N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en août 2058 sur le forum heart
La MAJ anniversaire du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en août, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

 :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥

MessageSujet: Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥ Dim 13 Aoû - 14:23


Shadows of the past

Feat. Kim Myeong Seong & Ahn Young Jae

D’une démarche languissante, Young Jae arpentait sans destination précise l’un des chemins sablonneux du parc Sakura tandis que son esprit vagabondait dans les méandres de sa mémoire. En proie à une profonde mélancolie, il ressassait dans son esprit une réminiscence passée qu’il aurait tant espérer oublier. Mais elle était si profondément ancrée dans son organe mémoriel que l’étudiant se rappelait de tous les détails qui la structuraient, même les plus superficiels. Ainsi, il se souvenait de cette lune qui avait éclairé d’une douce lueur cette ruelle encerclée par des bâtiments aux murs ternes et grisâtres, du vent glacial qui avait tenté de s’engouffrer sous sa veste, du visage de cet ancien camarade de classe qu’il abhorrait et qui avait osé salir l’innocence de sa petite sœur. Il se souvenait de la fumée de cigarette qui s’était échappé de ses lèvres gercées, de sa voix caverneuse qui l’avait interpellé… Et il se souvenait de cette colère qui avait animé les moindres parcelles de son être, des mots qu’il avait craché au visage de cet homme, des cris de douleurs qui avaient déchirés le silence, de la sensation de nausée qui l’avait submergé, des sirènes qui avaient retentit dans la nuit sombre…

Chacun de ses détails étaient imprégnés de manière indélébile dans son esprit. Ils ne cessaient de le hanter, de lui rappeler qu’il n’était qu’un monstre. Ainsi, pourquoi devait-il continuer de respirer cet air, de fouler cette terre et de sentir battre son cœur gorgé de peine et de souffrance ?  Pourquoi ne pouvait-il simplement pas faire cesser irrévocablement ses tourments… ?  

Et tandis que ces réflexions venaient se dessiner dans son esprit, des larmes vinrent lentement perler aux coins de ses yeux. Il ne parvenait plus à endurer l’affliction qui lui tenaillait les veines malgré les quelques moment d’apaisement qui parsemaient son existence. Et en cette nuit obscure, la douleur et l’angoisse enfouies en lui ne paraissaient pas vouloir se dissiper, ne serait-ce que quelques instants. Elles l’accompagnaient au moindre de ses pas, de ses respirations, des battements de son cœur… Et alors que sa peine se fit plus intense, sa respiration se fit plus chaotique et ses forces semblèrent le quitter peu à peu.

De son regard embué, le coréen chercha un endroit où il pourrait se poser, afin de ne pas s’effondrer vulgairement sur le sol à la vue de quelques passants qui erraient eux aussi dans le parc à cette heure tardive. Ses prunelles se posèrent alors sur un banc et sans réfléchir, Young Jae vint s’y asseoir avant d’enfouir sa tête entre ses mains. Durant quelques instants, des sanglots vinrent traverser ses lèvres et secouer son corps de légers soubresauts qu’il ne tentait même pas de contrôler. Sanglots qui se dissipèrent progressivement à mesure que les secondes s’écoulaient inexorablement. Relevant alors la tête, son regard se fixa sur le ciel noir ébène constellé de lumières scintillantes tandis que des larmes roulèrent sur ses joues légèrement rebondies. Et il observa ainsi longuement cette immensité astrale pour s’y perdre et essayer d’oublier ses démons…
S a n i e





       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? :
Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre

Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 962
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥ Lun 14 Aoû - 20:57


Shadows of the past
Feat Ahn Young Jae
C’était une très belle nuit d’été. L’air était légèrement tiède, rafraîchit par une faible brise qui faisait danser les feuillages de la verdure alentour. La lune, nouvelle, n’éclairait pas le ciel dégagé ce soir-là, laissant les étoiles se détacher de l’enveloppe ténébreuse. Seuls quelques lampadaires déchiraient ce voile, laissant entrevoir les chemins et les bancs du parc Sakura.
Et au beau milieu des arbres, des plantes et des structures pour enfants, sur un chemin sablonneux, la jeune ingénieure aux cheveux blonds avançait tranquillement, son sac sur le dos et une bière à la main.
Ce qu’elle faisait là exactement ? Attendez-vous à ne pas avoir de réponses.
La journée s’était passée sans encombres, comme à son habitude. Elle avait travaillé, joué de la musique, avancé son projet, bu une boisson chaude au café, puis travaillé à nouveau. Et le soir, comme toujours, elle avait rejoint ses amis sur Skype pour faire du jeu de rôle.
Sauf que cette fois, la session avait due être interrompue, car l’un de ses amis, nouvellement père, avait dû emmener en catastrophe son enfant aux urgences pour un œdème soudain et carabiné. Elle s’était donc retrouvée seule vers minuit, sans avoir autre chose à faire qu’explorer les profondeurs du shitpost d’internet, en sachant qu’elle ne se coucherait pas avant quatre ou cinq heures du matin. Étrangement, l’idée d’éteindre son cerveau pendant au moins quatre heures d’affilée ne lui avait pas vraiment fait envie cette nuit. Pourtant, le projet avait été assez bien avancé pour le laisser de côté pour la semaine, aucune idée de morceau ne lui était venue pour la guitare, et toutes les tâches ménagères avaient déjà été faites.
Ainsi, face au démon de l’ennuie, qu’elle n’avait plus vu depuis des mois et qui ne lui avait clairement pas manqué, Myeong Seong avait soudainement eu une idée étrange. Une idée farfelue, qu’elle n’avait plus eu depuis le début de ses passages quotidiens au café.
Se promener. Faire une balade nocturne. Avancer dehors juste pour le plaisir de marcher de de respirer un air frais.
En un mot : sortir.

Et maintenant, elle se trouvait là, au beau milieu d’un chemin de sable et de gravillons, en pleine nuit, sa moto non loin de l’entrée du parc, en train de boire une bière venant d’un pack qu’elle avait acheté au préalable dans une supérette ouverte de nuit et qui restait sagement au frais dans son sac. Elle soupira, avant de ramener le goulot à ses lèvres. Elle ne savait pas comment elle avait fait pour avoir cette idée, mais c’était plutôt agréable.
Il n’y avait pas grand monde à cet heure-ci, seuls quelques rares passant, qui s’attardait parfois sur son look de métalleuse, pourtant léger, et son T-Shirt à l’emblème des Stark de Game of Thrones. Elle n’y prêtait pas attention. Depuis quand était-ce un problème d’avoir un loup sur son haut avec « Winter is coming » marqué juste en dessous ?
Et puis, le silence de la nature était appréciable. Pas un bruit de moteur, pas un cri, pas une voix pour perturber cette harmonie. Juste le bruissement léger des feuilles, le chant de quelques insectes, et un très léger écho de…
Brusquement, la Coréenne se stoppa.
Des sanglots. Elle entendait des sanglots.
Elle regarda autour d’elle, cherchant la source de ses pleurs. D’où cela pouvait venir ? Elle tourna à droite à un croisement, tentant de suivre l’écho. Malgré son habitude de ne se soucier de rien ou presque quand cela ne la concernait pas, la jeune Coréenne était légèrement inquiète. Rien ne semblait montrer qu’il s’agissait de quelque chose dont elle devait se mêler, mais elle ne se souvenait que trop bien d’un des faits divers qui avaient fait fureur dans le journal local, il y a quelques temps de cela.
Elle crut un cours instant qu’elle s’éloignait, la faible plainte semblant s’estomper au fur et à mesure, jusqu’à-ce qu’elle remarque, un peu plus loin, un homme assis sur un banc, la tête enfouit dans ses mains, le dos et les épaules secouées par de faibles soubresauts.
Myeong Seong ralentit, analysant la situation. Il n’y avait pas de corde près de lui, ni d’armes, ce qui la rassura immédiatement. Il n’était peut-être pas ici pour se donner la mort, finalement…
Alors qu’elle continuait d’avancer en ralentissant doucement, l’homme cessa lentement de pleurer, avant de lever la tête vers le ciel. C’est à ce moment-là qu’elle le reconnut. Il s’agissait d’un ancien criminel, l’un des nombreux à avoir eu la mémoire effacée et modifiée par le sérum, avant d’être relâchés ici, à Aikoyangi. Elle n’avait que de vagues souvenirs de son dossier, mais si sa mémoire ne lui jouait pas de tours, il s’agissait d’un Coréen. Et son nom… Young Jae… Oui, c’était cela. Ahn Young Jae.
Une multitude de questions s’empara immédiatement de son esprit. Que faisait-il là ? Que s’était-il passé ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Était-ce à cause du sérum ? Le gouvernement avait-il été assez sadique pour faire en sorte de ne lui donner que des souvenirs malheureux ? Ou alors le sérum n’avait-il pas fonctionné correctement ?
Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il se passait, ni même si le sérum pouvait avoir une quelconque responsabilité dans tout cela.
Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle approchait d’un jeune homme, et que, peu importe son dossier judiciaire, cet homme pleurait. Et cela suffisait pour qu’elle se sente mal pour lui et qu’elle veuille l’aider. Peut-être que lui parler l’aiderait à se sentir mieux…
Elle s’arrêta à quelques pas du bancs. Il ne l’avait pas encore remarqué, apparemment. Elle leva alors son regard vers le ciel, comme lui, et, au bout de quelques secondes, brisa le silence.

« - Eh bé. On a vraiment un ciel splendide cette nuit, » dit-elle de son éternelle voix calme.

Question originalité, on repassera...
Elle but une autre gorgée de bière, avant de regarder à nouveau l’homme et de sourire.

« - Dommage qu’il n’y ait que peu de monde pour se poser et l’admirer tranquillement, n’est-ce pas ? »

Elle avança doucement, ne voulant en rien le brusquer, puis indiqua rapidement du regard la place près de lui.

« - Je peux ? »
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥ Dim 10 Sep - 21:58


Shadows of the past

Feat. Kim Myeong Seong & Ahn Young Jae

Tandis qu’il observait le ciel parsemé de lueurs étoilées de ses prunelles voilées de larmes, le monde qui évoluait autour de lui semblait avoir cessé d’exister. Rien ne troublait sa contemplation en cet instant. Ni le vent qui tentait malignement de s’engouffrer sous sa veste. Ni le bruissement émis par les insectes cachés dans les feuillages. Ni même les voix des individus qui arpentaient le parc à cette heure tardive. Il était seul face à l’immensité de l’univers et de sa peine. Et dans son esprit venait s’immiscer des pensées et des questionnements sur la notion de destinée. La finalité de son existence était-elle toute tracée et indépendante de sa volonté ? Ou bien pouvait-il encore l’altérer en accomplissant une certaine série d’évènements ? Les souffrances qu’il avait enduré étaient-elles une épreuve, une épreuve qu’il se devait d’accomplir afin de trouver un sens à son existence ? Ou bien n’étaient-elles finalement que des punitions injustes et impitoyables… ?

Mais en réalité, aucunes de ses interrogations ne paraissaient être pourvues de réponses claires et limpides. Elles ne pouvaient qu’être résolues par des théories, des hypothèses invérifiables et propres à chacun des individus peuplant cette terre.

Un faible soupir vint franchir la barrière de ses lèvres. Et alors qu’il venait de cesser son observation du ciel nocturne, il discerna une voix calme s’élever à quelques pas de l’endroit où il se trouvait. Surpris, le coréen entrouvrit légèrement la bouche et pivota la tête avant d’apercevoir une jeune femme qui contemplait l’azur tout comme lui auparavant. Et malgré l’obscurité environnante, Young Jae pouvait apercevoir les moindres détails qui façonnaient son visage de poupée. Elle était belle. Du moins, telle fut la première réflexion qui vint lui traverser l’esprit alors qu’il venait à peine de poser ses yeux sur elle. La brise faisait légèrement frémir ces courts cheveux blonds et portait également l’effluve de sa bouteille de bière jusqu’aux ses narines. Ses yeux, dont les paupières étaient légèrement maquillées d’une couleur bleutée, l’observaient avec un calme presque troublant. Et sur ses lèvres était dessiné un sourire chaleureux qui embauma curieusement son cœur meurtri. Et alors que le jeune homme haussa les sourcils en discernant son tee-shirt à l’effigie d’une série télévisée qu’il lui arrivait de visionner occasionnellement, la voix de la jeune femme brisa le silence et envahit l’espace.

Les yeux du coréen papillonnèrent quelques instants. Lui qui commençait à s’accoutumer à la solitude, il ne comprenait pas cette soudaine envie de créer un contact avec lui. Il était l’unique responsable de sa situation, de son existence amère. Il ne méritait pas que l’on vienne sécher ses larmes qui continuaient de couler malignement sur ses joues. Il ne méritait que l’on vienne écouter les maux qui lui compressaient le cœur et lui tourmentaient l’esprit. Il ne méritait pas que l’on esquisse un sourire pour lui offrir de l’affection et du réconfort…  Mais cette jeune femme, qui lui était pourtant parfaitement inconnue, s’était approchée et avait détruit cette tour d’ivoire dans laquelle il s’était volontairement réfugié en cette nuit étoilée. Et l’espace d’un instant, le coréen ne prononça pas le moindre mot et se contenta de l’observer avec un air presque imbécile collé au visage.

Mais quelques paroles vinrent finalement franchir la barrière de ses lèvres fines après que l’inconnu lui ait demandé la permission de s’installer à ses côtés. « Je… Oui… oui, vous pouvez vous asseoir ici… » Sa voix traduisait toute la timidité qui envahissait désormais les parcelles de son corps. Et tandis que la jeune femme se posa doucement sur le banc, Young Jae se mura de nouveau dans le silence et il vint doucement mordiller sa lèvre inférieure. Il ignorait quel sujet de conversation aborder, quel mot prononcer à cette inconnue dont il ignorait la raison de sa soudaine et sibylline envie d’établir un contact avec lui. Il semblait alors comme prisonnier de cette solitude dans laquelle il s’était enfermé et dont il ne pouvait s’échapper. Elle était devenue comme une seconde peau impossible à arracher.

Mais en réalité, qu’aurait-il de captivant à raconter ? Rien. La réponse avait beau être cruelle et amère, elle n’en demeurait pas moins réelle. Il n’était qu’un individu banal, insignifiant. Du moins, en apparence. Comment pouvait-elle douter un seul instant qu’il était en réalité un être monstrueux ayant commis un acte des plus abjects. Un meurtre. Il avait retiré toute étincelle de vie dans les prunelles d’une personne, simplement sous l’emprise de la colère… Et elle ignorait tout de l’existence de fait si infâme. Mais l’étudiant ne pouvait se résoudre à lui avouer cette vérité qui pourtant était la source de son affliction et des larmes qui avaient dévalées sur ses joues. Il devait alors user du mensonge. Un mensonge qui érigeait une barrière entre lui et le monde. Un mensonge qui lui permettait finalement de protéger les quelques personnes rencontrées au cours de sa morne existence.
S a n i e





       
    I screamed… until my voice died out, for it to reach that place where light shines. I screamed… until my throat burned and I could escape from this lightless place... Weighing heavily on me are nothing but anxiety and the feeling of dismay. I gradually lose knowledge of who I am and where I’m from.I have thought over and over that it would be better if I died… ©️endlesslove
avatar
Avatar : Kim Min Seok (XiuMin) [EXO]
Pseudo : Nuage
Qui es-tu ? :
Il a tué sous le coup de la colère un ancien camarade de classe qui avait agressé sexuellement sa petite sœur • Il aurait préféré oublier à tout jamais le crime qu’il a commis et qui ne cesse de le hanter • Même si sa famille ne se souvient désormais plus de lui, il est persuadé que c’est mieux ainsi car ils n’ont pas à subir sa faute et à être considérés comme les proches d’un criminel • L'unique souvenir qui lui reste de sa famille est un bracelet offert par sa sœur, qu'il garde précieusement attaché à son poignet • Les enfants sont les seuls êtres qui parviennent à le convaincre qu’il n’est pas un monstre

Les fifiches : PrésentationFiche de liensFiche personnageJournal RP
Messages : 962
Date d'inscription : 17/09/2016
Memoria
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Shadows of the past | Feat. Kim Myeong Seong ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» a window to the past feat. melfice
» Can't change the past | feat. Hasira
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps abandonnés-