AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

fang min ki » i get up for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 0:52

fang min kiI’ll try to picture me without you but I can’t

nom : fang ❅ prénom : min ki ❅ surnom : écrire ici ❅ âge : dix-huit ans ❅ date & lieu de naissance : incheon ❅ nationalité : coréen ❅ origines : coréennes ❅ orientation : ne s'est jamais posé la question ❅ situation amoureuse : zéro relation sur le cv ❅ situation financière : pauvre ❅ métier : sans emploie ❅ groupe : mémoria ❅ temps sur l'île : un mois ❅ célébrité : lee ji hoon (woozi - seventeen)

Caractère & Anecdotes
avatar

caractère : Amical ✦ enjoué ✦ affectueux ✦ autonome ✦ authentique ✦ débrouillard ✦humble ✦ attentionné ✦ enthousiaste ✦ énergique ✦ jovial ✦ objectif ✦ social ✦ tenace ✦ prévoyant ✦ naturel ✦ spontané ✦ vigoureux ✦ studieux ✦ prudent ✦ raisonnable ✦ bavard ✦ cachotier ✦ capricieux ✦ colérique ✦ nerveux ✦ anxieux ✦ arrogant ✦ méfiant ✦ jaloux ✦ possessif ✦ râleur ✦ revanchard ✦ susceptible ✦ sensible ✦ sarcastique ✦ têtu ✦ rancunier

Anecdotes : Tu es un génie de l’informatique ✦ tu accordes beaucoup d’importance et de sentiments à tout ce qui est matériel ✦ ne supportant pas la vie que l’on t’as donné à ton arrivé sur l’île, tu as tout quitté, tu vis maintenant à la rue, tu passes tes nuits dans le parc d’osanju✦ tu as une peur bleue de l’eau et des profondeurs ✦ tu dois parfois porter des lunettes lorsque tu passes trop de temps devant les écrans ✦ il y a un collier dont tu ne te sépareras jamais, ayant une trop grosse valeur sentimentale à tes yeux ✦ ta saison préférée est l’hiver, tu pourrais jouer des heures dans la neige ✦ tu aimes également la pluie, rester en dessous pendant des heures est quelque chose que tu aimes faire ✦ tu n’as pas d’attaches concernant ta famille biologique, tu n’as jamais vraiment chercher à les retrouver ✦ de nature stressée et anxieuse, tu fais régulièrement de l’eczéma ✦ tu as d’ailleurs la peau très sensible ✦

Histoire

« Fang Min Ki. » lâches-tu froidement. Tes yeux évitent soigneusement de croiser le regard des deux hommes habillés de bleus se trouvant devant toi. Tes doigts s’entremêle, se démêle, tandis que tu te mords nerveusement la lèvre inférieure, celle-ci déjà d’ailleurs ouverte à force de planté tes dents dedans. Ils te dévisagent, te scrutent, te fixe. Tu ne le vois pas, mais tu sens leurs regards pensant sur ta personne, et tu n’aimes pas ça. Cela te rend encore plus nerveux. Tu pouvais sentir le regard des policiers passant dans les couloirs se poser sur toi également. Les deux hommes continuent de t’interroger. Pourquoi de livrer toi-même aux autorités ? Tu ne pouvais pas leur en dire la réelle raison, sinon, lui plongerait certainement avec toi. Et tu n’as pas envie de l’emmener avec toi dans ta chute, dans ta « bêtise », car c’est certainement comme cela qu’il voit ton acte. En ce moment, il doit être fou de rage, de colère, mais aussi de tristesse. S’il te retrouve, tu vas devoir investir dans un dentier, car tu risques de perdre les tiennes dans la bataille. Ton regard continue de balader dans la pièce, s’attardant sur tous les petits objets qu’il pouvait bien trouver. « Je ne pouvais pas garder ça sur la conscience. » Balivernes. Tu as participé à de nombreux braquages, avoir mauvaise conscience était le cadet de tes soucis. Non, ce que tu voulais, c’était le retrouver. Tu espérais être envoyé dans la même prison que lui. C’était quitte ou double. Soit tu le retrouves, soit tu peux tirer un trait sur lui. Seulement, tu étais prêt à tout pour lui, pour pouvoir être à ses côtés, encore et encore. A en croire les regards des gendarmes, ils n’étaient pas convaincu de ta confession. Ils semblaient même douter de ta culpabilité. Dans un soupir profond, montrant totalement que tu les méprisais –et ce qu’ils n’appréciaient guère-, tu sors une petite carte mémoire, une micro sd. A ce moment même, tu ancres ton regarde dans celui de l’homme assis en face de toi, celui qui est face à l’ordinateur de la pièce. Cette carte sd, c’était ton billet d’avion pour l’île d’Aikoyangi.

En attendant ton jugement, tu fus mis sous surveillance dans l’une des cellules du commissariat de Yeosu. Cette ville t’avais vu grandir malgré que tu n’y sois pas né. La ville qui t’as vu naître, c’est Incheon. Tu y as grandis les cinq premières années de ta vie mais tu n’y as aucune attache. Tu as vu le jour dans un de ses hôpitaux, mais tu ne fus pas désiré. Tu es né d’une femme dont tu ne connais pas le nom, ni le visage et encore moins l’odeur. Tu n’as pas été déposé contre son cœur comme tous les autres nouveau-nés. Non, tu as été emmené dans un autre secteur, un secteur qui allait préparer ton départ pour l’orphelinat dès que tu seras prêt. Tu as alors grandit en collectivité, avec un tas d’autres enfants. Certains étaient plus vieux que toi, d’autres plus jeunes. Certains étaient gentils, d’autre méchants. Mais tu ne leur en tenais pas compte, car après tout, vous étiez dans la même galère ; aucun de vous n’avait de parents. Les raisons étaient diverses ; les parents de certains enfants étaient décédés, il y avait des parents qui se sont vu retirer la garde de leurs enfants car ils ne savaient pas s’occuper d’eux, et d’autres qui ne voulaient tout simplement pas assumer leurs progénitures. Ça, c’était ton cas à toi. Bien qu’il fut encore particulier. Tu l’ignores totalement, mais il n’y avait que ta génitrice –parce que tu ne la considère pas comme mère– qui ne souhaitait pas ta présence dans sa petite famille. Ton géniteur, lui, était le plus heureux à l’annonce de la grossesse de sa femme. Une famille de deux enfants qui allait s’agrandir encore un peu. Mais son épouse ne semblait pas du même avis ; elle fait croire à une fausse couche à son mari, tandis que toi tu pars pour l’orphelinat.

Tu es couché sur l’un des lits de la cellule. Vu ton jeune âge, le commissaire avait décidé de te placer dans une cellule vide, afin de ne pas te frotter à de gros malfrats, même si toi, tu n’en avais pas vraiment peur. Ledit lit n’était pas des plus confortables, mais tu avais réussis à t’y assoupir un petit moment. Mais tu fus réveillé par le bruit d’une clé dans une serrure, ainsi que le reste du trousseau qui s’entrechoque contre les barreaux de métal qui t’empêchais de sortir. Tu ouvres difficilement les yeux. Tu arrives à distinguer un homme habillé de bleu, le même uniforme que tu vois depuis quelque jour, ainsi que la porte de ta cellule ouverte. Tu plisses les yeux, ne comprenant pas trop ce qu’il se passait. « Sors de là. T’es transféré, gamin. » Tu écarquilles les yeux. Ton cœur se met à battre à la chamade ; tu stresses. Avais-tu réussi ? Allais-tu pouvoir le rejoindre, le retrouver ? Tu ravales tes larmes, ne voulant pas paraître faible. Mais ce n’était pas la seule chose qui te tracassait ; la voix du policier. Elle te semblait familière, ainsi que le peu du visage de l’homme que tu pouvais apercevoir. Tu t’approchas alors doucement de la sortie, et donc, de l’homme. Au plus tu te rapproches lui, au plus son visage disparait sous sa casquette d’agent de sécurité. Mais une fois à sa hauteur, ton sang ne fit qu’un tour tandis que la rage et la haine grimpe rapidement en toi. C’était la taupe. C’est le type qui avait tout gâché. C’est à cause de lui que tu es ici aujourd’hui, et lui est loin de toi, alors que tu as horriblement besoin de sa présence. Tes mains s’agrippent à sa chemise, tes yeux sont larmoyants et emplis de haine. Tu hurlais avec rage, que tout était de sa faute, qu’il ne méritait pas de vivre. Tu arrives et le renverser à terre, tes poings toujours agrippé à son uniforme. Tu le secoue, le faisant cogner contre le sol à plusieurs reprises. Tu éclates en sanglots, plus moyen de retenir tes larmes. D’autres policiers arrivent afin de l’aider et de te retenir. Tu te débats, tel un chien enragé ; tu voulais refaire le portrait de ce traitre. Une grosse voix vient interrompre ta scène de rage. « Changement de programme, les gars. Le petit n’est pas mis en maison de redressement. Il va sur Aikoyangi. » Tu n’en crois pas tes oreilles. T’avais réussi. Tu allais pouvoir le rejoindre.

T’es emmené dans un avion, afin de te transférer sur cette fameuse île. Tu regardes par le hublot le paysage qui défile sous tes pieds. Ce n’est pas la première fois que tu prends l’avion, c’était la deuxième. Bien que tu ne te souviennes plus exactement de la première fois, tu n’avais quelques années de vie derrière toi. Un jeune couple t’avait retrouvé, errant dans les rues d’Incheon. Ton orphelinat avait pris feu, aucun des enfants n’avait été retrouvé et tous déclarer morts. Sauf toi, petit miraculé. Tu te souviens avoir longtemps cherché tes anciens camarades, tes amis à l’intérieur de l’orphelinat ravagé par le feu. Il faisait nuit, tu t’en souviens. Tu n’arrivais pas à dormir, te tournant dans tous les sens dans ton lit. Tu avais décidé de descendre au rez-de-chaussée pour sortir dans le petit jardin. Sauf que sur ton chemin était placé une boite d’allumettes oubliée par l’une des surveillantes. Intrigué depuis bien longtemps par ces petits bâtonnets magiques, tu profites de cette occasion pour jouer avec, car on ne t’a jamais laissé le faire. Et pourtant, tu trouvais ça tellement intéressant ! On ne t’a jamais expliqué en quoi le feu était dangereux ni comment il pouvait tout détruire. Dans ton innocence, tu as alors voulu simplement jouer, tester, expérimenter. C’est ainsi qu’à l’âge de cinq ans, tu as mis le feu à ton orphelinat. Les flammes t’ont effrayé, tu as alors fuit, couru à l’extérieur, sans demander de l’aide. Tu étais parti te caché bien loin pour le reste de la nuit. Le lendemain matin, tu y es retourné, sauf qu’il n’y avait plus personne. Tu criais après ceux que tu considérais comme tes frères et sœurs, mais tu n’eus jamais aucune réponse de leur part. Plus tard dans la journée, alors que tu marchais dans les bas quartiers, tu croise le chemin d’un jeune couple de passage dans la grande ville qu’est Incheon. Ils viennent de Yeosu, où ils vont t’emmener ensuite.

L’avion atterri sur l’île. Tu suis les agents jusque dans une petite fourgonnette grise, tout ce qu’il y a de plus passe-partout. Pas de voiture de police, pas de gyrophares. Tu ne comprends pas trop, mais tu t’exécute. Tu sais qu’ils vont te conduire à lui, tu sais qu’il sera bientôt à tes côtés. Tu brûles d’impatience, mais tu ne peux pas montrer ton enthousiasme d’être transférer à Aikoyangi. Maintenant que tu y réfléchis, avait-il parlé de prison ? Ou même d’une maison de redressement ? Tu ne te souvenais pas d’une telle chose. Alors tu commences à douter, à devenir nerveux. Tu avais cette drôle de sensation dans le ventre, cette impression que ton estomac se tord dans tous les sens. Tu n’aimes pas ça. Tes mains se triturent, s’entremêlent, se craquent et tes dents son plantées dans ta lèvre inférieur, rouvrant la blessure de l’autre jour qui peinait à cicatriser. Le fourgon est silencieux. Tes yeux se baladent dans ton les coins, observant les expressions des agents avec toi. Ils semblaient différents que ceux du commissariat de Yeosu, comme si c’était une autre unité qui t’avais pris en charge. Le véhicule entre dans une étrange propriété. Une sorte de… Laboratoire ? Oui, tu avais l’impression que c’était ça, un laboratoire. La vitesse de la fourgonnette diminue et, sans que tu ne comprennes quelque chose, une seringue se plante dans l’une des veines de ton bras. Un cri de douleur passe la barrière de tes fines lèvres. Tu commences à voir trouble, tes membres s’engourdissent. Tu venais de te faire anesthésier.

JOUR 1

Tu te réveilles dans un lit que trop confortable, dans des draps blanc immaculé, propres, sans une tâche. Tu essayes vainement d’éteindre le réveille-matin qui se trouve sur la table de chevet à côté de ton lit. Tu en sors, sautant dans la douche afin d’émerger complètement. Il fallait que tu te dépêche pour ne pas être en retard en cours. Ta journée se passa sans encombre, mais contrairement aux journées précédentes de cours, tu avais eu cette impression de ne pas être à ta place. Cette impression que ce n’est pas ça que tu devrais faire, et ce, tout le long de la journée. Tu ne comprenais pas du tout, et cela avait été très désagréable. Mais tu essayais de passer outre. Peut-être cela ira mieux après une bonne nuit de sommeil ?

Tu ne comprends pas ce revirement de situation. Ceux qui t’ont sauvé d’une vie d’enfant à la rue, ceux qui t’ont choyé jusqu’à aujourd’hui. Ils ne t’ont jamais vraiment offert la vie d’un enfant normal, tu n’as jamais été déclaré depuis l’incendie de l’orphelinat. Ils ne t’ont jamais donné le nom de famille de l’homme de la maison. Mais ils t’ont offert cet ordinateur, que tu réussi à manipuler seul. Tu avais pu en explorer tous les recoins, de toutes les manières. Grâce à ça, tu es devenu un as de l’informatique, âgé alors d’à peine dix ans. Tu ne possédais pas la vie la plus banale, mais tu étais heureux de cette manière-là. Jusqu’à l’arrivée d’une autre. Tu avais observé le ventre de celle que tu appelais « maman » grossir à vue d’œil. Et neuf mois plus tard, une nouvelle tête s’ajouta au cadre de la famille. Mais tu ne savais pas que pour une nouvelle tête arrivée, il fallait s’en séparer d’une autre. Et ce fut toi qui fus choisi pour déguerpir du foyer. Encore aujourd’hui, tu ne comprends pas leur comportement. Qu’avais-tu fais de mal ? Qu’avais-tu fait à Dieu pour toujours te retrouver seul, quelque qu’en soit la manière ? La loi de la vie dans la rue n’était pas des plus simples ; il fallait t’imposer pour être respecté. Sauf que tu es celui qu’on qualifierait de « nerd », de « geek ». Tu étais petit, maigrichon, et tu ne savais pas te battre. Tu devins rapidement le punching ball d’une bande de jeunes délinquants du quartier. D’ailleurs, ils venaient de te laisser au sol, dans un état plus que sanglant. Ta lèvre inférieur était quasi fendue en deux, l’un de tes yeux était gonflé, et tu te demandais même si tu n’avais pas une côte froissée, ou même cassée. Tu t’étais mis à l’abri, dans un hangar, afin de te remettre de tes blessures. Sauf qu’au bout de quelques heures, une dizaine d’hommes, tous les plus baraqué les uns que les autres et armés jusqu’aux dents, te retrouve. Leurs armes pointées sur toi, ils affirment que tu te troue sur leur territoire. Tu bégaies, tu essayes de te justifier, d’expliquer la raison de ta présence ici, et que tu ne diras rien à personne. Mais tu crèves de peur à la vue du chef du gang, il était bien plus effrayant que tous les autres réunis. Tu te réveilles en sursaut, tout transpirant et ton cœur battant à la chamade. Tu as du mal à reprendre ton souffle. Ce rêve paraissant si réel.

JOUR 2

Cette impression de ne pas être à ta place ne faisait que s’accroître. Cette sensation dans ton ventre, de tes tripes, s’intensifiait. Tu ne supportais pas cela, tu n’en pouvais plus. Aussi loin que tu t’en souviennes, tu as toujours vécu sur Aikoyangi. Tu as vu le jour sur l’île, d’une mère qui n’a pas voulu te garder. Tu as donc grandit à l’orphelinat, avant de te faire adopter à tes cinq ans par une famille chinoise. Tu vis maintenant seul dans un appartement à Osanju. Tu étudies les arts graphiques à l’université de Kona. Tu connaissais ta vie mieux que personne. Tu avais les souvenirs de cette vie, alors pourquoi avoir l’impression qu’ils sont falsifiés ? Pourquoi avoir l’impression que la vie que tu mènes n’est pas la tienne et qu’elle a été créée de toute pièce ? C’est en larmes que tu termines la journée, dans ton lit, avant de t’endormir sans même t’en rendre compte.

Cela faisait quelque mois à présent que tu vivais avec eux. Le chef du gang, Do Han, avait pris la décision de te garder parmi eux, te rattachant au hackeur de la bande. C’est avec lui que tu appris énormément de chose, mais il y en avait bien d’autre que tu connaissais déjà. Âgé d’à peine onze petites années, tu étais considéré comme un petit prodige de l’informatique, épatant alors ton « tuteur ». Avec ce dernier, tu avais développé un lien très fort. Il t’avait directement pris sous son aile, subvenant alors à tous tes besoins. En particulier ta soif de connaissance, ton besoin d’apprendre. Tu avais la capacité de retenir les informations en peu de temps et tu arrivais à comprendre rapidement les systèmes de piratages. Tu avais déjà quelque base, mais à présent tu pouvais exploiter pleinement tes connaissances, et tu étais des plus épanouis grâce à cela. Tu n’aurais jamais pensé un jour que ta place était parmi tous ces hommes effrayants. Ces hommes si mal vu par la société agissaient comme une vraie famille avec toi, cherchant à te protéger et à te préserver par tous les moyens possibles, et tu leur seras éternellement reconnaissant. Si tu es en vie aujourd’hui, c’est bien grâce à eux. Ils t’on offert un foyer, de quoi te nourrir, une vie de famille. Pourtant, l’un d’eux te paraissait encore très inconnu. L’homme qui est à la tête du gang, celui qui est à l’origine de sa création. C’est un homme froid et mystérieux, imposant et effrayant. Il t’a toujours mis mal à l’aise avec sa carrure qui faisait cinq fois la tienne, son regard glacial qui ne s’était jamais posé sur toi depuis le jour où tu étais arrivé dans ce hangar. Et tu redoutais le jour où ses yeux se poseraient sur toi à nouveau. Tu n’en avais guère l’envie. Pourtant, ce fut le cas. Ce jour où tu as pu suivre In Su, le hackeur de la bande, celui qui t’a éduqué ces premiers mois, dans le bureau du fameux boss. Ils semblaient très amis et se parlaient familièrement. Tes yeux s’étaient écarquillés lorsque tu as entendu les premiers mots sortir de la bouche d’In Su à l’attention de Do Han. « A-t-il vraiment le droit de lui parler de cette manière ? » t’étais-tu alors demandé. Et au vue de la réaction du chef, il avait le droit. Tes yeux se sont encore plus écarquillés lorsqu’ils se sont posé sur le chien présent dans la pièce, certainement celui de Do Han. Tu ne t’attendais pas à ce qu’il se dirige vers toi, et visiblement, les deux autres hommes non plus. In Su t’explique alors que ce chien est d’habitude très méfiant et ne s’approche de personne tant qu’il ne les connait pas un minimum, tandis que Do Han te dévisage de son regard glacial. Le chien, répondant au nom de Chao, pose sa tête sur ta jambe droite et te regarde dans les yeux. Il attend que tu le caresses. Depuis ce jour, tu passas beaucoup de temps dans ce fameux bureau à l’entrée interdite. In Su t’emmenait toujours avec lui, et pendant qu’il discutait avec Do Han, toi tu jouais avec Chao. Ce chien faisait bien deux fois ta taille, mais tu n’en avais pas peur. Tu avais une confiance aveugle en lui. De fil en aiguille, tu te rapprochas de l’homme à la tête du gang, du boss. S’il ne te donnait pas la moindre attention durant les premiers mois de ta présence dans sa mafia, il en fut le contraire à l’heure actuelle. Il était du genre silencieux, tu étais bruyant. Il était réfléchit, tu fonçais toujours tête baissée. Deux exacte opposés, mais le courant passa plus que bien. Il ne t’en fallu pas énormément pour passer tout ton temps dans son bureau, ou accrocher à son bras. Un lien très fort s’était installé. Il était comme un père à tes yeux, il s’occupait de toi comme tel. C’était la première fois que tu ressentais des sentiments aussi forts pour quelqu’un. Tu pouvais enfin mettre une définition sur le mot « amour ». Il a fallu attendre que tu te retrouves avec des anciens prisonniers, des malfrats, pour le comprendre. Ces hommes sont certainement plus humains que n’importe quel autre. Le bip sonore incessant de ton réveil te sort de ton sommeil. T’as mal à la tête, tu as des nausées. La première chose que tu du faire, c’était un allé simple pour les toilettes.

JOUR 3

Tu ne t’es pas rendu en cours, aujourd’hui. Tu ne te sentais pas bien, tu as passé la journée au lit. Ton estomac n’était pas au top de sa forme, et ne parlons même pas de ta tête. Tu t’es tordu de douleur tout le long de la journée, ayant également des douleurs, subtiles, mais insupportable, dans tous tes membres. Ta fièvre avait grimpée rapidement. C’était comme si ton corps tout entier combattait contre quelque chose, qu’il rejetait quelque chose d’étranger à lui. Le soir venu, après avoir avalé quelques médicaments, la douleur s’apaise enfin. Tu te sens mieux, paisible. Dans de bonnes conditions pour t’endormir.

Son regard s’était posé sur toi. Il était hors de lui. Toi, tu t’étais mis à pleurer. De peur, et aussi car c’était la première fois. La première fois qu’il s’énervait sur toi. Tu n’as jamais eu droit à cette colère, c’en était presque de la haine. Tu ne contrôlais plus tes pleures, tu n’aimais pas le voir dans cet état, encore moins lorsque tu en étais à l’origine. In Su essayait tant bien que mal de te rassurer, de te calmer, mais en vain. Il ne réussit pas, et à chaque parole de Do Han, tu éclates en sanglots de plus belle. Tu ne sais pas tu vas réussir à t’arrêter, si cette douleur va prendre fin. Peut-être es-tu même en train de le perdre ? Va-t-il encore accepter de te parler, après ça ? Tu avais si peur. In Su commence à prendre ta défense. « Do Han, ce garçon est un prodige ! Ce serait du gâchis de ne pas utiliser son système ! » Son regard s’ancre de celui qui t’a tout appris. Son regard est encore haineux, mais il s’adoucit peu à peu. Il soupir longuement, tandis que toi tu arrives à reprendre ta respiration. Tu étais vite passé en état de crise de panique, mais il a fallu attendre que le boss se calme pour que tu en fasses de même. Ta vue était encore troublée à cause de tes yeux emplis de larmes. Quelques-unes roulèrent le long de tes joues, et ta cage thoracique était douloureuse à force de forcer sur ta respiration. Tu avais eu un trop plein d’émotions. Un mélange de peur, d’angoisse, de douleur et de tristesse. Tu as tellement eu du mal à t’en remettre. Mais une fois Do Han calme, tu te sentis mieux. Il finit par accepter ta requête, mais il y avait des conditions. Tu avais réussi à créer un logiciel de piratage entièrement seul. Le seul hic, c’était qu’il n’était pas contrôlable à distance. Tu devais donc impérativement être sur les lieux avec eux. Et c’était ça qui avait déplu à Do Han. Pour lui, il était hors de question que tu les suives, c’était bien trop dangereux pour un gamin tel que toi. Tu n’avais que 17 ans, 18 ans dans quelques semaines à peine. Cela a valu une heure de négociation entre Do Han et In Su. Ce fut périlleux, mais tu arrives à tes fins ; tu pourras utiliser ton système dès demain. C’était l’un des plus gros braquages, car il se déroulera dans la plus grande banque de la ville de Yeosu. C’était l’une des raisons pour lesquelles il ne voulait pas que tu les suives sur les lieux. Lorsqu’il accepta ta demande, tu as couru vers lui pour le prendre dans tes bras et le remercier une centaine de fois. Tu le remerciais de te permettre d’exploiter un nouveau système, tu le remerciais de sa confiance en toi et en tes capacités. Tu étais l’un des seuls à pouvoir agir de la sorte avec lui sans recevoir une balle entre les deux yeux. Tu te sentais privilégié, et tu aimais ça. Car pour toi, il était privilégié également ; il était un des seuls à obtenir cette tendresse de ta part. In Su également, mais ce n’était pas encore la même chose. Les liens étaient différents. Le jour du braquage arriva bien vite. Cette nuit-là, tu n’as pas su fermer l’œil, rongé par le stress. Et la présence de Do Han endormi à tes côtés n’a pas réussi à t’apaiser suffisamment pour t’endormir. Malgré le manque de sommeil, tu réussis à rester éveillé pendant l’opération grâce à l’adrénaline qu’elle te procurait. Grâce à une simple application sur ton téléphone, tu désactives tous les systèmes de sécurité en appuyant sur seulement une touche. Tout le monde s’infiltre par la porte arrière, avant de se diviser en deux groupes : Do Han et d’autres se dirigent vers la salle principale afin de garder un œil sur les otages, tandis que les autres et toi prenez la direction des coffres. Tout se passait à merveille, tu pouvais voir les sacs se remplir de billet. Un sourire apparait lorsque tu vois Do Han arriver vers toi. Tu étais heureux que tout se passe si bien. Seulement, il avait une expression encore plus sérieuse que d’habitude, mélangé à de la colère et de l’inquiétude. Alors ton sourire disparait. Il t’attrape par le bras et court vers la sortie arrière, celle par laquelle vous êtes entrés quelques minutes plus tôt. Tes petites jambes peinent à le suivre, alors que tu lui demandes ce qu’il se passe. Arrivé dehors, il te demande de fuir, de rejoindre In Su dans le fourgon tant qu’il en est encore temps. Tu le regardes alors, sentant les larmes te monter aux yeux. Il te passe un collier autour du cou, t’expliquant son importance à ses yeux. Il venait de l’homme qui lui avait sauvé la vie, tout comme il a sauvé la tienne. Il te demande une dernière fois de fuir, et de ne surtout pas te retourner. Tu avais peur, tu avais horriblement mal. Tu n’étais pas dupe ; la police était là, et il était occupé de se sacrifier pour toi. Avant de partir, tu ravales tes larmes et le regarde dans les yeux. « Je te retrouverais » lui soufflas-tu. Tu te retournes ensuite, gardant tes yeux sur lui jusqu’à la dernière seconde. Tu cours, à en perdre haleine, jusqu’au fourgon. Tu rentres dedans en hurlant à In Su de démarrer. Il ne comprend pas la situation, mais il s’exécute. Si tu avais réussi à retenir tes larmes jusqu’à maintenant, tu relâchas tout une fois loin de la ville. In Su s’était arrêté, en plein milieu d’un champ, essayant avec tant bien que de mal à faire cesser tes larmes de couler, tout en retenant les siennes.

Tu te réveilles dans sursaut. Tes yeux sont grand ouverts. Tu sautes de ton lit, fouillant tous tes tiroirs, tes armoires. Tout ce qui est possible d’être fouillé, avant d’enfin mettre la main dessus. Tu le regardes, tu l’observes. Tu te souviens de tout maintenant. Tu es Fang Min Ki, membre de la mafia sayanggae, chargé de désactiver les systèmes de sécurité lors des cambriolages. Min Ki est le prénom que ta mère à accepté de te donner à la naissance, et c’est la seule chose que ta famille biologique a pu t’offrir. Fang, c’est le nom que tu as emprunté à celui qui t’as élevé, Fang Do Han. Tu n’as jamais eu de papier, ils ont pris feu dans l’incendie de ton orphelinat, provoqué par tes petites mains d’enfant de cinq ans. Ton corps n’a jamais été retrouvé, tu en as été déduit mort. Mais lorsque que tu as été te dénoncer à la police, dans le but de retrouver Do Han, il fallait bien donner un nom de famille. Et ta famille, c’est lui. C’est sayanggae, et pas ses gens qui t’ont recueillit pour t’abandonner quelques années après. Tu savais que Do Han se trouvait sur l’île d’Aikoyangi, tu l’avais su en fouillant les fichiers les plus secrets de la police locale. Tu as donc pris la décision de te rendre, espérant être envoyé dans la même prison que lui. Sauf que les événements n’ont pas l’air d’avoir pris la tournure que tu souhaitais qu’ils prennent.

Derrière l'écran
icon

heart

©️ boulet

avatar
Avatar : lee ji hoon
Qui es-tu ? : fang minki, petit chaton de dix-huit ans



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /
Les fifiches : tell me who am itell me for who i live
Messages : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 0:52

AMOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR MON FIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILS /meurt/

rebienvenue parmi nous Et en plus avec mon bébé amour de ma viiiiiiiie heart

bon je connait déjà ton histoire donc heart

je dis juste, je t'aime, t'es le plus cute, je t'aime et.... PAS TOUCHE MIN KI , sinon je sors les cros mad

ah ça:
 




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 175
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 0:54

Rebienvenue sur le forum !

Avec le fameux Min Ki de Do Han. Fufufu.

Je suis contente de le voir arriver du coup !

Le gif est vraiment supra cute. Et l'histoire ... Bah ... . Vouala.

J'espère qu'on aura la suite bientot .

Bon courage en tout cas pour la fin de ta fiche ! heart

Si tu as des questions, n'hésites pas heart
avatar
Avatar : Jeon Jungkookie
Les fifiches : Mon Histoire
Mes Liens
Mon journal des rps
Ma fiche de Personnage
Mon Téléphone

Messages : 1014
Date d'inscription : 01/02/2017
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 0:58

Je profite du fait que j'arrive pas à dormir pour passer rip

Rebienvenuuuue heart
J'édit demain dès que j'ai les idées claires heart

JE SUIS CONTENTE DE VOIR MIN KI LA, mon petit frèèèèèère caché
Hâte que nos deux petits découvrent leur lien de parenté **

Fighting pour la fiche, amuse toi bien avec ce cutie
Si besoin n'hésite pas heart


I know
You Know
Just Let me love you
©bat'phanie.


Famille de têtes blondes (a) :
 
avatar
Avatar : Min Yoon Gi aka perfect Suga of BTS ♥
Qui es-tu ? :


Il a grandi entouré de l'amour de ses parents et de sa petite sœur, Min Ah • A l'école primaire, il était très proche de sa bande de copains, il pensait que ça durerait toute la vie. L’innocence • Au collège, il a rencontré Min Hyun Su qui, après un devoir en binôme est devenu son meilleur ami • Ce n'est qu'à la fin du collège qu'il s'est rendu compte que c'était de l'amour qu'il éprouvait. Il ne trouvait pas cela normal et s'est éloigné mais il soufrait alors il est revenu vers Hyun Su. Ils se sont embrassés quelques temps après, ce fut juste magique • Pendant les deux premières années de lycée, ils cachèrent leur relation, se retrouvant seuls quand leurs parents voyageaient mais un jour les parents Min sont rentrés trop tôt et les ont découverts alors qu'ils allaient passer à l'acte • Ils ont du s'éloigner mais ils n'ont pas cesser de s'aimer malgré les moqueries ainsi que les coups • Après le lycée, ils se sont enfuis avant de décider de se venger le jour de leur remise de diplôme • Min Sook a mis le feu à leur salle de classe • Ils ont vécu en se cachant au maximum mais ils ont fini par se rendre et se disputaient parfois mais leur amour était toujours là • Ils ont embarqué sur l'île pour y recevoir le sérum mais s'il a fonctionné au début sur Min Sook, en croisant le regard de Hyun Su il s'est rappelé de son passé • Il a plaqué son travail de bibliothécaire et vit des petits boulots qu'il enchaine • Change souvent de couleur de cheveux • N'a connu qu'un seul amour et ne connaîtra qu'un seul amour. • Après une période assez dépressive, il a décidé de se reprendre en main (crime à venir) et de tout faire pour récupérer Hyun Su. Fini le garçon gentil et compréhensif.


Il a une petite sœur qui s'appelle Min Ah


Et une cousine du nom de Itô Mariko avec qui il vit

Les fifiches : PrésentationLiensJournal RpTéléphone

Pv
Messages : 1410
Date d'inscription : 18/10/2016
Memoria - Level 1 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 10:47

Rebienvenuuue heart 
C'est qu'il a pas eu une vie des plus rose le petit Minki 
Mais j'adore l'histoire, vivement qu'on en ait plus 
Courage pour la finir en tout cas ! heart


Falling Slowly

☆☆☆ raise your hopeful voice, you have a choice. you've made it now. it's time that you won. ☆☆☆
avatar
Avatar : Lee Hongbinnie
Qui es-tu ? :
Caractère

Il est de nature timide mais une fois qu'il est proche de vous, il est très loyal • Il est un peu trop honnête • Il a également du mal à bien retranscrire ce qu'il pense #cestunboulet • De plus, il a une mauvaise mémoire • C'est une personne discrète et qui garde sa vie privée pour soit • Il n'est pas très tactile et au contraire, n'apprécie pas qu'on le touche trop • Sensible, il déteste l'injustice car il a été victime de maltraitance au lycée • Malheureusement naïf, il est très facile de lui faire croire ce que bon vous semble • Conscient de son apparence, il prend soin de lui et se soucis beaucoup de ce que pense les autres.


Ses faux souvenirs


Il pense être né à Séoul dans une famille aimante et être fils unique • Pour lui, il n'a jamais quitté le sol Sud-coréen • Dès la crèche, il a eu du mal à se faire des amis • Au collège, il a pris conscience de sa condition médicale quand les autres élèves se sont moqués de lui après un cours d'athlétisme • Au début il ne s'en souciait pas et la solitude ne l'a jamais gêné • Au lycée, un grand complexe s'est installé en lui et il n'allait plus au cours de sports • Il en est d'ailleurs venu à complexer sur son physique à cet âge, se trouvant trop maigre • Mais aussi car il a de nombreuses cicatrices sur le corps • Il pense se les être faites car il était un enfant maladroit • En fait, à son adolescence, il se détestait tout simplement • Ses camarades le détestait aussi et le lui faisaient bien comprendre, se moquant de lui constamment • Certains s'amusaient même à le pousser dans les couloirs ou autre • Il pense avoir été scolarisé comme un enfant normal mais en réalité, il a eu une mise à niveau qu'à partir de ses 15 ans quand il est arrivé en Chine • Il n'a jamais eu de relation tout simplement car il n'a jamais trouvé de filles l'intéressant • Il est venu vivre sur Aikoyangi car il n'arrivait pas à trouver du travail sur Séoul • Ses parents sont morts après qu'il ait été diplômé dans un accident de voitures alors qu'ils se rendaient à la cérémonie.


Sur Aikoyangi

Il parle couramment Chinois et Coréen, et a totalement perdu son accent de Corée du nord • Il a un chat pour lui tenir compagnie sur Aikoyangi qui s'appelle Pleum • Il a prit ce chat car il fait beaucoup de cauchemar la nuit (même s'il ne s'en rappelle jamais après seulement quelques secondes) et Pleum arrive à le calmer • Il vit à Kona dans un petit appartement • Il a découvert sa sexualité peu après son arrivé sur l'île, quand un jeune homme lui a tout simplement fait tourner la tête • Il va a l'hôpital une fois par mois pour faire vérifier ses malformations. • Sa condition physique est bonne mais pourrait être mieux • Il a des malformations au niveau des rotules et des omoplates à cause des longues heures de tortures à Hyesan • Du coup ses mains tremblent constamment (tremblements qui s'amplifie quand il stresse) et il a du mal à courir de manière normale • Pour aider, il va régulièrement à la salle de sport. Ce qui donne ça ou encore ça • Il adore les enfants et s'est attaché à ceux dont il s'occupe à Kona • Malheureusement, la directrice ne l'apprécie pas.


Les goûts et les couleurs

Il adore les jeux vidéos en tous genres, retros comme nouveaux • Passionné de volley-ball, il pratique ce sport depuis 5 ans maintenant • Il est Bouddhiste mais ne pratique pas régulièrement • Quand il a finit sa semaine de travail il a tendance à sortir pour visiter la ville • Pour éviter les moqueries, il court seul sur la plage • Il n'aime pas danser • Il préfère la nature à la ville et aime beaucoup visiter Hanari • Il a une forte tolérance à l'alcool • Il adore découvrir l'île et ses nouveaux endroits • Sportif depuis qu'il est petit, il adore aller à la salle de sport et pratique le volley-ball quand il a du temps libre • Aimant l'art, il a toujours rêver de se faire un tatouage • Il aimerait également se faire un piercing • Il a une grande tolérance à la douleur • La photographie est une passion pour lui et il prends tout ce qu'il aime en photo. • Il aimerait d'ailleurs pouvoir faire des photoshoots professionnels en plus de travailler avec les enfants.


Les fifiches : PrésentationLiensJournal rpFiche personnage


Messages : 449
Date d'inscription : 10/05/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 14:42

Rebienvenue sur le forum

Je rejoins du coup l'avis des autres, il n'a pas une vie facile Min Ki
Bon courage pour terminer ta fiche en tout cas heart



       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Qui es-tu ? : Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre
Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 903
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 15:42

Moi non plus j'ai pas eu une vie facile what ? J'ai du élever ce mioche what ? /meurt/

Non je ris, je l'aime mon bébé u.u




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 175
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 16:30

Tu riz cantonnais ? /Paaaan/
avatar
Avatar : Jeon Jungkookie
Les fifiches : Mon Histoire
Mes Liens
Mon journal des rps
Ma fiche de Personnage
Mon Téléphone

Messages : 1014
Date d'inscription : 01/02/2017
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Jeu 22 Juin - 17:12

Rebienvenu avec ce bébé

Du ce que j'ai lu, Minki à l'air génial siouplet Il a pas eu une vie facile et tout J'ai hâte de le voir en jeu.

Et petit avertissement : TU POSES PAS TES PATTES SUR DO HAN
mais j'taime sinon, je t'assure

Have fun heart



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphoneJournal RPsFiche personnage


Messages : 430
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Mer 28 Juin - 11:03

Tout est parfait pour ce petit chou ;w; heart.

Rien à redire. J'ai vraiment hâte de le voir évoluer en rp. Surtout par rapport à Do Han. Ce serait aussi tout aussi sympathique de voir le cher In Su s'inscrire siouplet.

Bonne continuation avec ce compte sur le forum siouplet !

avatar
avatar
Bienvenue chez les Memoria

Tout juste validé, tu viens de rejoindre le groupe Memoria et, avant de pouvoir joué avec nous n'oublie pas d'aller créer ta fiche de lien dans l'espace réservé aux Memoria. N'oublie pas que ton personnage est un criminel. Il connait l'existence du sérum mais, contrairement aux Wasure, il se souvient de tout et se cache parmi les citoyens... Attendant le bon moment pour passer à l'action.

Les rps rapportent des points et, pour savoir à quoi ils peuvent te servir, c'est ici que tu trouveras tes réponses.
Si tu recherches des rps pour lancer ton personnage, il t'est possible de faire une demande de rp.

Pour garder contact avec les autres habitants de l'île, il y a la zone sms qui rapporte aussi des points.
Dans cette zone, il y a aussi un flood privé des Memoria pour comploter contre l’île, pour faire en sorte que des Wasure retrouvent des souvenirs ou se rebellent aussi contre l’île. Vous pourrez aussi parler dans ce flood des notes qui vous sont laissées par @Plume concernant les derniers événements sur l'île.

Entre les rps, il t'est possible de te détendre sur la zone du flood ! N'hésite pas à y aller pour faire un petit bonjour, personne ne mordra !
Si tu cherches un avatar, une création graphique ou que tu es un artiste dans l'âme, le coin graphique est fait pour toi ! N'hésite pas à y faire un tour ou passer commande.

Pour toutes questions ou demandes, n'hésite surtout pas à contacter le staff qui t'aiguillera ou te répondra au plus vite et avec plaisir !

Bon jeu à toi !





As if it’s the last night
As if there’s no tomorrow


avatar
Avatar : Lalisa Manoban
Les fifiches : Mon histoireMa fiche de liens • Et .. J'ai pas de téléphone pour le moment ~
Messages : 463
Date d'inscription : 22/08/2016
Civilis - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Mer 28 Juin - 15:39

Avec un peu de retard, je te souhaite la (re)bienvenue


Life is strange
Reprendre tout à partir
de zéro, c'est autorisé ?
Bon ou mauvais choix ?
•°¤ Mags.
avatar
Avatar : Jung Krystal.
Qui es-tu ? : Venue au monde aux côtés de son frère jumeau Byun Yoo Hwan un premier juillet, à Aikoyangi.



Une mère qui s'est suicidée due à l'adultère de son mari qui n'a pas daigné assister à l'enterrement. Belle famille non ? A 11 ans, son père s'est remarié avec une personne ignoble qui a abusé d'elle, bien qu'elle pense qu'elle s'est enfuie suite au serum. Elle s'est ouverte le crâne suite à une dispute avec son frère mais ne s'en souvient pas, gardant juste en tête la cicatrice. Tous les deux ont voulu mourir avec une overdose mais cela n'a pas marché. Bien sûr,elle l'a oublié aussi. Elle s'est dénoncée pour le meurtre de son frère, se faisant injecter alors le serum. Elle travaille pour gagner plus de revenues pour la famille et continue ses études. Aujourd'hui, Yoo Mi est une Wasure qui pense que tout va bien dans sa vie. Quelle va être sa réaction si elle retrouve la mémoire ?


Les fifiches : Fiche. - Liens. - SMS. - Fiche de personnage. - Journal de RPs.
Messages : 521
Date d'inscription : 24/08/2016
Wasure - Level 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you Mer 28 Juin - 17:50

Mon cousin sad
WILLKOMMEN !

Tu as beaucoup trop souffert dans le passé,
maintenant il est temps à ce que les autres souffrent !
mad

Amuse-toi bien parmi nous !


La famille:
 

Nos chemin se sont unis un moment mais il est maintenant temps de nous séparer. Fais-moi confiance tout ira pour le mieux ▵
endlesslove.
avatar
Avatar : Son Wendy
Qui es-tu ? :
伊藤まりこ
Itô Mariko
(18 ans)


Issu de l'union d'une mère coréenne et d'un père japonais, Mariko est bilingue dans ses deux langues. Elle a vécu avec ses parents jusqu'à l'âge de 15 ans dans la ville de Nara. Tout à changé quand ses parents ont choisis de déménager dans une nouvelle ville. Mariko a eu du mal à s'intégrer et a été très longtemps la cible de brimade de ses camarades de classes. La haine a fini par prendre possession de son corps. Jour après jour, le même plan revenait dans sa tête. Jour après jour, elle rêvait de le mettre en exécution.


Le 15 octobre 2055, la Kenpai tower, symbole de sa nouvelle ville, a explosé sous l'effet d'explosif posé à l'extrémité des points d'encrages du bâtiment. Le bilan final de l'accident était de 140 morts et de 230 blessés. Parmi ses personnes, 200 étaient élèves dans le lycée de Mariko. Mariko étant mineur, le gouvernement japonais n'a pu révéler qui était l'auteur de l'attentat. Les autorités ne pouvait prendre des mesures contre elle du fait de son âge, l'ont envoyés sur l'île d'Aikoyangi. Elle a reçu là-bas le célèbre sérum.


A partir de ce moment, elle a cru être une nouvelle élève ayant bénéficier d'une bourse pour ses études. Tout à changer à la fin du mois de novembre 2056. Sa classe a eu une activité dans un laboratoire avec des produits ayant des propriétés explosifs. En les manipulants, Mariko s'est souvenu de nombreuses choses. Par son inattention, elle les a mélangé et a à créer une explosion au sein de sa salle. Il n'y a eu heureusement aucun blessé mais Mariko a été suspendu de l'établissement et de l'internat. Elle se retrouve aujourd'hui à la rue.


Les fifiches :
Son histoireSa fiche de lienSa fiche de RPs • Fiche personnageSon téléphoneSon collier


Si vous voulez soutenir l'économie de Kyul, passez donc dans sa petite boutique en plein coeur de Kona ! Située dans un petit local, cette boutique nommé en hommage à l'amitié qu'elle entretient avec son cousin 'Rookie&Siko' est remplie de tous les produits nécessaires à votre bien-être ! Si vous souhaitez des commandes plus obscures, merci de vous adresser par téléphone à la gérante.

Messages : 713
Date d'inscription : 25/12/2016
Memoria - Level 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: fang min ki » i get up for you

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

fang min ki » i get up for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Photoshop] Final Fantasy - Fang
» Présentation de Fang
» Recherche désespérément gardienne aux cheveux roses [feat Fang Yun Oerba]
» Carte de Terre de Fangh
» Wild Fang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Administration :: Les habitants de l'île :: Les admis :: Memoria-