N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en août 2058 sur le forum heart
La MAJ anniversaire du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en août, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

 :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari

MessageSujet: The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari Lun 7 Aoû - 4:48


"The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything "
ft. Yukari ♥



L’hôpital. Qu’est-ce qu’il pouvait détester cet endroit ? La grande majorité de sa vie, il l’avait passé là-bas et même en grandissant, ses visites ne s’étaient jamais arrivées. Sa santé n’était pas allé en s’arrangeant, au contraire... Keisuke avait même été contraint de partir au Japon plusieurs mois afin de recevoir de meilleurs soins mais ce n’était pas pour autant que sa condition s’était améliorée. Disons que ça l’avait été à rester plus ou moins stagne cependant on lui avait clairement comprendre qu’il aurait certainement besoin de plus et que la greffe n’était pas une hypothèse à mettre de côté. Il le savait. On le lui avait répété encore et encore, lui demandant de réfléchir puis de s’inscrire sur la liste d’attente des demandeurs. Sauf que ce n’était pas une décision des plus faciles à prendre. Sa vie était compliquée, invivable parfois et il inquiétait énormément son entourage toutefois il arrivait à le supporter. Tout ce qu’il désirait lui était de profiter au maximum, de ne pas perdre une seconde de ce que la vie lui offrait et recevoir une greffe, se faire opérer, c’était prendre le risque de mourir plus tôt que prévu. Parce qu’il s’agissait d’une opération très difficile dont le taux de réussite était assez faible et que ça lui faisait peur. Que faire s’il acceptait puis que finalement son existence se terminerait au bloc opératoire ? Que faire s’il ne se réveillait plus alors qu’il était encore si jeune ? Evidemment qu’il avait envie de vivre ! Oui, il mentait. Oui, il n’était pas le plus beau des exemples à suivre et sa vie aurait été être plus belle s’il s’y était pris autrement néanmoins ça ne l’empêchait pas d’être effrayé à l’idée de mourir si jeune. Il n’osait même pas pensé comment serait son père et son frère s’il sortait définitivement de leur existence, à quel point il les ferait souffrir... C’était la raison pour laquelle le jeune homme refusait catégoriquement la possibilité d’avoir cette opération. Il préférait se battre avec ses propres forces, lutter jusqu’au bout et tenter de ne pas laisser la maladie l’emporter. Il écoutait attentivement les conseils des médecins et faisait tout ce qu’on lui disait. Il respectait son traitement à la lettre, évitant tout effort toutefois probablement que tous autour de lui avait conscience que ce n’était pas suffisant. Lui-même dans le fond devait le savoir seulement il refusait de penser négativement et du mieux qu’il le pouvait, il continuait de se battre. Sûrement que s’il leur avait parlé de cette opération, son père et Kota l’aurait incité à la faire, tentant de le réconforter au maximum afin qu’il ne se tracasse pas pour eux, qu’il fasse ce que lui ait envie mais la vérité était que cette idée le traumatisait plus qu’il ne se l’avouait. A chaque fois qu’il y réfléchissait, à chaque fois il revenait au même point. Il ne voulait pas faire ça.

Son médecin avait beau insisté encore sur le sujet, sa réponse était toujours la même et Keisuke aurait désiré qu’on la respecte. Dans un soupir, il avait quitté le cabinet avant de sortir à l’extérieur, des tas de réflexions plein la tête. Comme toujours dés que sa maladie était concernée.
Sans prêter attention à ce qui se déroulait autour de lui, il s’était automatiquement dirigé vers les distributeurs, souhaitant avant toute chose se rafraîchir dans cette chaleur étouffante, hors perdu dans ses pensées, il n’avait pas remarqué la jeune femme qui semblait faire de même. Ses doigts étaient parties pour mettre la pièce à l’intérieur mais la sensation d’une main contre la sienne l’obligea à reculer son geste puis de relever la tête. Il aurait pu se taire, remettre ce masque d’arrogance qui lui était propre et faire demi-tour toutefois ne s’attendant pas à la voir ici, c’était d’une voix surprise et étrangement calme, un brin troublée, qu’il avait échappé ce « Yukari... »

Cela faisait déjà quelques mois qu’ils s’étaient séparés cependant malgré lui, il avait toujours gardé un arrière goût amer dans le creux de sa gorge. C’était à cause de lui si ça s’était mal terminé. C’était à cause de ses mensonges et du fait qu’à force de mentir pendant toutes ces années, il ne savait sûrement même plus ce que c’était que d’avouer la vérité. Il avait été idiot pourtant, la laisser croire qu’il n’avait rien à faire d’elle, qu’il la trompait parce qu’elle ne l’intéressait plus, parce qu’il ne supportait pas qu’elle soit si secrète et qu’il avait trouvé mieux ailleurs. C’était tellement faux. Yukari était une femme magnifique et même si elle était mystérieuse, il l’était tout autant donc jamais il ne se serait permis de lui reprocher cela. Mais, probablement qu’en réalité, Keisuke avait juste eu peur. Plus les mois s’écoulaient, plus il s’attachait, plus elle devenait importante pour lui et il en était arrivé au point où il ne savait plus quoi lui dire pour camoufler la vérité. Elle était sa petite amie, elle était en droit de savoir qu’il était malade cependant il se l’était refusé. Puisqu’il n’avait pas éprouvé l’envie de lui imposer ça, il n’avait pas voulu qu’elle le prenne en pitié ou qu’elle le voit différemment de comment elle le voyait jusqu’à maintenant. Les sentiments, ça avait le don de l’effrayer et c’était vrai qu’à chaque fois qu’il s’était senti défaillir, plutôt qu’affronter, il avait naturellement pris la fuite. Comme avec elle. C’était plus simple qu’elle le considère comme un idiot fini plutôt qu’elle n’apprenne quel genre d’homme il était réellement et que ses sentiments à lui ne s’amplifient trop au point d’être capable de le détruire totalement.

Se reprenant alors plus rapidement qu’il ne l’aurait cru, son expression s’était changée en de l’indifférence avant qu’il ne mette l’argent dans la machine puis prenne la boisson désirée.

- Qu’est-ce que tu fais là ? Demanda-t-il d’un ton neutre, plongeant ses yeux noisettes et impartiales dans les siens.

Ce qu’il n’avouait pas était qu’en réalité la savoir ici l’inquiétait plus que de raison. Et si elle aussi, elle était malade ?

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari Sam 26 Aoû - 2:02


"The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything "
ft. KeiKei ♥



Avec tout ce qui s’était passé dernièrement, Yukari était plutôt fatiguée, commençait à être pâle et avait peur d’avoir une anémie ou une carence ailleurs. De ce fait, pour éviter tout problème avec sa santé, elle avait décidé d’aller à l’hôpital pour faire une prise de sang et vérifier si tout allait bien. Peut-être que c’était simplement le manque de sommeil qui jouait ? Il fallait dire qu’avec son travail d’hôtesse, d’agente ainsi que le camp d’entrainement, elle n’avait pas le temps de vraiment dormir en ce moment mais elle ne s’en plaignait pas non plus. Elle aimait travailler, se donner à fond et repousser ses limites, même si son corps n’était pas toujours d’accord. Elle faisait de son mieux pour ne plus jamais décevoir personne, elle avait fauté une fois, elle ne voulait pas fauter une deuxième fois. Pas au prix de perdre une nouvelle fois des personnes qui lui sont précieuses.
Se regardant dans le miroir, la jeune femme essuya son visage mouillé par l’eau qu’elle avait mis dessus pour le nettoyer. Elle finit de se préparer avant d’aller dans sa chambre pour récupérer son téléphone afin d’appeler l’hôpital pour prendre un rendez-vous pour cette fameuse prise de sang. Après avoir raccroché, elle alla à la fenêtre pour regarder dehors quelques minutes avant d’aller dans l’entrée pour mettre ses chaussures, prendre son sac à main puis sortir. Pendant tout le chemin, elle flâna pour regarder les maisons, les immeubles, les vitrines des magasins. En vérité, même si c’était elle qui avait décider d’aller là-bas, elle y allait quand même à reculons. L’odeur ou encore l’ambiance qu’il y avait était tout sauf agréable. Elle doutait d’être la seule à ne pas aimer aller à cet endroit. A part le personnel, qui pouvait aimer se rendre à l’hôpital ? Et encore, elle doutait que tout le personnel aime vraiment y aller.

Lorsque l’édifice se dressa devant ses yeux, la demoiselle soupira, se disant qu’elle ne pouvait pas faire demi-tour. Pourquoi fallait-il que son corps montre un signe de faiblesse maintenant ? Il n’aurait pas pu attendre au moins la fin de l’été ou même rester toujours en forme ? Non, il fallait qu’il lui fasse ça maintenant. Quelle plaie franchement ! Yukari gonfla les joues le temps d’entrer à l’intérieur puis alla vers l’accueil pour prévenir de présence avant d’aller dans la salle d’attente. Seule personne présente, elle regarda les murs blancs, les chaises, les magazines sur la table basse, ce, pendant un long moment. Sans personne pour parler, elle s’ennuyait ferme. Qu’est-ce qui pouvait prendre autant de temps sérieusement ? Ils étaient tellement long. Gonflant les joues, croisant les bras ainsi que les jambes, elle laissa son pied battre dans les airs en attendant que quelqu’un daigne venir. Un médecin, une infirmière, une secrétaire, un patient, n’importe qui d’humain, tant qu’elle pouvait avoir un peu de compagnie pour parler. Elle n’aimait pas être là à rien faire, elle avait l’impression de perdre son temps. Si bien que lorsque la porte s’ouvrit, elle décroisa ses membres pour se mettre droite, presqu’au garde à vous. Enfin un peu de mouvement. C’était pas trop tôt. Elle suivit l’infirmière qui était venue la chercher pour la prise de sang et lui donna son bras lorsqu’elle fut assise dans la salle de consultation. La jeune femme était muette. A part des paroles de toute cordialité, elle ne décocha pas un mot et lorsque la prise de sang fut terminée, elle alla aux distributeurs automatiques pour se prendre une boisson, histoire de patienter en attendant les résultats. Au moins là-bas, elle était certaine de voir du monde et n’allait pas s’ennuyait aussi fermement que précédemment.

Alors qu’elle allait insérer sa pièce de monnaie, sa main en rencontra une autre et elle la recula tout en tournant la tête alors que son nom résonnait dans ses oreilles. Ce contact. Cette voix. Cette main. Tout lui parlait et lorsque son regard se posa sur son voisin, la jeune femme eut comme un petit mouvement de recul. Léger, imperceptible. Elle était vraiment surprise de le voir là et n’avait pu empêcher ce geste. « Keisuke… »
Un murmure faible qui répondait au sien alors qu’elle se demandait pourquoi. Pourquoi était-il là ? Allait-il bien ? Avait-il un problème quelque part ? Ils avaient peut-être rompu, la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être inquiète pour les personnes qu’elle apprécie. Puis, après tout, à part quelques mensonges, des secrets et des non-dits, il ne l’avait pas escroqué, il n’avait pas non plus essayé. Il n’avait donc pas de raison de de s’attirer les foudres de Yukari. Elle posa ses grands yeux marrons sur le jeune homme, la surprise mais aussi l’interrogation pouvait se lire dans ceux-ci.

« Je suis ici pour une prise de sang… Pour vérifier que tout va bien. Et toi ? »

Inconsciemment, même si elle ne le voulait pas, les souvenirs remontaient dans sa mémoire alors qu’elle l’observait en attendant une réponse. Elle l’avait aimé, plus que Ruki c’était sûr et c’est pour cela qu’elle avait autant de mal à le détester vraiment. Elle lui en voulait mais elle ne le haïssait pas… C’était au-dessus de ses forces et elle espérait qu’il ne lui mente pas. Elle savait détecter les mensonges, elle n’était pas dupe et, ce, peu importe combien l’autre pouvait être bon acteur. C’est un point qui lui échappait vraiment très rarement.

« S’il te plait, ne me ment pas, pensa-t-elle alors qu’elle le regardait dans les yeux. »

Ce regard dans lequel elle s’était souvent plongée. Ce regard impartial qui avait réussi à la charmer mais qui avait fini par l’agacer parce qu’elle voulait plus mais ce n’était pas possible. Autant à cause des mensonges de Keisuke qu’à cause de son statut d’agent. Elle ne voulait pas le mettre en danger et avait gardé trop de secrets pour elle. Ils étaient tous les deux fautifs de cette rupture mais, surtout, de cette dispute et de cette mauvaise ambiance qui régnait à chaque fois qu’ils se voyaient.

Avec eux, il fallait toujours se méfier de l’eau qui dort.


Summer
by my lovely boulet ♡


avatar
Avatar : Kim Hyuna
Pseudo : Yuki
Qui es-tu ? :

Après avoir fait une bêtise, ses parents l’ont reniés et on même fait en sorte qu’elle galère à trouver un travail❅ Elle a en horreur le monde mondain. Cela lui rappelle de mauvais souvenirs • Yukari est une personne qui aime bien avoir le dessus sur ses adversaires • Très observatrice, une chose lui échappe rarement • Franche, on peut lui reprocher souvent de même que son côté naïf mais qui sait si ce n'est une astuce pour mieux vous attraper ? • Elle est très séductrice mais l’était surtout pour son métier de strip-teaseuse qu'elle n'appréciait franchement pas surtout que le patron lui réclamait des Show Privés. Cependant, elle refusait que d'autres en aient... Ce travail ne lui manque absolument pas • C’est une personne très souriante et qui va facilement vers les autres • Elle ne sait pas s’ouvrir, seulement intérioriser pour éviter qu’on voit ses faiblesse • La demoiselle peut manger des quantités de nourriture sans prendre un gramme, ça ne lui dessert absolument pas vu comme elle est gourmande • C’est une personne nocturne, souvent elle est plus en forme et productive une fois la nuit tombée • Elle a une peur panique des araignées ou encore des orages et des serpents • A plusieurs tatouages : à sa chute de rein, un sur le côté pas loin de sa poitrine, un derrière l'oreille, un sur chaque épaules et un sur chaque bras, un derrière son coude, un à son poignet… Peut-être que d'autres surviendront. • Elle a revu deux de ses anciens petits-amis : Sato Keisuke et Shin Ruki. Ce dernier est celui qui l'a escroqué mais il a complètement oublié à cause du sérum. • Elle s'occupe actuellement des dossiers de Fang Do Han et de Im Jin


Les fifiches : PrésentationLienJournal rpFiche personnageSMSInstagram
Messages : 1577
Date d'inscription : 16/03/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari Jeu 31 Aoû - 17:19


"The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything "
ft. Yukari ♥



Parmi toutes les personnes qu’il aurait pu recroiser, Keisuke ne s’était pas attendu à la revoir elle et surtout pas dans un tel endroit. Peut-être puisque dans le fond, il souhaiterait que sa route ne rencontre plus jamais des gens qui avaient fait partie de son passé... C’était douloureux et particulièrement oppressant. La concernant, le jeune homme s’en était longtemps voulu du mal qu’il lui avait fait subir, de tous ses mensonges qu’il avait pu lui raconter et lui faire croire que ses sentiments pour elle n’existait plus, qu’il avait préféré aller avec une autre sous prétexte que leur relation ne lui convenait plus. C’était faux. Yukari avait tous les droits de le détester mais c’était probablement mieux ainsi... Sa maladie, il n’en avait jamais parlé à qui que ce soit. Mis à part son frère et son père, personne dans son entourage n’était au courant. Parce que ça le complexait, parce qu’il n’aimait pas en parler et qu’il n’avait pas envie qu’on l’abandonne sous prétexte qu’il était plus faible que les autres. Une séquelle amer du départ de sa mère qui n’avait pas hésité à quitter la maison puisqu’elle n’était pas capable d’assumer son fils malade. A partir de ce moment là, Keisuke avait automatiquement renfermé ses soucis en lui et s’il avait du mal à respirer, il essayait toujours de se calmer par ses propres moyens, ne désirant pas alerter Kôta ou son géniteur. D’une certaine manière, il avait appris à se gérer tout seul et avait grandi probablement trop vite... Ce traumatisme qu’avait laissé sa mère sur son coeur ne s’était jamais dissipé et ça avait forgé son caractère, ça l’avait forcé à mentir à son entourage pour se faire apprécier. Au fil des années, ses mensonges s’étaient accentués, c’était devenu une habitude pour lui de ne jamais révéler la vérité, de ne jamais expliquer qu’il était malade, qu’il ne pouvait pas avoir une vie comme tout le monde à cause de gros problèmes respiratoires. La solitude l’effrayait. Le fait qu’on le haïsse et lui fasse des réflexions horribles comme celles que sa génitrice avait lancées par le passé le terrifiait. Il ne souhaitait plus entendre de tels remarques à son sujet alors qu’il était le premier à vouloir vivre et profiter... Alors, bêtement, il mentait. Au début, ça lui avait paru être le seul moyen, ne songeant pas une seconde qu’on finirait par s’en rendre compte et cesser de le croire. Cela l’avait isolé bien plus qu’il ne l’était déjà et si ça l’avait touché, il avait tenté de faire avec, se convaincant que c’était mieux ainsi. Il préférait qu’on le déteste pour ses mensonges plutôt qu’on le plaigne, qu’on le prenne en pitié ou pire encore, qu’on le rabaisse pour sa faiblesse.

Yukari aussi, il l’avait fui. A quoi bon mentir si c’était pour la perdre malgré tout au final ? Il n’était pas idiot et il avait bien vu qu’elle commençait à avoir des doutes sur ce qui lui disaient, parce que peu à peu, ses absences étaient de plus en plus louches. Il aurait pu tenter de rattraper le coup à ce moment là, de lui avouer la vérité et la garder ainsi à ses côtés. Mais, ça lui faisait peur... Et comme ses camarades de classe à l’époque, il avait préféré qu’elle le haïsse pour ses mensonges plutôt que pour sa santé défaillante. Il n’avait pas su trouver le courage de l’affronter puis d’une certaine façon, il n’avait jamais voulu lui imposer ça. Alors oui, avant que cela ne soit trop douloureux pour lui, avant qu’ils ne s’attachent au point d’être brisé, il avait choisi d’abandonner.

La raison pour laquelle, après avoir échappé son prénom, le jeune homme s’était repris rapidement et avait laissé son expression prendre un air plus impartial, plus indifférent. En vérité, il y en avait des choses qu’il aurait souhaité lui dire, en commençant par de profondes excuses néanmoins s’il se comportait de cette manière, ses mensonges précédents ne tiendraient jamais la route. Pour ça aussi, il aurait du être désolé parce qu’il lui avait caché beaucoup de choses, mentit sur beaucoup d’autres cependant ses sentiments étaient sincères... Parmi tout ce qu’il avait pu lui rétorquer, il y avait au moins ça qui était vrai.

Elle aussi, comme tous les autres, il était parvenu à la berner facilement. Peut-être parce qu’au bout du compte, il n’avait jamais été lui-même à cent pourcents et que personne ne savait qu’il était réellement. C’était la même chose aujourd’hui, il n’avait pas besoin de réfléchir pour savoir quoi lui répondre. Il le faisait tellement naturellement depuis des années... Il avait su le lui cacher pendant des mois, ce n’était pas une misérable question qui allait le perturbait. Son expression n’avait pas changé, noyant ses yeux dans les siens avant de se décider à lui répondre.

- Je suis venu rendre visite à un ami.

Il choisissait toujours cette option là lorsqu’il croisait des connaissances à l’hôpital parce que c’était quelque chose qui lui était facile à prouver. Ayant été hospitalisé souvent, il en avait fait des rencontres et certaines d’entre elles étaient malheureusement encore en convalescence. Sans parler des médecins et infirmières qu’il avait appris à connaître avec le temps.

- Et du coup, tes résultats ?

Bien sûr que ça l’inquiétait. Et ce, même s’il lui parlait froidement puis qu’il n’affichait aucune expression qui montrait sa compassion. Ils étaient sortis ensemble, il n’aurait vraiment aucun coeur s’il ne s’en tracassait pas un minimum. Puis, il ignorait ce qu’il aurait pu dire d’autres. Il refusait catégoriquement de parler de lui... Une chose qu’il avait d’ailleurs toujours éviter ou bien, s’il l’avait fait, n’avait été qu’une vie imaginaire qu’il s’était créé.

Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari Dim 10 Déc - 12:05


"The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything "
ft. KeiKei ♥



AEn venant à l’hôpital pour faire sa prise de sang, Yukari ne s’était pas attendue à tomber sur son ex-petit-ami Keisuke. Elle avait réussi à l’oublier depuis le temps mais ça lui faisait toujours du mal de le revoir car elle avait bien compris qu’il lui avait menti pendant une partie de leur relation. Quand tout avait commencé exactement elle ne savait pas, mais elle l’avait bien compris vers la fin de leur couple. Elle avait vu dans ses yeux une fois cet éclair impartial qu’elle voyait dans le regard de ceux qui ne disent pas la vérité. Ce même éclair qui avait traversé ses iris plus d’une fois lorsqu’elle était au plus bas et ce serait mentir de dire que savoir que son petit-ami ne lui avait pas toujours tout dit l’avait blessé au plus profond. Néanmoins, elle n’avait pas voulu le forcer et tout s’était fini entre eux, lui laissant une profonde amertume. Elle n’arrivait pas à lui pardonner et lorsqu’elle l’avait vu ici après avoir fait sa prise de sang, elle n’avait qu’un espoir : qu’il lui dise la véritable raison de sa présence ici. Elle le priait silencieusement de dire la vérité alors que son regard était plongé dans le sien qui était aussi impassible que par le passé. Ce regard qu’elle avait trop souvent croisé. Cependant, en entendant sa réponse, elle la ressentit une nouvelle fois cette amertume alors que sa gorge se serrait légèrement. Pourquoi elle gardait cette sensation qu’il lui mentait lorsqu’il lui répondait ? Malgré tout, elle ne pouvait pas lui en vouloir de trop pour ses mensonges parce que, elle aussi, cachait beaucoup de choses. C’est pour cela entre autres qu’elle refusait une quelconque relation amoureuse qui pourrait la faire souffrir une nouvelle fois. Shin lui avait fait tout perdre. Keisuke l’avait profondément blessé. Jae Sun, elle avait failli succomber à cet homme qui l’aurait beaucoup plus détruit qu’autre chose. Et Clyde… Oui, elle ne pouvait pas nier qu’il ne la laissait pas indifférente mais elle avait peur de ce qui pourrait se passer. Elle sera certainement célibataire à vie.

« Je vois, répondit-elle dans un souffle. »

Elle était fatiguée de tout. Les dossiers qu’elle devait traiter parfois, ceux qu’elle perdait aussi, le fait de ne pas être encore fixé sur son futur travail, le fait de se rendre compte que beaucoup de personnes dans son entourage n’étaient pas honnête avec elle. Yukari en avait marre mais elle prenait sur elle jusqu’à ce que ça explose ou jusqu’à ce que tout s’arrange, après tout, la situation n’était quand même pas si désespérée. Elle avait vécu bien pire dans le passé et avait réussi à prendre sur elle avec un calme olympien.

« J’attends toujours les résultats mais je pense que ce sera plutôt positif… Enfin on verra bien. »

Un petit sourire était dessiné sur ses lèvres alors qu’elle faisait en sorte de ne pas avoir un ton trop las et qu’un petit éclat d’espoir pointait le bout de son nez. Il s’intéressait quand même à ses résultats, alors peut-être qu’il y avait quelque chose à sauver de leur relation. Rien d’amoureux mais peut-être amical ?

« Est-ce que tu veux que je te dise ce qu’il en est une fois que je les aurais ? M’enfin, si tu veux pas, tu peux le dire aussi. »

Son léger sourire montrait qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur si jamais il disait qu’il s’en fichait de ses résultats. Après tout, cela faisait longtemps depuis la dernière fois et peut-être qu’il ne voyait plus la jeune femme comme une personne de son entourage. Sur ces pensées, Yukari laissa son regard glisser vers la machine à café qu’elle pointa du doigt.

« Vas-y, je t’en prie, prends un café, j’en prendrai un après. »

Après tout, c’était pour cette raison qu’ils étaient là pour cette raison.


Summer
by my lovely boulet ♡


avatar
Avatar : Kim Hyuna
Pseudo : Yuki
Qui es-tu ? :

Après avoir fait une bêtise, ses parents l’ont reniés et on même fait en sorte qu’elle galère à trouver un travail❅ Elle a en horreur le monde mondain. Cela lui rappelle de mauvais souvenirs • Yukari est une personne qui aime bien avoir le dessus sur ses adversaires • Très observatrice, une chose lui échappe rarement • Franche, on peut lui reprocher souvent de même que son côté naïf mais qui sait si ce n'est une astuce pour mieux vous attraper ? • Elle est très séductrice mais l’était surtout pour son métier de strip-teaseuse qu'elle n'appréciait franchement pas surtout que le patron lui réclamait des Show Privés. Cependant, elle refusait que d'autres en aient... Ce travail ne lui manque absolument pas • C’est une personne très souriante et qui va facilement vers les autres • Elle ne sait pas s’ouvrir, seulement intérioriser pour éviter qu’on voit ses faiblesse • La demoiselle peut manger des quantités de nourriture sans prendre un gramme, ça ne lui dessert absolument pas vu comme elle est gourmande • C’est une personne nocturne, souvent elle est plus en forme et productive une fois la nuit tombée • Elle a une peur panique des araignées ou encore des orages et des serpents • A plusieurs tatouages : à sa chute de rein, un sur le côté pas loin de sa poitrine, un derrière l'oreille, un sur chaque épaules et un sur chaque bras, un derrière son coude, un à son poignet… Peut-être que d'autres surviendront. • Elle a revu deux de ses anciens petits-amis : Sato Keisuke et Shin Ruki. Ce dernier est celui qui l'a escroqué mais il a complètement oublié à cause du sérum. • Elle s'occupe actuellement des dossiers de Fang Do Han et de Im Jin


Les fifiches : PrésentationLienJournal rpFiche personnageSMSInstagram
Messages : 1577
Date d'inscription : 16/03/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

The truth doesn't cost anything but a lie cost you everything • | Ft. Yukari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» Little Jimmy Says...Cherchons des informations avec R-Truth!
» Dolph Ziggler & Tyson Kidd vs R-Truth & Sheamus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps abandonnés-