AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'hésitez pas à jeter un œil aux scénarios des membres heart
Nous sommes actuellement en septembre 2057 sur le forum heart
La MAJ 5 du forum est arrivée, rendez-vous par ici pour réagir heart
Nous venons de passer en septembre, n'oubliez pas de poster un nouveau message dans votre journal RP pour ce mois-ci siouplet !

Partagez| .

Réflexe professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Réflexe professionnel Mar 4 Juil - 15:00

Réflexe professionnel

La boutique connaissait un certain succès, pour la plus grande surprise de Mariko. La gérante ne pensait pas que la boutique se serait fait un nom aussi rapidement. Ses ainées l'avaient mise en garde contre le premier mois, le plus difficile d'après elles. La faible visibilité du magasin faisait face à des dépenses fixes plus qu'exorbitantes. Sans clientèle, le magasin pourrait mettre clé sous porte en l’espace de quelques mois. Pour ne rien arranger, la concurrence était rude entre les commerces, mais pour l’instant ‘Rookie & Siko’ pourrait finir le mois en payant crédits et extras. Tout cela grâce à un contrat avec un spa décroché quelques jours plus tôt. C’était une entrée d’argent qui était assuré avec celle de l'autre commerce.

Le carillon de la porte surprit Riko qui leva le nez de ses livres de compte. Un grand blond, bien plus âgée que la jeune gérante, franchit la porte de la boutique. L’ancienne lycéenne fut vraiment surprise par la pigmentation de la chevelure de l’homme. Aucun de ses produits n’avaient jamais réussi à se rapprocher d’un tel blond.

‘‘- Vous ne devez pas vous teindre les cheveux ! s’écria la blonde. Jamais !’’

Le nouveau client se retrouna vers elle, surpris, ce qui laissa le temps à Riko de réaliser ce qu’elle venait de faire (ou plutôt de dire). On ne pouvait pas parler ainsi à un client !

‘‘- C-C’est que vous avez des très beau cheveux, voyez-vous, expliqua-t-elle. A cette distance, je n’arrive pas vraiment à déterminer si votre chevelure blonde est naturelle ou est le fruit d’une agression chimique. Dans le premier cas, je dois avouer que je suis tout à fait admirative. Dans ce dernier cas, je vous recommande la plus grande vigilance. Vous avez l’air de posséder des cheveux fins et ça risque de devenir compliquer si vous multipliez les colorations ...’’

Sauf que son client n’était surement pas venu dans sa boutique pour se voir offert un exposé sur la nature de sa chevelure.

‘‘- Hum, désolé, c’est un réflexe’’, s’excusa-t-elle.

Pas plus tard qu’hier, elle s’était mise à réciter la liste des composants d’une coloration et les effets néfastes de ces derniers -notamment dans des cas de rapprochement drastique des agressions chimiques sur le cuir chevelu- à son brave cousin qui l’avait 'écouté' pendant près d’une demi-heure en hochant de la tête. A vrai dire, il n’avait pas écouté grand-chose, trop occupé à préparer à manger pendant que l'adolescente s’extasiait à table.

‘‘- Bonjour, je peux vous aider ? Demanda-t-elle.’’

Il était peut être temps que la jeune gérante délaisse ses livres de comptes pour faire son travail, au lien d'agresser son client.

ft. KANEKO Gregory (Gerg')


La famille:
 

Nos chemin se sont unis un moment mais il est maintenant temps de nous séparer. Fais-moi confiance tout ira pour le mieux ▵
endlesslove.
avatar
Avatar : Son Wendy
Qui es-tu ? :
伊藤まりこ
Itô Mariko
(18 ans)


Issu de l'union d'une mère coréenne et d'un père japonais, Mariko est bilingue dans ses deux langues. Elle a vécu avec ses parents jusqu'à l'âge de 15 ans dans la ville de Nara. Tout à changé quand ses parents ont choisis de déménager dans une nouvelle ville. Mariko a eu du mal à s'intégrer et a été très longtemps la cible de brimade de ses camarades de classes. La haine a fini par prendre possession de son corps. Jour après jour, le même plan revenait dans sa tête. Jour après jour, elle rêvait de le mettre en exécution.


Le 15 octobre 2055, la Kenpai tower, symbole de sa nouvelle ville, a explosé sous l'effet d'explosif posé à l'extrémité des points d'encrages du bâtiment. Le bilan final de l'accident était de 140 morts et de 230 blessés. Parmi ses personnes, 200 étaient élèves dans le lycée de Mariko. Mariko étant mineur, le gouvernement japonais n'a pu révéler qui était l'auteur de l'attentat. Les autorités ne pouvait prendre des mesures contre elle du fait de son âge, l'ont envoyés sur l'île d'Aikoyangi. Elle a reçu là-bas le célèbre sérum.


A partir de ce moment, elle a cru être une nouvelle élève ayant bénéficier d'une bourse pour ses études. Tout à changer à la fin du mois de novembre 2056. Sa classe a eu une activité dans un laboratoire avec des produits ayant des propriétés explosifs. En les manipulants, Mariko s'est souvenu de nombreuses choses. Par son inattention, elle les a mélangé et a à créer une explosion au sein de sa salle. Il n'y a eu heureusement aucun blessé mais Mariko a été suspendu de l'établissement et de l'internat. Elle se retrouve aujourd'hui à la rue.


Les fifiches :
Son histoireSa fiche de lienSa fiche de RPs • Fiche personnageSon téléphoneSon collier


Si vous voulez soutenir l'économie de Kyul, passez donc dans sa petite boutique en plein coeur de Kona ! Située dans un petit local, cette boutique nommé en hommage à l'amitié qu'elle entretient avec son cousin 'Rookie&Siko' est remplie de tous les produits nécessaires à votre bien-être ! Si vous souhaitez des commandes plus obscures, merci de vous adresser par téléphone à la gérante.

Messages : 712
Date d'inscription : 25/12/2016
Memoria - Level 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Ven 14 Juil - 11:34

Réflexe professionnelfeat. Itô Mariko

C'était bientôt l'anniversaire de sa mère et, pour cette occasion, Gregory s'était retrouvé à errer dans les rues de la ville à la recherche d'un cadeau. Tous les ans, aussi loin qu'il s'en souvienne, c'était le même dilemme qui s'installait. Il se demandait ce qu'il pourrait bien trouver d'origine, ayant déjà écumé les cadeaux assez communs du genre "une carte cadeau à dépenser dans sa boutique de vêtements préférée" ou encore le livre du moment. Pour cette année, trop préoccupé par ses propres pensées, le postier n'avait pas pris d'avance et se retrouvait le matin même à s'en charger. Il était tout juste neuf heures quand ses pas le guidèrent vers une boutique sur Kona, où logeaient ses parents, qu'il n'avait jamais vu jusqu'alors. Intrigué, il s'approcha et vit qu'il y avait des produits de beauté en tout genre à l'intérieur. D'un haussement d'épaules, il se dit "pourquoi pas" et poussa la porte de l'établissement.
Gregory eut à peine le temps de comprendre dans quel endroit il venait de tomber qu'une jeune femme l'asséna de toute une tirade qui le laissa sans voix, incapable de dire quoi que ce soit. A la vérité, il n'avait pas eu le temps de saisir l'intégralité des propos de la demoiselle, juste le fait que ses cheveux blonds l'avait perturbé.

« Euh, fit-il, oui c'est une coloration. »

Il n'aimait pas particulièrement la teinte plutôt foncée de ses véritables cheveux alors cela faisait un petit moment qu'il avait choisi de passer sur le blond. Ses origines japonaises avaient eu raison de sa chevelure brune, à son plus grand regret, mais grâce aux progrès changer de couleur n'était plus un problème. Et puis, le blond lui allait bien mieux, non ?
Enfin bon, suite à l'agression (ni plus ni moins) de cette fille, elle termina par lui souhaiter bonjour et lui proposer son aide. Le facteur ne put s'empêcher de lâcher un rire nerveux en passant une main dans l'objet de cette précédente agression.

« Bonjour, répondit donc Gregory. Est-ce que vous réservez le même accueil à chacun de vos clients ? Parce qu'à ce rythme-là, vous ne risquez pas de vous faire que des amis. »

Il lâcha cela avant de reprendre sa découverte de la boutique là où il en était, à savoir à son commencement. Le garçon s'avança près de l'îlot central où se trouvaient exposés les produits phare du moment. Il ne connaissait aucune marque, mais ce n'était pas trop grave car la jeune femme traînait toujours dans le coin. Etait-elle une employée ? Ou la gérante ? Elle semblait bien jeune aux yeux de Gregory.

« Sinon, je cherche un cadeau pour une femme de presque soixante ans. Avez-vous des produits à me recommander ? Je ne connais pas vraiment ces trucs-là. »

D'un bref geste de la main, il désigna l'ensemble de la boutique avant d'enfoncer les deux dans les poches de son jean noir déchiré aux genoux. Ses pupilles marron claires se déposèrent sur la vendeuse, attentives aux propositions qu'elle allait lui faire.


Die tomorrow
All this time, we only tried to find a way to runaway. Now everything must change. What if we could all just die tomorrow? When everything you see is a lie, all you have to do is close your eyes, listen to the voice inside cause our hearts must stay alive. It's time now.
avatar
Avatar : David Masato Hayakawa (Masato ; coldrain).
Qui es-tu ? :
金子グレゴリー Greg, 30 ans, japonais et américain. ❅ Postier, il est plutôt souriant bien qu'inconstant dans le fond. ❅ A des maux de tête depuis quelques semaines sans comprendre pourquoi. ❅ Il a tué le meurtrier de sa famille avant d'arriver ici et de tout oublier. ❅ Il était chanteur dans son propre groupe de musique, "Falling Down", avant. Et drogué, aussi. ❅ A retrouvé deux souvenirs qu'il essaie de noyer dans l'alcool car il ne comprend pas.
Les fifiches :
HistoireRelationsSujetsFiche personnage
Messages : 647
Date d'inscription : 19/10/2016
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Ven 14 Juil - 19:28

Réflexe professionnel

C’était donc une coloration. En même temps, le gêne blond était très peu présent à Aikoyangi. Mariko se sentit un peu stupide de ne pas y avoir pensé avant. C’était logique comme 1+1=2 ou comme la principe de l’attractivité selon Einstein (encore lui). Pour en revenir aux cheveux (ce qui était quand même le début de sa pensée), le blond allait faire face à quelques problèmes s’il continuait à se faire teinture sur teinture. Dans les rayons de la boutique, il devait y avoir des colorations peu agressives mais nécessitant une pose plus régulière. Son client devrait avoir une hygiène de vie irréprochable. Respectait-il déjà les espaces entre deux colorations ? Elle ne voulait même pas l’imaginer. Puis le blond critiqua sa façon d'accueillir ses clients. Ce fut un véritable choc pour l'adolescente qui se stoppa net. Qu’avait sa façon d’accueillir ses clients ? On lui avait toujours dit qu’elle faisait forte impression et qu’il était dure de l’oublier. C’était l’essentiel pour la fidélité des clients d’une boutique, non ? Et ce blond, arrivait de nul part pour lui dire comment accueillir des clients ? Qu’il finisse chauve !

‘‘- Cher client, sachez que l'accueil personnalisé est une spécialité de ce lieu !’’

Ca, et le fait d’exploser les poubelles des boutiques concurrentes. Le client s’avança vers l’ilot central et farfouilla. Enfin, il demanda un cadeau pour une femme de soixante ans. Si cela avait été pour lui, Riko lui aurait bien conseillé une coloration instantané pour qu’il perde sa chevelure mais c’était pour une vielle dame. Elle ne pouvait pas faire ça. Maman-du-futur-chauve n’avait rien demandé. Elle était probablement une femme très gentille aimant donné des cacahouètes aux enfants passant dans le voisinage. Il y en avait une d’ailleurs dans le quartier de Sookie. La vielle dame était très gentille, quoique un peu folle et se croyant encore sous l’occupation japonaise, mais il ne fallait pas réduire une personne à quelques détails insignifiants.

‘‘- Je vous conseille les crèmes pour les mains à l’orange qui font fureur auprès de mes clientes les plus âgées.’’

Elle en avait vendu deux. Ce qui était toujours mieux que de ne rien vendre ! Riko sentit une douce odeur d’orange. Dieu comme ça sentait bon. Sauf que le blond n‘avait ouvert aucun testeur. L’odeur semblait venir de la réserve, c’était mauvais signe. L'adolescente n’aurait quand même pas oublié une produit dans l’atelier ? Un produit oublié sur le feu comme du Chromate de potassium ou du Nitrate d'argent pourrait avoir des effets indésirable sur sa charmante petite boutique. Mariko se précipita dans la réserve abandonnant son client qui commençait à se poser de sérieuses questions sur la gestion de la boutique. La chimiste partit rincer ce qu’elle pouvait dans le lavabo des toilettes de l’établissement en passant devant son client. Une fois dans le dit lieu, Riko se rendit compte ce qu’elle tenait entre les mains. Ce n’était pas des gels douches, ou des petites chose sympathique, non. C’était des produits de l’autre boutique, quelques poudres blanches et colorés qui ne demander plus qu’a prendre de jolies formes innocentes pour être vendu. Là, tout de suite, Mariko n’aurait pas été contre se frappait la tête contre les murs. Pouvait-elle repasser devant le blond sans qu’il reconnaisse la marchandise ? Aller-t-il appeler les poulets ? Le trafic de stupéfiant pouvait entrainer une peine d'emprisonnement allant jusqu'à cinq ans. Mariko ne voulait pas passer cinq ans de sa vie derrière les barreaux !  Pour l'instant, tout allait être planquer dans le réservoir des toilettes. Mariko avait juste à agir parfaitement normalement en sortant.

''- Excusez-moi, j'ai eu un petit problème technique. Nous étions donc sur les crèmes pour ...''

La grande adolescente s'arrêta en voyant l'état de son client blond préféré. Mais pourquoi donc était-il accroché au comptoir comme si sa vie en dépendait ?  

ft. KANEKO Gregory (Gerg')


Spoiler:
 


La famille:
 

Nos chemin se sont unis un moment mais il est maintenant temps de nous séparer. Fais-moi confiance tout ira pour le mieux ▵
endlesslove.
avatar
Avatar : Son Wendy
Qui es-tu ? :
伊藤まりこ
Itô Mariko
(18 ans)


Issu de l'union d'une mère coréenne et d'un père japonais, Mariko est bilingue dans ses deux langues. Elle a vécu avec ses parents jusqu'à l'âge de 15 ans dans la ville de Nara. Tout à changé quand ses parents ont choisis de déménager dans une nouvelle ville. Mariko a eu du mal à s'intégrer et a été très longtemps la cible de brimade de ses camarades de classes. La haine a fini par prendre possession de son corps. Jour après jour, le même plan revenait dans sa tête. Jour après jour, elle rêvait de le mettre en exécution.


Le 15 octobre 2055, la Kenpai tower, symbole de sa nouvelle ville, a explosé sous l'effet d'explosif posé à l'extrémité des points d'encrages du bâtiment. Le bilan final de l'accident était de 140 morts et de 230 blessés. Parmi ses personnes, 200 étaient élèves dans le lycée de Mariko. Mariko étant mineur, le gouvernement japonais n'a pu révéler qui était l'auteur de l'attentat. Les autorités ne pouvait prendre des mesures contre elle du fait de son âge, l'ont envoyés sur l'île d'Aikoyangi. Elle a reçu là-bas le célèbre sérum.


A partir de ce moment, elle a cru être une nouvelle élève ayant bénéficier d'une bourse pour ses études. Tout à changer à la fin du mois de novembre 2056. Sa classe a eu une activité dans un laboratoire avec des produits ayant des propriétés explosifs. En les manipulants, Mariko s'est souvenu de nombreuses choses. Par son inattention, elle les a mélangé et a à créer une explosion au sein de sa salle. Il n'y a eu heureusement aucun blessé mais Mariko a été suspendu de l'établissement et de l'internat. Elle se retrouve aujourd'hui à la rue.


Les fifiches :
Son histoireSa fiche de lienSa fiche de RPs • Fiche personnageSon téléphoneSon collier


Si vous voulez soutenir l'économie de Kyul, passez donc dans sa petite boutique en plein coeur de Kona ! Située dans un petit local, cette boutique nommé en hommage à l'amitié qu'elle entretient avec son cousin 'Rookie&Siko' est remplie de tous les produits nécessaires à votre bien-être ! Si vous souhaitez des commandes plus obscures, merci de vous adresser par téléphone à la gérante.

Messages : 712
Date d'inscription : 25/12/2016
Memoria - Level 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Dim 16 Juil - 11:27

Réflexe professionnelfeat. Itô Mariko

Gregory était sceptique quant aux méthodes utilisées par la jeune femme, mais comme elle lui paraissait plutôt jeune, il lui pardonna mentalement cela en le mettant sur le compte de son âge. Le postier n'était pas méchant, mais certains clients pourraient très mal prendre le fait de se faire apostropher de cette façon en pénétrant dans cet établissement tout neuf. De toute manière, en y réfléchissant bien, s'il n'avait pas été à la recherche d'un cadeau pour sa mère, il n'aurait jamais mis les pieds ici. Et puis, qu'est-ce qu'ils avaient, ses cheveux ? Le blond lui allait bien mieux que le brun hérité de son côté trop japonais.
Quoiqu'il en soit, le garçon fit abstraction à cela en s'approchant du présentoir au centre de la boutique. Ne sachant trop quoi prendre, il choisit de demander conseils à la vendeuse très agitée qui traînait dans un coin de la pièce. Elle lui conseilla de prendre une crème pour les mains à l'orange, assurant que c'était un très bon choix. D'ailleurs, à cet instant précis, une douce odeur orangée vint s'insinuer dans son nez et Gregory tourna le visage vers son interlocutrice, pensant que c'était elle qui avait ouvert un produit pour le lui montrer. Sauf qu'il comprit vite que ce n'était pas le cas quand il la vit courir en direction de son arrière boutique. Quel trafic se menait, là-derrière ? Gregory eut à peine le temps de se question dessus qu'une violente pointe se ficha dans son cerveau, l'assaillant de part et d'autre. Ce n'était pas le moment d'avoir une migraine !
Son sang tambourinait à ses tempes tandis qu'il portait ses deux mains à sa tête, une grimace de douleur ayant pris place sur son visage jusqu'alors plutôt calme. L'odeur d'orange se fit de plus en plus présente en lui, lui donnant finalement plus envie de vomir que d'acheter le produit. Vaguement, il aperçut la demoiselle se ruer vers ce qu'il devina être les toilettes et il se demanda s'il ne ferait pas mieux de la suivre pour éviter que ses hauts-le-coeur ne soient trop violents. Néanmoins, il n'en eut pas le temps car il sentit ses jambes défaillir et réussit tout juste à se raccrocher au comptoir de vente.

« La lumière grésille, mais elle me fait mal à la tête. Une douleur affreuse s'empare de mon esprit à peine ai-je déposé mon pied sur le sol toujours froid de la cave.

« Maman ? »

Et l'horreur s'affiche devant mes yeux, me brûlant la rétine jusqu'à l'estomac. Et je vomis. Je vomis tout ce que je peux en apercevant les trois personnes les plus importantes au monde qui sont attachées, ligotées à une chaise. J'hésite. Je n'ose pas. Je comprends ce qui s'est passé et mon coeur se serre tandis que des larmes perlent sur mes joues. Elles sont silencieuses, tout comme mes pas qui me font venir jusqu'à ma famille.
Bang. Bang.
Une balle dans la tête chacun. Je m'approche de mon grand-frère pour secouer l'une de ses mains encore posée sur sa cuisse, de mon père dont le visage est figé par l'horreur et de ma mère dont le maquillage a coulé sur ses joues. Un nouveau haut-le-coeur et je vomis plus loin, pleurant et hurlant toute la souffrance qui me submerge. Pourquoi ? Pourquoi eux ? Pourquoi... pas moi ? Je sens un sentiment nouveau m'envahir. La colère. La vengeance. Oui, car je le jure, je les vengerais.
»

Gregory revint à lui, les yeux révulsés par l'horreur à laquelle il  venait d'assister. Pourtant, en y regardant à deux fois, rien de tout ceci n'était... réel. Il se tenait dans une boutique, avec une étrange odeur qui lui était désagréablement familière, une fille en face de lui. Qu'est-ce qui s'était passé ? Que venait-il de vivre pour... la seconde fois ?! La rage au ventre, il abattit son poing sur le comptoir, faisant trembler les quelques produits étalés dessus, avant de se ruer sur la jeune femme et de la plaquer contre ce-même comptoir.

« Qu'est-ce que tu m'as fait ? Putain, réponds-moi, qu'est-ce que tu m'as fait ?! »

Sa voix était rauque, caverneuse, comme s'il se réveillait d'un long sommeil. Mais n'était-ce pas le cas ? N'avait-il pas été endormi ? Il attendait une réponse de son interlocutrice et ne la relâcherait pas tant qu'elle n'aurait pas tout avoué. Car elle était coupable. Tout cela était de sa faute.

Spoiler:
 


Die tomorrow
All this time, we only tried to find a way to runaway. Now everything must change. What if we could all just die tomorrow? When everything you see is a lie, all you have to do is close your eyes, listen to the voice inside cause our hearts must stay alive. It's time now.
avatar
Avatar : David Masato Hayakawa (Masato ; coldrain).
Qui es-tu ? :
金子グレゴリー Greg, 30 ans, japonais et américain. ❅ Postier, il est plutôt souriant bien qu'inconstant dans le fond. ❅ A des maux de tête depuis quelques semaines sans comprendre pourquoi. ❅ Il a tué le meurtrier de sa famille avant d'arriver ici et de tout oublier. ❅ Il était chanteur dans son propre groupe de musique, "Falling Down", avant. Et drogué, aussi. ❅ A retrouvé deux souvenirs qu'il essaie de noyer dans l'alcool car il ne comprend pas.
Les fifiches :
HistoireRelationsSujetsFiche personnage
Messages : 647
Date d'inscription : 19/10/2016
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Lun 17 Juil - 0:31

Réflexe professionnel

Les us et coutumes obligeaient les personnes dotés d’une éthique d’aller aider les personnes prisent d’un malaise. Mariko était une personne doté d’une solide éthique. Certes, cette fameuse étique était parfois chamboulé avec des mots comme ‘explosifs’ ou encore ‘vengeance’ mais le plus souvent, tout se passait bien. C’est donc avec une certaine innocence que la jeune blonde se précipita vers son ainée pour l’aider. Quelle ne fut pas sa surprise en se voyant plaquer contre le comptoir ! La politesse et les règles de savoirs-vivres n’étaient pas visiblement acquises par tout le monde. L’adolescente fut au début passive devant la tournure des événements, avant de reprendre ses esprits. Il lui en fallait plus pour être effrayer. La brulure restait fièrement sur son dos, le lui rappelait chaque jour.

‘‘- Calmez-vous.’’

Vu comment il la secouait, il n’était pas prêt de se calmer. Il est vrai que ce genre de conseil était, le plus souvent, plus facile à prodiguer qu’à exécuter.

‘‘-  Respirez un bon coup, conseilla l'adolescente.  Gonflez vos poumons pour ensuite expirez doucement l’air que vous avez emmagasiné. Puis, recommencer.’’

L’odeur d’orange commençait à s'atténuer dans la boutique. Heureusement, qu’une fenêtre avait été ouverte un peu avant l’arrivé du blond. Il fallait maintenant attendre que l’odeur parte. Pour dire la vérité, et uniquement la vérité, Mariko ne trouvait pas l’odeur si déplaisante. Le blonde continuant à s'accrocher à elle ou à la menacer (selon les versions) ne semblait pas partager son avis. Etait-ce l’odeur d’orange qui l’avait mis dans cet état ? Ou bien la vue de ses produits ? Ce n’était peut être pas le moment pour se poser ce genre de question. Mariko verrait plus tard pour les enquêtes d’opinions et anti-allergie de son service après-vente.

‘‘-  Est-ce que vous voulez que j'appelle le SAMU ?’’

Certes, il l’avait menacer et presque insulter mais ce n’étais pas pour ses petites erreurs qu’il ne fallait pas qu’elle se montre prévenante envers lui.

‘‘-  Ou que je vous apporte un verre d’eau ?’’

L’eau ne pouvait faire que du bien ! C’est en tout cas ce que répétait à tue-tête son professeur de Physique-chimie à l’époque où elle pouvait encore aller en cours. Le blond continuait à parler entre quelques respirations. Il était bien pâle son client. Pensait-il à manger correctement ? Ou bien à dormir suffisamment ? Ne faudrait-il pas s'asseoir parterre afin de prévenir toute chute ? Mariko n’eut hélas pas le temps de se questionner plus longtemps, on recommença à le secouer. Au dernière nouvelle, elle n’était pas une paire de maracas. C’était bien parce qu’il allait mal qu’elle lui pardonna immédiatement.  

ft. KANEKO Gregory (Gerg')


La famille:
 

Nos chemin se sont unis un moment mais il est maintenant temps de nous séparer. Fais-moi confiance tout ira pour le mieux ▵
endlesslove.
avatar
Avatar : Son Wendy
Qui es-tu ? :
伊藤まりこ
Itô Mariko
(18 ans)


Issu de l'union d'une mère coréenne et d'un père japonais, Mariko est bilingue dans ses deux langues. Elle a vécu avec ses parents jusqu'à l'âge de 15 ans dans la ville de Nara. Tout à changé quand ses parents ont choisis de déménager dans une nouvelle ville. Mariko a eu du mal à s'intégrer et a été très longtemps la cible de brimade de ses camarades de classes. La haine a fini par prendre possession de son corps. Jour après jour, le même plan revenait dans sa tête. Jour après jour, elle rêvait de le mettre en exécution.


Le 15 octobre 2055, la Kenpai tower, symbole de sa nouvelle ville, a explosé sous l'effet d'explosif posé à l'extrémité des points d'encrages du bâtiment. Le bilan final de l'accident était de 140 morts et de 230 blessés. Parmi ses personnes, 200 étaient élèves dans le lycée de Mariko. Mariko étant mineur, le gouvernement japonais n'a pu révéler qui était l'auteur de l'attentat. Les autorités ne pouvait prendre des mesures contre elle du fait de son âge, l'ont envoyés sur l'île d'Aikoyangi. Elle a reçu là-bas le célèbre sérum.


A partir de ce moment, elle a cru être une nouvelle élève ayant bénéficier d'une bourse pour ses études. Tout à changer à la fin du mois de novembre 2056. Sa classe a eu une activité dans un laboratoire avec des produits ayant des propriétés explosifs. En les manipulants, Mariko s'est souvenu de nombreuses choses. Par son inattention, elle les a mélangé et a à créer une explosion au sein de sa salle. Il n'y a eu heureusement aucun blessé mais Mariko a été suspendu de l'établissement et de l'internat. Elle se retrouve aujourd'hui à la rue.


Les fifiches :
Son histoireSa fiche de lienSa fiche de RPs • Fiche personnageSon téléphoneSon collier


Si vous voulez soutenir l'économie de Kyul, passez donc dans sa petite boutique en plein coeur de Kona ! Située dans un petit local, cette boutique nommé en hommage à l'amitié qu'elle entretient avec son cousin 'Rookie&Siko' est remplie de tous les produits nécessaires à votre bien-être ! Si vous souhaitez des commandes plus obscures, merci de vous adresser par téléphone à la gérante.

Messages : 712
Date d'inscription : 25/12/2016
Memoria - Level 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Dim 23 Juil - 17:21

Réflexe professionnelfeat. Itô Mariko

Il allait devenir fou. Complètement et sûrement fou. Gregory ne comprenait plus rien à ce qui se passait dans cet endroit, dans son esprit. Rien n'était normal, rien n'était... réel. Si, n'est-ce pas ? Tout cela était bel et bien réel, tout ce qu'il avait vécu. Et ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Ce n'était pas la première fois mais il avait secrètement espéré que ce soit la dernière afin qu'il ne se prenne pas davantage la tête. Parce qu'il aurait pu se dire que ce n'était qu'un maudit rêve qui l'avait hanté le temps de quelques minutes. Sauf que ce n'était clairement pas le cas avec ce qui venait de lui tomber dessus. Cela ressemblait à la suite du précédent flashback qu'il avait vécu et les moments où il appelait sa "famille" lui tapait dans le crâne. Il se voyait encore et encore descendre les marches de la cave pour découvrir le spectacle macabre qu'elle renfermait.

« C'est ce que je fais, respirer ! C'est à cause de ta putain de crème que je suis... que je suis... BORDEL ! »

Son poing vint de nouveau se ficher dans le comptoir qui, décidément, n'avait absolument rien demandé. Il ignorait ce qu'il était, ce qu'il venait de vivre. Les pensées du facteur se mélangeaient et il ne savait plus vraiment où se mettre, quoi faire, pourquoi il était là. Il finit par lâcher la jeune femme en balayant d'un vague geste de la main ses deux précédentes interrogations qu'il trouvait inutile. Il laissa alors glisser son dos contre le mur le plus proche, ramenant ses genoux contre son torse pour y prendre sa tête à deux mains, son regard perdu dans le vide. Que pouvait-il faire ? Il fallait patienter, oui, c'était la meilleure solution. C'était à cause de ces "visions" qu'il perdait la tête, qu'il ne savait plus aligner un pied devant l'autre. Il achetait de l'alcool pour se saouler et tenter de ne plus penser à rien le temps de quelques heures, mais le lendemain, c'était presque deux fois pire que la veille.
Ses paupières se clorent un instant. Il décida de faire le vide dans son âme pour reprendre un peu son souffle, se remettre debout et quitter cet établissement. Il se rappelait être venu pour acheter un cadeau à sa mère, mais ce n'était pas grave s'il ne rapportait rien. Du moment qu'il venait la voir... Sauf qu'elle n'était pas vraiment sa mère... si ? Bon sang ! Ses yeux se rouvrirent pour découvrir son interlocutrice en face de lui. A elle aussi, qu'est-ce qu'il pouvait bien lui dire ?

« Je ne sais pas ce qui m'a pris, soupira-t-il sans pour autant être réellement convaincu de ce qu'il avançait. Ce n'est pas la première fois que je vis quelque chose de similaire mais c'est toujours un peu, heu, surprenant. »

Il haussa les épaules et finit par se relever, même si ses idées n'étaient pas les plus claires au monde. Après avoir lancé un regard circulaire tout autour de lui, ses pupilles revinrent se déposer sur la vendeuse. Gêné, Gregory passa une main dans sa chevelure teintée avant de reprendre la parole :

« Je vais m'en aller. Je paierais pour les dégâts... »


Die tomorrow
All this time, we only tried to find a way to runaway. Now everything must change. What if we could all just die tomorrow? When everything you see is a lie, all you have to do is close your eyes, listen to the voice inside cause our hearts must stay alive. It's time now.
avatar
Avatar : David Masato Hayakawa (Masato ; coldrain).
Qui es-tu ? :
金子グレゴリー Greg, 30 ans, japonais et américain. ❅ Postier, il est plutôt souriant bien qu'inconstant dans le fond. ❅ A des maux de tête depuis quelques semaines sans comprendre pourquoi. ❅ Il a tué le meurtrier de sa famille avant d'arriver ici et de tout oublier. ❅ Il était chanteur dans son propre groupe de musique, "Falling Down", avant. Et drogué, aussi. ❅ A retrouvé deux souvenirs qu'il essaie de noyer dans l'alcool car il ne comprend pas.
Les fifiches :
HistoireRelationsSujetsFiche personnage
Messages : 647
Date d'inscription : 19/10/2016
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Lun 24 Juil - 0:27

Réflexe professionnel

Alors déjà la crème de Mariko avait rien fait. La jeune femme n’aimait qu’on accuse à tort des innocents. Il n’y avait jamais personne pour les défendre. Comment sa pauvre crème pour les mains au doux parfum d’agrumes pourrait se défendre face à ce vilain messieur ? Il le savait bien qu’elle ne pourrait pas répondre à ses accusations, et il en profitait ! Ce n’est pas parce qu’elle était à seulement 1 000 yens, ou 10 000 wons selon les devises utilisés, qu’elle était forcément de mauvaises qualités ! De toute façon, il n’avait même pas ouvert le tube ! Il la jugeait donc sur son apparence ? Encore pire !

Mariko secoua la tête. Son esprit avait encore dérivé au mauvais moment. Le blond se cramponnait toujours au comptoir, empoissonnant Mariko. Elle devait faire quelque chose pour son client, avant qu’il s’évanouisse ou pire qu’il lui détruise son comptoir ! Ce dernier eut le bonheur de se prendre un nouveau coup de poing. La petite gérante commençait à croire que le comptoir en aggloméré était fait pour rencontrer son client. Une nouvelle histoire d’amour venait de naitre. Mais cela ne signifiait-il pas qu’elle devrait lui céder son comptoir si jamais leurs unions venaient à se concrétiser ? Sauf qu’elle en avait besoin de son comptoir ! Il était utile ! Et fonctionnel ! Mariko secoua sa tignasse. Son esprit avait encore décidé de dérivé. Ne pouvait-il pas comprendre que le moment était délicat ? La chute progressive de son client vers le sol, l’abandonnant ou la libérant, selon les versions, la fit sortir de ses pensées. Il semblait redevenir lucide. Ce fut un soulagement pour elle.

‘‘- C’est pas grave, vous savez’’ tenta de rassurer Riko.

C’était juste que son comptoir avait vu son design être revu.

‘‘- Cela vous arrive souvent ? C’est toujours cette odeur qui vous provoque un tel malaise ?’’

Si c’était le cas, son client avait visiblement une grosse allergies aux agrumes. La période estivale s'annonçait déjà difficile pour lui. A ce stade, la blonde s’est accroupis à côté de son client qui reprenait doucement conscience.

‘‘- Vous avez mal à la tête et êtes pris de violentes nausées ou pas du tout ?’’

Sauf que son client s’était relevé et parlait de partir en s’excusant des dégâts causés. Mariko ne pouvait pas le laisser faire sans s’avoir s’il avait remarqué le contenu du débarras. Il pourrait appeler les flics ou pire les ‘‘hendecks’’ ! Hier, une terrible vidéo d’un garçon poursuivis annonçant leur arrivé avait fait le tour du net. Ses fameux hendeks allaient finir par coincer la grande adolescente et cela serait la fin des haricots. Alors, Mariko fit la première chose qui lui passa par la tête, elle se cramponna au pied gauche du blond.

‘‘- Partez pas.’’

En plus, Géraldine, le comptoir, allait se sentir seule si le blond partait.

‘‘- Laissez-moi au moins vous donnez des échantillons gratuits … s’il vooooooooous plait ~ !

Les chances que ce client reviennent dans sa boutique venait de franchir le seuil symbolique des 5 %.  

ft. KANEKO Gregory (Gerg')



Spoiler:
 


La famille:
 

Nos chemin se sont unis un moment mais il est maintenant temps de nous séparer. Fais-moi confiance tout ira pour le mieux ▵
endlesslove.
avatar
Avatar : Son Wendy
Qui es-tu ? :
伊藤まりこ
Itô Mariko
(18 ans)


Issu de l'union d'une mère coréenne et d'un père japonais, Mariko est bilingue dans ses deux langues. Elle a vécu avec ses parents jusqu'à l'âge de 15 ans dans la ville de Nara. Tout à changé quand ses parents ont choisis de déménager dans une nouvelle ville. Mariko a eu du mal à s'intégrer et a été très longtemps la cible de brimade de ses camarades de classes. La haine a fini par prendre possession de son corps. Jour après jour, le même plan revenait dans sa tête. Jour après jour, elle rêvait de le mettre en exécution.


Le 15 octobre 2055, la Kenpai tower, symbole de sa nouvelle ville, a explosé sous l'effet d'explosif posé à l'extrémité des points d'encrages du bâtiment. Le bilan final de l'accident était de 140 morts et de 230 blessés. Parmi ses personnes, 200 étaient élèves dans le lycée de Mariko. Mariko étant mineur, le gouvernement japonais n'a pu révéler qui était l'auteur de l'attentat. Les autorités ne pouvait prendre des mesures contre elle du fait de son âge, l'ont envoyés sur l'île d'Aikoyangi. Elle a reçu là-bas le célèbre sérum.


A partir de ce moment, elle a cru être une nouvelle élève ayant bénéficier d'une bourse pour ses études. Tout à changer à la fin du mois de novembre 2056. Sa classe a eu une activité dans un laboratoire avec des produits ayant des propriétés explosifs. En les manipulants, Mariko s'est souvenu de nombreuses choses. Par son inattention, elle les a mélangé et a à créer une explosion au sein de sa salle. Il n'y a eu heureusement aucun blessé mais Mariko a été suspendu de l'établissement et de l'internat. Elle se retrouve aujourd'hui à la rue.


Les fifiches :
Son histoireSa fiche de lienSa fiche de RPs • Fiche personnageSon téléphoneSon collier


Si vous voulez soutenir l'économie de Kyul, passez donc dans sa petite boutique en plein coeur de Kona ! Située dans un petit local, cette boutique nommé en hommage à l'amitié qu'elle entretient avec son cousin 'Rookie&Siko' est remplie de tous les produits nécessaires à votre bien-être ! Si vous souhaitez des commandes plus obscures, merci de vous adresser par téléphone à la gérante.

Messages : 712
Date d'inscription : 25/12/2016
Memoria - Level 3
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel Dim 30 Juil - 12:11

Réflexe professionnelfeat. Itô Mariko

Il n'avait pas envie de répondre. Il n'avait pas envie de lui répondre car il ne savait pas qui elle était et ce qu'elle pourrait faire. Des choses bien trop étranges se tramaient sur l'île et la confiance de Gregory envers les habitants avait bien été revue à la baisse. Il se contenta donc de détourner le visage en marmonnant que ce n'était rien, qu'il avait déjà eu ce genre de choses et que c'était passé aussi vite que c'était arrivé. Pas besoin de s'étendre pour raconter sa vie. Pour vivre heureux, il fallait vivre caché... A moins que ce n'était clairement pas le bon crédo à adopter sur Aikoyangi ?
Le facteur eut un mouvement de recul en sentant la jeune femme s'accrocher à son pied. Un haussement de sourcil, mais malgré tout un sourire amusé se traça sur ses lèvres. Ce n'était pas tous les jours qu'on tentait de le retenir de cette façon. Une nouvelle fois, le jeune homme passa une main dans ses cheveux, trouvant franchement la situation cocasse. Qui était le plus mal des deux en cet instant ? Si le japonais ne comptait plus rien acheter dans cette boutique, il pouvait au moins prendre les échantillons pour tâcher de se faire pardonner pour le désordre qu'il avait causé.

« Oui, d'accord, je veux bien de vos échantillons... Mais relevez-vous », demanda-t-il en ayant tout de même un regard en coin vers l'arrière boutique.

Suspicions ? Quelques-unes, oui. La demoiselle avait forcément des choses à se reprocher, mais Gregory ne pouvait pas clairement dire quoi. Elle avait des trafics étranges, là-derrière, pour sûr, et c'était sans doute pour cette raison qu'elle souhaitait lui donner quelques échantillons avant qu'il ne s'en aille. Peut-être dans le but de lui faire garder le silence sur ce qu'il venait de se passer ? Dans tous les cas, le postier n'aurait rien dit, n'ayant pas envie de parler de ses "visions" qui lui assénaient l'esprit depuis de trop longues semaines.
Il patienta près de l'entrée un petit instant jusqu'à ce que la vendeuse revienne avec quelques échantillons dans un petit sac. Repensant tout à coup à sa mère, il sortit rapidement un petit billet pour l'échanger contre l'une de ces fameuses crèmes malgré tout. Il n'avait plus le temps de s'arrêter ailleurs et il n'avait pas envie d'arriver chez ses parents les mains vides. Néanmoins, étaient-ils réellement ses parents ?... Cette image ne sortait pas de son esprit, ces trois personnes ligotées à une chaise dans ce qui ressemblait à un sous-sol, ou une cave. Gregory fut pris d'une nausée qu'il camoufla comme il put avant de remercier son interlocutrice pour les objets.

« Au revoir, fit-il en poussant la porte mais il s'arrêta sur le pallier pour se retourner et assurer à la jeune femme : pour ce qui est arrivé... je ne dirais rien à personne. »

Puis, cette fois-ci, il quitta la boutique. L'air frais de l'extérieur ne manqua pas de lui faire du bien et de lui redonner quelques couleurs sur le visage.

Spoiler:
 


Die tomorrow
All this time, we only tried to find a way to runaway. Now everything must change. What if we could all just die tomorrow? When everything you see is a lie, all you have to do is close your eyes, listen to the voice inside cause our hearts must stay alive. It's time now.
avatar
Avatar : David Masato Hayakawa (Masato ; coldrain).
Qui es-tu ? :
金子グレゴリー Greg, 30 ans, japonais et américain. ❅ Postier, il est plutôt souriant bien qu'inconstant dans le fond. ❅ A des maux de tête depuis quelques semaines sans comprendre pourquoi. ❅ Il a tué le meurtrier de sa famille avant d'arriver ici et de tout oublier. ❅ Il était chanteur dans son propre groupe de musique, "Falling Down", avant. Et drogué, aussi. ❅ A retrouvé deux souvenirs qu'il essaie de noyer dans l'alcool car il ne comprend pas.
Les fifiches :
HistoireRelationsSujetsFiche personnage
Messages : 647
Date d'inscription : 19/10/2016
Wasure - Level 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réflexe professionnel

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Réflexe professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Classement Continental Professionnel (S2)
» Kokoro, bouffeuse de nutella, Professionnel !
» Rien que du travail, purement professionnel ! (PV Niels)
» Conflit professionnel
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember You ... :: Rps terminés-