AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Mer 10 Mai - 23:00


Des fois, ça doit sortir...
ft. Kim Yong Min

Tenue │ Ryuki se sentait perdu. Cette sensation était présente, tout le temps, en sourdine. Cela faisait quelque jours déjà, depuis qu'il avait raccompagné ce client trop bourré chez lui et l'avait aider. Depuis qu'ils avaient échangé quelques mots, Ryuki ne savait plus quoi pensé. Ce qu'avait dit cet homme, ce « souvenir » revenu... Ça le dépassait. La conversation qu'il avait eu avec cet homme, elle tournait encore dans sa tête, cette bride qui ressemblait à s'y méprendre à un pan de sa vie oublié. Mais comment être sûr ?  On ne lui avait jamais dit que son père avait eu sa garde. Ni que sa mère était morte alors qu'il était aussi jeune.

Il ne pouvait que douter, se poser des questions sans réponses et douter toujours plus.

Il secoua sa tête, essayant d'en chasser les idées noires qui menaçaient de submerger son esprit. Il se faisait tard, mais il restait encore quelques clients dont il devait s'occuper. Rapidement, il s’approcha de celui qui venait de s'installer au bar et prit sa commande. Il lança un coup d’œil dans le reste de la salle pour voir qu'une table venait de se libérer. Alors après avoir servi l'homme accoudé au comptoir, il alla nettoyé la table désormais vide. Mais malgré l'occupation, ses pensées continuaient de tourbillonner à l'intérieur de lui, sans lui laisser de répit. C'était à ne plus rien y comprendre !

Il souffla bruyamment, caressant l'idée d'abandonner son travail pour rentrer chez lui. Mais le fait qu'il en avait bien trop besoin pour son bien le retint. C'est avec un soupir qu'il finit sa tâche pour repartir derrière le comptoir. Se postant pas si loin du client qui y était accoudé, il repartit dans ses pensées et s'y perdant joyeusement. Sa vie était un joyeux bordel ses derniers temps... On l'avait prit pour un pigeon à cause de son amnésie, et bien en plus, il avait une conversation étrange avec un client complètement éméchée et puis ce souvenir qu'il ne pouvait penser vrai. C'était à ne plsu rien u comprendre...

Néanmoins, il sortit de sa torpeur en sursautant à cause de la voix de son client qui était bien plus forte que son silence d'auparavant. Hagard, le serveur lança un rapide coup d'oeil autour de lui pour voir que cet homme était le dernier. L'établissement ne devait pas tarder à fermer après tout. Mais il devait s'occuper de l'homme en face de lui pour le moment

« Excusez-moi, je me suis perdu dans mes pensées. Que puis-je faire pour vous ? »

La question était plus anecdotique qu'autre chose, parce que déjà, il repartait dans son monde. Ça ne pouvait plus durer. Il devait trouver une solution à son... Problème, si on pouvait appeler ça comme ça. Vite. Et c'est tout à cette pensée qu'il commença à parler, s'en sans rendre vraiment compte. Les mots de déversaient hors de sa bouche, sans son réel accord mais avec sa bénédiction malgré tout. Son cerveau devait être passé sur off pour qu'il parle ainsi. Mais actuellement c'était un besoin viscéral.

« Je comprends plus rien, vous savez... Mon médecin me dit que je suis amnésique, que c'est définitif mais... mais y'a ce souvenir, cette bribe qui revient sans cesse depuis quelques jours. C'est mon père, ce connard qui m'a abandonné avec ma mère. Il a ma garde parce que ma mère est morte au début de mon adolescence à priori. Mais on m'a toujours dit depuis mon réveil qu'elle était morte pendant mon comas. C'est à rien comprendre. Puis il y a ce type, ce mec chelou qui a retrouvé aussi des souvenirs, sauf que lui c'est plus bizarre. Il se rappelle de toute sa vie mais comme si ce qui apparaissait était la vérité derrière de faux souvenirs. C'est possible même ? Et pourquoi ? C'est vraiment étrange... Vous en pensez quoi vous ? »

C'était comme si toute raison avait quitté Ryuki, mais il ne pouvait s'en empêcher, il devait parler. Même si c'était avec ce type, qui semblait antipathique. Le serveur n'était pas une pipelette à l'origine, mais un besoin urgent que tout sorte était plus fort que tout. Au pire, on lui dirait jusqu'il était fou.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphoneJournal RPsFiche personnage


Messages : 430
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Jeu 18 Mai - 1:50


Des fois, ça doit sortir


Après le travail, comme il ne semblait pas être très tard, tu avais décidé d’aller dans un bar. Au moins, là-bas, tu y trouverais du monde au lieu d’un appartement vide comme Alexander restait travailler jusque tard. Il n’y avait pas à dire, les moments que vous passiez à travailler ensemble au QG des AOA ou au laboratoire pour vos études te manquaient beaucoup plus que tu n’oserais l’avouer. Retenant un soupir, tu avais fermé ton casier avant de partir, non sans oublier de saluer tes collègues, la courtoisie et la politesse faisaient parties intégrantes de ta couverture, tu ne pouvais plus vraiment faire sans. Cependant tu ne t’en plaignais pas, au contraire. Tu préférais ça plutôt que la perte de tous les souvenirs que tu avais, de la vie que tu avais construite. L’oubli était quelque chose d’inconcevable surtout que tu n’avais rien fait de mal, tu avais simplement voulu instaurer ta justice, ce qui n’avait pas plu à tes supérieurs.
Pendant de longues minutes, tu avais marché dans les rues éclairées par les lampadaires. Le soleil s’était couché depuis longtemps et la lune peinait à se faire remarquer mais c’était bien loin de tes préoccupations. Comme beaucoup de choses finalement. Au bout d’un moment, lorsque tu passas devant un bar, un que tu connaissais un peu comme tu savais qu’un ancien criminel y travaillait. Trouvant que c’était une bonne idée de joindre l’utile à l’agréable, tu entras dans le lieu qui se trouvait être presque désert. Eh ben ça, toi qui voulait un peu de bruit, c’était raté, tu n’auras que la musique pour te tenir compagnie. Parce que oui, tu n’avais pas l’intention de partir, qui sait quand une occasion comme celle-ci se représentera ?

Une fois assis sur un tabouret, tu commandas à cocktail de fruit mais il n’y eut aucune réaction de la part du serveur. C’était pour le moins étrange. Tu fronças légèrement les sourcils, prêt à le rappeler mais, au final, ce fut lui qui amorça la discussion, te rendant perplexe. Apparemment, il n’était pas dans son assiette et ça te faisait presque plaisir. Avec un peu de chance, si tu faisais bien les choses et posais les bonnes questions, tu pourras avoir quelques explications quant à son attitude… Quoique… Parti comme c’était parti, quand il se décida à s’expliquer, tu compris que tu n’aurais pas grand-chose à faire, c’était quand même une aubaine, surtout que c’était plus qu’intéressant.
En effet, il semblait que certaines personnes avaient retrouvé certains de leurs souvenirs, prouvant que tu n’étais pas un cas isolé, prouvant que le sérum avait des failles. C’était vraiment intéressant parce qu’apparemment, la mémoire revenait par bribes, ou entièrement d’un coup… C’était une information que tu allais certainement communiquer à Alexander. C’était certain même vu comme ce sujet vous intéressait tous les deux.

« Ce que j’en pense ? »

Si tu avais un avis arrêté sur la question, et même la réponse, c’était bien trop dangereux pour toi d’en parler. Néanmoins, tu ne pouvais pas laisser ton interlocuteur sans réponse, tu devais donc faire en sorte d’improviser tout en paraissant naturel, ce que tu savais très bien le faire.

« C’est assez étrange comme situation, enfin comme évènement… Surtout si vous êtes deux personnes à l’avoir vécu. Peut-être que ce n’est qu’une coïncidence ? Peut-être que non, qu’on essaye de vous induire en erreur ? C’est curieux j’ai envie de dire… »

Hésiter sur les questions, paraître pris au dépourvu, c’était des choses que tu savais très bien faire. Qui pourrait soupçonner le fait que tu te souviennes de tout ?

« Je ne sais pas quoi vous dire à ce propos, je trouve que c’est assez compliqué mais si vous avez besoin d’en parler, n’hésitez pas, cela ne me dérange pas. »

Le sourire que tu affichais paraissait gentil, sincère et naturel alors qu’il ne l’était pas. Au fond, tu étais intéressé par ce qu’il pourrait t’apprendre et, ce, peu importe qu’il aille bien ou non.


Can you feel it?
La solitude, la peur te sont bien connus mais aujourd'hui c'est à ses côtés que tu marches. C'est à ses côtés que tu aperçois un semblant de bonheur  ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Yang Hong Seok
Les fifiches : My StoryLiensJournal rpCellphone
Messages : 245
Date d'inscription : 03/01/2017
Memoria - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Mar 27 Juin - 2:08


Des fois, ça doit sortir...
ft. Kim Yong Min

Tenue │ Ryuki se sentait perdu, mal. Le temps passait sous ses yeux, sans qu'il n'y prête réellement attention. Pourtant, il était sur son lieu de travail mais l'envie, la motivation et la concentration nécessaire pour l'accomplir le fuyait.Il essayait mais irrémédiablement ses pensées revenaient sur cette bribe de passée retrouvée et sur les questions qu'elle provoquait en lui. Mais le serveur fut sortit de sa rêverie, ramené à la réalité de façon brutale pour accomplir ses tâches. Il le fit, la tête dans les nuages, perdu sur la frontière mince de ses pensées et de la réalité.

Finalement, sans comprendre ni pourquoi, ni comment, des paroles quittèrent les lèvres de l'étudiant, assommant l'unique client du bar. La fermeture était passée mais il ne pouvait se résoudre à mettre l'homme dehors, témoin muet de sa perte. Il parlait, parlait et parlait encore. Les mots délivraient ses interrogations, ses doutes... Son histoire ? Il ne savait pas vraiment qui croire : Haruto et les médecins ou bien ce souvenir retrouvé qui montrait une nouvelle facette de sa vie. L'étudiant ne s'était pas réellement rendu compte qu'il parlait, les mots avaient simplement quittés ses lèvres.

Alors c'est avec surprise qu'il releva la tête vers l'homme accoudé au bar. Ses yeux s'étaient légèrement écarquillés. Il s'attendait à des réprimandes, qu'on lui fasse remarquer son manque de professionnalisme mais rien de tout ça ne vint. Bien au contraire, l'homme lui demande confirmation sur s'il pouvait donner son avis et Ryuki, se sentit aussitôt écouté. Pas forcément compris, après tout il ne comprenait pas vraiment lui-même, mais au moins prit au sérieux.

« Mais... Vous ne trouvez pas ça un peu gros comme coïncidence ? Je veux dire... C'est comme ci quelque chose avait changer les souvenirs de cet homme ! Ce n'est pas possible mais pourtant... Et moi, je me retrouve avec un souvenir en totale contradiction avec tout ce que l'on a put me dire, comme si on m'avait menti. Et deux personnes presque dans le même cas... Je ne sais pas... »

Il n'arrivait déjà pas à décider si ce souvenir était réel ou non. Si son meilleur ami lui avait dit la vérité ou mentit. Il était perdu mais il savait une chose : la vérité, il souhaitait la connaître. Il voulait savoir pourquoi son dos était couvert de cicatrices, pourquoi il n'avait pas de photos de sa mère après ses douze ans, alors qu'elle était sensée être morte durant son comas, pourquoi Haruto semblait si distant par rapport à leur enfance... Il y avait tellement de questions mais tellement de non-dits et le noir de sa mémoire qui le peinait de plus en plus. Ne pas réussir à le combler, ça le rendait malade.

« C'est... Très gentil de votre part. D’accepter de m'écouter comme cela, alors qu'on ne se connaît pas. D'ailleurs, je vous offres les consommations que vous prendrez ce soir, vu ce que vous faites pour moi. »

Il ne pensait pas que c'était encore réel, les gens qui étaient désintéressés dans leurs actions mais l'homme en face de lui semblait être une personne de ce type. Face à lui, Ryuki était reconnaissant. Reconnaissant de trouver une oreille attentive, même si c'était inconnu. Il n'était pas sûr pour le moment de réussir à parler à quelqu'un dont il était très proche, et encore moins à Haruto. Alors l'homme en face de lui, il le remerciait comme il pouvait.

Alors qu'il le resservait, il en profita pour se présenter, lui donnant son prénom. Il s'assit ensuite face à lui, se perdant momentanément dans ses pensées. Il revenait encore une fois à cette nuit avec Gregory, avec le facteur qui semblait si mal, si touché par ses bribes. Pourtant il ne savait pas si c'était réel mais l'impact était énorme.

« L'homme que j'ai vu... Celui qui comme moi semble avoir retrouver un bout de mémoire, même si lui tout ses souvenirs étaient présents, il était mal. Je veux dire, si ces choses qui apparaissent dans nos têtes comme ça n'étaient que fausses, si ce n'était qu'un produit de notre imagination, ça ne nous affecterait pas autant pas vrai ? Cet homme à passé plusieurs nuits à se saouler encore et encore pour espérer oublier ce qu'il voyait mais il n'a pas réussit. Si ce n'était rien... Il ne ferait pas ça, pas vrai ? »

Il avait besoin de réponses à ses questions, qu'on discute de ses hypothèses. Il voulait savoir si il pouvait croire ce qu'il avait vu ou non.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphoneJournal RPsFiche personnage


Messages : 430
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Ven 30 Juin - 1:40


Des fois, ça doit sortir


C’était rare que tu ailles dans un bar, même pour boire un simple cocktail, sans alcool mais ce soir était une exception. C’est comme si tu fuyais l’appartement, ce qui n’était pas aussi éloigné de la vérité. Tu ne voulais pas entrer dans un lieu vide, tu voulais un peu de bruit, un peu de commérages sur ce qui se passait en ville. C’était une habitude que tu avais prise en tant que AOA et tu n’arrivais pas à t’en défaire, c’était plus fort que toi. Néanmoins, il n’y avait personne dans le bar où tu étais entré mais tu ne comptais pas faire demi-tour, te disant que ce n’était pas perdu puisqu’il restait le barman. Tu t’installas sur un tabouret au comptoir avant de commander un cocktail de fruit mais tu n’eus pas de réponses. Le barman était comme absent, avec une attitude assez étrange et il finit par revenir sur terre. Ce qu’il te dit t’intrigua et t’intéressa beaucoup. A cet instant, tu trouvais que tu avais eu raison de venir ici.
Après lui avoir confié ton point de vue à propos de ces souvenirs retrouvés, tu écoutas son histoire avec intérêt. Si tu ne disais pas la vérité à propos de ce que tu savais ainsi qu’à propos de l’existence du sérum, tu n’en restais pas moins intéressé par les dires du jeune homme. Apparemment, la mémoire pouvait être retrouvé par petit morceau et les criminels revenir à leur véritable état. Même si tu détestais ces personnes au plus haut point, mettre Tanaka en danger était ton but pour, ainsi, lui montrer que tout n’était pas si rose que cela. Il était temps que la vérité éclate et que ces gens aient la punition qu’ils méritent. Aucun d’entre eux n’avaient le droit de vivre selon toi, surtout ceux qui avaient commis des meurtres…

« Vous savez, dans certains cas, les coïncidences peuvent paraître énormes mais c’est simplement parce qu’on est tombé sur la bonne personne. Il faut voir si ça se vérifie sur d’autres. Par contre… Ce qui est étrange c’est que vos souvenirs à tous les deux aient été comme modifiés. Peut-être est-ce lié à un évènement de votre passé que vous avez souhaité oublié ou autre chose… C’est difficile à dire mais je pense que quand quelque chose de mauvais nous arrive on veut l’oublier et il n’est pas rare qu’on remplace ce souvenir par un autre. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. »

Tu savais très bien que c’était le sérum qui avait fait ça, qu’il n’y avait rien de conscient là-dedans mais tu gardais cela pour toi. Tu ne voulais pas risquer qu’on te repère, qu’on t’enferme puis qu’on t’injecte le sérum avec ce risque d’oublier. Ce barman ne valait pas la peine que tu risques autant. Personne n’en valait la peine à tes yeux, sauf peut-être Alexander…
Avec un sourire hypocrite mais qui paraissait aussi naturel que gentil, tu secouas négativement la tête.

« C’est normal voyons, vous n’avez pas à m’offrir quelque chose pour cela, ça me fait plaisir de pouvoir vous aider, du moins de pouvoir vous prêter une oreille attentive. Je pendrais simplement un cocktail de fruit s’il vous plait. »

Tu y tenais à ce cocktail, surtout que ça faisait un moment que tu l’attendais. Après encore un peu de patience, tu l’eus et tu commenças à boire, laissant le liquide te déshydrater. Grâce au métier de cuisinier, tu avais développé tes papilles gustatives et tu pouvais dire, sans aucun doute, que ce cocktail était bon et bien dosé. Ce qui était plutôt rare puisque tu étais très compliqué là-dessus.
Penchant la tête sur le côté, tu l’écoutas parler, réfléchissant à la réponse que tu pourrais donner. C’était assez compliqué de donner une réponse à ses interrogations.

« Vous savez, il arrive qu’un flash soit si puissant qu’on pense que c’est la réalité… Un peu comme les amis imaginaires ou les histoires qu’on invente quand on est plus jeune. Mais après, que ça nous arrive comme ça adultes avec des pensées peu agréables c’est assez étrange. C’est comme si la réalité voulait se rappeler à nous mais qu’on ne voulait pas… S’il s’agit de la réalité bien entendu… Mais se saouler pour ça, je pense pas que ce soit la solution… Vous feriez ça à sa place… Euh… Comment puis-je vous appeler ? Je suis Kim Yong Min, dis-tu en t’inclinant légèrement. »

Bien qu’ancien AOA, tu ne connaissais pas la plupart des anciens criminels, surtout ceux arrivés après ton écart de la fonction. Puis même si tu les connaissais, tu ne pouvais pas te permettre d’être familier avec eux parce que ça pourrait paraître suspect.


Can you feel it?
La solitude, la peur te sont bien connus mais aujourd'hui c'est à ses côtés que tu marches. C'est à ses côtés que tu aperçois un semblant de bonheur  ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Yang Hong Seok
Les fifiches : My StoryLiensJournal rpCellphone
Messages : 245
Date d'inscription : 03/01/2017
Memoria - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Dim 2 Juil - 1:17


Des fois, ça doit sortir...
ft. Kim Yong Min

Tenue │ Maintenant attablé au bar, en compagnie du dernier client de l'établissement, Ryuki parlait. Les mots se déversaient hors de sa bouche, sans qu'ils ne cherchent à les arrêter plus que ça. Il était tellement perturbé en ce moment qu'il avait besoin de parler, même si c'était à ce parfait inconnu qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. Au moins, il avait la gentillesse de t'écouter raconter ce qui t'arrivait depuis quelques jours, de t'écouter ressasser ce qui c'était passé avec Gregory, quand brutalement, l'image de son père s'était gravée dans son esprit et ne l'avait plus quitter jusqu'à présent. Cela l'avait tellement affecter, qu'il en bâclait son travail, sur ses devoirs en droit, comme de serveur.

La réponse du brun en face de lui fit légèrement froncer les sourcils de Ryuki. Il n'avait pas tort, la bonne personne, et une coïncidence pouvait faire son apparition. Il semblait que Gregory et lui soit les bonnes personnes, mais est-ce qu'il en trouverait d'autres ? Est-ce qu'il en existait d'autres ? La suite de l'hypothèse du client tétanisa Ryuki. Est-ce que se serait possible que de lui-même, il est cherché à effacer sa mémoire ? Il ne pensait pas, on lui avait toujours dit que c'était à cause du choc, que certaines parties de son cerveau traitant la mémoire avaient été touchées.

« Vous pensez vraiment qu'il peut y avoir d'autres personnes comme lui et moi ? Qui semble avoir leurs souvenirs modifiés ? »

Voir complètement enlevé dans son cas. Il n'y avait qu'un trou noir de ses onze-douze ans, à ses réveil à vingt-et-un ans à l'hôpital de Kyul. Un trou qu'il détestait chaque jour un peu plus, un trou qui le rendait fou. Il voulait connaître sa vie, pas juste des anecdotes racontées par Haruto, qu'il voyait bien trop peu.

« Je vois ce que vous voulez dire, oui. Mais je ne pensais pas cela possible... Mais, même si cela existe vraiment, est-ce qu'il est possible qu'il existe à une grande échelle ? Je veux dire, c'est assez particulier de ce que vous m'expliquer, il faut avoir vécue des choses vraiment dures... La majorité des personnes ici, vivent une vie tranquille... »

Chacune de ses questions apportaient des réponses qui amenaient toujours plus de questions. C'était à en devenir chèvre. Pourtant, le serveur s'accrochait, il voulait parler avec cet homme et d'ailleurs, il le remercia de sa présence rapidement, lui offrant toutes ses consommations pour la fin de soirée. Si il refusa, tu ne lui laissa pas le choix.

« De toute façon, le bar est théoriquement fermé là, alors, je ne peux pas vous faire payer. Ce sera donc des boissons gratuites. Je vous prépare votre cocktail tout de suite. »

Effectivement, le cœur un peu plus léger et ses idées centrées de nouveau sur les tâches qu'il devait accomplir, Ryuki fit rapidement le cocktail que demandait son client, dosant les différents ingrédients comme il en avait l'habitude. Il espérait juste que ça plairait au brun au bar. La commande prête, Ryuki déposa le verre devant son camarade pour la soirée, se servant pour sa part, un verre d'eau. Il le laissa commencer à boire tout en parlant d'une question qui le hantait. Pourquoi Gregory et lui était si affecté si cette « bribe » , ce semblant de souvenir, qui ne devait pas en être vraiment un ?

Comme les précédentes fois, il écouta avec attention cet homme, qui se présenta à la fin par son prénom, demandant au passage le sien.

« Hanasegawa Ryuki. Enchanté de faire votre connaissance Yong Min. »

Malgré ses doutes et ses interrogations, l'étudiant restais poli. Sa mère lui avait apprit la politesse, ça il s'en souvenait clairement. Mais alors qu'avant il n’émettait aucuns doutes sur ses souvenirs d'enfance et petite enfance, cette fois-ci, l'idée que peut-être ce n'était pas la vérité effleura l'esprit de Ryuki. Comment était-ce possible de vivre quand on se mettait à douter du moindre de ses souvenirs ? Son amnésie n'arrangeait rien à ce problème, bien au contraire.

« Je pense que je ne peux pas juger. Je ne sais pas ce que cet homme a vue quand il a retrouvé ce qui semble être un souvenir. Mais en fonction de ce que ça a put être, comme ça aurait put être pour moi, j’aurai peut-être réagit comme lui. Imaginez, vous vous rappelez une vie merveilleuse, et là, vous tombant dessus comme une fleur, le meurtre de votre famille en entier. SI vous l'aviez oublié, comme vous l'avait dit pour vous protégez, ou pour d'autres raisons, est-ce que vous serez assez serein pour ne pas chercher à oublier une nouvelle fois ? »

Le jeune homme essayait de n'émettre aucuns jugements, même si la situation le touchait particulièrement. C'était compliqué mais il voulait réussir, il souhaitait comprendre.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphoneJournal RPsFiche personnage


Messages : 430
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Sam 26 Aoû - 1:33


Des fois, ça doit sortir


Même si tu n’aimais pas parler aux autres et que leur compagnie t’agaçait plus qu’autre chose, ce soir faisait légèrement exception. En effet, les paroles du barman face à toi étaient plus qu’intéressantes et faisaient que tu ne regrettais pas d’être entré dans ce bar avant de rentrer. Apparemment, il y avait deux personnes sur l’île qui avaient l’impression de se souvenir de certaines choses, comme si le sérum avait réellement des failles. Chose plutôt intéressante mais aussi frustrante. Si tu avais su cela avant, tu n’aurais pas perdu de temps à faire des recherches dans ton coin et tu aurais pu rester AOA aussi. Néanmoins, comme tu n’avais pu prévoir l’avenir, tu te retrouvais maintenant assis à écouter cet inconnu parler de sa vie et des impressions de retrouvailles de mémoire qu’il pouvait avoir parfois.
En réfléchissant à une réponse qui ne risquait pas de te compromettre, tu observais les réactions du jeune homme. A vrai dire, tu savais sans savoir de quoi tu parlais, le sérum tu en avais connaissance mais le reste, non. Tu ne savais pas à quel point il pouvait être fiable ou non, tu continuais de le découvrir et tu ne connaissais pas toutes les personnes qui l’avait reçu ou non. Tu devrais vraiment en parler avec Alexander mais, comment ? Vous n’arriviez pas à vous parler depuis quelques temps à cause d’un sacré manque de temps, c’était compliqué. Levant les yeux vers le barman, tu haussas les épaules. Tu connaissais la réponse mais c’était trop risqué pour toi de la donner. Surtout dans un lieu public, tu ne savais pas si vous étiez écoutés ou non. Il valait mieux jouer la carte de la prudence.

« C’est possible que vous ne soyez pas les seuls comme il est possible que vous ne soyez pas les seuls. Il faudrait faire des recherches peut-être pour voir… C’est tout ce que je peux vous donner comme réponse, désolé… »

Mensonge. En effet, tu savais qu’ils n’étaient pas les seuls avec des souvenirs modifiés mais tu tenais à ta couverture. Tu ne voulais pas griller ton passé de AOA et risquer la possibilité de perdre Xander. Il y avait bien trop en jeu. Continuant de l’écouter, se demandant s’il avait ou non accepter le fait que cela puisse être une simple coïncidence et une séquelle d’un passé douloureux. Bien entendu, même si tu cachais l’existence du sérum, tu n’avais pas répondu au hasard, tu savais que c’était possible de bloquer des souvenirs pour éviter de souffrir. Pour le coup, tu aurais bien aimé être psychologue pour écouter ce genre d’histoire, c’était quand même intéressant.

« C’est possible oui, le monde est plus petit que ce qu’on peut penser. Vous savez, un simple accident de la route, une tentative de suicide qui échoue, un crash d’avion où vous voyez vos proches mourir et vous pouvez oublier tout ce qui vous a gêné dans votre vie passée pour devenir une nouvelle personne. Vous ne pensez pas ? »

Cette situation était plutôt agréable en fait. En effet, tu avais comme un sentiment de supériorité sur ce jeune homme qui cherchait des réponses que tu avais mais que tu ne donnais pas. Tu appréciais de le voir chercher et d’être perdu au point de t’offrir les boissons que tu consommerais.

« D’accord, j’espère simplement que cela ne vous apportera pas d’ennuis. On pourrait aller ailleurs mais il y aura certainement trop de monde pour parler… »

Et tu n’aimais pas le monde, ni le bruit que cela pouvait occasionner parfois. Les hommes pouvaient vraiment se comporter comme des animaux parfois, c’était vraiment désespérant.
Sans rien dire, tu regardas le barman préparer la boisson que tu avais demandé, attendant patiemment. Tu la goutas ensuite, hochant la tête tout en lui disant que c’était bon. C’était plutôt quelconque en fait mais tu ne voulais pas le contrarier et tu n’avais pas envie de te prendre la tête avec quelqu’un ce soir. Surtout pas lui, tu avais encore envie de l’entendre raconter sa vie et son expérience du sérum. Même s’il ne pouvait se douter de cette dite expérience.
Réfléchissant à une réponse qui pourrait paraître aussi logique que censée à propos du pourquoi cet homme que tu ne connaissais pas mais que le barman connaissait se saoulait. Tu partis dans une explication sur le déni de la réalité avant de te présenter, attendant qu’il fasse de même.

« Enchanté également de faire votre connaissance Ryuki, dis-tu en t’inclinant poliment. »

Le cerveau humain était assez compliqué, tu le savais très bien pour avoir travaillé dessus pendant des années et la perte de mémoire était encore plus étrange. Tu te demandais parfois ce que cela pourrait faire de vivre sans un souvenir… Comment les pensées pouvaient se former dans notre esprit ? Que ressentait-on quand on essaye de se souvenir pour finalement tomber comme dans un trou noir ? Ces questions t’intéressaient mais tu n’avais pas la réponse, ni le temps de la trouver.

« L’être humain est nocif pour lui-même vous savez, surtout le cerveau. Quand on va mal, on ne pense qu’à oublier en buvant ou même en se droguant et, parfois, on pense au suicide. Le pire c’est quand personne n’est là pour nous aider à nous relever, parce qu’oublier n’est pas la solution. Comme vous, il faut parler quand on sait pas où on va, quand on est perdu mais il ne faut pas chercher à se détruire. Il faut accepter la réalité, vivre avec et avancer sans tomber dans ce qui peut être nocif pour les autres. Vous ne pensez pas ? »

Tout en sirotant ta boisson, tu attendis une nouvelle fois une réaction ou une question de l’inconnu, ne sachant pas quoi dire de plus… Que pouvais-tu dire après tout ?


Can you feel it?
La solitude, la peur te sont bien connus mais aujourd'hui c'est à ses côtés que tu marches. C'est à ses côtés que tu aperçois un semblant de bonheur  ▬ ©bat'phanie.
avatar
Avatar : Yang Hong Seok
Les fifiches : My StoryLiensJournal rpCellphone
Messages : 245
Date d'inscription : 03/01/2017
Memoria - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min Sam 26 Aoû - 18:32


Des fois, ça doit sortir...
ft. Kim Yong Min

Tenue │ Ryuki travaillait tard ce soir, et il avait clairement la tête ailleurs. Il n'avait pas été centré sur ses tâches et cet homme attablé au bar, l'avait remarqué. C'était à ce même homme qu'il avait parlé, quand le bar avait fini par se vider. Le serveur avait vidé son sac, posant toute ses interrogations, comme vide de toute logique. En temps normal, jamais il n'aurait fait ça. Non, en temps normal, il aurait tout gardé pour lui et il aurait continué à travailler, sans se soucier de ce tracas.  Mais il fallait croire que certaines choses n'étaient plus possible quand ça touchait cette partie qu'était ses souvenirs disparus.

Il avait discuté avec cet homme, sans comprendre pourquoi, sans même connaître son identité. Il avait juste besoin de se décharger. Pour une fois, il aimerait oublier, alors qu'il lui manquait déjà tant de chose. Derrière le bar, il avait écouté l'homme lui répondre, il avait échangé avec lui jusqu'à ce que finalement, ils se présentent l'un, l'autre. Les paroles échangées, elle l'avait un peu plus perdu, tout en l'aidant. D'autres questions avait fait son apparition dans son crâne et certaines avaient été posés. Mais toutes les réponses n'étaient pas forcément celles qu'il espérait. Alors il écoutait ses dernières réponses, hochant la tête quand cela  te semblait juste, une moue tordant tes lèvres quand tu étais pas forcément d'accord.

Il venait de servir un verre au jeune homme quand il avait posé une autre question à laquelle son camarade répondu par la nocivité de l'homme. Les sourcils de Ryuki se fronçait un peu plus face à ses hommes. Il n'arrivait pas à être totalement d'accord avec ça, quelque chose lui disait que non, ce n'était pas forcément l'homme qui était nocif pour lui-même. Il pouvait y avoir des raisons à ses comportements.

« Je pense avant tout, qu'il y a toujours une raison à ses comportements. Quelqu'un peut aller jusqu'au suicide parce que même en parlant, il finit par ne plus supporter la vie que d'autres peuvent leur mener dure. Ou alors quelqu'un peut plonger dans la folie pour se protéger de coups et de violence. »

Et à ce moment là, c'est comme si ses propres mots venaient faire échos à quelque chose en lui. Comme si, une chose qu'il avait oublié venait se rappeler à oui.

Il se souvenait de la douleur qu'il avait subi quand ce qu'il pensait être un souvenir était revenue. Comme à ce moment, son crâne commence à lui faire mal et, oubliant totalement son vis-à-vis, il ferme les yeux. Brutalement il serre ses dents pour éviter de lâcher un gémissement sous la douleur qu'il ressent. Ses coudes sur le bar, sa tête finit dans ses mains alors qu'il essaye de faire partir la douleur.

Et soudainement, c'est comme si la lumière se faisait pendant un bref instant dans le noir de son esprit.

Il se souvient. Il se souvient des conséquences que l’alcool a eu sur son père. Il se souvient de ces coups qu’il prenait parce qu’il mettait trop de temps à apporter une bouteille d’alcool. Parce qu’il mettait trente et une secondes et non pas trente. Il se souvient aussi de ces lacérations dans son dos alors que son paternel lui expliquait qu’il ne le nourrirait pas s’il n’apportait pas d’argent à la maison. Cependant, avant de savoir comment il s’est procuré cet argent, le flash s’arrête comme il a commencé.

Il ouvre les yeux brutalement, perdu. Il ne sait même plus où il est, tellement le souvenir le perturbe. Ce n'est pas possible. Non, non, ça n'a pas put arriver. Tremblant, sa main se lève, passant sous ses yeux et c'est à ce moment là que l'étudiant se rend compte que des larmes perlent. Ses yeux vagabondent sur la salle vide, qui ne l'est pas tant que ça. Il essuie rapidement ses yeux, avant de s'incliner et de s'excuser.

« Je suis désolé, je ne sais pas ce qui vient de se passer... Je... »

Il secoue rapidement sa tête pour chasser ce qu'il vient de voir, ne voulant pas y croire. Non, les cicatrices qu'il possédait, n'avaient rien à voir avec ce... Cet imagination de son esprit. Ce n'était pas possible. Non, il ne pouvait pas avoir été battu par son père.

« Je suis désolé, je pense que je suis vraiment fatigué. Je vais vous demander de partir, pour pouvoir fermer. Excusez-moi. Merci pour votre écoute »

Il s'incline attendant que Yong Min parte avant de tout fermer. Silencieux, il sort du café et le ferme avant de s'adosser contre un mur pas loin. Et sans comprendre, il fondit en larmes.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphoneJournal RPsFiche personnage


Messages : 430
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Level 2 - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Des fois, ça doit sortir ◣ft. Kim Yong Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tout doit sortir...ou presque.
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
» Il était une fois... Carrefour!
» [Résolu] Pourquoi doit-on se présenter?
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Kyul :: Aoruji-