N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en août 2058 sur le forum heart
La MAJ 9.2 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en août, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

 :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La première fin.

MessageSujet: La première fin. Mer 1 Nov - 13:53


La Première Fin


La détonation avait résonné dans toute la rue. Il était tard, mais Sun Hae ne dormait pas. Elle était bien trop occupée à tester quelques codes par-ci, par-là, afin de ne pas perdre la main. Après tout, même s’il lui arrivait de s’occuper de toute la logistique informatique de la boutique, ce n’était jamais assez pour entretenir ses connaissances. Il fallait dans tous les cas qu’elle avance avec son temps, et se mette donc à jour des dernières nouveautés en termes d’ordinateur, etc. Autant dire que concentrée comme elle l’avait été, le bruit qui était parvenu jusque ses oreilles, l’avait fait sursauter. Ce n’était pas bien difficile de reconnaître la provenance d’une telle déflagration. Ça ne pouvait être qu’un coup de feu. Le cœur battant, encore victime de sa précédente course, Sun Hae avait ouvert la fenêtre de son appartement. Ce n’était pas loin. C’était même juste à côté, elle en était presque certaine. Un deuxième coup retentit. Sans réfléchir, l’agent de l’île avait enfilé ses chaussures, et sans même penser à prendre une veste en sortant, elle avait abandonné toute activité pour rejoindre la rue.

Arrivée en bas, la brune avait frissonné. Ses cheveux attachés en une queue de cheval haute laissaient l’air frais hivernal glisser dans sa nuque. Il faisait nuit, plus grand monde ne se baladait dans les rues à cette heure-ci, et encore moins à cette période. De la buée s’échappait de ses lèvres à chaque respiration : il faisait froid, vraiment. Elle n’avait pas de temps à perdre, si elle ne voulait pas attraper la mort. Un regard à gauche, puis un autre à droite, et c’est finalement vers la première direction qu’elle se dirigea. Mais strictement personne n’était présent dans le coin. Cela venait donc forcément de l’autre côté.

Sun Hae fit rapidement demi-tour. Il devait sûrement y avoir un blessé, voire même possiblement, un mort. Une balle pouvait être perdue, et on n’était jamais à l’abri de dommages collatéraux. De la même façon, elle se demandait qui pouvait bien être l’auteur de cet incident. Peut-être s’agissait-il tout simplement d’une explosion complètement autre, et qu’aucune arme n’avait à voir avec tout cela, mais elle en doutait, vraiment. Elle se demandait même s’il ne s’agissait pas là d’un supposé Wasure, ancien criminel ayant reçu le sérum, et qui, comme Joon Hee, se souvenait de tout son passé. Ce serait bien regrettable … Pourtant, alors qu’elle se rapprochait de plus en plus de la source, faisait le tour de son immeuble, une ombre fit son apparition dans son champ de vision. Elle ralentit en s’avançant de plus en plus, son cœur s’accélère. Elle espère se tromper sur l’identité de la personne qu’elle pense reconnaître. Quelques pas, encore, avant que l’individu ne se retourne vers elle. Son cœur s’arrête.

Non … Ce n’était pas possible. Ça ne pouvait pas être lui. Que faisait-il ici ? Sa gorge se serre, la lumière du réverbère éclaire assez pour qu’elle le reconnaisse, et même pour qu’elle remarque la blessure de son épaule – sans parler de la larme qu’elle observait glisser lentement sur sa joue. Elle n’ose pas se rapprocher. Elle a peur.

« Joon Hee. »

Ce n’était certainement pas de lui qu’elle avait peur. Oh que non. C’était la suite, qui l’effrayait. Parce que soudainement, elle se disait qu’il était désormais trop tard. Que celui pour lequel elle essayait de démentir de possibles sentiments, venait véritablement de signer son arrêt de mort. Que le nombre d’issus à toute cette histoire venait considérablement de se réduire. Il était trop tard pour faire marche arrière. Non loin d’eux, elle pouvait apercevoir un corps inerte sur le sol. Son regard alternait entre celui-ci, et Joon Hee.

Un courant d’air froid la fait de nouveau frissonner, elle en tremblerait presque, mais non … Son esprit faisait totalement abstraction de son environnement, et faisait une fixation sur ce qu’il venait de se passer. Un dernier regard en direction du corps, et elle se rapprocha de son patron. Son regard se fait légèrement vide, elle ne sait pas quoi penser de tout ça. C’est si soudain, si inattendu, qu’elle n’avait jamais pensé une seule seconde à se retrouver face à une telle situation. Même ce stage nocturne qu’elle avait effectué n’aurait pu réellement la préparer à cela. Quelles en seraient les conséquences …

Elle secoua lentement la tête de gauche à droite, cherchant par là à se convaincre que ce n’était pas vrai. Que toute cette histoire n’était qu’un mirage, qu’un rêve. « Qu’est-ce que tu fais là … ? » Ou bien voulait-elle plutôt poser la question ‘Qu’est-ce que tu as fait, là ?’. Son ton était froid, en parfaite harmonie avec la température extérieure, tiens. « En fait, non. Je ne veux pas savoir. » Elle baisse la tête, avant de relever le regard vers Joon Hee. Tout d’abord, il ne fallait pas qu’ils restent ici, la police pouvait arriver d’un moment à l’autre, et elle n’avait clairement pas envie de devoir s’entretenir avec eux. Joon Hee, c’était son dossier, son protégé, et bien plus encore. Elle ne l’abandonnerait pas aux mains de parfaits incapables. Elle ne lui laissa pas le choix. Qu’il soit blessé ou non, elle attrapa son bras, faute de pouvoir attraper sa main – elle n’y arrivait pas – l’emmenant à sa suite en direction de la porte de son immeuble. Elle ne s’y arrêta pas et une fois la porte d’entrée passée, monta les escaliers, rejoint son appartement, et fit entrer Joon Hee jusque dans son salon. Ce n’était absolument pas prévu pour sa soirée, mais elle ne savait pas quoi faire d’autre. Elle ne lui avait toujours rien dit de plus, envoyant rapidement un sms aux ambulances depuis un téléphone jetable qu’elle gardait toujours chez elle pour signaler un blessé en bas de sa rue. Ils se débrouilleraient avec la suite plus tard. Elle se retourna vers Joon Hee une fois le téléphone reposé, et la porte verrouillée. « Elle vient d’où la blessure de ton épaule ? » Qu’elle se fasse au moins un avis sur la gravité de cette dernière. Les bras croisés contre sa poitrine, elle le fixait, sans fléchir. Une partie d’elle s’inquiétait énormément, l’autre lui en voulait tout autant. Le plus chamboulant dans tout ça, c’était sûrement les quelques larmes qu’elle avait vu glisser. Elle ne put s’en empêcher, et après s’être postée en face de lui, elle avait essuyé les traces des perles salées qui avaient dévalé ses joues, à l’aide de ses pouces. « Là aussi, c’était pour le plaisir … ? » Avait-elle finalement demandé dans un murmure qui avait brisé le silence de la pièce …




avatar
Avatar : Lee Hye Ri
Pseudo : Boulet
Qui es-tu ? :
caractère : sérieuse ❅ persévérante ❅ gourmande depuis qu'elle a commencé à travailler dans la pâtisserie ❅ têtue ❅ antijoonie ♥ ❅ impatiente ❅ légèrement bordélique ❅ souriante quand elle veut ❅ très observatrice ❅soucieuse de bien faire ❅ passionnée ❅ curieuse ❅ attentionnée


Résumé histoire : Son père est maire d’Hanari, sa mère est une grande avocate, et sa grande sœur mannequin partie faire carrière en Corée. Sun Hae a passé toute son enfance à Hanari, plongée dans ses bouquins ou sur son ordinateur. Passionnée d’informatique, et très curieuse, il était rare de ne pas la voir sur un livre ou un quelconque objet numérique. « Grâce » à son père, elle a été choisie pour devenir A.O.A à ses 18 ans, après avoir obtenu son diplôme haut les mains. Elle est donc parti étudier l’informatique à Kyul, la capitale, où elle devait surveiller Mr Lee, ancien grand hacker « reprogrammé » en professeur d’informatique. Elle a énormément appris de lui. Mais après avoir passé 4 ans à l’Université, on lui a enlevé la surveillance de Mr Lee, pour la mettre en tant que vendeuse dans une nouvelle pâtisserie : Délicieuses Tentations. C’est ici qu’elle a donc commencé à travailler véritablement, tout en devant garder un œil sur son gérant : Choi Joon Hee. (Qui lui mène la vie dure...)

MAJ : Après 2 ans de travail, à surveiller Joon Hee, et quelques péripéties, elle s'est vue obligée de dénoncer le garçon, pour qui elle s'était découverte des sentiments, à ses supérieurs. De nouveau considéré comme un criminel, le sérum lui a été une seconde fois injecté et on lui a retiré le dossier. Elle s'est donc vu retirer son job de vendeuse, étant donné que Joon Hee - avec ses nouveaux souvenirs - ne pouvait plus être gérant de la pâtisserie. Elle a donc repris ses études, récupéré de nouveaux dossiers, et n'a plus revu Joon Hee depuis le jour où il s'est vu effacer la mémoire ...

Anecdotes :

Choi Joon Hee ... Il est chiant comme patron mais je l'aime quand même ♥️


Ily


YukaLove ♥:
 

Les fifiches : ⭐️ Mon histoire
⭐️ Mes liens
⭐️ Ma Fiche de Personnage
⭐️ Mon journal des rps
⭐️ Mon téléphone
⭐️ Mon lieu de travail
Messages : 588
Date d'inscription : 11/08/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 14:40




La première fin
Choi Sun Hae & Choi Joon Hee
A terre, la respiration sifflante à cause de la douleur à mon épaule, je fixais Sun Hae. Les larmes coulaient sans que j’en ai conscience. Elle devait me haïr. Pire. Avoir peur de moi, me prendre pour un monstre. Tout ce que j’étais, en fait. Mais l’admettre ainsi était pire que tout. J’aurai préféré qu’elle ne me voit jamais ainsi, qu’elle ne sache jamais rien. J’avais tout foutu en l’air. Fermant les yeux, je ne répondais à aucune de sa question, incapable de parler mais surtout conscient qu’elle n’aimerait pas la réponse. Comment lui dire que je m’étais retrouvé près de chez elle sans savoir pourquoi, que j’avais le réflexe, après chaque meurtre, de vouloir retourner chez elle. Comme un putain d’animal qui retournerait auprès de son maître après avoir bien agi, tout fier. Sauf que ce que je faisais était toujours horrible. Je sortis de ma torpeur en sentant Sun Hae me prendre par le bras, ne pouvant retenir un petit cri en sentant la douleur m’envahir à nouveau. Je mordais ma lèvre inférieure retenant ainsi de nouveaux bruits de douleur. Je ne voulais pas qu’elle ait pitié de moi. Qu’elle me haïsse, qu’elle soit dégoûtée, qu’elle ait peur, je pouvais comprendre. Mais je refusais sa pitié. Je ne prononçais pas un mot, me laissant entraîner en silence, reconnaissant malgré tout le chemin. Chez elle. Son appartement. J’allais être en sécurité. Enfin. Autant que je puisse l’être, avec elle, après avoir tué deux personnes…
Restant debout dans le salon, je l’observais alors qu’elle envoyait un texto – à qui ? je ne savais pas et je n’avais pas la force de m’en inquiéter – avant de croiser à nouveau son regard, lorsqu’elle se concentra à nouveau sur moi. Froide, claire. Elle avait l’air de prendre tout ça si sereinement de manière si… détachée. C’était perturbant mais je préférais ça à de la pitié. Je me sentis cependant obligé de répondre à sa question, cette fois : « Il m’a tiré dessus par erreur. Je lui ai fait peur. Mais ça n’a qu’effleuré » Je n’entrais pas dans les détails, elle ne les voudrait sûrement pas. Je frissonnais cependant en sentant ses doigts sur ma peau, reculant d’un pas sans réfléchir. Elle ne devait pas me toucher. J’étais sale, et peut-être aussi bien physiquement que mentalement. « Hae Jeen, oui. Lui il m’a blessé. Il méritait de mourir. » Elle ne devait sûrement pas savoir pour l’autre meurtre, le premier de la soirée. Mais, maintenant, c’était fait. Elle le savait. Ma gorge se noua et je sentis de nouvelles larmes monter en croisant à nouveau mon regard. Une perle salée roula sur ma joue et je l’effaçais d’un geste rapide. Tout plutôt que la laisser s’approcher de moi et me toucher à nouveau. « Ne me regarde pas. Je suis un monstre. Ne me regarde pas… » J’avais murmuré ces trois phrases avant de me laisser glisser à terre, mon dos contre un mur. J’étais vidé. Epuisé aussi bien physiquement que psychologiquement et j’avais toujours mal à l’épaule. Peut-être même de plus en plus, je n’étais pas sûr. Tout se brouillait autour de moi. Je fermais les yeux, serrant contre moi mon bras blessé. « J’ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi, Sun Hae. Quelque chose de très important, la dernière chose que je te demanderai, sûrement. » Je déglutis, tremblant à nouveau. Mais il fallait que je lui demande. « Je suis arrivé ici en étant censé avoir tout oublié de mon passé, je le sais, je l’ai senti. Mais, bizarrement, ça n’a pas fonctionné. Pas sur moi. » Rouvrant les yeux, je fixais mon regard sur mon employée. Future ancienne employée, peut-être. « J’ai besoin que tu me dénonces à la police. Qu’il me fasse tout oublier. Tout. Même toi. »


I hope it reaches you 
It’s a bit awkward but I came here by myself among people who look so happy, I walk the streets and eat good food, then a day passes. Where are you? What are you doing? Are you well? Because you’re not next to me, lonely lonely day. Can you hear it? Can you see it? My heart? by lizzou.
avatar
Avatar : Jung Daehyun (B.A.P)
Pseudo : Riri
Qui es-tu ? : Compréhensif ❅ Philosophe ❅ Gentil ❅ Hématophobe (peur du sang) ❅ Têtu ❅ Obstiné ❅ Travailleur ❅ Altruiste ❅ Patient ❅ Distant ❅ Généreux ❅ Attentif ❅ Possessif

Sa vie a été réécrite le 03.11.2057 ❅ Il n'a pas parlé à ses parents depuis sa venue sur Aikoyangi mais le vit bien et n'essaye pas de les contacter, aussi étrange que cela puisse paraître ❅ Son père a toujours été son modèle et sa mère la chaleur aimante de son enfance ❅ Il adore les enfants mais ne supporte pas tout ce qui a un rapport avec la mort et la violence, surtout le sang ❅ A fait du taekwondo lorsqu'il était à l'université, pendant trois ans et continue de pratiquer tout seul pour rester en forme ❅ Il porte souvent des bijoux (surtout des boucles d'oreille et bagues) et de l'eye-liner ❅ Il a un tatouage sur l'intérieur du poignet droit, avec marqué Hold, pour se souvenir de garder près de lui tout ce qu'il a de cher dans sa vie ❅ Il se sent un peu seul depuis qu'il a déménagé et songe à adopter un animal de compagnie mais il ne sait pas encore quoi ❅ Sun Hae lui manque un peu mais il n'arrive pas à la contacter, quelque chose en lui l'en empêche, à chaque fois ❅ Il essaye de ne pas trop harceler In Su afin que celui-ci ne se sente pas espionné et ne se mette pas trop de pression mais Joon Hee surveille malgré tout la boutique pour s'assurer que tout va bien ❅ Il ne s'est pas senti aussi heureux depuis longtemps

Les fifiches : HistoireFiche de relationsTéléphoneCabinetFiche de personnageFiche de RPs.
Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2016
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 14:50


La Première Fin


Sun Hae tremblait légèrement. Joon Hee était chez elle, blessé, suite à une balle qui avait effleuré son épaule – d’après ce qu’il lui disait. Elle avait entendu la détonation, et était sortie voir dès que la seconde avait résonnée. Oui, elle s’était possiblement attendue à retrouver un mort, et un criminel qui aurait peut-être reçu par le passé le sérum, et d’un côté, ce qu’elle avait trouvé sur place, n’était pas en parfaite incohérence avec ce qu’elle s’était imaginé. Néanmoins, ce n’était pas Joon Hee qu’elle aurait pensé rencontrer. Ce n’était pas lui qu’elle voulait voir, en bas de son appartement. Elle avait tenté d’essuyer les larmes des joues du coréen, sans réel succès. Un long frisson parcouru son corps quand, son regard planté dans le sien, Joon Hee avait déclaré avoir tué cet homme pour la simple et bonne raison qu’il l’avait blessé. Et c’était sans parler de l’évocation d’un précédent crime. « Et pour toutes les fois où tu as pu blesser quelqu’un, où tu m’as blessé, aussi, méritais-tu de mourir, toi ? Ce n’était pas une excuse, Joon Hee. » La brune retient un soupir d’exaspération, mais son expression trahissait clairement ses pensées. C’était tellement puéril comme façon de penser, et de faire.

La nouvelle était problématique. Très problématique. Plus le temps passait, plus Joon Hee se mettait dans des situations où Sun Hae aurait du mal à l’en sortir, concernant son statut d’ancien criminel aux yeux de la municipalité, et même du Maire. Alors oui, elle était froide face à lui, parce qu’elle n’approuverait jamais son comportement, ni même ce qui le poussait à agir de la sorte. Sa bouche s’entrouvrit de surprise lorsqu’il recula, refusant qu’elle ne s’approche plus de lui, se traitant lui-même de monstre, avant de se retrouver contre le mur, et de glisser contre celui-ci.

Sun Hae ne fit pas un pas de plus, et ne le quittait pas des yeux. Comment-ça, il voulait lui demander quelque chose ? « Pourquoi est-ce que je le ferai ? » Avait-elle demandé. C'est vrai, ça. Depuis toujours, il n'avait jamais rien fait pour elle, lui. Elle avait toujours été celle à subir, que ce soit ses colères, ou même les conséquences de ses actes. Et même maintenant ... La gorge nouée, elle l'écoutait parler des effets qu'aurait dû avoir le sérum sur lui, et la demande qu'il fit lui fit écarquiller les yeux. Quoi ... ?! Ce n'était pas possible, il ne pouvait pas lui demander cela. Il n'avait pas le droit …

« Tu veux sérieusement oublier, Joon Hee ? » Et encore, ce n’était pas ce qui la blessait le plus. Le plus dur, dans tout ça, c'est qu'il voulait l'oublier, elle aussi. Et ça lui brisait le cœur. Après tout ce qu'elle avait essayé de faire, tous ces rapports qu'elle avait écrits, et qui s’était avérés complètement faux. L'opium, la violence dont il faisait preuve, puis les meurtres. Elle n'avait jamais rien dit, pour le protéger. Elle ne l'avait jamais abandonné, et c'est ça qu'elle récoltait ? « Tu veux sérieusement m'oublier ? » Elle se tenait debout, face à lui, la tête désormais baissée. « Me connaître t'es si regrettable que ça pour que tu ne veuilles plus te souvenir de moi … ? » Même s'il n'aurait pas le choix, dans le cas où le sérum lui serait réinjecté, elle voulait l'entendre de sa bouche, comprendre. Parce qu'elle ne comprenait pas. Qu'avait-elle fait de travers ? Elle avait toujours essayé de faire en sorte que tout aille bien. Alors même qu'il l'insupportait, au début. Mais après plus d'un an, même si elle avait toujours su qui il avait été, puis qui il était, elle avait fini par s'y attacher. Sun Hae se laissa tomber sur les genoux, doucement, se mettant ainsi à la hauteur du garçon. Elle se rappelait de leur rencontre, des souvenirs qu'ils avaient, des disputes, comme des bons moments. Et l'idée que Joon Hee veuille oublier tout cela ... Ses yeux devenaient de plus en plus humides. Abasourdie, elle essayait de retenir ses larmes. Elle avait vraiment mal. On ne lui avait jamais fait ce coup-là, et c’était pire qu’un coup de poignard à ses yeux. Se dire qu’une personne qu’on pensait porter dans notre cœur plus que de raison ne voulait plus aucun souvenir de la vôtre, c’était difficile à digérer.




avatar
Avatar : Lee Hye Ri
Pseudo : Boulet
Qui es-tu ? :
caractère : sérieuse ❅ persévérante ❅ gourmande depuis qu'elle a commencé à travailler dans la pâtisserie ❅ têtue ❅ antijoonie ♥ ❅ impatiente ❅ légèrement bordélique ❅ souriante quand elle veut ❅ très observatrice ❅soucieuse de bien faire ❅ passionnée ❅ curieuse ❅ attentionnée


Résumé histoire : Son père est maire d’Hanari, sa mère est une grande avocate, et sa grande sœur mannequin partie faire carrière en Corée. Sun Hae a passé toute son enfance à Hanari, plongée dans ses bouquins ou sur son ordinateur. Passionnée d’informatique, et très curieuse, il était rare de ne pas la voir sur un livre ou un quelconque objet numérique. « Grâce » à son père, elle a été choisie pour devenir A.O.A à ses 18 ans, après avoir obtenu son diplôme haut les mains. Elle est donc parti étudier l’informatique à Kyul, la capitale, où elle devait surveiller Mr Lee, ancien grand hacker « reprogrammé » en professeur d’informatique. Elle a énormément appris de lui. Mais après avoir passé 4 ans à l’Université, on lui a enlevé la surveillance de Mr Lee, pour la mettre en tant que vendeuse dans une nouvelle pâtisserie : Délicieuses Tentations. C’est ici qu’elle a donc commencé à travailler véritablement, tout en devant garder un œil sur son gérant : Choi Joon Hee. (Qui lui mène la vie dure...)

MAJ : Après 2 ans de travail, à surveiller Joon Hee, et quelques péripéties, elle s'est vue obligée de dénoncer le garçon, pour qui elle s'était découverte des sentiments, à ses supérieurs. De nouveau considéré comme un criminel, le sérum lui a été une seconde fois injecté et on lui a retiré le dossier. Elle s'est donc vu retirer son job de vendeuse, étant donné que Joon Hee - avec ses nouveaux souvenirs - ne pouvait plus être gérant de la pâtisserie. Elle a donc repris ses études, récupéré de nouveaux dossiers, et n'a plus revu Joon Hee depuis le jour où il s'est vu effacer la mémoire ...

Anecdotes :

Choi Joon Hee ... Il est chiant comme patron mais je l'aime quand même ♥️


Ily


YukaLove ♥:
 

Les fifiches : ⭐️ Mon histoire
⭐️ Mes liens
⭐️ Ma Fiche de Personnage
⭐️ Mon journal des rps
⭐️ Mon téléphone
⭐️ Mon lieu de travail
Messages : 588
Date d'inscription : 11/08/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 15:00




La première fin
Choi Sun Hae & Choi Joon Hee
Je parlais, j’essayais d’expliquer à Sun Hae ma façon de penser, mes réactions et surtout, ce qui s’était passé. Elle n’avait pas l’air de comprendre. Je ne lui avais pourtant jamais dit que j’étais logique. Je savais depuis longtemps que je n’étais pas complètement sain d’esprit, que ma manière de penser n’était pas cohérente, illogique, mais ça m’était égal. J’avais appris à plus ou moins cacher cette différence, je vivais avec. J’aurais voulu hausser une épaule pour faire comprendre à mon employée que ses arguments contre moi n’en étaient pas vraiment. « J’ai le droit de blesser les autres n’ont pas le droit de me blesser. C’est comme ça. Point. » Je ne parlais toujours pas fort, j’avais du mal à rassembler suffisamment de forces pour parler, de toute façon. Je fis cependant un effort pour lui demander un service. J’avais pris ma décision. Déjà, plus tôt, lorsqu’elle m’avait dit qu’elle savait qui j’étais, qu’elle m’avait accusé de tuer tous ces gens, j’avais commencé à formuler cette décision, dans mon esprit. Il fallait que j’oublie. Baissant la tête, refusant de la regarder, alors même que j’entendais la douleur dans sa voix, je m’efforçais de lui expliquer. Parce qu’elle le méritait. « Il faut que j’oublie, Sun Hae… Sinon, tu seras obligée de me protéger, toujours, et je refuse de te faire ça. Tu mérites d’être heureuse, de tomber amoureuse, te marier, avoir des enfants, vieillir avec une personne puis mourir avec le sourire. Je ne pourrai jamais t’offrir ça et je refuse de te laisser sombrer par ma faute. Il faut que j’oublie, pour que tu n’aies pas à porter le poids de mes crimes, car je sais que je ne pourrai jamais m’arrêter, sinon. Je ne ferai que te blesser. Et je t’aime trop pour laisser ça arriver. » Les larmes coulaient toujours et je sentais mes forces s’évanouir, petit à petit. Je n’étais même plus sûr de pouvoir me lever, maintenant. J’étais épuisé. Fouillant au fond de moi-même, je rassemblais quelques forces que je trouvais, relevant la tête pour fixer Sun Hae. Sortant mon portable de mon jean, je le tendis à Sun Hae d’une main tremblante. « S’il te plaît… J’ai besoin de ton aide… Pour une dernière fois… »


I hope it reaches you 
It’s a bit awkward but I came here by myself among people who look so happy, I walk the streets and eat good food, then a day passes. Where are you? What are you doing? Are you well? Because you’re not next to me, lonely lonely day. Can you hear it? Can you see it? My heart? by lizzou.
avatar
Avatar : Jung Daehyun (B.A.P)
Pseudo : Riri
Qui es-tu ? : Compréhensif ❅ Philosophe ❅ Gentil ❅ Hématophobe (peur du sang) ❅ Têtu ❅ Obstiné ❅ Travailleur ❅ Altruiste ❅ Patient ❅ Distant ❅ Généreux ❅ Attentif ❅ Possessif

Sa vie a été réécrite le 03.11.2057 ❅ Il n'a pas parlé à ses parents depuis sa venue sur Aikoyangi mais le vit bien et n'essaye pas de les contacter, aussi étrange que cela puisse paraître ❅ Son père a toujours été son modèle et sa mère la chaleur aimante de son enfance ❅ Il adore les enfants mais ne supporte pas tout ce qui a un rapport avec la mort et la violence, surtout le sang ❅ A fait du taekwondo lorsqu'il était à l'université, pendant trois ans et continue de pratiquer tout seul pour rester en forme ❅ Il porte souvent des bijoux (surtout des boucles d'oreille et bagues) et de l'eye-liner ❅ Il a un tatouage sur l'intérieur du poignet droit, avec marqué Hold, pour se souvenir de garder près de lui tout ce qu'il a de cher dans sa vie ❅ Il se sent un peu seul depuis qu'il a déménagé et songe à adopter un animal de compagnie mais il ne sait pas encore quoi ❅ Sun Hae lui manque un peu mais il n'arrive pas à la contacter, quelque chose en lui l'en empêche, à chaque fois ❅ Il essaye de ne pas trop harceler In Su afin que celui-ci ne se sente pas espionné et ne se mette pas trop de pression mais Joon Hee surveille malgré tout la boutique pour s'assurer que tout va bien ❅ Il ne s'est pas senti aussi heureux depuis longtemps

Les fifiches : HistoireFiche de relationsTéléphoneCabinetFiche de personnageFiche de RPs.
Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2016
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 15:10


La Première Fin


Joon Hee disait n’importe quoi. C’était sûrement sa blessure, le manque de sang, le peu de force, qui devait sûrement lui monter à la tête. Ça ne pouvait être autrement, il ne pouvait pas lui faire une telle demande. Sun Hae s’interdisait d’y répondre. « Non. Je ne veux pas. Tu ne sais même pas si c’est possible, et moi non plus. Je ne veux pas. Je refuse. » Mensonge, elle savait. Elle savait pertinemment que c’était possible. Qu’il suffisait d’une simple injection pour qu’il oublie de nouveau tout. Qu’il était juste question d’une aiguille, et d’un sérum, pour que tout redevienne comme avant. Mais elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas devenir une simple étrangère à ses yeux. Les poings serrés, des larmes commençaient à perler aux coins de ses yeux, avant d’entamer les descentes sur ses joues. « Et si, pour moi, être heureuse, c’est être avec toi ? Tu y as pensé ? Si tu dis m’aimer, pourquoi est-ce que tu me demandes ça ? » C’était horrible. Elle avait si mal. La simple idée qu’elle puisse le croiser un jour, dans la rue, sans qu’il ne reconnaisse en elle la Sun Hae actuelle, et le lien qu’ils avaient … Elle en avait la nausée, elle ne voulait pas. Joon Hee lui tendit son téléphone, la seule chose qu’elle fut capable avec fut de le lancer à l’autre bout de la pièce. Il avait atterri sur son sac, échappant de justesse à la destruction. « Tu ne peux pas me demander ça, Joon Hee … Tu n’as pas le droit. » Un sanglot la prit. La tête toujours baissée, elle répétait, plusieurs fois, pour elle, qu’elle ne pouvait pas le faire, qu’elle le refusait. Elle ne voulait pas perdre ce lien si difficilement tissé. Pourtant, lorsqu’il lui avait expliqué, qu’il avait osé parler de son bonheur à elle, de son futur. Du fait qu’elle le protège, et qu’elle puisse porter le poids de ses crimes. C’était exactement à ce moment-là qu’elle s’était convaincue d’une chose qu’elle tentait de nier plusieurs fois. Elle l’aimait, aussi. C’était bien là la seule raison du pourquoi elle faisait tout ça pour lui. Du pourquoi elle acceptait de supporter, de mentir, et qu’elle refusait catégoriquement de croire en ses paroles, de céder à sa requête. « Tu pourras t’arrêter ! Je t’aiderai s’il le faut ! » Elle sanglota de nouveau. « C’est avec toi que je suis heureuse … Que je veux être heureuse … » Mais il ne semblait pas du même avis, il faut croire. « Je t’aiderai à arrêter de tuer … Mais je ne t’aiderai pas à m’oublier. »




avatar
Avatar : Lee Hye Ri
Pseudo : Boulet
Qui es-tu ? :
caractère : sérieuse ❅ persévérante ❅ gourmande depuis qu'elle a commencé à travailler dans la pâtisserie ❅ têtue ❅ antijoonie ♥ ❅ impatiente ❅ légèrement bordélique ❅ souriante quand elle veut ❅ très observatrice ❅soucieuse de bien faire ❅ passionnée ❅ curieuse ❅ attentionnée


Résumé histoire : Son père est maire d’Hanari, sa mère est une grande avocate, et sa grande sœur mannequin partie faire carrière en Corée. Sun Hae a passé toute son enfance à Hanari, plongée dans ses bouquins ou sur son ordinateur. Passionnée d’informatique, et très curieuse, il était rare de ne pas la voir sur un livre ou un quelconque objet numérique. « Grâce » à son père, elle a été choisie pour devenir A.O.A à ses 18 ans, après avoir obtenu son diplôme haut les mains. Elle est donc parti étudier l’informatique à Kyul, la capitale, où elle devait surveiller Mr Lee, ancien grand hacker « reprogrammé » en professeur d’informatique. Elle a énormément appris de lui. Mais après avoir passé 4 ans à l’Université, on lui a enlevé la surveillance de Mr Lee, pour la mettre en tant que vendeuse dans une nouvelle pâtisserie : Délicieuses Tentations. C’est ici qu’elle a donc commencé à travailler véritablement, tout en devant garder un œil sur son gérant : Choi Joon Hee. (Qui lui mène la vie dure...)

MAJ : Après 2 ans de travail, à surveiller Joon Hee, et quelques péripéties, elle s'est vue obligée de dénoncer le garçon, pour qui elle s'était découverte des sentiments, à ses supérieurs. De nouveau considéré comme un criminel, le sérum lui a été une seconde fois injecté et on lui a retiré le dossier. Elle s'est donc vu retirer son job de vendeuse, étant donné que Joon Hee - avec ses nouveaux souvenirs - ne pouvait plus être gérant de la pâtisserie. Elle a donc repris ses études, récupéré de nouveaux dossiers, et n'a plus revu Joon Hee depuis le jour où il s'est vu effacer la mémoire ...

Anecdotes :

Choi Joon Hee ... Il est chiant comme patron mais je l'aime quand même ♥️


Ily


YukaLove ♥:
 

Les fifiches : ⭐️ Mon histoire
⭐️ Mes liens
⭐️ Ma Fiche de Personnage
⭐️ Mon journal des rps
⭐️ Mon téléphone
⭐️ Mon lieu de travail
Messages : 588
Date d'inscription : 11/08/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 15:20




La première fin
Choi Sun Hae & Choi Joon Hee
J’essayais de lui faire comprendre mon point de vue, pourquoi Sun Hae devait absolument s’assurer que je ne tue plus, que je ne fasse plus de mal à quiconque. Et que ça devait passer par un effacement de ma mémoire. De tout ce que nous avions vécu ensemble. Je savais qu’elle souffrirait, moi-même avait du mal à prendre cette décision, mais c’était mieux pour tout le monde, ainsi. Et surtout pour les autres. Mon portable vola à travers la pièce et ma main retomba en même temps que l’objet. J’avais mal. Au bras, aux yeux qui étaient fatigués de pleurer, mais aussi à ma poitrine, à mon cœur qui se serrait constamment. Prenant une inspiration tremblante, je gardais les yeux fixés sur Sun Hae – celle qui comptait le plus à mes yeux – la regardant souffrir, semblant être dans le déni. Elle avait l’air de penser que je pouvais réussir à être meilleur avec son aide mais je savais que c’était faux. Et je devais le lui faire comprendre : « Sun Hae. Ecoute-moi. » J’attendis que nos regards se croisent pour continuer, veillant à ne pas laisser nos yeux fixer autre chose, à garder son attention unique et complète. « Ton ami, Yoo Hwan, j’ai cru que tu sortais avec lui. Tu te souviens, quand il a fini à l’hôpital ? C’était moi. Il y a eu une agression, avant ça, une fille qui a fini à l’hôpital, aussi. Qui était venu une fois à la boutique avec son chien. C’était encore moi. J’ai failli la violer, Sun Hae. Je l’ai blessée, physiquement mais aussi psychologiquement. Et rien que d’y penser, à l’instant, à ces deux personnes qui ont souffert par ma faute, je me sens heureux, complet. Presque excité. J’ai déjà envie de recommencer je n’ai… Juste pas la force, là. Et Hauru, Byul, Hae Jeen et le mec de tout à l’heure. Je n’ai pas envie d’oublier une seule de ces personnes parce qu’ils me rendent heureux, à leur manière, mais je sais que toi ils t’empêcheront d’être heureuse, à mes côtés. Alors, je t’en supplie, fais-le. Laisse-moi oublier, tout. Je sais que d’autres personnes ont oublié. J’en ai vu, des personnes que je connaissais de Daegu. Ça a marché sur d’autres alors je suis sûr que ça marchera sur moi. Mais j’ai besoin de toi. Une dernière fois… »


I hope it reaches you 
It’s a bit awkward but I came here by myself among people who look so happy, I walk the streets and eat good food, then a day passes. Where are you? What are you doing? Are you well? Because you’re not next to me, lonely lonely day. Can you hear it? Can you see it? My heart? by lizzou.
avatar
Avatar : Jung Daehyun (B.A.P)
Pseudo : Riri
Qui es-tu ? : Compréhensif ❅ Philosophe ❅ Gentil ❅ Hématophobe (peur du sang) ❅ Têtu ❅ Obstiné ❅ Travailleur ❅ Altruiste ❅ Patient ❅ Distant ❅ Généreux ❅ Attentif ❅ Possessif

Sa vie a été réécrite le 03.11.2057 ❅ Il n'a pas parlé à ses parents depuis sa venue sur Aikoyangi mais le vit bien et n'essaye pas de les contacter, aussi étrange que cela puisse paraître ❅ Son père a toujours été son modèle et sa mère la chaleur aimante de son enfance ❅ Il adore les enfants mais ne supporte pas tout ce qui a un rapport avec la mort et la violence, surtout le sang ❅ A fait du taekwondo lorsqu'il était à l'université, pendant trois ans et continue de pratiquer tout seul pour rester en forme ❅ Il porte souvent des bijoux (surtout des boucles d'oreille et bagues) et de l'eye-liner ❅ Il a un tatouage sur l'intérieur du poignet droit, avec marqué Hold, pour se souvenir de garder près de lui tout ce qu'il a de cher dans sa vie ❅ Il se sent un peu seul depuis qu'il a déménagé et songe à adopter un animal de compagnie mais il ne sait pas encore quoi ❅ Sun Hae lui manque un peu mais il n'arrive pas à la contacter, quelque chose en lui l'en empêche, à chaque fois ❅ Il essaye de ne pas trop harceler In Su afin que celui-ci ne se sente pas espionné et ne se mette pas trop de pression mais Joon Hee surveille malgré tout la boutique pour s'assurer que tout va bien ❅ Il ne s'est pas senti aussi heureux depuis longtemps

Les fifiches : HistoireFiche de relationsTéléphoneCabinetFiche de personnageFiche de RPs.
Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2016
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 15:30


La Première Fin


« Je ne veux pas t’écouter. » La tête toujours baissée, elle n’arrivait pas à accepter ce qu’il se passait. Jusqu’où ils en étaient arrivés. S’il n’avait jamais vraiment réussi à la faire souffrir avant, désormais, elle était en capacité de dire qu’elle n’avait jamais eu aussi mal. Que même la douleur qu’elle avait ressentie lorsque la lame de Joon Hee avait par le passé glissé sur sa peau, lorsqu’elle l’avait coupé, ce n’était rien à côté de ce qui bousculait actuellement son cœur. L’aveu qu’il lui faisait, elle n’en avait strictement rien à faire. Que ce soit lui qui ait envoyé Yoo Hwan à l’hôpital, ni même que ce soit lui qui ait fait tout pareil avec Mina. Oui, elle lui en voulait tout de même, mais ça ne changeait strictement rien à leur situation actuelle. Les sanglots de la jeune femme avaient ralenti. Elle essayait de se calmer. « Je te déteste. » Pour lui faire subir tout ça, elle le détestait. « Si tu m’oublies, je te détesterai. » C’était une décision égoïste de sa part, et elle ne lui pardonnerait pas cela. Elle l’aimerait, car personne d’autre n’arriverait peut-être à capturer son cœur de la sorte, mais elle le détesterait pour ne pas quitter ses pensées. Et puis, il fallait penser à tout ce que cela pouvait engendrer … On ne lui laisserait pas le dossier, et Délicieuse Tentation ne serait plus, non plus. Elle n’y travaillerait plus, n’ayant plus aucune raison de s’y rendre. On lui donnerait un nouveau dossier, et encore, s’ils acceptaient. On lui imposerait un nouveau rythme de vie … Elle refusait de le regarder, et avait aussitôt détourné le regard. Elle avait sorti son propre téléphone de sa poche, et l’avait déverrouillé. Ses sanglots s’étaient arrêtés, mais les larmes ne cessaient de couler. Il suffisait désormais d’un message, d’un seul message, qu’elle destinait directement à ses supérieurs, pour que la boucle soit bouclée. « Je te déteste. » Répéta-t-elle une dernière fois dans un murmure. Les doigts tremblants, elle écrivait quelques mots sur son écran. Ces quelques mots qui prévenaient ses supérieurs que le cas Choi Joon Hee était passé de nouveau du côté des criminels, qu’il devait de nouveau recevoir le sérum. C’était fini. C’était trop tard. Le message était envoyé et reçu. Et si elle avait fait ça, c’était encore une fois, pour lui. Uniquement pour lui. Rien que pour lui. Elle reposa son téléphone à côté d’elle. « J’espère que tu es content, et que tu auras ce que tu voudras. »




avatar
Avatar : Lee Hye Ri
Pseudo : Boulet
Qui es-tu ? :
caractère : sérieuse ❅ persévérante ❅ gourmande depuis qu'elle a commencé à travailler dans la pâtisserie ❅ têtue ❅ antijoonie ♥ ❅ impatiente ❅ légèrement bordélique ❅ souriante quand elle veut ❅ très observatrice ❅soucieuse de bien faire ❅ passionnée ❅ curieuse ❅ attentionnée


Résumé histoire : Son père est maire d’Hanari, sa mère est une grande avocate, et sa grande sœur mannequin partie faire carrière en Corée. Sun Hae a passé toute son enfance à Hanari, plongée dans ses bouquins ou sur son ordinateur. Passionnée d’informatique, et très curieuse, il était rare de ne pas la voir sur un livre ou un quelconque objet numérique. « Grâce » à son père, elle a été choisie pour devenir A.O.A à ses 18 ans, après avoir obtenu son diplôme haut les mains. Elle est donc parti étudier l’informatique à Kyul, la capitale, où elle devait surveiller Mr Lee, ancien grand hacker « reprogrammé » en professeur d’informatique. Elle a énormément appris de lui. Mais après avoir passé 4 ans à l’Université, on lui a enlevé la surveillance de Mr Lee, pour la mettre en tant que vendeuse dans une nouvelle pâtisserie : Délicieuses Tentations. C’est ici qu’elle a donc commencé à travailler véritablement, tout en devant garder un œil sur son gérant : Choi Joon Hee. (Qui lui mène la vie dure...)

MAJ : Après 2 ans de travail, à surveiller Joon Hee, et quelques péripéties, elle s'est vue obligée de dénoncer le garçon, pour qui elle s'était découverte des sentiments, à ses supérieurs. De nouveau considéré comme un criminel, le sérum lui a été une seconde fois injecté et on lui a retiré le dossier. Elle s'est donc vu retirer son job de vendeuse, étant donné que Joon Hee - avec ses nouveaux souvenirs - ne pouvait plus être gérant de la pâtisserie. Elle a donc repris ses études, récupéré de nouveaux dossiers, et n'a plus revu Joon Hee depuis le jour où il s'est vu effacer la mémoire ...

Anecdotes :

Choi Joon Hee ... Il est chiant comme patron mais je l'aime quand même ♥️


Ily


YukaLove ♥:
 

Les fifiches : ⭐️ Mon histoire
⭐️ Mes liens
⭐️ Ma Fiche de Personnage
⭐️ Mon journal des rps
⭐️ Mon téléphone
⭐️ Mon lieu de travail
Messages : 588
Date d'inscription : 11/08/2016
AOA - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin. Mer 1 Nov - 15:40




La première fin
Choi Sun Hae & Choi Joon Hee
J’avais expliqué à Sun Hae, je la fixais alors qu’elle me disait qu’elle me détestait, qu’elle me haïrait pour toujours. Je ne lui répondis pas car ma réponse ne lui aurait pas plu. C’est aussi bien comme ça, lui aurai-je dit, sinon. Je ne dis toujours rien lorsqu’elle prit son portable, mon cœur se serrant alors que je voyais qu’elle souffrait toujours. Je m’en voulais tellement de lui faire subir tout ça… Mais je n’avais pas le choix. J’étais ainsi. J’étais brisé. Sans doute depuis ma naissance. Ou depuis ce jour fatidique où j’avais tué par erreur un camarade de classe. Quelqu’un qui était censé être mon ami. J’aurai voulu féliciter Sun Hae pour son courage, alors que je la regardais envoyer un sms. Je ne parvins cependant pas à le faire, ni même à sourire ou quoique ce soit d’autre. Je la regardais. J’observais ses yeux rougis, sa bouche pleine, les traces de larmes sur ses joues, ses cheveux légèrement emmêlés. Ses fines mains qui lâchèrent son portable à côté d’elle. Je me forçais cependant à ouvrir la bouche une dernière fois : « Merci. » Puis je me tus. Fermant les yeux, je laissais la fatigue m’envahir, m’emporter, me faisant plus ou moins somnoler. Je n’avais plus rien à dire. Du moins pas à elle.


I hope it reaches you 
It’s a bit awkward but I came here by myself among people who look so happy, I walk the streets and eat good food, then a day passes. Where are you? What are you doing? Are you well? Because you’re not next to me, lonely lonely day. Can you hear it? Can you see it? My heart? by lizzou.
avatar
Avatar : Jung Daehyun (B.A.P)
Pseudo : Riri
Qui es-tu ? : Compréhensif ❅ Philosophe ❅ Gentil ❅ Hématophobe (peur du sang) ❅ Têtu ❅ Obstiné ❅ Travailleur ❅ Altruiste ❅ Patient ❅ Distant ❅ Généreux ❅ Attentif ❅ Possessif

Sa vie a été réécrite le 03.11.2057 ❅ Il n'a pas parlé à ses parents depuis sa venue sur Aikoyangi mais le vit bien et n'essaye pas de les contacter, aussi étrange que cela puisse paraître ❅ Son père a toujours été son modèle et sa mère la chaleur aimante de son enfance ❅ Il adore les enfants mais ne supporte pas tout ce qui a un rapport avec la mort et la violence, surtout le sang ❅ A fait du taekwondo lorsqu'il était à l'université, pendant trois ans et continue de pratiquer tout seul pour rester en forme ❅ Il porte souvent des bijoux (surtout des boucles d'oreille et bagues) et de l'eye-liner ❅ Il a un tatouage sur l'intérieur du poignet droit, avec marqué Hold, pour se souvenir de garder près de lui tout ce qu'il a de cher dans sa vie ❅ Il se sent un peu seul depuis qu'il a déménagé et songe à adopter un animal de compagnie mais il ne sait pas encore quoi ❅ Sun Hae lui manque un peu mais il n'arrive pas à la contacter, quelque chose en lui l'en empêche, à chaque fois ❅ Il essaye de ne pas trop harceler In Su afin que celui-ci ne se sente pas espionné et ne se mette pas trop de pression mais Joon Hee surveille malgré tout la boutique pour s'assurer que tout va bien ❅ Il ne s'est pas senti aussi heureux depuis longtemps

Les fifiches : HistoireFiche de relationsTéléphoneCabinetFiche de personnageFiche de RPs.
Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2016
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La première fin.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

La première fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps terminés-