AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en novembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 6 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en novembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Jeu 29 Juin - 17:02

A familiar feeling. Who are you?
tenue La nuit était tombée depuis déjà un bon nombre d’heures. Tu n’arrivais pas à dormir, tes pensées étant trop omniprésentes. Tu te posais des questions sur bon nombre de chose. Pour certains de tes tatouages dont tu ne te souvenais plus de la signification. Du médaillon au collier de ton chien où il était écrit son nom d’un côté, et de l’autre il était indiqué « Propriété de Fang Do Han, Sanyanggae. ». Tu n’avais aucune idée  de ce que tout cela représentait, et ça te pesait fortement.  Chao ne dormait pas lui non plus. Il y avait une sorte de connexion entre vous qui faisait que, temps que tu ne savais pas fermé l’œil, lui non plus n’en était pas capable. Tu te retournais et retournais depuis des heures, incapable de dormir. Tu finis donc de te lever, et décide d’aller faire un tour dans le parc. Tu sortis de chez toi en compagnie de Chao, et commença à marcher, à faible allure. Il faisait frais, un léger vent soufflait. L’odeur des cerisiers en fleurs te faisait le plus grand bien. Tu essayais de ne penser à rien, de juste marcher, écouter la nature et respirer profondément. Mais ton attention fut captée par un petit grognement provenant de Chao. Tu regardas alors ton ami, perplexe, avant de relever la tête, et de voir au loin, une ombre assise sur un banc. De nuit le parc était fermé à tous les visiteurs. Tu te demandais alors ce que cette personne pouvait bien faire la.  Vous vous approchiez doucement en direction de l’inconnu, et arrivé à une dizaine de mètre de lui, Chao couru vers l’inconnu, t’arrachant un cri étouffé, ne comprenant pas la réaction de ton compagnon.

« Chao non ! »

C’était trop tard. Chao venait de sauter sur la personne, la faisant tomber à terre. Il faisait noir, il n’y avait qu’un petit lampadaire perdu qui vous éclairait faiblement.  Tu t’approchas de ton chien ainsi que du garçon et tu étais maintenant juste en dessous de ce lampadaire, sa lumière t’éclairant complètement. Tu essayais de voir ce que ton chien était occupé de faire. C’était la première fois qu’il te désobéissait de la sorte. Quand tu fus assez proche pour le voir, tu n’en revenais pas. Ton chien, Chao d’habitude si méfiant, si  obéissant venait de sauter sur cette inconnu… Pour lui faire des léchouilles et des câlins à tout va. Tu le regardais, perplexe, et tu le fus encore plus quand tu entendis l’inconnu prononcer le nom de ton chien. Tu le regardas alors, avec un regard froid, voir même glacial, dont toi seul en avait le secret.  Tu t’avanças encore, pour voir le visage de la personne sous Chao, le rappelant à tes pieds.  Tu vis alors, un garçon, un adolescent. Tu le dévisageas un moment, et lui semblais faire de même.

« Chao viens ici…. Qui es-tu ? Comment connais-tu le nom de mon chien ? »

Tu avais prononcé cette phrase sur un ton sec, de ta voix grave, ce qui accentuait ton air froid. Sans même que tu n’ais le temps de te rendre compte de quoi que ce soit, tu te retrouvais avec le gamin inconnu contre toi, te serrant de ses petits bras maigrichon. Tu ne comprenais pas, tu ne savais pas ce qu’il te voulait, tu étais complètement perdu. D’autant plus, que l’odeur de cet enfant, te rappelais vaguement quelque chose, et te faisais chaud au cœur. Tu le regardas d’un air encore plus froid, mais aussi interrogateur, le repoussant et t’agenouillant à sa hauteur.

« Qui es-tu petit ? Qu’est ce que tu fais ici la nuit ? Le parc est fermer à cette heure, rentre chez toi. »
(c)boulet pour Jeomin




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 177
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Jeu 13 Juil - 16:11

A familiar feeling. Who are you?
tenue Cela faisait plus ou moins un mois que tu vivais à la rue. Tu n’avais pas compris comment tu as pu oublier toute ta  vie, de A à Z. Et surtout, comment as-tu pu prétendre avoir une autre vie que cette dernière ? C’était tellement flou dans ton esprit. Celui-ci semblait avoir été complétement manipulé, et tes souvenirs ont été altérés. Tu ne comprenais pas comment cela était possible… N’étant pas totalement fou, tu as gardé un peu de l’argent que tu avais –malgré que tu ne saches pas trop d’où il venait- pour survivre un minimum dans la vie dans laquelle tu t’es engagé. Tu ne supportais celle que l’on t’avait donnée, alors tu as tout abandonné pour vivre comme tu le souhaitais.

C’était la raison de ta présence dans le parc d’Osanju, là où tu passais la plus part de tes nuits. Certes ce n’était pas aussi confortable qu’une suite de luxe dans un hôtel cinq étoiles, mais tu pouvais y passer des nuits paisibles sans y être déranger ; l’accès étant interdit aux visiteurs. Tu trouvais chaque soir –ou presque- une nouvelle manière de rentrer. Aujourd’hui, tu avais tout bêtement escaladé le grillage de l’entrée, sans te faire prendre, la police passant régulièrement dans les environs. La nuit était déjà pas mal avancée, mais tu n’arrivais pas à fermer l’œil, ce soir. Toute cette histoire te semblait louche. Non seulement tes souvenirs, mais aussi l’absence de détenus sur l’île. Pourtant, il était bien noté que Do Han avait été transféré à Kyul. Tu te perds dans tes pensées tandis que tes yeux se perdent dans les étoiles qui éclairent ce ciel si sombre, autant que l’est ton cœur en ce moment. Si seulement la lumière des astres puissent t’éclairer le chemin jusqu’à lui. Venir seul jusqu’ici n’était peut-être pas ta plus brillante idée.

Tu n’avais pas remarqué les ombres se rapprochant de toi, un peu plus à chaque secondes qui s’écoulaient. Tu ne revins à toi que lorsque ton dos percuta le sol dur. Tes yeux s’ouvrent grands. Depuis quand tes pupilles ne s’étaient plus posée sur ce pelage plus noir que l’ébène ? La langue de l’animale vient coller ton visage à plusieurs reprises, qui de démontrait que l’amour qu’il te portait. Tes mains le caressent, le cajolent. « Chao, arrête ça, tu chatouuuuuiiles ! » Ton bonheur était si grand, que tu pensais qu’il s’agissait d’un rêve. Ensuite, il y eu cette voix. Cette voix si froide et indifférente mais qui semblait si mélodique et familière à tes oreilles. Elle ne pouvait que lui appartenir. Le canidé te dégage la vue après s’être fait appeler par son propriétaire. Son aura était toujours aussi sombre, les traits de son visage étaient fermés et sévère. C’était lui, Do Han. La raison de ta venue sur cette île oubliée. Tu ne calcules pas ses quelques paroles et te jette dans ses bras sans un mot de plus. Mais c’est lorsqu’il posa ses mains sur tes épaules  que tu compris que ton rêve s’arrêterait là.  Il se mit à ta hauteur, de la même manière qu’il l’a toujours fais, ne faisant que te rappeler tout tes moments avec lui. Ses mots te fracassent, te brisent plus encore que lors de son arrestation. Tu reviens alors à cette réalité si cruelle ; la vie ne te laissera donc jamais de répit ? « Mais Do Han, c’est moi, Min Ki ! Ne me dis pas que tu ne te souviens pas… » Ta voix se fait tremblante alors que tu sens tes yeux s’humidifier de plus en plus. « A toi aussi, ils t’ont effacé tes souvenirs ? » hoquettes-tu.
(c)boulet pour Jeomin
avatar
Avatar : lee ji hoon
Qui es-tu ? : fang minki, petit chaton de dix-huit ans



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /
Les fifiches : tell me who am itell me for who i live
Messages : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Jeu 20 Juil - 15:37

A familiar feeling. Who are you?
tenue Le noir sombre de la nuit c’était déjà installé sur le parc Sakura situé à Osanju. Ta résidence était installer dans le fin fond de ce magnifique parc, tu étais donc la seule personne aillant le droit d’être présente dans cette endroit une fois la nuit tombé. Tu sortais souvent ton chien Chao pour faire une balade nocturne, profitant seul du pleine air, pouvant te perdre dans tes pensés tranquillement sans être dérangé. Tu étais donc dehors avec ton animal, marchant dans les allées du parc en plaine floraison. Tu ne faisais attention à rien, jusqu’à ce que Chao ce mette à courir quelque par. Quand tu avais regardé ou il se dirigeait, tu avais remarqué la présence d’un gamin assis sur un banc à quelque mètre de vous. Tu n’eu pas le temps de retenir le canidé, qu’il avait déjà sauté sur l’enfant, le faisant tomber à terre. Tu entendis ensuite l’inconnu rire sous les lèches de ton compagnon, et il prononça également le nom de Chao. Tu fronças les sourcils. Tu regardais le garçon d’un air glacial quand tu rappelas ton chien à l’ordre, ton compagnon ce retirant alors pour s’assoir à tes cotés. Tu avais demandé avec ta voix forte et froide, ce que cette enfant faisais la et surtout qui il était et comment connaissait-il ton chien. Mais l’inconnu n’avait réagi à aucune de tes paroles. Rien. Il t’avait juste fixé avec des yeux brillant de bonheur. Tu n’avais pas compris cette réaction étrange de sa par. Tu voulu alors te répéter, mais tu n’en eu pas le temps. Sans vraiment que tu n’ai le temps de te rendre compte de quoi que ce soit, tu te retrouvais avec ce garçon blottit contre toi, te serrant avec ses fin bras frêle.  Tu le laissas faire un instant avant de le retirer de son étreinte, posant tes mains sur ses épaules et te mettant à sa hauteur. Tu le fixais maintenant avec un regarde plus doux. Tu ne savais pas qui il était, tu ne comprenais pas son comportement. Mais il ne te paraissait pas si inconnu étrangement. Tu ne comprenais pas. Tu ne l’avais jamais vu, mais son corps fin, les traits de son visage, te semblait tellement familier. Tu lui demandas une nouvelle fois demandé qui était-il. Lui précisent que le parc était fermer et qu’il ferait mieux de rentrer chez lui. Mais tu vis rapidement le visage du garçon se déformer sous tes yeux. Les yeux devenu larmoyant et plissé, la bouche à l’envers, l’inconnu se mit à pleurer sous tes yeux. Tu ne regardais ne sachant pas vraiment quoi faire. Tu n’avais pas l’habitude des gamins alors tu étais très mal à l’aise. Il se mit à souffler quelque phrase entre ses sanglots.  Te donnant son prénom, te demandant pourquoi tu ne le reconnaissais pas.  Tu le regardais de plus en plus perplexe. Devais-tu réellement reconnaitre ce garçon ? Lu avait vrai semblablement l’air de te connaitre, il connaissait Chao et vis-versa. Il connaissait également ton prénom. Tu ne comprenais pas ce qui ce passait, mais tu fus d’autant plus perplexe après qu’il ai prononcé sa dernière phrase. « À toi aussi, ils t’ont effacé tes souvenirs ? ». Tu fixais l’enfant. Inexpressif, les yeux à nouveau vide. Tu te disais que cette enfant devait peut-être avoir un problème et quand réalité, il déraillait complètement. Tu voulais tout de même être délicat avec lui, alors tu mis ton regarde froid, ton air meurtrier et tout le reste au placard, restant totalement neutre, comme d’habitude depuis que tu es sur cette maudite île.


« Désolé petit, je ne me souviens pas t’avoir déjà rencontré.  Mais peut-être que si tu me disais ou tu m’avais vu à Kyul, je me souviendrais peut-être de toi ?»


Tu te disais que peut-être t’avait-il rencontré quelque par dans ta ville. Elle est tellement grande qu’il pourrait t’avoir croisé n’importe ou et que tu ne te souvenais peut-être simplement pas de lui car cela ne t’avais pas marqué ou simplement car vous n’aviez eu aucune interaction direct. Une question continuait cependant de t’intriguer, que faisait-il dans le parc à cette heure, et seul qui plus est. Et comment est-il rentré.


« Tu ne m’as toujours pas dit, ou est ce que tu habite ? Tu ne dois pas venir ici la nuit. Tu pourrais te faire arrêter. Tes parents sont au courant que tu n’es plus chez toi ? »

(c)boulet pour Jeomin




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 177
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Dim 6 Aoû - 16:35

A familiar feeling. Who are you?
tenue Désillusion. Une glace se brise, un tableau se déchire, emportant tes espoirs dans leurs lambeaux. Tu ne penses plus, tu ne réfléchis plus. Tu le regardes. Tu le regardes, et tu plonges tes iris dans les siens. Tes yeux s’embrument, ta vision se brouille, alors que tes larmes dégringolent sur tes joues rougies par la fraicheur de la nuit. De ta manche trop longue, tu les essuies. Non, tu ne veux pas pleurer. Tu veux être fort, face à celui qui t’as appris comment l’être. Celui qui t’a tout enseigné, celui qui t’a élevé. Celui qui t’a aimé, et que tu as aimé d’un amour sincère en retour. A ses réflexions, ton cœur se déchire et se redéchire, se piétiner. Sa question te fait mal. Sa vie se résume vraiment à cette île maudite, alors ? Tes pupilles ne le lâche pas, tes joues ne sentent même plus les perles qui leur roulent dessus, elles s’étaient habituées à cette sensation humide. « Je ne t’ai jamais croisé à Kyul… Je t’ai rencontré à Yeosu, en Corée du Sud… » Ta voix tremblante perce le silence qui s’était installé entre vos deux êtres. Tu crois à une blague, un mensonge, une farce, qui serait tout sauf drôle. Mais Do Han, tu le connais, mieux que personne, alors tu savais bien que ce n’était pas le cas. Tu as eu les souvenirs effacés pendant un moment, était-ce le cas pour celui que tu voyais comme un père également ? C’était la seule solution logique à ce qu’il se passait présentement. Il allait falloir t’armer de patience, en attendant que sa mémoire lui revienne. Mais psychologiquement, feras-tu le poids ? Tiendras-tu le coup, alors qu’il est occupé d’aimer d’autres personne que toi, ou même In Su ? Tout bien réfléchis, tu aurais peut-être dû venir ici avec In Su, sans devoir passer par la case prison du plateau de jeu. Il aurait été ton repère, ton soutient. Vous auriez pu vivre cette situation ensemble. Tu n’aurais pas été seul. « Je… Je n’ai pas de famille. » Tu baisses les yeux. « Ni de chez moi. » tes mains se triturent, tandis que tu revis cette situation d’il y a quelques années. Tu lui avais dit les choses de la même manière à l’époque, fuyant totalement son regard perçant, meurtrier, effrayant. Bien plus que ceux des nombreux hommes qui se trouvaient autour de vous ce jour-là. « Je vis dans les rues depuis quelque temps maintenant. » Mot pour mot, tu lui récites tes paroles de ce fameux jour, comme s’il s’agissait d’une pièce de théâtre, d’une représentation. « Je viens toute les nuits ici, parce que c’est tranquille et que personne ne peut venir m’embêter. » nouveauté, improvisation sur scène ? Tu ne saurais le dire. Tu ne saurais réfléchir. Tu préfères te contenter de répondre à ses questions dans un premier temps, essayant de lui faire oublier tes dires d’un peu plus tôt. Pour qu’il ne te prenne pas pour un fou, pour qu’il ne te prenne pas pour un cinglé sorti de l’asile. Tu regardes Chao ; ses oreilles baissées, ses yeux humides. S’il le pouvait, il pleurait certainement avec toi. Tu essuies une dernière fois tes larmes à l’aide du tissu recouvrant tes mains, n’osant plus regarder Do Han dans les yeux. La tension est lourde, triste, étrange. Tu n’aimes pas ça, tu n’aimes pas ressentir ce genre de choses. Tu ne sais même pas mettre de mot sur tes sentiments actuellement : tristesse ? Déception ? Colère ? Un mélange de tout ? Tu ne sais pas, et tu n’aimes pas ça.
(c)boulet pour Jeomin




so lost ☽
« le souvenir d'un bonheur n'est bénéfique que lorsque celui qui se souvient est encore heureux. Dans le malheur il n'est pas une consolation ou un refuge, mais la brûlure d'un regret sans espoir. »
avatar
Avatar : lee ji hoon
Qui es-tu ? : fang minki, petit chaton de dix-huit ans



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /
Les fifiches : tell me who am itell me for who i live
Messages : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Ven 11 Aoû - 17:49

A familiar feeling. Who are you?
tenue L’enfant face à toi avait l’air perdu. Seul, dans la nuit noire, il semblait t’avoir reconnu. Il connaissait ton nom et celui de Chao. Le canidé semblait d’ailleurs lui aussi connaitre le garçon. Tu ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait depuis quelques jours. Tu t’étais presque battu avec le pâtissier de « délicieuses tentations » et tu avais d’ailleurs eu une vision des plus troublantes ce jour-là. Tu avais vu la mort de tes parents dans un accident de voiture. Toi qui étais persuadé que tes parents étaient bien en vie à Yeosu, en fait, il n’en était rien. Car en effet tu t’étais renseigné, tu avais tenté de les joindre par tous les moyens et impossible de le faire. Tu as même appelé en Chine les hôpitaux de ta ville natale. C’est là que tu as appris qu’ils étaient morts.  Le 25 décembre 2036, dans un accident de voiture. Seul survivant, Fang Do Han leur fils unique. Tu étais totalement perdu depuis que tu avais appris ça. De plus, ton comportement avait légèrement changé, lui aussi. Tu n’étais plus si inexpressif, mais plutôt véritablement froid à présent. Tu avais aussi retrouvé ton regard sombre à en glacer le sang d’antan.

Le garçon tremblait comme une feuille face à toi, tu ne savais que faire pour lui. Tu lui avais demandé s’il ne t’avait pas rencontré à Kyul, éventuellement, mais il t’affirmait que non. Il te disait qu’il t’avait rencontré à Yeosu, en Corée du Sud.  Tu haussas un sourcil. Tu ne comprenais pas comment tu aurais pu le rencontrer là-bas et ne pas te souvenir de lui, surtout qu’il semblait réellement bien connaitre Chao. Le chien te fixait d’ailleurs d’un air abattu, comme si la situation l’attristait autant que l’enfant. Tu aurais pu prendre ce gosse pour un fou et ne pas le croire, mais après la découverte de la mort de tes parents, pour toi tout était possible à partir de la. Tu avais alors continué en posant d’autres questions à propos du garçon auxquelles celui-ci te répondait docilement. Il t’affirmait ne pas avoir de parents ni de maison. Qu’il vivait dans la rue depuis quelques temps et qu’il dormait dans le parc car c’était le seul endroit qu’il avait trouvé pour se réfugier la nuit. Ton cœur se serrait. Tes mains tremblaient aussi fort que le corps du garçon. Il avait l’air si sincère, si perdu. Ta prise sur ses épaules s’était raffermie. Ta tête commençait une nouvelle fois à tourner. Tu le lâchas pour ne pas l’entrainer dans ta chute et tu atterris sur les fesses. Tout devenait noir. Ça recommençait, exactement comme à la pâtisserie. Tes oreilles sifflaient, tu n’entendais plus rien, tu ne voyais plus le garçon. Une nouvelle fois, tu vis une scène, comme un souvenir revenir à toi.

Tu pleures. Tu pleures sans pouvoir t’arrêter. Tu te souviens avoir été inconsolable après la mort de tes parents. Tu te souviens de ta tante, de ton oncle et de tes cousins qui t’accueillent chez eux. Tu es bien là-bas. Tu es heureux pendant tout un temps. Tu sais qu’il y a quelque chose. Quelque chose de plus encore. Mais tu n’as pas le temps de t’en souvenir. Tout redevient noir dans ton esprit. Tout disparait.

La tête lourde, tu ouvres peu à peu les yeux. Tu vois encore flou, mais ton regard se pose directement sur le visage du garçon qui se trouve au dessus de toi. Tu refermes les yeux. Petit à petit tu l’entends t’appeler. Il a l’air paniqué.  Tu te redresses avec peine. Ta tête te fait encore plus mal qu’auparavant. Tu rouvres les yeux et tu poses ton regard sur le garçon. Tu le vois, il a les larmes aux yeux. Tes pupilles sont fixées dans les siennes. Tu lui accordes un léger sourire et tu poses ta main sur sa tête en ébouriffant ses cheveux.  

« Tout va bien ne t’en fait pas. »

Ta voix se veut rassurante. Tu te relèves doucement car ta tête tourne encore malgré tout.  Tu tends ta main à l’enfant pour l’aider à se relever lui aussi. Une fois debout, tu frottes la poussière qu’il a sur lui.

« Viens avec moi, on va rentrer chez moi, il commence à faire froid. Comment tu t’appelles ? »

Tu fais signe à Chao de vous suivre et celui-ci se place alors aux cotés du jeune garçon. Chao le connait vraiment bien. Le garçon ne devait pas mentir sur le fait qu’il te connaissait depuis longtemps, tu le savais. Tout se bouscule dans ton esprit. Tout ce que tu croyais connaitre sur toi-même était peu à peu occupé de s’effondrer. Le mur de mensonge qu’on t’avait construit dans ton esprit, se cassait brique par brique pour laisser place à la vérité, à ton véritable toi. Tu étais perturbé et perplexe. Tu ne savais pas comment tout cela était possible, mais tu allais attendre à présent. Attendre que le mur s’effondre totalement, que tu comprennes qui tu es vraiment.

(c)boulet pour Jeomin




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 177
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Dim 27 Aoû - 2:05

A familiar feeling. Who are you?
tenue Il est face à toi, et tu le vois commencer à s’étourdir. Tu ne comprends pas ce qui lui arrive, ni pourquoi ça lui arrive. Do Han n’a jamais eu de problème de santé, à moins qu’il te ne l’ai pas dit ? Cela t’étonnerait vraiment ; l’homme n’a jamais eu aucun secret pour toi. Alors tu t’inquiètes. Tes yeux le fixent, affolés. Tu regardes un peu partout s’il n’y aurait pas de l’aide. Rien. Tu te concentres sur l’homme à présent sur les fesses, ayant perdu l’équilibre. « Do Han, qu’est-ce qu’il ne va pas ? » Ta voix se brise sous l’émotion. Tu paniques. « T’es malade ? Dis-moi que tu as juste des vertiges… » Tu sens une nouvelle fois les larmes te monter aux yeux, elles en perlent au coin, menaçant de rouler le longs de tes joues rouges. Il finit par rouvrir les yeux. Soulagement. Un soupire rassuré s’échappe de tes lippes. Sa main dans tes cheveux, tu frissonnes à ce contact. Il te rappelle pleins de souvenir ; ce n’était pas la première fois qu’il faisait une telle chose. Tu aimes, tu apprécies et savoures cet instant, ne sachant pas quand est-ce qu’il se reproduirait. Un léger sourire vient courbés tes fines lèvres lorsqu’il te dis qu’il va bien. Tu ne sais pas s’il le dit réellement ou pour te rassurer, mais dans les deux cas, cela te fait sentir mieux, était-ce sûrement l’effet voulu de la part de Do Han. Il se relève et te tend sa main, toi encore à genoux au sol. Tu saisis alors de ta petite main ses doigts et te relèves grâce à sa force, cette force qui servait jadis à vous protéger, toi et les sayanggae. Un boss exemplaire, un chef de mafia hors norme, Do Han pouvait et devait être admiré à tes yeux. Son sacrifice pour toi ne sera jamais oublié, à jamais gravé dans ta mémoire. La preuve était que ces manipulations de souvenirs n’avait pas fonctionné sur toi ; votre amour surpassant le domaine scientifique. Tu espérant que cela en face de même avec l’homme en face de toi, même si cela devait prendre un peu plus de temps.

Il te propose de venir chez lui. Une nuit à ses côtés, même séparés par un mur ou un gouffre, tu ne refuses pas. Tes jambes frêles te permettent d’avancer, restant un peu en retrait par rapport à lui, sans en être totalement derrière. Chao, son fidèle ami, marche à tes côtés, frottant de temps à autre sa tête et son museau à toi, alors que ta main se pose sur sa tête pour le caresser. L’animal t’avais aussi manqué, certes moins que Do Han, mais tout de même. Tu ne comptais plus le nombre d’heure que tu avais passé à le caresser, pendant que Do Han et In Su avait des conversations importantes pour le gang, conversation que tu écoutais d’une oreille distraite. L’homme t’emmène alors jusqu’à une villa, celle qui se trouve au fond du parc, celle que tu as toujours pris pour un petit château. Il avait donc l’argent pour ce payé un si grand logement ? Il n’y avait donc aucune limite aux souvenirs falsifié ? Tu rentres avec lui à l’intérieur, suivant Chao jusqu’à son panier. Il se met sur le dos, te montre son ventre, te manifeste son envie de gratouilles. Tu souris et t’exécute, sous le regard intrigué de ton hôte. « Je suis désolé de m’invité de la sorte, mais j’en suis également reconnaissant. » lâche-tu alors, avec une petite moue.
(c)boulet pour Jeomin




so lost ☽
« le souvenir d'un bonheur n'est bénéfique que lorsque celui qui se souvient est encore heureux. Dans le malheur il n'est pas une consolation ou un refuge, mais la brûlure d'un regret sans espoir. »
avatar
Avatar : lee ji hoon
Qui es-tu ? : fang minki, petit chaton de dix-huit ans



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /
Les fifiches : tell me who am itell me for who i live
Messages : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Dim 27 Aoû - 2:39

A familiar feeling. Who are you?
tenue Tu venais de t’écrouler sur le sol, sous les yeux de l’inconnu que tu venais de rencontrer dans le parc. Ce jeune garçon qui avait l’air totalement perdu. Qui t’avais reconnu alors que toi non. Tu ne comprenais pas ce qui ce passait depuis quelque jours. Tes souvenirs s’entrent mêlaient, tu ne savais plus quoi penser. Tu avais eu, quelque semaine au par avant, ce drôle de « souvenir » d’un accident de voiture, survenu il ya longtemps, le jour de tes six ans. Dans le quel, tes parents seraient mort. Ensuite, tu rencontre cette enfant te disant qu’il te connait depuis longtemps. Il te connait même très bien, depuis ta vie à Yeosu en Corée. Et maintenant, tu venais d’être repris d’un vertige et tu eu a nouveau cette sensation étrange. Un souvenir de ton enfance qui ne correspond pas du tout à ce que tu es sensé avoir vécu. Un souvenir dans le quel tu pars vivre chez ta tante et ton oncle après la mort de tes parents. Mais rien d’autre. Tu étais perdu, sonner et déboussoler. Quand tu avais repris tes esprits, tu avais vu l’enfant devant toi, agenouiller, pris de panique par ton état. Tu avais alors posée ta main sur sa petite tête pour lui ébouriffer délicatement les cheveux, comme pour le rassurer en lui adressant un léger sourire. Tu le faisais souvent avant. Lui caresser la tête. Pour le féliciter, le rassurer, et même des fois, juste pour le plaisir de le décoiffer. Mais ça tu ne t’en souvenais plus malheureusement. Après l’avoir alors rassuré, tu t’étais relever du sol, lui tendant ta main pour l’aider à ce lever lui aussi, l’invitent à te suivre jusqu’à chez toi pour la nuit. Tu ne voulais pas le laisser seul dans cette nuit noire, dans le parc. Tu lui avais alors redemandé son nom. Déjà parce qu’il t’était légèrement sorti de la tête, mais pour connaitre son nom de famille également. Il ne t’avait rien répondu. Surement n’avait-il pas fait attention à ta question, cet enfant avait l’aire aussi déboussoler que toi après tout. Vous marchiez en silence jusqu’à la résidence au fond du parc. Tu marchais devant, le petit derrière, accompagner de ton chien. Il n’y avait vraiment aucun doute possible, cet inconnu ne devait vraiment pas en être un en réalité. Car jamais Chao n’à marcher aux cotés de quelqu’un d’autre que toi. Jamais Chao n’à montrer temps de signe d’affection à l’égare d’une autre personne. Arrivé face à ta porte, tu l’ouvris à l’aide de tes clé pour rentrer dans la villa, suivit de Chao et du garçon. Chao, fatiguer était directement parti ce coucher dans son panier, et le petit l’avait d’ailleurs suivit de près, étant maintenant occuper de gratter le ventre de ton chien, qui quand à lui, prenait sa patte, vu sa tête et ses petits bruits de contentement. Tu n’avais pu t’empêcher de regarder la scène avec un regarde plein de jugement, du fait que tu n’avais pas l’habitude que ton chien agisse ainsi. Tu repris alors une tête normale avant d’adresser à nouveau la parole au garçon face à toi.

« Tu ne dois pas me remercier, c’est normal. En revanche, tu ne m’as pas répondu J’ai oublié ton nom, tu peux me le redire ? En entier cette fois. »

(c)boulet pour Jeomin




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 177
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Mar 29 Aoû - 23:30

A familiar feeling. Who are you?
tenue Cette situation était tellement étrange. Il s'agissait bien de Do Han qui se trouvait devant toi. Mais d'une autre manière, ce n'était pas lui. Le physique correspondait, la voix était la même et le nom n'avait pas changé. Il était là, avec toi, sans l'être réellement, et cela te déchirait encore plus que si tu l'avais perdu pour de bon. Les larmes en avait coulées toutes seules, sans que tu t'en rendes vraiment compte, lorsqu'il t'annonça qu'il ne se souvenait pas de toi. Tu seras passé par toute les émotions ce soir ; des plus joyeuses au plus tristes. La lueur du grand astre vous éclairait, les rayons de lune créant un si beau reflet dans ses yeux vitreux, cela créait un semblant d'émotions dans son regard. Les choses s'étaient passée tellement vite, tu ne savais plus où tu en étais. Tu ne sais plus par quelles étapes, quelles cases tu étais passé pour arriver à mettre les pieds chez lui, dans sa maison. Trop chamboulé pour remettre tes idées en place. Sa maison, quant à elle, ressemblait davantage à une villa. Tu passes le seuil de la porte, et comme par automatisme, tu suis Chao jusqu'à Son panier. Il t'y attend, couché sur le dos, exposant alors son ventre et t'invitant à le caresser. Ce que tu fais dans attendre, fesses au sol, la tête du chien sur tes genoux pliées comme celle d'un Indien. Tu ris. Cette sensation t'avait tellement manqué, tu avais l'impression d'être au QG, dans le bureau de Do Han. Tu pouvais presque entendre sa discussion avec In Su. Mais ton tableau imaginaire disparait bien vite, laissant place à Do Han dans l'entrebâillement de la porte. Il te fixe, vous fixe. Avec un drôle de regard. Un regard qui juge. En apercevant cela, tu t'arrêtes dans tes mouvements, net. Chao se redresse, et vos regards désolés s'ancrent dans celui de l'homme devant vous. De sa voix froide, il te demande une nouvelle fois ton prénom ; tu ne lui a pas répondu à sa première demande un peu plus tôt, cette fois encore, trop chamboulé. « Je m'appelle Min Ki. F-Fang Min Ki... » Un silence, un blanc. Tu retiens tes larmes, ne voulant pas encore pleurer devant lui. «  J-Je peux tout expliquer... »Ta voix se brise à nouveau sous l'émotion trop forte, trop intense, trop subite. Tu ravales tes larmes.
(c)boulet pour Jeomin




so lost ☽
« le souvenir d'un bonheur n'est bénéfique que lorsque celui qui se souvient est encore heureux. Dans le malheur il n'est pas une consolation ou un refuge, mais la brûlure d'un regret sans espoir. »
avatar
Avatar : lee ji hoon
Qui es-tu ? : fang minki, petit chaton de dix-huit ans



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /



information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici / information ici /
Les fifiches : tell me who am itell me for who i live
Messages : 43
Date d'inscription : 21/06/2017
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki Jeu 31 Aoû - 22:52

A familiar feeling. Who are you?
tenue Tu rentrais chez toi accompagné de ton chien et du jeune garçon que tu venais de rencontrer. Un peu nébuleux, tu es en tête du petit groupe, ton compagnon et le garçon derrière toi. Tu es toujours perdu. Perdu par tous les événements qui survenaient ces derniers temps. Depuis le retour de ton premier souvenir, tu n’as eu que quelque brèves semaines de répit avant de rencontrer cet enfant. Cet enfant qui semble si bien te connaitre, qui te semble si proche tout en étant si loin de toi. Ah si tu avais toujours toute ta mémoire, tu aurais surement foncé le prendre dans tes bras, tu aurais pleuré à la vue de son magnifique sourire qui illuminait tes journées, ta triste vie. Tu lui aurais encore et encore caressé sa petite crinière et ses mèches rebelles qu’In Su passait son temps à recoiffer. Tu aurais pu lui dire à quel point tu l’aime, à quel point il ta manqué, ce garçon, ce gamin, ton fils.

Tu avais mal. Mal au cœur d’avoir cet être à tes côtés, cet être qui t’aimait du plus profond de son cœur. Tu avais vu sa dans ses yeux remplis de larmes. Tu avais senti l’amour qu’il te portait au moment où il s’était réfugié dans tes bras, comme un enfant se réfugie dans les bras protecteurs de son père. Ton cœur était serré. II saignait surement. Il l’aime aussi cet enfant, il l’aime à en mourir, mais ton esprit ne le sait pas et ça lui fait mal.

Chez toi, Chao et le garçon avaient foncés dans le coin où se trouve le panier du canidé et ils étaient occupés à se faire des câlins et des démonstrations d’amour. Toi tu les regardais. Tu les regardais surement d’un mauvais œil, mais pas méchamment. Tout ça t’avait juste beaucoup surpris car ce n’était pas dans les habitudes de ton chien d’être si en confiance et si affectueux avec les autres. Tu en étais sûr. Tu en étais même persuadé. Ce gosse ne te mentais pas, ce gosse te connais, tu le connais. Vous avez vécu ensemble et tu ne pouvais décemment pas le nier. Quand il t’annonça son nom de famille, ton souffle se coupa un instant. Tu ne dis rien. Tu observes Min Ki qui tente désespérément de t’expliquer, luttant contre ses émotions, contre ses larmes. Naturellement tu t’approches de lui et t’accroupies pour te mettre à son niveau, lui toujours assis sur le sol. Tes bras l’enlacent, tes bras le serrent contre toi. Tu lui caresses tendrement les cheveux. Des larmes perlent à tes yeux. Tu lui chuchotes doucement.

« Ne t’inquiète pas, tu n’as pas besoin de te justifier. »

(c)boulet pour Jeomin




The revenge will be bloody
Lentement tout lui revient, les souvenirs qui sont siens. La mémoire effacé, sa fièreté encrassé. Dans son être le mal règne, dans le sang ses mains baignent. Bientôt le loup s'éveillera, et son bourreau ,lui, payera.
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.




Ils l'attendent avec impatience, les chiens de chasse. Le retour de leurs chef véritable.



Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone - Fiche personnage
Messages : 177
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

A familiar feeling. Who are you? Ft. Fang Min Ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» [Photoshop] Final Fantasy - Fang
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» Présentation de Fang
» 05. Can't fight this feeling anymore.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Kyul :: Osanju :: Parc Sakura-