AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en juin 2057 sur le forum heart
Troisième MAJ du forum en place, rendez-vous par ici pour réagir heart

Partagez| .

I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Dim 18 Juin - 2:03

I can smile with you.
Fang Do Han ft. Hanasegawa Ryuki

tenue & Chao☽ Ce jour avait commencé comme tous les autres depuis que tu vivais sur cette ile. Un jour de beau temps, tu n'avais toujours pas commencé à travailler vu que ton casino n'était pas encore terminé, mais c'était pour bientôt, ça n'allait plus tarder. Cela faisait un an (6 mois réellement) que tu vivais sur Aikoyangi, mais étant sociable comme pas deux, tu ne connaissais absolument personne et tu étais donc pratiquement toujours seul, pour ne pas dire tout le temps. Tu avais décidé comme bien souvent d'aller promener Chao, ton fidèle compagnon depuis maintenant sept ans. Il était parfaitement bien dressé et t'obéissait au doigt et à l' œil. Il était méfiant de nature, et avait des yeux partout pour te protéger. C'était bien quelque chose de certain, il ne valait mieux pas s'attaquer à toi en sa présence. Tu promenais alors ton ami sans laisse comme d'habitude, car il restait toujours à côté de toi et n'allait courir plus loin que s'il en avait ta permission. Tu avais la chance de vivre à Osanju, un très joli quartier de Kyul ou se trouvait ce grand parc, remplis de cerisier du Japon que tu aimais beaucoup. Au printemps, le parc était rose de ces magnifiques fleurs et leur odeur embaumait tout le quartier. C'était ton endroit préféré pour balader avec le gros Cane Corso noir ébène qui marchait à tes côtés et pour aller lire un livre sur un banc du parc ; ce que tu avais décidé de faire aujourd'hui. Après une bonne heure de jeu avec Chao, qui lui avait permis de bien se défouler et qui t'avait permis à toi, de bien te faire étouffer sous son poids, tu étais allé t'asseoir sur un banc près des arbres à l'ombre pour lire ton bouquin préféré.


Tu avais tendance à quand même ressentir au fond de toi, un grand vide que tu ne comprenais pas. Tu avais l'impression que ta vie était sans saveur et tu avais l'impression qu'il te manquait quelque chose, mais tu ne savais pas quoi, ou même qui. En même temps, cette sensation était justifiée, même si tu ne te souviens pas de ton ancienne vie, celle que tu mènes à présent est radicalement différente et bien moins agité que l'ancienne. Et quand tu regardais ce tatouage sur ton avant-bras gauche, tu ne comprenais pas ce qu'il signifiait. Pourtant, tu ne te serais jamais tatoué quelque chose qui ne représentait rien pour toi.


Tu fus arraché de tes penser par le cri de quelqu'un qui venait de tomber à tes pieds ainsi qu'au cri de douleur de ton ami à poils. Quand tu baissas ton livre pour regarder ladite personne tu remarquas quand faite, elle venait de trébucher sur ton chien qui dormait à tes côtés. C'était un jeune garçon qui devait certainement être occupé de faire son footing avant qu'il ne se prenne les pattes dans Chao. Chao qui d'ailleurs c'était redressé et était occupé de grogner sur le garçon qui avait l'air terrorisé à la vue du chien. Tu posas alors ton livre à côté de toi et lança un regard noir à ton chien, avant de prononcer son nom sur un ton sec, ce qui fit immédiatement cesser ses grognements. Après ça, ton regard toujours aussi meurtrier se posa sur le garçon à terre.

« Mon chien n’est pas assez gros pour que tu ne le vois ? »

Tu regardais le jeune homme qui peinait à se relevé. Tu t’approchas de lui pour lui passer un bras au dessus de tes épaules pour ainsi l’aider à se relever et à s’asseoir sur le banc. Tu te mis à croupis devant lui, regardant son genou, avant de relever les yeux vers lui. Il s’était surement fait mal s’il a eu tant de difficulté à se relever. Tu espérais alors que ce n’était pas trop grave et qu’il allait pouvoir repartir normalement, et surtout qu’il n’habitait pas trop loin. Dans le cas contraire, tu l’emmènerais surement cher toi pour l’aider à se soigner, avant de le reconduire chez lui en voiture.

« Tu as fort mal ou ça va ? Tu sais encore marcher ? Ne te force pas si ça ne va pas. » Avais-tu dit tout en contemplant le genou bleu du garçon sur un ton monotone et inexpressif, comme à ton habitude.
made by black arrow


Ce jour la,
Sanyanggae사냥개 est tombé pour toi.
©crack in time
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.

Min Ki ou la personne la plus important dans sa vie:
 

Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone
Messages : 71
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Dim 18 Juin - 18:11


I can smile with you
ft. Fang Do Han

Tenue │ L'étudiant vérifia une dernière fois que tout était en ordre dans sa chambre d'hôtel avant de la quitter. Pour une fois, il n'avait rien de prévu dans la journée : pas de cours, pas de travail. Bref, pour une fois, Ryuki était libre et il comptait bien mettre ce temps à profit en allant courir. Il avait d'ailleurs enfiler une tenue de sport avant de quitter sa chambre. Seul son téléphone et les clés de sa chambre miteuse se trouvait dans une de ses poches alors qu'il partait dans les rues de la ville en petites foulées.

Il se perdait dans ses pensées tout en courant. Il ne savait pas vraiment d'où venait son endurance, depuis qu'il était sorti du coma et qu'il avait commencer à courir – sur ordre du médecin – il avait remarqué qu'il tenait facilement deux bonnes heures en courant sans s'arrêter. Il venait d'ailleurs de quitter son quartier pour aller dans celui d'Osanju. Il se dirigeait vers le parc Sakura. Il adorait courir dans ce parc, peut-importe la saison. Étrangement, il... l'apaisait et après l'étrange rencontre avec cet homme bourré et le « souvenir » - même s'il n'était pas sûr que s'en soit vraiment un – qu'il avait retrouvé, il était un peu chamboulé. Courir allait le détendre, il le savait.

C'était dans ses pensées qu'il entra dans le parc, sans faire attention aux allées qu'il empruntait. Tout ce qu'il souhaitait, c'était se perdre dans ses pensées, respirer l'air du parc et fatiguer son corps. Pas rencontrer la sol comme il venait de la faire en trébuchant sur un chien. Un gros chien noir et grognant qui le tetanisa aussitôt. Il n'y pouvait rien, il avait peur, peur au point d'essayer de fuir mais une violente douleur au genou l'empêchait de se relever. Il sentait que les larmes pointaient dans ses yeux mais pourtant, il ne voulait pas pleurer. C'est presque avec bénédiction qu'il accueillit la voix de l'homme qui fit que le chien se rassit plus loin. Mais au final, le regard meurtrier qui lui adressa l'homme ne le fit pas se sentir bien mieux. Au contraire.

« Je... Je suis désolé. Je ne voulais pas. Je... »

Le serveur paniquait et ça se ressentait autant dans ses mots que dans ses gestes qui se faisait désordonnés. Il essayait de se relever mais à chaque fois, la douleur de son genou l'empêchait réellement d'y arriver. C'est avec surprise qu'il vit l'homme qui lui adressait un regard noir depuis tout à l'heure – ce qui était compréhensible si il avait écraser son chien... -  l'aider à se relever et s'asseoir sur le bon. En ce moment même, Ryuki avait honte de lui. Honte de ne pas avoir fait plus attention et déclencher cette situation. Honte d'avoir fait du mal à un animal qui n'avait rien demander et de déranger l'homme qui venait de s’accroupir devant lui et qui lui demandait comment aller, même si c'était d'une voix inexpressive.

Il sentit ses joues le brûler aussitôt, alors qu'elle devait maintenant aborder une jolie couleur rosé. Il ne voulait pas attirer l'attention, ni poser de problème. L'étudiant baissa sa tête en espérant se calmer un peu avant de reprendre la parole.

« Je pense que ça va, ne vous inquiétez pas. Je devrais pouvoir rentrer seul, même si l'hôtel est assez loin. »

Il n'en était pas vraiment sûr au fond, mais hors de question de déranger plus le sombre inconnu. Surtout qu'il avait fait du mal à son animal – qui lui faisait toujours un peu peur d'ailleurs.

« Je m'excuse sincèrement pour votre chien... Je... Je ne souhaitais pas lui faire du mal. Si il faut des soins de vétérinaire, je les payerais. Je suis vraiment désolé. »

Sur ses mots, il se releva, tanguant un peu alors qu'il posait sa jambe au genou blessé sur le sol. Il réprima une grimace à douleur et commença à avancer avant de s'étaler une nouvelle fois sur le sol. Ça ne devait juste pas être sa journée. Comme précédemment, il essaya de se relever sans succès, et ce n'est pas la présence du chien prêt de lui qui l'aidait à réussir son action.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphone


Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Dim 18 Juin - 23:51

I can smile with you.
Fang Do Han ft. Hanasegawa Ryuki

tenue& Chao☽ Tu étais penché sur le genou de ce gamin, qui venait de royalement s’étaler devant toi en trébuchant, et marchant sur la queue de Chao au passage. Il avait réellement l’air mal au point, son genou était éraflé et bleu. Tu espérais que ce n’était pas trop grave, tâtant sa blessure, bougeant sa jambe pour voir ce qu’il ne pouvait plus faire et ce qu’il savait encore faire. Tu étais toujours aussi inexpressif, c’était comme ça avec toi. Tu n’arrivais pas à mettre d’expression sur ton visage, ce qui pouvait troubler ton interlocuteur. D’ailleurs, les joues de l’inconnu avais virées au rouge, mais tu n’y faisais même pas attention, trop concentré sur sa blessure. Le garçon essaya de ce relever, s’excusant encore pour le dérangement, ainsi que pour le chien, disant que si il le fallait, il payerait les fraies de vétérinaire.

« Je ne pense pas que ce soit nécessaire, ça n’était que sa queue. Je m’inquièterais plus pour toi que pour le chien à ta place. »

Tu le regardais peiner à se lever et essayant de reprendre son chemin. Tu avais peur qu’il ne retombe et se fasse mal  à nouveau, car tu voyais bien qu’il n’était pas en état de marcher, et c’est ce qui arriva. Le jeune garçon venait de s’étaler à nouveau, même pas un mètre plus loin. Tu voyais bien qu’il ne s’en sortait pas, qu’il essayait à nouveau de se lever, sans y arriver et que la présence de Chao ne le rassurait pas du tout. Tu t’avanças vers lui, t’accroupissant à sa hauteur, passant une main sous ses jambes et l’autre main sous son épaule avant de le soulever du sol et d’ainsi le porter. Tu étais toujours aussi blasé, pas parce que la situation t’agaçait, mais parce que tu étais toujours comme ça.

« Ne t’inquiète pas, Chao ne te fera rien tu ne dois pas avoir peur de lui. Je vais t’emmener chez moi pour te soigner rapidement. Je te raccompagnerais en voiture chez toi après ça. Il vaudrait mieux que tu ailles voir un médecin. »

Heureusement, tu habitais juste à coté du parc, ou plutôt, il y avait une très grande maison dans le parc, près de l’entrée et c’était la que tu vivais. Tu n’allais donc pas devoir le porter très longtemps alors qu’il gigotait comme un poisson hors de l’eau. Tu appelas ton chien qui se mit à marcher derrière toi te suivant de près. Tu n’adressas pas un mot ni un regard au garçon dans tes bras. Tu avançais juste droit devant toi vers ta maison, sans même écouter ce qu’il pouvait bien te dire.  Au fond, tu t’en fichais, tu savais de quoi il avait besoin, et puis si tu l’écoutais, tu devrais le reposer à terre et le laisser ramper jusque chez lui. Arrivé devant chez toi, tu te débrouillas comme tu le pouvais pour rentrer dans ta demeure, et te dirigeas vers le salon.  Tu installas l’inconnu sur une chaise avant de monter à l’étage chercher de quoi le soigner.  À l’étage, tu fouillas quelque tiroir de ta grande salle de bain, cela te pris une dizaine de minute avant que tu ne trouves ce que tu cherchais. Quand tu descendis, tu vis Chao assis face à au garçon, le fixant  sans le lâcher des yeux un instant. Tu déposas la boite de secours sur la table et t’adressa à ton chien ainsi qu’à ton invité surprise, si l’on peut l’appeler ainsi.

« Chao, tu vas lui faire peur en le regardant comme ça, vas te coucher plus loin. » dis-tu à ton chien
« Tu veux quelque chose à boire peut-être ? Quelque chose de sucré ça pourrait de faire du bien. »

Ton chien avait arrêté de le fixer et était parti se coucher un peu plus loin, pendant que toi tu attendais la réponse du jeune garçon debout face à lui.

made by black arrow


Ce jour la,
Sanyanggae사냥개 est tombé pour toi.
©crack in time
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.

Min Ki ou la personne la plus important dans sa vie:
 

Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone
Messages : 71
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Jeu 22 Juin - 0:56


I can smile with you
ft. Fang Do Han

Tenue │ Ryuki se demandait parfois si il n'avait pas un don pour se mettre dans des situations invraisemblables. Il s'était étalé royalement devant un homme – en ayant écraser au passage son chien – et s'était en plus bousiller le genoux si il en croyait la douleur qui provenait de cette partie. Il s'était sentit mal sous le regard noir du propriétaire du chien et encore plus quand il 'lavait aider à se relever et à s'asseoir sur le banc. Ses joues avaient rougis sans qu'il ne puisse rien y faire, sous l'effet de la gêne. Il ne dit pas un mot pendant que l'homme examinait son genoux – qu'il voyait parfaitement bleu et partiellement enflé – mais l'étudiant ne pût s'empêcher de dire qu'il payerait les frais de vétérinaire au besoin.

« Vous êtes sûr que je ne l'ai pas cassée ? Je suis tellement désolé... »

Le serveur s'en voulait assez d'avoir fait du mal au canidé, bien plus qu'à lui même. C'est sûrement pour ça qu'il ne prit pas plus garde à ce que lui disait l'homme et qu'il se leva en réprimant une grimace de douleur. Il l'avait assez embêté, pour rien, il en était convaincu. C'est donc avec milles excuses que Ryuki avait commencé à s'éloigner avant de s'étaler une nouvelle fois sur le sol, sa jambe blessée de supportant plus son poids. Comment il faisait pour se retrouver dans cette situation, il ne le savait pas, mais il fut encore plus mortifié par ce qui se passa après.

Sans qu'il ne comprenne réellement comment, il se retrouva dans les bras de celui qui avait observé son genou quelques secondes auparavant. La surprise était clairement visible sur son visage mais ce ne fut qu'au bout de quelques secondes que Ryuki réagit finalement, commençant à s'agiter dans les bras de l'inconnu ? Ses joues reprenaient une délicieuse couleur rosé alors qu'il se trouvait beaucoup trop prêt du corps de l'autre homme. Pas qu'il soit moche, bien au contraire et c'était ça justement le problème. Puis comment il le portait...

« Mais qu'est-ce que vous faite ? Reposez-moi par terre, je peux marcher ! »

Mais il semblait sourd aux récriminations de l'étudiant et c'est finalement avec les bras croisés et une légère moue boudeuse sur les lèvres que Ryuki fini par accepter de ne pas avoir le choix. Il écouta bien sûr le discours de celui qui le portait, trouvant ses lèvres décidément trop proche de lui – ce qui lui tira un nouveau rougissement quand il se rendit compte qu'il les fixait peut-être un peu trop. Il s'agitait tout de même de temps en temps, essayant de quitter les bras musclés mais rien à faire...

« Je peux marcher, je vous assure. »

L'étudiant essayait toujours, surtout en voyant l'immense demeure vers laquelle semblait se diriger son porteur. Mais il n'avait à priori pas son mot à dire et sans comprendre, il se retrouva poser sur une chaise dans un grand salon qu'il ne connaissait, face à un chien au regard noir. Ça s'apparentait pas à du kidnapping tout ça ? Non... Un léger soupir quitta les lèvres du serveur, alors que ses yeux se fixait sur la pièce. Quitte à être là, autant y mettre du sien. Son regard tomba sur celui du canidé, qui le regardait toujours. Légèrement flippant sur les bords.

« Chao c'est ça ? J'crois ouais... Je m'excuse pour t'avoir marcher dessus tout à l'heure. M'en veux pas trop. »

Il devait péter un plomb à parler au chien de l'homme qui l'avait emmener mais il ne put pas s’intéresser plus longtemps sur cette question parce que son « sauveur » ou kidnappeur au choix, venait de revenir avec assez de matériel médical pour un régiment. Il pensait qu'il était en sucre ?  Néanmoins, malgré la moue boudeuse qui était sur ses lèvres – et qui ne les avaient pas quittées – il décida de faire la conversation. Au moins que le silence soit un peu moins pesant.

« Si vous proposez, je prendrais ce que vous voulez, du moment que c'est sucré oui. Du jus de fruit sera très bien je pense. Oh et votre chien.. Je suis désolé de lui avoir marcher dessus. »

Il revenait sur cette histoire parce qu'au final, il ne savait pas quoi dire en présence de cet inconnu qui avait un peu tendance à l'intimider.

« Il a l'air intelligent... Je lui présentais mes excuses quand vous êtes arrivé. C'est quoi comme race ? »

L'étudiant se sentait mal-à-l'aise face à l'homme, assez inexpressif en fin de compte. Pour pallier à ça, il parlait aussi vite qu'une mitraillette, alors que ce n'était clairement pas dans ses habitudes. Il pourrait toujours dire que c'était pour oublier la douleur.



 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphone


Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Lun 26 Juin - 23:35

I can smile with you.
Fang Do Han ft. Hanasegawa Ryuki


tenue& Chao☽ « Je ne vois pas comment tu aurais pu la casser simplement en marchant dessus. » Avais-tu répondu froidement au garçon assis sur le banc, à qui tu examinais le genou.

Tu voyais que son genou n’allait pas bien du tout. Tu craignais qu’il soit cassé, car si c’était le cas, tu allais sûrement devoir emmener ce garçon à l’hôpital et rester avec lui, mais tu détestais par-dessus tout les hôpitaux.  Le garçon fini par se relever et s’excuser une nouvelle fois avant de s’enfuir littéralement loin de ton chien et toi. Mais comme tu t’y attendais fortement, il s’était à nouveau étalé devant toi et était en panique à tes pieds, étant à la limite de ramper pour  partir. Tu t’étais donc approché de lui, le portant pour ainsi dire, comme une princesse.  Il s’était mis à gigoter dans tous les sens, essayant de fuir de tes bras, mais tu faisais semblant de ne rien entendre et de ne rien voir. Quand il fut enfin calmé, tu baissas les yeux vers lui, le voyant faire une légère moue boudeuse. Quand tu arrivas chez toi et que tu l’eus déposé sur une chaise de ton salon, tu étais monté chercher ta trousse de secours avant de redescendre, l’entendant parler à ton chien dans la cage d’escalier. Tu te posais des questions sur ce gamin, il  te paressait vraiment bizarre et… Pas tout seul dans sa tête. Peut-être était-ce dû au choc de tout à l’heure. S’étaler de cette manière deux fois d’affilée, ça ne devait pas aider à avoir les idées claires. Tu lui proposas de boire quelque chose de sucré et il te répondit que du jus de fruit lui irait parfaitement, avant de rajouter qu’il trouvait que Chao avait l’air intelligent et qu’il s’était excusé à Chao de lui avoir marché sur la queue. Tu ne pus t’empêcher d’arqué un sourcil au moment de sa révélation, et ça n’allait pas t’aider à le trouver moins bizarre.


« Il l’est. Je l’ai depuis qu’il est chiot, je lui ai tout appris. C’est un Cane corso, une race italienne. »


Tu servais le jeune garçon tout en répondant à ses questions. Une fois le jus de fruit servis, tu le posas à coté de lui, sur la table, avant d’aller chercher un sac de glace dans ton congélateur. Tu retournas au près de lui, te mettant à nouveau à genoux devant lui, prenant sa jambe blessée près de toi. Tu relevas légèrement son short pour avoir plus de facilité à lui faire son bandage. Tu retroussas ensuite tes manches et pris le sac de glaçons dans tes mains pour le mettre sur son genou, mettant un bandage autour pour faire tenir le tout un petit moment, et pouvoir lui faire un vrai bandage ensuite. Pendant que tu étais occupé, ton regard fut à nouveau attiré vers ton tatouage représentant un M sur ton bras gauche. Tu avais comme qui dirait une attirance pour ce tatouage. Tu étais intrigué par lui et à chaque fois que tu le voyais, tu ne pouvais t’empêcher de passer quelque seconde à l’observer. Quand tu t’en rendis compte, tu repris ton occupation de plus belle, espérant que le jeune garçon n’ait rien remarqué. Tu n’étais réellement pas du genre bavard, et un blanc s’était installé entre vous. Toi ça ne te dérangeait pas, et s’il voulait discuter, il n’avait qu’à te parler, tu n’allais pas l’ignorer. Mais c’est vrai que depuis le début, tu ne lui avais rien demandé, ne lui laissant aucun choix. Tu le tutoyais sans lui avoir demandé (même si il est plus jeune toi, c’est une question de politesse), tu ne lui avais pas demandé son nom, tu ne lui avais pas demandé son avis sur le fait de l’emmener ou pas. Il fallait donc se douter que le pauvre devait être très mal à l’aise en ta compagnie. Dans ta tête tu ne faisais rien de mal, tu voulais juste aider ce gamin. Tu t’y étais toujours un peu mal pris avec les enfants, et ce même dans ton ancienne vie, tu avais toujours un problème à ce niveau-là. En y pensant, tu espérais qu’il n’ait pas pris tes actes dans le mauvais sens. Tu avais fini de placer les glaçons sur son genou et tu te redressas pour aller t’assoir à coté de lui avant de lui faire son bandage « définitif ».


made by black arrow


Ce jour la,
Sanyanggae사냥개 est tombé pour toi.
©crack in time
avatar
Avatar : Bang Yong Guk
Qui es-tu ? :
Fang Do Han
26 ans




Sérieux ☽ audacieux ☽ courageux ☽ débrouillard ☽ leader ☽ perspicace ☽ associable ☽ brute ☽ froid ☽ méfiant ☽ mystérieux ☽ obstiné ☽ têtu ☽ généreux ☽  inexpressif

Il possède un chien cane corso noir s’appelant Chao ☽ Chao était le nom de son doudou en forme de chien que son père lui avait donné quand il était enfant ☽ Chao veut dire surpasser en chinois, son père avait nommé la peluche ainsi pour aider Do Han à surpasser ses peurs ☽ Le gang dont il était chef ce nom SANYANGGAE (사냥개) qui signifie en coréen, chien de chasse ☽  Il a vécu dans les rue de Yeosu e corée du sud à partir de ses 13 ans jusqu’à ses 26 ans ☽ Il a toujours aidé les enfants à la rue et y est très sensible encore maintenant sur Aikoyangi ☽ Il sait très bien se battre, il a appris seul et est très vite devenu le plus fort et le plus craint de sa ville ☽ Son casino est situé juste en face de l’hôtel de luxe d'Iwamune ☽ bien qu'il soit maintenant riche, il habite le petit quartier de Osanju, supportant toujours assez mal cette univers aisé ☽ Il a gardé des séquelles des violes qu'il a vécu ☽ il a peur du noir ☽ Chao vient souvent dormir sur lui pendant la nui et fini par l'écraser complètement ☽ Il a de multiples tatouage sur le corps, dont un M sur le poignet gauche ☽






Do Han est né en chine du sud à Wuhan, d'une mère coréenne et d'un père chinois. Il a vécu en chine jusqu’à ses 13 ans, mais pas qu'avec ses parents. En effet, ses parents son mort dans un accident de voiture alors qu'il est age d'a peine 6 ans. Il est envoyé chez sa tante paternelle, à Shanghai pour y vivre. Au début tout ce passait pour le mieux, jusqu’à ses 9 ans, ou il commença à être traiter comme la cendrillon de la maison, devant faire toute les taches ménagère à lui seul. Finalement son oncle avide d'argent, commença à le prostituer à l'age de 10 ans. Il fini par réussir à s’enfuir de cet enfer à 13 ans, ou il réussi à fuguer jusqu'en Corée du Sud. La bas, il fit la rencontre de Dong Chul, un vieil homme à la rue qui pris Do Han sous son aile, le nourrissant et lui apprenant le coréen, ainsi cas lire et à écrire. Il fut à la tête d'un gang de braqueur à l'age de 17 ans, le gang ce nommant Sanyanggae. à 19 ans, il trouve un chiot cane corso noir qu'il adopta, et la même année, il trouva un enfant de 11 ans à la rue dans le repaire de son gang. L'enfant ce nommant Min Ki, ils finiront par devenir très proche et très lier l'un a l'autre, Do Han finissant par développer des sentiments paternelle à l'égare de Min Ki. C'est à ses 26 ans que les choses on mal tourné lors du braquage de la plus grosse banque de Yeosu, la ville ou il vivait. Un traître aillant vendu la mèche, les forces de l'ordre les prirent sur le faits les arrêtant les un après les autres, mais Do Han avait réussi a faire s'échapper Min Ki lui disant de fuire et de ne surtout pas ce faire attraper. Do Han ce laissa par la suite arrêter, regardant Min Ki s’enfuir au loin.





Min Ki allant été le seul à avoir put découvrir le véritable Do Han, personne n'aura la chance de le découvrir à son tour car à son jugement, il fut décidé qu'il ce ferait administrer le sérum sur Aikoyangi, ce voyant effacer tout ses souvenirs. à présent il vit à Osanju avec son chien et est directeur du casino d'Iwamune. Il pense vivre sur l’île depuis 1 ans alors qu'en réalité, il n'y est que depuis 6 mois.

Min Ki ou la personne la plus important dans sa vie:
 

Chao, son gros amour:
 

Les fifiches : Il était une fois - Do Han et ses amis - Cellphone
Messages : 71
Date d'inscription : 13/06/2017
Wasure
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki Mar 27 Juin - 4:13


I can smile with you
ft. Fang Do Han

Tenue │ Ryuki aurait dut se douter que son genoux blessé ne supporterait pas son poids au vu de la douleur lancinante qui le traversait à cet endroit de son corps. Mais têtu et honteux, il avait essayer de s'échapper, avec milles remerciement certes, mais à s'éloigner quand même de l'inconnu et de son chien inquiétant. Il n'avait que réussi à s'étaler sur le sol une nouvelle fois. Il les enchaînait mais comble de la honte, il se retrouva dans les bras du propriétaire du chien. Ce dernier ne lui laissait pas le choix, il le ramenait chez lui. L'étudiant eu beau demander de le reposer au sol ou bien imiter un poisson hors de l'eau, l'homme ne le lâchait pas.

L'étudiant avait alors finit le chemin sagement, dans les bras musclés de cet inconnu, une moue boudeuse collée à ses lèvres et les bras croisés. Cela ne devait pas le faire apparaître adulte, mais il s'en fichait. Il était gêné de la situation et ne voulait qu'une chose : retoucher le sol ! Ce quia arriva finalement quand il entra dans l'immense demeure de l'homme et qu'il le posa sur une chaise. Il put alors admirer à loisir la salle dans laquelle il se trouvait, qui n'avait rien à voir avec sa petite chambre d'hôtel, à la limite du taudis.

Le regard de Ryuki finit par se reposer sur le chien. Maintenant qu'il n'était plus en train de lui grogner dessus et qu'il pouvait mieux l'observer, il le trouvait beau. Tout en puissance et en muscle, ce chien imposait le respect, un peu comme son maître, puisque après tout, Ryuki avait finit par se plier à ses volontés, sans rien dire ou presque. Il n'avait pas eu une seule fois le choix mais au fond, il n'en était pas plus dérangé que ça. Juste honteux d'avoir fait du mal au canidé et de provoquer du dérangement à l'homme. Il avait proposé d'être seul avec le canidé pour s'excuser de son comportement. La bête semblait intelligente, le serveur était sûr qu'elle comprendrait. Peu importe qu'on le prenne pour un fou, en parlant aux animaux. Il avait besoin de s'occuper sinon il allait devenir malade de nervosité et ce, même si son hôte était revenu avec assez de matériel médical pour dix malade. Il était blessé, pas à l'article de la mort !

« Je ne connaissais pas la race, ce n'est pas commun sur l'île. Mais c'est vraiment un bel animal. J'ai été étonné de voir combien il vous obéissait bien... Alors même que je lui avait fait mal. Encore désolé pour cela. »

Une légère grimace, désolée, barra ses lèvres. Il n'aimait pas faire du mal volontairement ou non aux autres. L'étudiant avait une sainte horreur de la violence et était tétanisé dès qu'il voyait une scène de ce genre. Il n'allait donc pas en provoquer pour le plaisir.

Ryuki ne pouvait s'empêcher de regarder le propriétaire de l'immense demeure lui servir un verre de jus de fruit. Il... l'intimidait, autant qu'il l'intriguait. Ses réponses monotones, son caractère, ses actions... Il ne le comprenait pas. Il ne comprenait même pas pourquoi il était dans cette maison où il était mal à l'aise, alors qu'il n'avait quasi rien, il le savait.

C'est avec un léger sourire qu'il remercia l'inconnu quand il lui tendit le verre de jus de fruit. Il but quelques gorgés appréciant le goût frais des frais et l'apport de sucre. Il avait malgré tout courut pas mal de temps avant de s'effondrer par terre, tête la première sur le sol. Mais alors qu'il se perdait légèrement dans ses pensées, il fut brutalement ramené sur terre par l'homme qui manipulait, certes doucement, son genoux, pour le glacer. Il ne put l'empêcher mais un sifflement de douleur franchit ses lèvres. C'est que ça faisait un mal de chien, sans mauvais jeu de mot ! Heureusement, la brûlure du froid vient rapidement endormir la douleur, même si il l'a sentait toujours présente, en arrière-plan. Le serveur priait juste pour que ça ne soit pas trop grave. Il ne pouvait pas se permettre rater un jour de travail, son patron ne le lui pardonnerait pas, ni le propriétaire de l'hôtel, si il arrêtait de payer son loyer.

Ryuki reporta son attention sur l'inconnu, qui était toujours au sol, les yeux fixés sur un tatouage en semble de M, qu'il regardait avec attention. Même si un blanc avait prit place dans la pièce, il ne se sentait pas d'aborder le sujet du tatouage avec l'homme. Il l'intimidait bien trop pour ça, même si il lui avait déjà servi des conneries plus tôt, pour occuper le silence et faire passer sa gêne. Patiemment, il attendit que l'homme est finis de fixer la poche de glace sur son genou. Il espérait sincèrement que cela suffirait. Dès qu'il fut assis à ses côtés, bien trop près à son goût d'homme prude comme dirait Sora, il tourna un peu la tête vers lui avant de l'incliner.


« Merci. Pour me soigner rapidement. Vous n'étiez pas obliger, et... J'ai fait du mal à votre animal, je ne devrais pas être là, je dois vous déranger, merci et dès que ça ira un peu mieux, je partirais. Je ne vous embêterais pas plus. »

Ses propos étaient décousus, sans fil conducteurs mais les yeux noirs et profonds de l'homme l'intimidait. On aurait dit qu'il avait vu des choses horribles, sans savoir quoi exactement. Tout cela, le regard de l'homme, sa carrure, ses actions déstabilisait Ryuki qui se retrouvait à presque bégayer devant lui. Facilement impressionnable, surtout devant ceux qui pouvait semble aux premirs abords violents, il cherchait en vain un moyen de s'occuper.

C'est le canidé, Chao, qui lui offrit cette chance en s'approchant de son mètre. Pas de Ryuki mais les deux étant assis sur des chaises l'une à côté de l'autre, l'étudiant put admirer de plus près l'animal. Il hésita quelques secondes avant de lever la main pour la poser sur le corps chaud du chien et le caresser doucement. Il avait un peu peur, de l'énorme animal qui lui avait malgré tout grogner et de la réaction du maître mais il le faisait.


« Il est doux. »

Simple constatation de sa part, il ne savait pas quoi dire ou faire d'autre alors que ses yeux étaient fixé sur le chien noir.




 
Head under water, you search the exit


avatar
Avatar : Lee Taemin
Qui es-tu ? :

Il est né sur Aikoyangi et y a grandit. Son enfance, il l'a passé avec sa mère. Il était un enfant calme et heureux jusqu'à ce qu'elle meurt et qu'il soit confié à son père. À partir de la, sa vie a changer. Il s'est fait battre, a été obligé de voler et de faire peur... En parallèle, son ami d'enfance l'a abandonné, préférant la femme que Ryuki aimait à son ami. Ça a rendu fou Ryuki qui a kidnapper une femme ressemblant à Mirei pour la séquestrer. Retrouvé par Haruto, il décida de sauter d'une fenêtre plutôt que de se retrouver en prison.



Il est amnésique, étudiant en droit et légèrement pauvre. Il cherche ses souvenirs, malgré qu'on lui dise que ce soit impossible qu'il les retrouve. Mais dernièrement, il se pose des questions et cherche des réponses.


Les fifiches : HistoireFiches de liensTéléphone


Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2016
Wasure - Admin
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

I can smile with you ft Hanasegawa Ryuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» Smile(y) me back!
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Kyul :: Osanju :: Parc Sakura-