dont la laideur et le non-sens s’avéraient être les principaux critères.

Puis, comme mue par une motivation soudaine, l’étudiant releva doucement son bras pour pouvoir observer le cadran de sa montre. Un cadran ô combien plus intéressant que le cours… Du moins, telle était la réflexion qui lui avait inconsciemment traversée l’esprit. Et dès lors, il ne cessait de se concentrer sur cette aiguille fatidique, témoin du temps qui s’écoulait inexorablement. Mais à ce temps objectif, rythmé par la mécanique de la montre, se confrontait un temps subjectif, un temps que tout être percevait différemment selon son ressenti de l’instant présent. Et pour Young Jae, ce temps subjectif était marqué par la sensation que les secondes se transformaient en minutes, que les minutes se transformaient en heures. Il avait alors la désagréable impression d’être prisonnier d’un espace-temps où régnait l’ennuie et l’attente vaine d’un glas qui viendrait sonner sa délivrance.

Et tandis qu’il se perdait dans sa contemplation, l’espace-temps dans lequel il évoluait se brisa quand la porte de la salle de classe s’ouvrit et qu’un jeune homme devancé par un professeur se présenta à ses yeux. Et à cet instant-même, tous les étudiants sortirent de leur état léthargique et posèrent leur attention sur le jeune éphèbe, dont les joues se colorèrent progressivement d’une couleur vermeille. Et d’une voix hésitante, ce dernier leur révéla la raison de sa venue en ce lieu. Young Jae était alors pleinement concentré sur ses paroles, paroles que son cerveau parvenait désormais à analyser et à comprendre. Et dès le silence retomba dans la pièce, un sourire s’étira doucement sur ses lèvres fines. Ce projet dont avait parlé le jeune homme lui insufflait un sentiment de joie. Rien qu’avec ces quelques mots, il pouvait déjà entendre les rires et voir les sourires se dessiner sur les visages des enfants. Il pouvait déjà ressentir le bonheur qui envahirait l’espace de jeu et le cœur de ces êtres innocents. Et pour rien au monde, Young Jae ne souhaitait que le projet de ce jeune homme échoue.

Alors que la sonnerie vint finalement marquer la fin du cours, les mains de Young Jae vinrent saisir machinalement ses affaires pour les ranger avec soin dans son sac. Et tout aussi instinctivement, l’étudiant s’approcha du bureau, tout comme une poignée d’autres élèves, bureau où se tenait non loin le jeune homme dont la timidité transparaissait encore sur son visage. Patiemment, le memoria attendit alors quelques instants pour ne pas renforcer l’effet de « meute » qui se dégageait. « Bonjour… Est-ce que… je pourrais remplir une fiche d’inscription… s’il vous plait ? » Sans réfléchir, il avait adopté le vouvoiement, réflexe emprunté de son éducation. Son regard s’était alors plongé dans celui d’Im Jin et le fin sourire qui s’était dessiné sur son visage s’élargit sensiblement. Le coréen pensait qu’ainsi, l’attitude réservée du jeune homme s’atténuerait légèrement. Du moins, c’était ce qu’il espérait. Et tandis qu’un fiche atterrissait dans ses mains, le coréen ne put s’empêcher d'ajouter quelques mots. « C’est un magnifique projet que vous avez et… je serais ravi d’en faire parti. »© 2981 12289 0



       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 909
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Ven 23 Juin - 11:02


" Once upon a symphony "
ft. Ahn Young Jae.



En entrant dans la salle, les yeux des élèves présents l'avaient suivit comme ceux d'un chasseur suivant sa proie. Quoiqu'il sache que le mouvement attire le regard et que, par conséquent, leurs réactions étaient naturelles, Im Jin n'avait pu s'empêcher de se sentir gêné. Le rouge avait coloré ses joues avant, pendant et même encore un peu après son discours. Bien évidemment que ses paroles avaient attiré l'attention de certains élèves, mais comme une distraction. Ils avaient tous été affalés sur leurs bureaux quand Im Jin était entré dans la salle, pensant certainement aux minutes qui défilaient trop lentement pour eux, à ce qu'ils allaient faire une fois sorti de ce labyrinthe tout droit venu des enfers pour les étudiants. Ils l'accueillaient comme une coupure dans leur heure trop longue à leur goût, sans réellement s'intéresser à ce qu'il disait. Il était passé par là, il savait ce que c'était, que de devoir rester assis sur une chaise non confortable pendant des heures, écoutant les paroles souvent peu enthousiaste d'un professeur. Une coupure ainsi pouvait être ressentie comme une bénédiction pour les plus fatigués d'entre eux.

Le silence était rapidement revenu couvrir la salle une fois son annonce faite. Et il attendait. Qu'un élève se porte volontaire, que l'on vienne le voir. Mais les minutes passaient et aucun n'élève n'avait daigné se manifester. Il avait déjà les feuilles d'inscription dans ses mains, toutes faites par ses soins et agrémentées de petits dessins pour les rendre visuellement attirantes. Mais il allait devoir les ranger et certainement effacer un nouvel échec. La sonnerie retentit alors et un maigre espoir vint s'installer en lui quand il vit tous les élèves se lever, mais tous prirent le chemin de la porte. Im Jin sentit la déception pointer le bout de son nez et alors qu'il allait plier bagage, un jeune homme s'approcha de lui et prit la parole. Il voulait remplir une fiche d'inscription. La pointe de déception qu'il avait ressentis auparavant disparue rapidement et c'est avec un grand sourire accompagnant ses gestes qu'il lui tendit la feuille, d'une main tremblante – détail qu'il espérait, passerait inaperçu aux yeux de l'étudiant face à lui. Au moins une personne avait montré de l'intérêt pour ce projet qui lui tenait tant à cœur !

« Enchanté, je suis Im Jin !...Mais ça tu le sais déjà. » Un rire nerveux s'échappa d'entre ses lèvres, tandis qu'il se frottait l'arrière de la nuque : sa timidité tendait à lui faire dire les premières choses qui lui venaient à l'esprit... même s'il les avait déjà dites. « Et tu es... ? » Certes, Im Jin le lirait plus tard sur la feuille d'inscription, mais la curiosité l'avait emporté : la première personne qui s'intéressait à son projet autre que ses collègues. Il se devait de connaître le prénom de cet élève. « Tu dois réellement aimer les enfants si le projet te plaît. » Contrairement au jeune garçon, il avait décidé de le tutoyer. Après tout, il était plus jeune que lui certainement et il n'aimait pas imposer une certaine distance avec une personne qui lui prêterait un intérêt certain. « Ton professeur m'a autorisé à utiliser la salle puisqu'elle est libre l'heure qui suit, pour que je puisse mieux expliquer en quoi consiste le projet à ceux intéressés. Alors si tu n'as aucun cours de prévu, on peut rester ici et en parler. Qu'en penses-tu ? » Il avait rangé les feuilles d'inscription restante dans son sac et se tortillait maintenant nerveusement les doigts, pour éviter à ses mains de trembler encore plus que d'habitude, à cause du stress. Rencontrer de nouvelles personnes ainsi le rendait toujours très anxieux et ses mains pouvaient devenir de réels problèmes, tant elles étaient parcourues de tremblements.


Falling Slowly

it's time that you won
avatar
Avatar : Lee Hongbinnie
Pseudo : Archimedes
Qui es-tu ? :
Caractère

De nature timide, Im Jin n'est pas le garçon qui fera le premier pas ou qui engagera la conversation, à moins qu'il ne vous connaisse. Ou qu'il y soit contraint. Par contre, une fois qu'il vous porte dans son coeur, il devient très loyal et peut être très bavard aussi. • Malheureusement, il a tendance à être trop honnête. Parfois même sec, s'il est de mauvaise humeur. • Il a également du mal à bien retranscrire ce qu'il pense #cestunboulet Quand il a trop d'idées qui arrivent en même temps, il a du mal à toutes les mettre en mots et du coup s'emmêle les pinceaux rapidement. • De plus, il a une mauvaise mémoire. Vraiment rien pour l'aider. • C'est une personne discrète et qui garde sa vie privée pour lui : pour lui sortir les vers du nez, c'est très difficile. Et encore plus pour le faire parler de ses sentiments. • Il n'est pas très tactile et au contraire, n'apprécie pas qu'on le touche trop surtout quand la permission n'est pas demandé. Il ne comprends pas les personnes qui touchent des inconnus comme ça, comme si c'était des amis de longue date. • Sensible, il déteste l'injustice car il a été victime de maltraitance au lycée • Malheureusement naïf, il est très facile de lui faire croire ce que bon vous semble. Après, il ne faut pas non plus pousser : les personnes qui essayeront de se servir de lui se retrouveront couper court car il n'est pas du genre à rendre de trop gros services pour des inconnus. • Conscient de son apparence, il prend soin de lui et se soucis beaucoup de ce que pense les autres.


Ses faux souvenirs


Il pense être né à Séoul dans une famille aimante et être fils unique • Pour lui, il n'a jamais quitté le sol Sud-coréen • Dès la crèche, il a eu du mal à se faire des amis • Au collège, il a pris conscience de sa condition médicale quand les autres élèves se sont moqués de lui après un cours d'athlétisme • Au début il ne s'en souciait pas et la solitude ne l'a jamais gêné • Au lycée, un grand complexe s'est installé en lui et il n'allait plus au cours de sports • Il en est d'ailleurs venu à complexer sur son physique à cet âge, se trouvant trop maigre • Mais aussi car il a de nombreuses cicatrices sur le corps • Il pense se les être faites car il était un enfant maladroit • En fait, à son adolescence, il se détestait tout simplement • Ses camarades le détestait aussi et le lui faisaient bien comprendre, se moquant de lui constamment • Certains s'amusaient même à le pousser dans les couloirs ou autre • Il pense avoir été scolarisé comme un enfant normal mais en réalité, il a eu une mise à niveau qu'à partir de ses 15 ans quand il est arrivé en Chine • Il n'a jamais eu de relation tout simplement car il n'a jamais trouvé de filles l'intéressant • Il est venu vivre sur Aikoyangi car il n'arrivait pas à trouver du travail sur Séoul • Ses parents sont morts après qu'il ait été diplômé dans un accident de voitures alors qu'ils se rendaient à la cérémonie.


Sur Aikoyangi

Il parle couramment Chinois et Coréen, et a totalement perdu son accent de Corée du nord • Il a un chat pour lui tenir compagnie sur Aikoyangi qui s'appelle Pleum • Il a prit ce chat car il fait beaucoup de cauchemar la nuit (même s'il ne s'en rappelle jamais après seulement quelques secondes) et Pleum arrive à le calmer • Il vit à Kona dans un petit appartement • Il a découvert sa sexualité peu après son arrivé sur l'île, quand un jeune homme lui a tout simplement fait tourner la tête • Il va a l'hôpital une fois par mois pour faire vérifier ses malformations. • Sa condition physique est bonne mais pourrait être mieux • Il a des malformations au niveau des rotules et des omoplates à cause des longues heures de tortures à Hyesan • Du coup ses mains tremblent constamment (tremblements qui s'amplifie quand il stresse) et il a du mal à courir de manière normale • Pour aider, il va régulièrement à la salle de sport. Ce qui donne ça ou encore ça • Il adore les enfants et s'est attaché à ceux dont il s'occupe à Kona • Malheureusement, la directrice ne l'apprécie pas.


Les goûts et les couleurs

Il adore les jeux vidéos en tous genres, retros comme nouveaux • Passionné de volley-ball, il pratique ce sport depuis 5 ans maintenant • Il est Bouddhiste mais ne pratique pas régulièrement • Quand il a finit sa semaine de travail il a tendance à sortir pour visiter la ville • Pour éviter les moqueries, il court seul sur la plage • Il n'aime pas danser • Il préfère la nature à la ville et aime beaucoup visiter Hanari • Il a une forte tolérance à l'alcool • Il adore découvrir l'île et ses nouveaux endroits • Sportif depuis qu'il est petit, il adore aller à la salle de sport et pratique le volley-ball quand il a du temps libre • Aimant l'art, il a toujours rêver de se faire un tatouage • Il aimerait également se faire un piercing • Il a une grande tolérance à la douleur • La photographie est une passion pour lui et il prends tout ce qu'il aime en photo. • Il aimerait d'ailleurs pouvoir faire des photoshoots professionnels en plus de travailler avec les enfants.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnage


Messages : 466
Date d'inscription : 10/05/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Jeu 29 Juin - 19:44

Once upon a symphony
Sik Im Jin & Ahn Young Jae

Music gives a soul to the universe, wings to the mind, flight to the imagination and life to everything. ••• Un sentiment de peine vint se refléter dans les pupilles de Young Jae, tandis que l’ensemble de ses camarades empruntaient sans éprouver le moindre remord la porte de la salle, porte symbole d’une liberté qu’ils avaient tant espéré. Le coréen ressentait alors l’envie de les retenir, de les contraindre à admettre leur fainéantise ou à leur individualisme. Mais il n’avait finalement ni esquisser le moindre geste, ni prononcer le moindre mot. Il s’était ainsi confronté à toute son impuissance, à son incapacité pour clamer haut et fort son ressenti sur les injustices de ce monde. Et désormais, ces étudiants avaient rejoint les dédales de couloirs pour vaquer à leurs occupations qui leur semblaient si primordiales, alors qu’elles paraissaient pourtant si égoïstes aux yeux du memoria…

Un soupire franchi les lèvres de ce dernier, et d’une démarche hésitante, il s’approcha du jeune homme qui se tenait encore à côté du bureau de son enseignant. Réfléchissant à une manière de l’aborder, le coréen songea tout d’abord à lui présenter des excuses concernant le comportement de ses camarades, avant d’estimer qu’il serait préférable de ne pas lui rappeler ce détail. Alors qu’un sourire vint se dessiner insciemment sur son visage, sa voix vint finalement briser le silence qui s’était installé dans la pièce. D’une main tremblante, son interlocuteur lui tendit rapidement une fiche d’inscription qu’il réceptionna avec délicatesse, avant d’incliner poliment la tête pour le remercier. Et bien que le coréen fût quelque peu intrigué par le mouvement de ses mains, il feignit de ne rien remarquer pour ne pas accentuer la nervosité de son vis-à-vis.

Le coréen commença à parcourir avec attention la fiche, et son sourire vint alors s’élargir quand son regard se posa sur l’un des dessins présents sur la feuille, dessins qui représentaient parfaitement tout l’amour que portait le jeune Im Jin pour son projet. Et tandis qu’il terminait de caresser de ses doigts et de ses yeux les lignes ainsi que les cases qu’il devra remplir, son attention se porta à nouveau sur son interlocuteur, dont la timidité ne semblait pas l’avoir quitté. « Je m’appelle Ahn Young Jae, enchanté. » Son sourire n’avait pas quitté ses lèvres, comme s’il s’agissait d’une promesse muette qu’il avait scellée avec le jeune homme, une promesse révélant implicitement sa volonté d’instaurer une confiance mutuelle. « Et vous… » Les mots qu’il avait prononcé avait soudainement disparus dans le silence, tandis que le coréen se retrouva plongé en pleine réflexion. Se mordant la lèvre inférieure, il avait doucement réfléchi et avait ainsi décidé de finalement tutoyer son vis-à-vis, en espérant maintenir de cette façon une certaine promiscuité avec ce dernier. « Enfin je veux dire… Tu as raison, j’apprécie beaucoup les enfants. Et… rien ne me rend plus heureux que de les voir sourire et d’apercevoir leurs yeux remplis d’étoiles… Alors quand tu as commencé à parler de ton projet, je n’ai pas eu besoin de réfléchir bien longtemps avant de décider de m’inscrire. » Young Jae le savait, les enfants étaient presque devenus sa raison de ne pas abandonner ce monde. De part leur innocence qui semblait détendre sur lui, du moins telle était l’hypothèse qu’il s’était imaginé, ils étaient les seuls êtres capables de le persuader qu’il n’était pas un monstre

Prenant alors conscience qu’il commençait à être en proie à de mornes réflexions, l’étudiant soupira intérieurement et se concentra de nouveau sur la conversation. « Comme je suis libre cet après-midi, je suis partant pour que l’on discute de ton projet ici. » Esquissant à nouveau un sourire sur ses lèvres, le coréen convia Im Jin à s’installer à l’une de nombreuses tables présentes dans la salle. Et tandis qu’ils s’asseyaient tous deux, Young Jae remarqua une fois de plus ces mains tremblantes. Mais comme la dernière fois, il décida de ne pas focaliser son attention sur ce détail pour ne pas brusquer le jeune homme. « Tu veux commencer à discuter de quelque chose en particulier ? »© 2981 12289 0



       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 909
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Dim 2 Juil - 17:56


" Once upon a symphony "
ft. Ahn Young Jae.



Ahn Young Jae. Ahn Young Jae. Young Jae. Young Jae... Dans sa tête, Im Jin se répétait le prénom de son jeune interlocuteur sans cesse pour être sûr de le retenir. Depuis son plus jeune âge, il savait qu'il avait toujours eu des problèmes de mémoire. Que ce soit une date, un nom ou même une heure, s'il ne se le répétait pas au moins une bonne dizaine de fois, Im Jin pouvait être sûr de l'oublier dans l'heure.

Cependant, il réussissait à se répéter le prénom de Young Jae tout en l'écoutant parler, chose que peu de personnes pouvaient faire. Au début, il avait eu beaucoup de mal à le faire, mais aujourd'hui c'était devenu naturel. Il l'écouta alors parler de son amour pour les enfants, observant ses réactions face à sa feuille d'inscription : un sourire s'était dessiné sur les lèvres du jeune homme et Im Jin sourit également. Ses dessins avaient tiré ce sourire et il en ressentit une certaine fierté. « Voir des enfants heureux c'est la plus belle chose que l'on puisse voir. »

D'aussi loin que ses souvenirs puissent aller, Im Jin se rappelle toujours de son amour pour les enfants. Il avait toujours aimé jouer à la nounou avec des amis plus jeunes que lui ou encore les aider à garder leurs frères ou sœurs, à défaut de ne pas en avoir lui-même. Il avait pris le rôle de maman au sein de son cercle d'amis – du peu qu'il s'était fait à cause de sa grande timidité, ce qui consistait en général aux enfants des voisins de ses parents.

« Parfait ! » Le jeune homme n'avait pu se retenir en entendant que l'étudiant était libre cette après-midi, faisant alors remonter ses pommettes tellement il souriait. Im Jin s'installa alors sans aucune gêne au bureau de l'enseignant, tout en faisant signe à Young Jae de l'imiter sur la chaise à côté de la sienne, que le professeur avait ramené plus tôt pour qu'Im Jin puisse s'installer pendant la fin du cours. Orientant son corps vers le plus jeune, il sortit une feuille et un stylo afin de noter tout ce qu'il apprendrait de l'autre pendant les quelques heures qu'ils passeraient ensemble. « Tout d'abord, j'aimerais simplement savoir ce que tu sais faire. Si tu sais chanter ou juste jouer d'un instrument, si tu sais faire les deux. Le type de musique que tu joues, mais aussi que tu écoutes, pour que je puisse créer un registre qui te plairait, mais qui plairait également aux parents des élèves. » Peut-être que ce serait mieux sous forme de questions, au lieu de tout déballer ainsi. « Donc...Joues-tu d'un instrument ou tu as tendance à plus utiliser ta voix ? » Le sourire que Young Jae avait réussi à décocher sur les lèvres d'Im Jin ne le quittait plus.
 


Falling Slowly

it's time that you won
avatar
Avatar : Lee Hongbinnie
Pseudo : Archimedes
Qui es-tu ? :
Caractère

De nature timide, Im Jin n'est pas le garçon qui fera le premier pas ou qui engagera la conversation, à moins qu'il ne vous connaisse. Ou qu'il y soit contraint. Par contre, une fois qu'il vous porte dans son coeur, il devient très loyal et peut être très bavard aussi. • Malheureusement, il a tendance à être trop honnête. Parfois même sec, s'il est de mauvaise humeur. • Il a également du mal à bien retranscrire ce qu'il pense #cestunboulet Quand il a trop d'idées qui arrivent en même temps, il a du mal à toutes les mettre en mots et du coup s'emmêle les pinceaux rapidement. • De plus, il a une mauvaise mémoire. Vraiment rien pour l'aider. • C'est une personne discrète et qui garde sa vie privée pour lui : pour lui sortir les vers du nez, c'est très difficile. Et encore plus pour le faire parler de ses sentiments. • Il n'est pas très tactile et au contraire, n'apprécie pas qu'on le touche trop surtout quand la permission n'est pas demandé. Il ne comprends pas les personnes qui touchent des inconnus comme ça, comme si c'était des amis de longue date. • Sensible, il déteste l'injustice car il a été victime de maltraitance au lycée • Malheureusement naïf, il est très facile de lui faire croire ce que bon vous semble. Après, il ne faut pas non plus pousser : les personnes qui essayeront de se servir de lui se retrouveront couper court car il n'est pas du genre à rendre de trop gros services pour des inconnus. • Conscient de son apparence, il prend soin de lui et se soucis beaucoup de ce que pense les autres.


Ses faux souvenirs


Il pense être né à Séoul dans une famille aimante et être fils unique • Pour lui, il n'a jamais quitté le sol Sud-coréen • Dès la crèche, il a eu du mal à se faire des amis • Au collège, il a pris conscience de sa condition médicale quand les autres élèves se sont moqués de lui après un cours d'athlétisme • Au début il ne s'en souciait pas et la solitude ne l'a jamais gêné • Au lycée, un grand complexe s'est installé en lui et il n'allait plus au cours de sports • Il en est d'ailleurs venu à complexer sur son physique à cet âge, se trouvant trop maigre • Mais aussi car il a de nombreuses cicatrices sur le corps • Il pense se les être faites car il était un enfant maladroit • En fait, à son adolescence, il se détestait tout simplement • Ses camarades le détestait aussi et le lui faisaient bien comprendre, se moquant de lui constamment • Certains s'amusaient même à le pousser dans les couloirs ou autre • Il pense avoir été scolarisé comme un enfant normal mais en réalité, il a eu une mise à niveau qu'à partir de ses 15 ans quand il est arrivé en Chine • Il n'a jamais eu de relation tout simplement car il n'a jamais trouvé de filles l'intéressant • Il est venu vivre sur Aikoyangi car il n'arrivait pas à trouver du travail sur Séoul • Ses parents sont morts après qu'il ait été diplômé dans un accident de voitures alors qu'ils se rendaient à la cérémonie.


Sur Aikoyangi

Il parle couramment Chinois et Coréen, et a totalement perdu son accent de Corée du nord • Il a un chat pour lui tenir compagnie sur Aikoyangi qui s'appelle Pleum • Il a prit ce chat car il fait beaucoup de cauchemar la nuit (même s'il ne s'en rappelle jamais après seulement quelques secondes) et Pleum arrive à le calmer • Il vit à Kona dans un petit appartement • Il a découvert sa sexualité peu après son arrivé sur l'île, quand un jeune homme lui a tout simplement fait tourner la tête • Il va a l'hôpital une fois par mois pour faire vérifier ses malformations. • Sa condition physique est bonne mais pourrait être mieux • Il a des malformations au niveau des rotules et des omoplates à cause des longues heures de tortures à Hyesan • Du coup ses mains tremblent constamment (tremblements qui s'amplifie quand il stresse) et il a du mal à courir de manière normale • Pour aider, il va régulièrement à la salle de sport. Ce qui donne ça ou encore ça • Il adore les enfants et s'est attaché à ceux dont il s'occupe à Kona • Malheureusement, la directrice ne l'apprécie pas.


Les goûts et les couleurs

Il adore les jeux vidéos en tous genres, retros comme nouveaux • Passionné de volley-ball, il pratique ce sport depuis 5 ans maintenant • Il est Bouddhiste mais ne pratique pas régulièrement • Quand il a finit sa semaine de travail il a tendance à sortir pour visiter la ville • Pour éviter les moqueries, il court seul sur la plage • Il n'aime pas danser • Il préfère la nature à la ville et aime beaucoup visiter Hanari • Il a une forte tolérance à l'alcool • Il adore découvrir l'île et ses nouveaux endroits • Sportif depuis qu'il est petit, il adore aller à la salle de sport et pratique le volley-ball quand il a du temps libre • Aimant l'art, il a toujours rêver de se faire un tatouage • Il aimerait également se faire un piercing • Il a une grande tolérance à la douleur • La photographie est une passion pour lui et il prends tout ce qu'il aime en photo. • Il aimerait d'ailleurs pouvoir faire des photoshoots professionnels en plus de travailler avec les enfants.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnage


Messages : 466
Date d'inscription : 10/05/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Mer 19 Juil - 18:39

Once upon a symphony
Sik Im Jin & Ahn Young Jae

Music gives a soul to the universe, wings to the mind, flight to the imagination and life to everything. ••• Ses doigts effleuraient les lignes noires des dessins imprimés sur la feuille d’inscription avec une certaine fascination mêlée à de la tendresse. Ainsi, le jeune homme pensait tout comme lui qu’un enfant heureux était la plus belle chose que l’on puisse admirer. Dans cet univers  qui pouvait s’avérer si cruel et si inflexible, leur innocence était précieuse. D’un simple sourire, ils pouvaient réchauffer les cœurs et les âmes des adultes désillusionnés par ce monde ou par les évènements de la vie. En leur présence, Young Jae se sentait de nouveau vivant et durant les quelques instants qu’il partageait avec eux, il parvenait à se convaincre qu’il n’était pas un monstre… Il parvenait à s’accrocher à cette vie qu’il avait pourtant lui-même détruit. Se mordant alors machinalement la lèvre inférieure, l’étudiant essaya de se concentrer à nouveau sur les dires d’Im Jin, dont le sourire pansa ces blessures psychiques qu’il venait de s’infliger. Tout comme les enfants, il avait ainsi cette capacité d’embaumer les cœurs des âmes meurtries.

S’asseyant alors aux côtés du jeune homme, le coréen observa ce dernier déposer une feuille accompagnée d’un stylo, avant de dévier son regard sur son visage pour y contempler les moindres traits qui l’harmonisaient. Et ce n’est qu’à l’instant où son vis-à-vis brisa le silence qu’il interrompit son observation pour l’écouter attentivement. Ses yeux papillonnèrent alors suite aux diverses questions qui s’échappèrent des lèvres de son interlocuteur, questions que Young Jae n’avaient su retenir en raison de leur nombre et de la rapidité d’élocution d’Im Jin. Néanmoins, ce dernier avait dû discerner son hébétement puisqu’il prit finalement la décision de poser ses interrogations séparément afin de combler le problème de mémoire à court terme du memoria. « Je sais jouer du piano. Je ne suis certainement pas le meilleur des musiciens mais disons que je me débrouille… Après… Je peux te faire une démonstration si tu le souhaites… » Un piano acoustique trônait en effet à l’arrière de la salle, donnant ainsi la possibilité de l’utiliser si besoin. « Et en ce qui concerne le chant… Je t’avoue que je n’ai jamais trop travaillé ma voix… Et… je n’ai jamais chanté devant quelqu’un… Alors… je ne sais pas si elle est agréable à l’écoute ou non… » En réalité, le coréen chantonnait ou fredonnait des airs uniquement quand il était seul dans son appartement. Les mélodies qui passaient la barrière de ses lèvres possédaient néanmoins un trait commun : elles traduisaient toutes son envie de se libérer de ces chaînes, de se libérer de la peur qui lui tenaillait les entrailles. Elles n’étaient finalement que le reflet de la réalité de son existence amère.

Soupirant une nouvelle fois intérieurement, Young Jae maintint malgré le sourire qui avait étiré ses lèvres fines afin de ne pas inquiéter ou effrayer son interlocuteur. « Mais tout comme pour le piano, je peux essayer de chanter devant toi… » Et même si un sentiment d’appréhension commençait lentement à l’envahir, l’étudiant espérait qu’il ne s’accentuera pas quand ses doigts allaient commencer à caresser les touches du piano ou quand sa voix allait s’élever dans les airs… De toute manière, il n’avait d’autres choix que de surpasser son angoisse naissante face à Im Jin, auquel cas il serait incapable de la surmonter devant un public bien plus conséquent. Il ne pouvait pas se permettre de faiblir, de se laisser submerger par un sentiment pernicieux. Il allait devoir apprendre à gérer son anxiété afin d’offrir le meilleur de lui-même, afin d’insuffler de la chaleur dans sa voix et de l’émotion dans ses mélodies.© 2981 12289 0



       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 909
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Jeu 27 Juil - 19:34


" Once upon a symphony "
ft. Ahn Young Jae.



Quand Young Jae reprit la parole, Im Jin s'apprêta d'écrire les mots qui découlaient de la bouche de son homologue. Il écrivit ainsi le mot « piano » sur sa feuille de papier et, automatiquement, tout en écoutant les paroles de Jae, il écrivit quelques titres de musiques connues à côté du nom de l'instrument. C'était des musiques de grands compositeurs occidentaux mais également asiatiques et parmi les noms, ont pouvait également voir le compositeur des musiques de Final Fantasy. Après tout, il devrait bien y avoir des parents d'élèves qui aiment ont connu ce jeu, non ?

Relevant ses yeux vers l'étudiant, ses sourcils se froncèrent, avant qu'il ne jette un rapide coup d'oeil au piano qui trônait dans la salle. « Tu sais, ici, tu te vends un petit peu. Certes, c'est un acte charitable et tu ne seras pas payé si tu viens jouer pour les enfants, mais il faut que tu me ''plaises''. » dit-il, en faisant des guillemets avec ses doigts. « Et ce n'est pas en disant que tu sais te débrouiller que tu vas y arriver. Puis, si tu es dans une école à étudier la musique, je pense que ton niveau est plus élevé que ça. » Le jeune homme dit ça, mais lui aussi, quand il était étudiant, avait tendance à toujours s'abaisser et abaisser ses compétences. Mais pour son cas, en ce moment même, c'est fais ce que je dis, pas ce que je fais. Car il déteste tout simplement voir les gens se rabaisser : le monde est déjà assez compliqué pour ça, alors pourquoi s'en rajouter ? « En tout cas, je veux voir de quoi tu es capable, alors vas t'installer ! » Il lui offrit un beau sourire, pour se faire un peu pardonner de ses dures paroles d'il y a quelques instants.

Il mouva le stylo sur le papier pour rajouter « chant » suivit d'un point d'interrogation. « Si tu n'es pas sûr pour le chant, tu n'as qu'à chanter quelque chose sur la mélodie du piano. N'importe quoi. Comme ça je peux voir tes goûts au passage. » Le sourire d'Im Jin ne le quittait pas, espérant ainsi mettre à l'aise Young Jae. Après tout, il n'est jamais facile que de jouer quelque chose sur quelqu'un qui est là pour vous « juger » en quelque sorte. Im Jin n'irait pas lui indiquer ce qu'il doit corriger dans son jeu ou son chant, puisque lui-même n'a pas beaucoup d'expérience niveau musique. Il joue un petit peu de la guitare, quand ses mains le lui permettent, mais il ne chante pas. En attendant, ses yeux restent fixés sur Jae, attendant que le jeune homme lui joue quelque chose, toujours son stylo à la main pour noter le nom de la musique. « Si tu te sens stressé, imagines-toi seul. Je ne ferais aucun bruit, c'est promis. »
 


Falling Slowly

it's time that you won
avatar
Avatar : Lee Hongbinnie
Pseudo : Archimedes
Qui es-tu ? :
Caractère

De nature timide, Im Jin n'est pas le garçon qui fera le premier pas ou qui engagera la conversation, à moins qu'il ne vous connaisse. Ou qu'il y soit contraint. Par contre, une fois qu'il vous porte dans son coeur, il devient très loyal et peut être très bavard aussi. • Malheureusement, il a tendance à être trop honnête. Parfois même sec, s'il est de mauvaise humeur. • Il a également du mal à bien retranscrire ce qu'il pense #cestunboulet Quand il a trop d'idées qui arrivent en même temps, il a du mal à toutes les mettre en mots et du coup s'emmêle les pinceaux rapidement. • De plus, il a une mauvaise mémoire. Vraiment rien pour l'aider. • C'est une personne discrète et qui garde sa vie privée pour lui : pour lui sortir les vers du nez, c'est très difficile. Et encore plus pour le faire parler de ses sentiments. • Il n'est pas très tactile et au contraire, n'apprécie pas qu'on le touche trop surtout quand la permission n'est pas demandé. Il ne comprends pas les personnes qui touchent des inconnus comme ça, comme si c'était des amis de longue date. • Sensible, il déteste l'injustice car il a été victime de maltraitance au lycée • Malheureusement naïf, il est très facile de lui faire croire ce que bon vous semble. Après, il ne faut pas non plus pousser : les personnes qui essayeront de se servir de lui se retrouveront couper court car il n'est pas du genre à rendre de trop gros services pour des inconnus. • Conscient de son apparence, il prend soin de lui et se soucis beaucoup de ce que pense les autres.


Ses faux souvenirs


Il pense être né à Séoul dans une famille aimante et être fils unique • Pour lui, il n'a jamais quitté le sol Sud-coréen • Dès la crèche, il a eu du mal à se faire des amis • Au collège, il a pris conscience de sa condition médicale quand les autres élèves se sont moqués de lui après un cours d'athlétisme • Au début il ne s'en souciait pas et la solitude ne l'a jamais gêné • Au lycée, un grand complexe s'est installé en lui et il n'allait plus au cours de sports • Il en est d'ailleurs venu à complexer sur son physique à cet âge, se trouvant trop maigre • Mais aussi car il a de nombreuses cicatrices sur le corps • Il pense se les être faites car il était un enfant maladroit • En fait, à son adolescence, il se détestait tout simplement • Ses camarades le détestait aussi et le lui faisaient bien comprendre, se moquant de lui constamment • Certains s'amusaient même à le pousser dans les couloirs ou autre • Il pense avoir été scolarisé comme un enfant normal mais en réalité, il a eu une mise à niveau qu'à partir de ses 15 ans quand il est arrivé en Chine • Il n'a jamais eu de relation tout simplement car il n'a jamais trouvé de filles l'intéressant • Il est venu vivre sur Aikoyangi car il n'arrivait pas à trouver du travail sur Séoul • Ses parents sont morts après qu'il ait été diplômé dans un accident de voitures alors qu'ils se rendaient à la cérémonie.


Sur Aikoyangi

Il parle couramment Chinois et Coréen, et a totalement perdu son accent de Corée du nord • Il a un chat pour lui tenir compagnie sur Aikoyangi qui s'appelle Pleum • Il a prit ce chat car il fait beaucoup de cauchemar la nuit (même s'il ne s'en rappelle jamais après seulement quelques secondes) et Pleum arrive à le calmer • Il vit à Kona dans un petit appartement • Il a découvert sa sexualité peu après son arrivé sur l'île, quand un jeune homme lui a tout simplement fait tourner la tête • Il va a l'hôpital une fois par mois pour faire vérifier ses malformations. • Sa condition physique est bonne mais pourrait être mieux • Il a des malformations au niveau des rotules et des omoplates à cause des longues heures de tortures à Hyesan • Du coup ses mains tremblent constamment (tremblements qui s'amplifie quand il stresse) et il a du mal à courir de manière normale • Pour aider, il va régulièrement à la salle de sport. Ce qui donne ça ou encore ça • Il adore les enfants et s'est attaché à ceux dont il s'occupe à Kona • Malheureusement, la directrice ne l'apprécie pas.


Les goûts et les couleurs

Il adore les jeux vidéos en tous genres, retros comme nouveaux • Passionné de volley-ball, il pratique ce sport depuis 5 ans maintenant • Il est Bouddhiste mais ne pratique pas régulièrement • Quand il a finit sa semaine de travail il a tendance à sortir pour visiter la ville • Pour éviter les moqueries, il court seul sur la plage • Il n'aime pas danser • Il préfère la nature à la ville et aime beaucoup visiter Hanari • Il a une forte tolérance à l'alcool • Il adore découvrir l'île et ses nouveaux endroits • Sportif depuis qu'il est petit, il adore aller à la salle de sport et pratique le volley-ball quand il a du temps libre • Aimant l'art, il a toujours rêver de se faire un tatouage • Il aimerait également se faire un piercing • Il a une grande tolérance à la douleur • La photographie est une passion pour lui et il prends tout ce qu'il aime en photo. • Il aimerait d'ailleurs pouvoir faire des photoshoots professionnels en plus de travailler avec les enfants.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnage


Messages : 466
Date d'inscription : 10/05/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony Dim 10 Sep - 21:58

Once upon a symphony
Sik Im Jin & Ahn Young Jae

Music gives a soul to the universe, wings to the mind, flight to the imagination and life to everything. ••• Bien que les mots qui avaient traversés les lèvres de son vis-à-vis l’aient interloqués, Young Jae n’en laissa rien paraître. Son sourire s’était certes légèrement effacé, mais le reste de son visage ne traduisait pas le sentiment d’embarras qui imprégnait désormais les moindres parcelles de son être. Il comprenait la vision qu’avait adopté son interlocuteur concernant cet entretien… Mais il ne parvenait pas à perdre cette maligne habitude de se dévaloriser. Et selon lui, il lui avait révélé la vérité : il n’était qu’une personne dénuée de talents particuliers. En l’occurrence, il parvenait à jouer du piano mais il ne pouvait prétendre maitriser les différentes techniques et subtilités de cet instrument. Et il parvenait à chanter, mais il ne pouvait prétendre posséder une voix capable d’émouvoir son auditoire. Il n’était qu’un individu lambda à ses yeux, alors essayer de se « vendre » s’avérait pour lui être une tâche plus qu’ardue.

Soupirant intérieurement, le coréen plongea son regard neutre dans celui d’Im Jin avant d’acquiescer doucement de la tête suite à sa demande. Un faible sourire s’était étiré sur ses lèvres fines, sourire qui lui accordait entre autres le moyen de reprendre une certaine contenance. Sans prononcer le moindre mot, l’étudiant vint alors s’installer sur le tabouret situé face au piano et déposa avec fébrilité ses doigts sur certaines touches de couleur blanche. Ses paupières se fermèrent alors doucement et le silence vint envahir la pièce après que son vis-à-vis articula ses derniers mots. Et d’un geste lent et calculé, il commença à faire valser ses doigts et la mélodie vint ainsi envahir l’espace. Et le monde alentour cessait ainsi d’exister.

Le morceau qu’il avait choisit d’interpréter ne demandait pas de maîtrise particulière, mais il possédait néanmoins une résonnance singulière pour lui. Il était un vestige de son passé, un souvenir sonore évoquant les quelques moments emplis d’amour et de tendresse qu’il avait partagés avec les membres de sa famille. Avec ses parents, sa petite sœur… Avec ces personnes qui appartenaient désormais tous à son passé et qui n’étaient plus des réminiscences logées dans sa mémoire. Alors ce morceau de piano lui était rapidement venu à l’esprit, instinctivement. Et Young Jae avait ainsi préféré opter pour une mélodie misant plus sur les émotions ressenties que sur la technique, même s’il ignorait si ce choix s’avérerait astucieux. Et tandis que ses doigts virevoltaient avec agilité sur différentes touches de couleurs blanches et noires, sa voix douce vint emplir la salle. Les mots qui traversèrent la barrière de ses lèvres furent ceux d’un poème que sa sœur affectionnait tant. Et il essaya ainsi de mêler ces derniers à la mélodie, de les unir en une seule et même composition qu’il souhaitait harmonieuse.  

Les secondes défilèrent. Puis le silence vint de nouveau imposer son règne dans la pièce. Lentement, ses paupières se relevèrent et ses mains rejoignirent ses cuisses. Malgré les souvenirs qui s’étaient immiscer dans son esprit, Young Jae était parvenu à maîtriser ses émotions. Mais bien qu’aucunes larmes n’eut roulées sur ses joues rebondies, il demeurait pourtant à cet instant dans le silence, comme s’il avait soudainement oublié qu’il n’était pas seul dans cette pièce aux murs ternes.© 2981 12289 0



       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 909
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a symphony

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Once upon a symphony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» LIVIA ▼ Bittersweet symphony
» « It would be possible to describe everything scientifically, but it would make no sense. It would be without meaning, as if you described a symphony as a variation of wave pressure. » - Colin Newton. - En cours.
» Bitter Sweet Home Symphony
» Nucléaire Symphony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps abandonnés-